Advertisement

18 000 dossiers d’immigration pour le Québec non traités

« Ce sont des dossiers qui doivent être traités, à savoir si les gens se qualifient pour venir au Québec »

Aujourd’hui nous apprenons que la situation est encore pire que nous le pensions. Depuis des années, nous savions déjà que le traitement des dossiers d’immigration pour les candidats qui veulent s’installer au Québec subit des ratées, à répétition mais avec l’arrivée du nouveau gouvernement, il semble que c’est l’heure du constat : « Il y a certains dossiers qui datent de 2005 » annonce Simon Jolin-Barrette, Ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion. Plus de 18 000 dossiers, non encore ouverts, s’empilent sur les bureaux des fonctionnaires et le nouveau ministre ne comprend pas pourquoi tant de demandes se sont accumulées au fil des années.

Dans une entrevue accordée à Radio-Canada, il confie que cette situation particulière lui met des bâtons dans les roues. Il se dit à la recherche d’une solution rapide, sans quoi tous ces dossiers non traités pourraient ralentir considérablement le plan de son gouvernement pour mieux « arrimer les immigrants aux besoins du marché du travail ».

Dans l’état actuel des choses et avec les ressources disponibles, le ministère ne peut traiter que 600 dossiers par mois, ce qui signifie qu’il faudrait 30 mois pour traiter uniquement ces candidatures, sans parler des nouvelles qui rentrent à chaque jour. Un retard potentiellement impossible à résorber avec les moyens actuels de traitement.

Suspension du système de déclaration d’intérêt

Les conséquences de cet enlisement du système sont majeures : « La loi nous oblige à traiter les dossiers dans l’ordre [chronologique] dans lequel ils sont arrivés […] Le système de déclaration d’intérêts est présentement fermé à cause, notamment, du fait qu’il y a un inventaire de 18 000 dossiers. Pour démarrer ce système-là, il faut traiter l’inventaire », explique le ministre Jolin-Barrette.

Le nouveau ministre avoue hériter d’un système carencé qui ne fonctionne pas depuis longtemps et se donne 6 mois pour le remettre sur pied.

« Il faut que je m’assure d’avoir un système d’immigration qui est efficace […] et qui corresponde aux besoins du marché du travail. Présentement, je suis à pied d’œuvre pour trouver une solution et essayer de corriger la situation », ajoute le ministre de l’immigration du Québec.

Notre point du vue

Grâce à notre communauté, depuis plusieurs années nous suivons de près les délais de traitement des demandes d’immigration au Québec. Nous avons révélé au fil du temps toutes les ratées des différentes plateformes qui ont été mises en place sous le précédent gouvernement. Ces multiples problèmes ressemblent davantage à un fiasco qu’à de simples couacs. L’arrivée du nouveau gouvernement nous permet d’avoir une lecture plus transparente de cette situation chaotique qui perdure depuis plusieurs années. Le nouveau ministre de l’immigration nous a déjà démontré qu’il n’a pas sa langue dans sa poche, et son discours est toujours teinté d’une grande détermination. Il est clair que les 6 mois qu’il se donne pour redresser la situation ne signifie pas que tous les dossiers seront traités d’ici là, car la demande pour le Québec ne se tarit pas, bien au contraire. Quels seront les moyens utilisés pour régler ces problèmes ? Verra-t-on encore une nouvelle plateforme en ligne, de nouveaux critères de sélection ? Beaucoup de questions restent en suspens, mais une chose est certaine, si vous souhaitez immigrer au Québec, soyez patients, très patients car vous êtes nombreux avec le même objectif de vie.

N’hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez dans les commentaires en bas de cet article. Donnez-nous vos impressions et aussi nous vous invitons à rejoindre les discussions en cours sur notre forum :

Les candidats de la déclaration d’intérêt pour le Québec via ARRIMA

Mon Projet Québec – Vos expériences

Entrevue du ministre de l’immigration Simon Jolin-Barrette à RCI.

Réaction de Maître Guillaume Cliche-Rivard, président de l’association québécoise des avocats et avocates en droit de l’immigration en entrevue avec Anne-Marie Dussault

Source : Radio-Canada

Avatar
Laurent Gigon
Cofondateur du site Immigrer.com
https://www.immigrer.com
  • Comment avoir laisse au tant de dossier? et l age qui rattrapera les candidats ? on dira tout simplement après désole vous ne pouvez plus vous qualifier pour défaut d age

  • à mon humble avis, en tant que MPQ juin 2016 je pense qu’ils vont traiter les dossiers de manière expéditive: très vite traités, très vite finis.
    par conséquent, il risque d’avoir donc beaucoup de refus, et des IR à répétition.
    je pensais qu’une fois avoir été sélectionné, règlé les frais, et envoyé les docs suite à la LP, tous cela en plus de 16 mois, les choses auraient plus simples et gaies.
    mais aujourd’hui, l’on constate que l’on s’enfonce de plus en plus.
    peut etre pour rattraper le coups, les agents se consacrent exclusivement sur ses dossiers en souffrance donc recrutement massif d’agent, diminuer le quotas des demandes d’asile et réfugiés, afin d’augmenter quotas travailleurs.
    ou accepter les dossiers d’office afin de combler au plus vite le marché de l’emploi et d’augmenter leur démographie.

  • je fais partie de la vague juin 2016 MPQ, je crains également que le traitement soit très expéditif. un risque de refus énorme et d’IR à répétition.
    or nous avons été sélectionné avec leur nouveau système MPQ, réglé et envoyé les docs en fonction de leur demande et procédure.il est vrai que ce n’est pas remboursable; mais tout de même,une fois
    arrivée à cette étape nous pourrions penser que c’est déjà dans la poche. mais à ce stade, j’ai l’impression que ca va être que du refus afin de vite s’en débarrasser.
    à moins qu’il fasse bonté d’âme et qu’ils augmentent le quotas de travailleurs qualifiés, et diminuer les demande d’asile et réfugies pour cette année.

  • Salut ! Je suis camerounais, j’ai déposé mon dossier en mai 2017 avec mon test de langue et c’est en septembre 2018 qu’il a été soumis .le consultant qui s’occupe de mon dossier m’a fait comprendre que si le dossier passe cela pourrait encore faire même 3 ans et plus pour la validation complète.
    En attendant je croise les doigts.

  • Moi je comprend par là qu’ils vont traiter tous ces dossiers en éliminant le maximum possible.
    Ils vont classer les dossiers par profil et dépendant des postes à combler en cours, ils vont accorder des CSQ. Sauf que beaucoup avaient déjà été sélectionné et seront maintenant expulsés du processus parce que leur profil ne correspond plus au besoin du marché du travail.

  • Il faut savoir qu’il y a énormément de moyen pour rentrer au Canada, malheureusement beaucoup sont très compliqué et très long.
    Pour nous on doit le dire on a eu beaucoup de chance car, Mr avait un travail avant même que l’on ne mette le pied sur le territoire autant vous dire que cela a été très rapide, il a eu un entretien à distance courant Mai, fin Mai on le contactait pour lui dire qu’il avait le poste, le temps que l’entreprise s’occupe des papiers et que de notre nous assemblions nos affaires nous voila rendu mi septembre au Québec. (A savoir qu’il y a un délais de 3 Mois le temps du traitement du dossier et des papiers à faire).
    Surtout ne perdez pas espoir, et qui sait par une autre voie peut être que vous atteindrez votre rêve beaucoup plus vite que prévu.
    Courage et surtout bonne chance en espérant que votre rêve se réalise

  • Haut
    Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
    © 2021 immigrer.com
    Advertisement
    >