Le NAS. Big Brother vous... - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Blogs > Le NAS. Big Brother vous…

Le NAS. Big Brother vous…

“Le NAS. Big Brother vous regarde t’il ?”

Pour poursuivre notre voyage ensemble, je pourrais bien vous demander votre billet avant de monter à bord et vous trouveriez cela très normal. Si toutefois je vous réclamais votre NAS (Numéro d’Assurance Sociale) pour vérifier que vous n’êtes pas clandestinement entrée au port de Montréal, en
aurais-je le droit ? Faisons escale à Développement des Ressources Humaines Canada (DRHC) pour aller à la pêche aux informations.

Le NAS est un numéro a 9 chiffres, utilisé par les administrations
canadiennes pour vous identifier. Il est indispensable pour travailler ou étudier ici. On l’obtient, une fois son visa validé, en remplissant un
formulaire d’une page et en montrant ses preuves d’identité et de statut au Canada. Il est gratuit lors de la première demande.

La carte NAS n’est PAS une pièce d’identité. Il faut utiliser un autre
document pour justifier de son identité. A la base, il reste un numéro
confidentiel réservé aux informations sur votre revenu. Historiquement le NAS est devenu le plus direct et quasiment l’unique moyen d’identifier les différents dossiers traités par les organisations du gouvernement.

Le NAS est une clé pour accéder aux données officielles de quelqu’un. Toutefois, accompagné de vos renseignements personnels, il est utile pour ouvrir un compte en banque et faire une demande de carte de crédit. Les coopératives de crédit et les sociétés de fiducie qui vous versent des intérêts doivent aussi vous demander votre NAS. Votre employeur en aura besoin pour communiquer avec Revenu Canada.

Tout le monde n’est pas habilité à vous réclamer votre numéro. En effet, le NAS sert à un but précis imposé par la loi. En cas de doute retenez 2 points : Demandez si la loi vous oblige à le donner. Demandez pourquoi la personne
en a besoin et quel usage en sera fait. Rappelez-vous enfin qu’on ne peut généralement pas vous refuser un produit ou un service si vous avez refusé de donner votre numéro.

Pour la liste des organismes qui ont légalement le droit de demander et d’utiliser le NAS voir mon message “liste NAS curveball 17 avril”.

Même si le problème n’est pas spécifique a l’Amérique du Nord, je tenais toutefois a mentionner le thème de la protection des renseignements personnels. Il est désormais tellement plus facile de collecter des informations privées, de les diffuser à grande échelle, de procéder par recoupement pour utiliser ensuite les résultats à votre insu.

Sans tomber dans la paranoïa, jetez un petit coup d’oeil aux conseils
fournis par la Gendarmerie Royale du Canada (GRC) ainsi que par le
Commissariat à la Protection de la vie privée du Canada. Cela peut éclairer d’un jour nouveau certaines habitudes. Les adresses des sites sont incluses dans le message du forum.

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada