VIVRE AU Qc, OUI, VIVRE... - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Blogs > VIVRE AU Qc, OUI, VIVRE…

VIVRE AU Qc, OUI, VIVRE…

VIVRE AU Qc, OUI, VIVRE À Qc, YEEEEEEEEESSSSSSSSSSSSSS!

Parce que je n’ai pas tout dit sur la ville de Qc lors de l’émission radio et pour faire un résumé qui soit plus facile à interpréter, j’ai décidé de vous parler, encore, de la ville de Qc.
Je sais que je suis tenace mais c’est pour votre bien. Quand je vois des immigrants; habitués au calme, aimant plus que tout la verdure, allergiques aux embouteillages et désireux d’avoir une job à 15mn de char; débarquer à Mtl, pour recommencer une vie qu’ils jugeaient impossible et inacceptable en France et ben là, je me marre.
Qc et Mtl sont deux villes très différentes, qui combleront ceux qui les auront choisis en connaissance de cause mais pas d’après le récit loufoque et erroné d’un touriste de passage dans l’une ou l’autre, un 27 février en pleine tempête de neige ou un 9 novembre, gris et pluvieux!!!

Un peu d’histoire tout d’abord, ça ne vous fera pas de mal.
La ville de Qc a été fondée en 1608 par Samuel de Champlain, qui avait déjà apprécié son emplacement actuel lors de précédents voyages de reconnaissance. Ville prospère, elle s’est très vite imposée comme la capitale administrative, judiciaire et commerciale de la Nouvelle France, alors que Mtl ou d’autres villes actuelles, sont restés pendant longtemps de simples villages parfois fortifiés. C’est peut-être pour cela que maintenant, les montréalais trop longtemps oubliés, pour se venger, utilise le mot village pour désigner Qc, ahahah!
Sur le déclin à la fin du 19ème siècle puis de nouveau en plein essor au début 20ème, en stagnation jusque dans les années 90, Qc est maintenant une ville internationale tournée sur l’avenir. Elle est même classée ville du patrimoine de l’UNESCO depuis 1985. Sa partie ancienne et son architecture unique en Amérique du Nord, en font une destination de choix pour de nombreux touristes autant locaux qu’étrangers. Cela ne cesse d’augmenter depuis la construction du terminal de croisière qui attire de plus en plus de palaces flottants. Elle est le siège de tous les ministères provinciaux et a son propre aéroport (parfois désert). Les centres commerciaux nombreux permettent de faire des achats diversifiés à de nombreux endroits et ô surprise, les heures d’ouverture sont pratiquement les mêmes qu’à Mtl!

L’insécurité est un mot que peu de résidents de Qc connaissent, pour moi c’est très important que mes enfants puissent grandir et s’épanouir dans un endroit sécuritaire.
Depuis les fusions municipales de 2001 regroupant les 13 villes de la CUQ, la nouvelle ville de Qc compte maintenant un peu plus de 500000 habitants, répartis dans 8 arrondissements.
Il est rare que l’on se situe par rapport à ceux-ci, les québécois ayant gardé l’habitude des noms d’avant. Voici les principaux:
Ste Foy: quartier dynamique, où l’on trouve absolument tous les services, très étendu avec toujours de nombreux espaces verts, parfois même la campagne, proche de tout, le principal est accessible à pied, en général bien desservi par les autobus mais loyers plus chers que la moyenne. On y trouve principalement des apparts mais plusieurs coins résidentiels sont constitués de maisons. C’est aussi le quartier des étudiants puisque l’Université Laval est proche.
Les Saules: quartier résidentiel sympa (apparts ou maison), coins verdure en grand nombre, accès à de nombreux services, bien desservi par les autobus, loyers corrects
Duberger: idem Les Saules mais quartier plus familial (prédominance des maisons ou jumelés) plus ancien et avec un peu plus de commerces.
Sillery et Cap Rouge: quartier principalement résidentiel et haut de gamme, en général très cher et pas vraiment bien desservi par les bus. La nature est omniprésente et la vue sur le fleuve est magnifique.
Lebourgneuf: quartier principalement résidentiel (appart ou maison), sympa, nature proche mais un peu éloigné du centre ville, peu de commerces, déserte par bus moyenne, loyers corrects. Automobile recommandée.
Montcalm, St Sacrement: quartiers anciens avec du beau et du moins beau, proches de tout, bien desservi par bus, loyers corrects (apparts anciens) ou trop souvent chers. Pas toujours évident de se garer avec un char surtout en hiver.
St Roch: à éviter même si le quartier est en pleine réhabilitation.
Vieux centre ville, il y a de beaux apparts rénovés (très chers) ou de très vieux`avec isolation et insonorisation plus que moyenne et loyers pas toujours abordables. C’est l’enfer pour s’y garer, c’est plein de touristes l’été, l’automne et pendant le carnaval (février). Mais pour celui qui aime le charme des vieilles pierres et peut vivre sans char, c’est l’idéal!
Limoilou: en général c’est correct mais ça craint dans certains coins. La périphérie du quartier est généralement sans problème (j’y ai habité). C’est bien desservi par les bus, coins verdure pas toujours évident mais le domaine Maizeret (très grand parc) est proche, apparts anciens principalement et très abordables, petits commerces en grand nombre
Vanier: idem que Limoilou mais plus d’accès au niveau des commerces et autobus
St Sauveur: un peu comme Montcalm/St Sacrement mais certains coins craignent un peu. A voir sur place, en général c’est correct (j’y ai habité) et pas très chers (apparts anciens).
Beauport: très, très étendu, on trouve de tout, coins bof, bof, ou très beaux quartiers. En général bien desservi, commerces et bus lorsque centralisé. Nature et espaces verts important, bord du fleuve. Maisons (plutôt cher), apparts normaux (correct) ou anciens (correct aussi).
Charlesbourg, Loretteville, L’Ancienne Lorette, St Émile: Beaux quartiers en général, surtout résidentiel (maison, moins d’appart), char obligatoire, commerces essentiels. C’est pratiquement la campagne.
Val Bélair (15km nord de Qc) et St Augustin (15km ouest de Qc): Beaux quartiers résidentiels (maisons surtout, quelques apparts) mais pas toujours abordables. C’est la campagne et char obligatoire bien sur.
Pour ceux qui seraient tentés de traverser les ponts chaque matin et soir, les villes de St Nicolas, St Romuald, Charny, Pintendre … ou pourquoi pas Lévis, sont une très bonne alternative ville/campagne/calme.

La situation de Qc est idéale: son accès est facile par l’A20 (sud) ou l’A40 (nord) et avec les autoroutes nombreuses, la traverser ne demande qu’une dizaine de minutes du nord au sud et moins d’une demi heure d’est en ouest, qui dit mieux!
Elle est bordée par le fleuve coté sud, avec accès à la rive sud par le traversier pour Lévis ou bien par les ponts Pierre Laporte ou de Québec. A l’est, la 138 mène directement à la cote de beaupré, à l’Isle d’Orléans et son archipel, au mont Ste Anne pour le ski ou le vélo de montagne et bien sur dans Charlevoix. Rouler au nord permet d’aller skier rapidement au Relais ou à Stoneham,de découvrir Lac Beauport ou de faire un peu de rafting sur la rivière Jacques Cartier. Se balader à l’ouest, au bord du fleuve, permet de traverser de charmants villages et surtout d’admirer le fleuve dans toute sa splendeur. Quelle que soit la direction prise, la nature est toujours très proche… oui, oui, parfaitement! Nul besoin de faire le plein du char pour aller admirer la campagne et respirer l’air pur!
Les quelques embouteillages formés aux heures de pointe, sont vite résorbés.
Coté climat, le vent y est omniprésent, plutôt tannant l’hiver mais ô combien apprécié l’été. Les températures sont en général inférieures de 3 à 5°c par rapport à Mtl. La neige tombe en grande quantité bien sur, pour la joie et le bonheur de tous.
En hiver, les grands axes sont rapidement dégagés et on roule sur l’asphalte. Les rues ou routes secondaires sont également déneigées après une bonne bordée. La neige tombée est en général ramassée par des engins spéciaux et stockée dans d’immenses dépôts.
Donc, malgré les précipitations importantes de neige, pratiquement toutes les rues sont accessibles pendant la “mauvaise saison”. De bons pneus hiver sont recommandés pour pouvoir rouler sans problème!

Les francophones représentent 97% de la population, très majoritairement de race blanche. La ville de Qc ne reçoit qu’environ 10% des immigrants qui arrivent au Qc. Ce faible taux d’immigration est dû au fait que beaucoup d’immigrants sont septiques sur la possibilité d’y trouver de la job, que beaucoup préfère Mtl parce qu’ils y ont déjà de la famille ou des amis installés et que beaucoup de fausses informations circulent à droite et gauche. Comme par exemple que la ville est exclusivement touristique et où le fonctionnaire est roi!!!
Depuis septembre 2003, la ville de Qc avec la collaboration de Mme M Courchesne (ministre relations citoyens et immigration) offre un programme facilitant l’immigration et l’intégration depuis la Roumanie et la Bulgarie. Une de mes collègues, roumaine, vient tout juste d’être engagée dans mon entreprise et surprise, elle ne chiale pas autant qu’un français ?

En février, le carnaval de Qc attire des touristes des 4 coins du monde pendant 15 jours et en juillet, le festival de musique, fait de même.
Les bons restaurants, les grands hôtels, les gîtes, les auberges sont nombreux et satisferont chacun de vous, la réputation de la cuisine de la capitale nationale n’étant plus à faire, malgré que certains restos abusent royalement des touristes quelquefois naïfs.
Si vous aimez le night life, vous serez bien sur comblés. La grande allée surtout, regorge de bars spectacles et de night clubs en tous genres. Ceux qui penseraient avoir fait le tour des lieux de veillées seront surpris d’apprendre qu’il en existe aussi partout dans la ville, genre Cage aux sports, Liquor Store, Dooly’s, Palladium, ….etc et si cela ne vous suffit pas ou si vous croyez avoir tout vu, vous pourrez toujours vous rabattre sur les salles de bingo!

Les espaces verts sont omniprésents, les parcs de jeux pour petits et grands sont nombreux, les pistes cyclables en quantité suffisante permettent de se balader partout, surtout le long de la rivière St Charles et le parcours des cheminots. On peut même skier en pleine ville, sur les plaines d’Abraham et les patinoires extérieures suffisent amplement pour défouler les amateurs de glisse ou de hockey.
Au niveau culturel, il y a de tout pour tous les goûts. Spectacles ou films documentaires au grand Théâtre, shows musicaux de toutes sortes au Capitole ou au Colisée sans oublier toute une variété d’événements dans les multiples petites salles de spectacles que compte la ville. Les cinémas nombreux permettent de voir rapidement les dernières nouveautés en VO, traduites ou sous titrées. Quel plaisir également de passer une soirée au ciné parc (St Nicolas) ou bien de voir un bon film en 3D à IMAX.
Québec est aussi une ville de sport, autant universitaire que semi professionnel. Les équipes comme le “Rouge et Or”, “les remparts”, “les citadelles” ainsi que la ligue semi pro de hockey font parties des nombreuses sorties regroupant jusqu’à 15000 spectateurs. Les complexes sportifs, les piscines, les arénas (patinoire intérieure), centres de conditionnement physique……..etc sont nombreux et permettent de garder la forme sans les formes!!!
Les écoles maternelles, primaires ou CEGEP sont implantées dans chaque quartier. Il y a également plusieurs écoles privées ou semi privées.
L’université Laval est immense et regroupe le centre de recherche, l’hôpital, le PEPS (sport), etc et bien entendu l’enseignement dans une multitude de disciplines pour le 1er, 2ème et 3ème cycle. Elle est reconnue en Amérique du Nord pour être la 1ère de langue française mais aussi dans le monde entier, le nombre d’étudiants étrangers est élevé.

Au niveau des jobs, contrairement à ce que beaucoup pensent (même des québécois, c’est un comble!), il y a de quoi satisfaire tout le monde et surtout, n’écoutez pas les simples d’esprit qui vous diront “à Mtl, y a plus de jobs parce qu’il y a plus d’offres”!!!
C’est sûr qu’il y a plus d’offres d’emplois, Mtl compte 4 fois plus de population que Qc!! Autre particularité de la capitale nationale, seulement 30 à 40 % des offres d’emplois sont affichées. Ce qui veut dire que faire des recherches sur Internet depuis la France, ne permet pas toujours d’avoir une idée très précise sur le marché du travail.
C’est sur que Mtl tient la pole position pour ce qui est de la haute finance, le marketing international, les hautes technologies, la recherche médicale, etc mais de nombreuses entreprises oeuvrant dans les même domaines sont aussi implantées à Qc. Les technologies de pointe comme la photonique, l’optique, le biomédical, la robotique, l’électronique, et j’en passe, ne sont pas étrangères à la diversification économique de Qc.
Je vous rassure tout de suite, même si la force “du village”est le tertiaire, on a aussi besoin de plombier, de comptable, de caissière, de professeur, de journalier, de serveur, de maçon, de camionneur, etc mais pas nécessairement d’imbéciles, ahahah!
Puisqu’elle regroupe tous les ministères provinciaux, la ville de Qc promet de belles carrières en tant que fonctionnaire (et syndiqué!), pour une multitude de professions.
Il faut savoir que l’âge moyen des fonctionnaires du provincial tourne autour de 45/50 ans et que dans les 5 prochaines années, les départs en retraite seront nombreux, presque la moitié des effectifs devra être remplacé. Les perspectives d’emploi ne sont donc pas à négliger.
Au niveau du tourisme, de l’hébergement, de la restauration, la demande est constante.
Pi vous savez quoi???? Ben on trouve même des offres d’emplois dans le domaine très varié de l’informatique, étonnant hein!

Pour ceux qui voudraient en savoir plus, posez des questions, ce forum est fait pour ça. N’oubliez pas qu’un petit voyage de reconnaissance peut s’avérer très utile pour savoir si votre véritable coup de cœur sera QUÉBEC.

Byyyyyyyeeeeeee

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada