Parlons bouffe dans la ville de Québec - Immigrer.com
jeudi , 30 mai 2024
Accueil Blogs Parlons bouffe dans la ville de Québec
Blogs

Parlons bouffe dans la ville de Québec

1
0
(0)

Allo tout le monde,

Toujours aussi occupé, nous sommes dans notre troisième année au Québec et tout se passe bien.
Je voudrais vous parler aujourd’hui d’alimentation, de bouffe, de graille …… ?, je suis en mode nostalgique des papilles, pour la région de Québec.

Quand on arrive on est un peu perdu au sujet des produits alimentaires, on avait nos petites habitudes et souvent on recherche des choses connues avec plus ou moins de succès.
Avec le temps on s’y retrouve partiellement, je suis un bon vivant, j’aime bien manger de bonnes choses pas dans les restaurant gastronomiques qu’on trouve en France mais plutôt les auberges ou la cuisine de terroir qu’on appelle aussi la cuisine de nos grands-mères. La France est réputée pour sa gastronomie ou que l’on se trouve dans l’hexagone. Ici la gastronomie est …disons différente.

Commençons par les viandes, beaucoup de similis, que ce soit du jambon, du bœuf, du porc ou autres, tout à la même forme et un gout fade et insipide, tout est rond de 3 pouces de diamètre, on se demande comment ils font pour que tout soit standardisé ? Ils jurent tous par le smoked meat, pas terrible pour ma part.

J’achète ma viande toujours chez le boucher, pour le jambon on a trouvé une marque dans le commerce ou il a la forme et le gout du vrai jambon.
Si vous cherchez du boudin faut se lever de bonne heure et encore, ici il se fait avec du sang de bœuf, arghhhh, pas de boyaux autour et est souvent carré ???? J’ai trouvé un producteur qui en faisait avec le sang de porc mais c’était dé….., pas bon. Le sauciflard, ah que cela nous manque.
Pareil bof bof, cela ne vaut pas un bon cochonou industriel, parlons du foie gras, on en a essayé pas mal et ça ressemble plus à une pate caoutchouteuse.

Les saucisses ahhhh ça manque pas mal, celle de Strasbourg, de Toulouse, de Francfort et autres, même la knacki?, il y a une grosse boutique qui fait plus de 100 sortes de saucisses mais rien de comparable à notre ancienne vie.

Continuons avec les fruits de mer, je ne suis pas trop produits de la mer mais souvent je rêve de coquilles saint jacques, je me revois en Bretagne à les déguster, ça n’existe pas ici, pour eux la coquille saint jacques c’est un met préparé avec des pétoncles « simili St jacques » dans une coquille, ça a le gout de rien ; vous avez aussi la goberge « simili crabe » qui ressemble à notre surimi qui d’ailleurs est bien meilleur ; par contre ici vous avez le crabe des neiges qui lui est vraiment excellent. Ils ont aussi des moules qui sont pas terribles, forcément on ne trouvera jamais de petits crabes qui ont hébergés dedans comme en France.

Arrive ensuite les fruits et légumes, un bon melon de cavaillon ahhhhhh que c’est bon, ici simili avec leurs melons d’eau, vous cherchez des salsifis, ils ne savent même pas que cela existe, ils ont des « têtes de violon », je n’ose pas essayer tellement c’est bizarre, par contre si vous aimez le brocoli, il y en a partout à toutes les sauces, mais ce n’est pas mon trip, vous cherchez des poivrons, ici cela s’appelle du piment.

Puis arrive les produits laitiers, la crème fraîche il y en a mais difficile à trouver, cela s’appelle de la crème sûre et est dé…..différente, le pire ce sont les yogourts, pas de diversités, très très limités, quand je pense au frigo entier de choix de ce produit dans les grandes surfaces de France, celui qui revient souvent dans les conversations entre européens c’est « la danette » au goût incomparable, ahhhhhhh, on a réussi à trouver du Mont blanc, c’était royal.

Quant au fromage qui ne rêve pas d’un bon calendos qui coule et qui goute le terroir, on en trouve mais ayant voyagé longtemps dans le froid restent dur même s’ils ne sont pas mis au frigo, ils ont leur propres fromages qui sont bons aussi mais qui sont aussi chers sinon plus que ceux qui viennent d’Europe.

Les condiments et sauces, les cornichons sont ici appelés pickles, ils sont sucrés et pas bon mais on arrive à trouver la marque maille qui est excellente. Leur simili moutarde est dans la logique des autres produits, sans consistance mais on trouve de l’amora bien de chez nous ainsi que de la maille. L’huile ici ca provient du canola ou de palme, pas le top moi je prends de l’huile de tournesol qui est plus chère ou d’olive pour ceux qui aiment, ce qui m’amène à parler de la mayonnaise « la vrai » , partout où j’ai travaillé je leur ai fait connaitre le goût de la mayo française faite maison et ont beaucoup appréciés.

Petit rappel la mayo se fait avec des jaunes d’œufs, de la vrai moutarde et de l’huile de tournesol ou olive, alors qu’ici c’est leur fausse moutarde, un peu d’huile de canola et du vinaigre, et à chaque fois que je l’ai faite goutée ils me demandaient la recette que je leurs donnais avec plaisir.
Leur sel ne sale rien et leur poivre également, les mélanges d’épices ont toujours de la cannelle dedans, d’ailleurs il y en a partout dans leurs recettes, dé….. Sans commentaires 😉 par contre j’ai trouvé vers Montréal des vrais épices d’import comme le ras el hanout : épices à couscous lorsqu’on le fait nous-même.

Le ketchup Heinz est différent de France, paradoxalement il est fabriqué aux states, mais il est moins bon et moins de choix également qu’en Europe, bizarre !
Les plats préparés tout prêts j’en achète pas, trop sucrés et pas bon, on fait nous-mêmes mais on a du mal à trouver de bons produits, dans ceux qui reviennent souvent dans nos souvenirs il y a la choucroute, le cassoulet, la truffade etc… On a trouvé un magasin à Québec qui vend des produits de marques européennes mais très dispendieux forcément.
Car en parlant marque, vous pourrez trouver ici des marques comme Knorr mais qui sont fabriquées en Ontario et le gout est vraiment différent de ce qu’on connaissait en France, vous trouverez aussi par exemple du « Nutella » mais fait au canada, cela n’a pas, mais pas du tout le même goût.

Les alcools sont très très chers, et n’ont pas tout logiquement, mais un verre de Pinaud des Charentes le soir quand il fait beau, ça manque ou un bon calvados pour digérer.
Je vais finir avec le cliché parisien, le français avec sa baguette sous le bras ? , ça aussi fait partie de nos envies, un bon pain croustillant ainsi que les croissants, pains au chocolat ou aux raisins qui font partie de nos traditions.

Les pâtisseries aussi sont quasi inexistantes ou vraiment dé….. décevantes, vous pourrez en trouver des bonnes chez Paillard, boulangerie brasserie française à Québec, où il fait des millefeuilles à la pistache, c’est une tuerie.

Voilà j’aurais voulu en dire beaucoup plus mais je risque d’être long, je sais que vers Montréal on trouve plus de choix alimentaires avec le marché jean Tallon et autres mais à Québec on est limité.
Ce petit sujet m’a ouvert l’appétit, je vais aller manger ma poutine chez Ashton ? ? ?

Courage à tous les attendeux, nouveaux et futurs arrivants.

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 0 / 5. nombres de votes: 0

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

%s commentaire

  • Wow.. je suis québécoise, aujourd’hui en france depuis 10 ans ..c vrai quil y a bcp plus de diversité en france plutôt que le québec, mais de là à le dénigrer comme vous l’avez fait.. retourner chez vous pour faire ça…
    Je trouve que la cuisine québécoise peut-être délicieuse quand elle est bien cuisinée. Et bien sur si vous allez dans un autre pays, l’alimentation sera forcément différente. Au lieu de critiquer, trouver les produits qui vous conviennent ou retourner à votre confort gastronomique…

  • Centre Éducatif

    Publicité

    Les plus lus récemment

    Publicité

    Abonnez-vous à notre Newsletter

    S’abonner

    Publicité

    Les plus commentés récemment

    Derniers commentaires

    Discussions en cours

    Articles similaires

    3 choses que j’aurais aimé savoir sur l’emploi au Québec

    0 (0) Dans deux ans, je vais avoir 20 ans d’expérience québécoise. En...

    Ce que j’aurais aimé savoir sur l’hiver à Montréal ?

    0 (0) Avant de venir au Québec, je me posais la question :...

    D’immigrante à responsable de l’attraction de travailleurs internationaux

    0 (0) En juin 2010, je quittais la France avec mon mari...

    Mieux comprendre les taxes au Québec

    0 (0) Introduction pratico- pratique : Pour des raisons de commodité, l’utilisation...

    >
    Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
    © 2024 immigrer.com