Pourquoi Toronto ? - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Blogs > Pourquoi Toronto ?

Pourquoi Toronto ?

Toronto, Montréal, Calgary, Québec, Vancouver, Halifax, où aller une fois le visa en poche? Difficile de se décider….Voici quelques raisons de mon choix pour Toronto.

Qu’est-ce qui t’a amené à la ville de Toronto plutôt qu’à Montréal comme la majorité des immigrants français ?

À l’université, je rêvais d’aller à Montréal pour terminer mes études. Mais le destin a voulu me mettre sur la route de Toronto après avoir fait la connaissance d’un canadien. J’ai finalement décidé de le rejoindre et d’étudier à nouveau l’anglais pour une année. Et comme vous le savez….le canadien est parti et je suis restée fidèle à Toronto !

Quels sont les avantages de Toronto ?

Parler français est déjà un gros avantage à Toronto, un atout pour trouver plus facilement un emploi, pour évoluer plus rapidement en grade. De plus, Toronto est une ville multiculturelle, je travaille avec des personnes qui viennent du monde entier et j’adore cela. On ne ressent pas le racisme comme en France, quel point positif !!! Toronto est également avantagée par sa position, située entre deux grands lacs: Ontario et Georgian Bay, les hivers y sont moins rigoureux, ce sont les habitants de la ville de Barrie à coté du lac Simcoe qui ont bien souvent les plus grosses chutes de neige. Toronto est une des plus grandes villes du Canada, mais le lac lui donne un coté très nature en offrant toutes les activités d’une ville en bord de mer. C’est un vrai bol d’air et de détente qui me permet de me ressourcer…. Si l’on s’éloigne un peu du centre ville et des affaires, de nombreux parcs proposent de belles balades en compagnie des écureuils et après avoir fait quelques kilomètres, on se retrouve en pleine campagne, avec vaches et fermes….Finalement, je n’ai pas vraiment l’impression d’habiter dans la métropole, je suis habituée à mon petit quartier et je m’y sens bien.

Et les désavantages ?

Tout d’abord, se trouver des amis à Toronto est chose difficile, les Torontois gardent souvent leurs amis de lycée et d’université. Ceux que l’on se fait sont généralement de passage en tant que P.V.T ou autres visas. Ensuite, les loyers sont très élevés, surtout si l’on habite seul, la cohabitation est une bonne solution au souci financier et à la solitude!  Quand à devenir propriétaire, je n’y pense même pas ! Enfin, la carte de métro est chère pour 3 lignes uniquement, c’est trop peu. De ce fait, la circulation automobile est dense et il est très difficile de se stationner, les parkings sont payants. Pour couronner le tout, le coût de l’assurance d’un véhicule en Ontario est terriblement élevé. Ultime désavantage: avoir un bon médecin, longue quête avant de trouver celui qui vous convient !

L’anglais est-il nécessaire ?

Il est primordial car c’est la langue parlée par presque 100% de la population.

Qu’est-ce qui est beau dans la région en Ontario ?

Allez tout d’abord vous promener du coté du Muskoka, les lacs et chalets y sont magnifiques.

Ensuite, allez à Algonquin Park, pour un petit week-end de canoë et camping, histoire d’aller dire bonjour aux orignaux de la région.

Un autre lieu magnifique à visiter: Tobermory , cette petite ville est à la pointe de terre qui sépare deux grands lacs, le lac Huron et le Georgian Bay. C’est tout simplement superbe! On y retrouve les paysages des calanques du sud de la France. L’eau y est transparente à des endroits, c’est le lieu rêvé des plongeurs car Tobermory contient de nombreuses épaves de bateaux. Elle est aussi bien froide, il faut avoir du courage pour s’y tremper, mais attaquée par un nuage de mouches noires, la question ne se pose plus ! Donc, je m’y suis baignée à 14 degrés, on oublie la froideur et on admire la clarté de l’eau….

On peut aussi ne faire que quelques minutes de voiture pour se retrouver en pleine campagne au bord d’un petit lac et passer un week-end sympa.

En hiver, il est possible d’aller faire du ski dans plusieurs domaines, bien sûr ce n’est pas à comparer avec le Mont Tremblant ou Whistler, mais la glisse et le fun sont au rendez-vous!

Te sens-tu près de la nature à Toronto ?

Oui !!! Comme j’adore la nature, je me sens bien en habitant près du lac Ontario et de High Park, il est également facile de trouver de nombreux parcs au hasard des promenades dans les différents quartiers de la ville.

Quelles escapades préfères-tu à Toronto ?

Je pense que je n’en parlerai jamais assez, mais se promener au bord du lac est magnifique. A l’est, les grandes plages sont surchargées (surtout en été) mais ça vaut le coup d’œil. A l’ouest, les plages sont plus petites et beaucoup moins fréquentées, plus bruyantes à cause de la « gardener » et de l’autoroute, mais tellement plus agréables. En tout cas, le dimanche matin, il faut y aller de bonne heure pour apprécier toute la beauté du paysage et le silence. Les seuls bruits sont: le rameur sur son aviron qui glisse sur l’eau, les mouettes et canards qui se battent pour un reste de pizza, le souffle des coureurs du dimanche matin, les bateaux au loin qui partent pour une escapade d’une journée….Bref, marcher ou courir le long du lac est sans cesse un plaisir.

Est-ce que le stress de la vie de tous les jours est moins fort à Toronto qu’à Montréal ?

N’ayant pas vécu à Montréal, je ne peux me prononcer. Toutefois je pense que le stress de la vie se retrouve dans toutes les grandes villes tant le travail et les obligations familiales demandent à faire face à un rythme soutenu et à une course effrénée contre le temps.

Y a-t-il beaucoup d’activités culturelles à Toronto ? Peux-tu me parler de celles que tu préfères ?

Oui. Mis à part tous les lieux touristiques de la région à visiter comme les musées, la Tour CN, Casa Loma, il y a énormément de Festivals à ne pas manquer durant l’année.

www.torontointernationalfilmfestival.ca/ : un des plus connus et renommés des festivals internationaux du film, il se déroule en septembre et il attire une foule conséquente et de nombreux acteurs.

www.worldwideshortfilmfest.com/ : le festival du film court.

www.fringetoronto.com/ : le festival de théâtre.

www.tojazz.com : le festival de jazz.

Puisque nous parlons de musique, il ne faut pas oublier :

www.nxne.com/ : North by Northeast festival

www.virginfestival.ca/toronto/ : ce festival dure deux jours sur l’île de Toronto, les 8 et 9 septembre, avec Bjork, Interpol, Smashing pumpinks….

www.canab.com/ : Le festival aborigène.

Vient de se terminer Luminato: un festival de 10 jours avec tous les arts incluant danse, peinture, sculpture, musique….

Et enfin, le festival international de Dragon boat, épreuve sportive très intéressante à regarder, avec ses équipes qui carburent !

En été de multiples concerts sont proposés en extérieur. Allez également voir une représentation dans le nouveau théâtre: Four Season Centre for the performing arts, www.fourseasoncentre.ca/, splendide building avec des représentations de l’Ecole Nationale de Ballet de Toronto, mais aussi des opéras. Entrez et admirez!

Des festivals de danse ainsi que des tournois sportifs se déroulent tout au long de l’année, Toronto a fondé une récente équipe de foot et un stade de foot, avis aux amateurs….

Je terminerai par mon festival préféré: le festival des lumières dans Kensington Market, il a lieu chaque année le 21 décembre. C’est le festival le moins financé de tous, le moins connu (mais il gagne à y être, croyez-moi !) qui est principalement réalisé par des bénévoles. C’est magnifique, certes il fait froid, mais l’ambiance et la musique  réchauffent rapidement les coeurs, l’embrasement final de notre sculpture est grandiose….

Au niveau sortie, c’est comment à Toronto ?

Ca bouge pas mal, il y a des bars et des boites de nuit pour tous les goûts et tous les âges. Tendance très appréciée: les « lounges », lounge vient de chaise longue, l’idée est au départ de ressembler à un bar chic, meublé de canapés afin de boire un verre, relax…. Finalement, la fin de soirée dans un lounge est identique aux autres bars, avec des personnes qui dansent sur une minuscule piste de danse! Différentes atmosphères caractérisent ces lounges, certains sont uniquement des bars, d’autres sont des boites de nuit qui ont simplement changé leurs noms, pour attirer plus de clientèle…. Autre idée de sortie à Toronto: une multitude de restaurants qui vous attirent, il y en a pour tous les goûts. De l’africain à l’iranien, du chilien au japonais…..bon appétit ! En un coup de fourchette vous vous retrouvez à des milliers de kilomètres. A vos papilles….

Peux-tu me parler du quartier ou des quartiers où tu as habité à Toronto ?

Toronto compte des quartiers sympathiques comme Annex, Cabbagetown, High Park, Bloor West village, les Beaches, Rosedale, Mount Plaisant, Eglinton, Kensington Market….  Dundas nous dévoile les charmes du quartier Portugais. A Christie, se trouve le quartier Coréen, le quartier Indien se situe du coté Est de la ville, ainsi que le quartier Grec sur Danthforth. …. Bref, ils sont trop nombreux à citer mais chacun vaut son détour ! En ce qui me concerne, je suis principalement restée du coté Ouest de Toronto, en m’éloignant petit à petit du centre-ville. J’ai commencé par habiter à King Street, puis le quartier Chinois, ensuite je me suis installée près de College, puis à Little Italy dans le quartier Italien entre les rues de College et Clinton et  là, bienvenue en Italie où le rendez-vous quotidien des résidants se passe au café du coin. Ca me plaisait d’entendre et de comprendre cette langue apprise des années auparavant! Le fait de côtoyer des personnes aux nationalités multiples me plaît énormément, découvrir des senteurs et des produits typiques en me promenant le long des étals de marché me fait voyager instantanément. Enfin, j’ai découvert High Park. J’habite aujourd’hui « Roncesvalles », quartier Polonais bien sympathique, avec son lac, son parc où de nombreuses familles viennent s’y promener, là, je m’y sens bien; et après avoir changé d’une rue, maintenant, j’ai trouvé mon petit nid et je compte bien y rester le plus longtemps possible, à moins que…. ? 7 déménagements équivalent à 7 quartiers, à quand le 8ème ? A suivre….

Est-ce difficile de se lier d’amitié avec les gens de Toronto ?

Bien souvent les Torontois fréquentent leurs connaissances de lycée ou d’université, de ce fait, il est difficile d’entrer dans un groupe d’amis. Alors, on essaye de pratiquer divers sports variés pour pouvoir ouvrir un peu plus son cercle d’amis mais cela ne s’avère pas chose facile. Même avec mes collègues de travail, il est difficile d’établir une relation amicale car à part l’amour que l’on porte aux enfants lorsqu’on est enseignant, nos intérêts diffèrent de par notre différence d’âge. En définitive, il est malheureusement assez difficile de se faire de bons amis.

Que pensent les habitants du reste du Canada de Toronto ?

Toronto est la métropole économique du pays, le cœur bancaire et financier du Canada, un seul maître mot résonne: « money, money, money ». Cet aspect purement axé vers le business peut amener des personnes à ne pas apprécier la ville. Concernant les touristes, ils peuvent avoir une impression négative si leurs premiers pas les amènent au quartier des finances, avec ses buildings en verre, d’aspect plutôt froid. Je leur conseillerais donc de se diriger paisiblement vers le lac! Je pense également qu’au niveau sportif, c’est un peu la rivalité entre Vancouver, Montréal et Toronto, quelle est la meilleure équipe de hockey? Les avis sont naturellement partagés!

As-tu bien été acceptée comme Française ?

« Are you French?

-Yes.

-From Quebec?

-No, I’m French, not Canadian, I am from France.”

Voilà ce que j’entends la majeure partie du temps….Dorénavant, je me présente toujours en précisant que je viens de la France, c’est plus simple! La réaction des gens est souvent positive, une seule question les préoccupe: pourquoi avoir quitté un si joli pays? Oui, la France est un beau pays avec ses côtés positifs (tourisme, cuisine….) et négatifs (racisme, chômage, grèves….) mais j’ai trouvé ici une quiétude, une douceur de vivre qui me plaît, j’ai bénéficié d’un accueil chaleureux, j’ai un emploi stable, alors, pour l’instant je reste au Canada, même si je ne m’interdis pas l’idée de faire peut-être un come back en France un jour….

 

Y a-t-il beaucoup de Français à Toronto ?

Oui, la ville compte énormément de Français, même si nous n’avons pas de quartier français à l’instar des autres nationalités ….C’était assez surprenant d’aller voter et de se rendre compte du nombre de compatriotes….Je dirais qu’il y a plus de P.V.T et de visas à courte durée que de Français qui résident à longueur d’année à Toronto car mon expérience actuelle me fait rencontrer des personnes qui ne sont là que quelques mois.

Que penses-tu de tous ces immigrants qui choisissent en majorité Montréal ?

Je pense qu’au départ, les gens choisissent Montréal car on y parle français. C’est une grande ville, donc peut-être que les gens espèrent trouver plus facilement du travail, avoir plus d’opportunités dans le choix d’une place. Ils se rassurent également en y retrouvant quelques racines communes. Attention aux désillusions ! L’anglais peut aussi s’avérer être un frein à leur recherche d’emploi, de ce fait ils n’osent pas postuler en dehors de Montréal. Contrairement aux idées reçues, n’hésitez pas à envoyer votre candidature dans d’autres régions, à Montréal vous risquez de présenter le même CV que beaucoup d’autres demandeurs d’emploi, alors qu’ailleurs votre atout majeur sera de parler français et vous verrez, cela vous sera bénéfique!

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada