La palette aux mille saveurs | S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada

La palette aux mille saveurs

C’est au Festival des Lumières de Kensington Market, cette année (annulé pour cause de vent et reporté au 21 Mars) que j’ai rencontré un Italien qui vit avec sa femme à Toronto depuis 21 ans. Et de quoi parlent un Italien et une Française ? Des plaisirs de la table bien sûr !!!

Nous avons commencé par parler de l’économie, des effets de l’euro dans nos deux pays puis je lui ai raconté l’histoire d’un couple qui venait juste d’arriver à Toronto (et, par ailleurs, acquéreur de mes meubles) qui était surpris par les prix des fruits, comparés à ceux pratiqués en France. Cela faisait belle lurette qu’ils n’avaient pas vu des fruits à moins d’un euro (en majeure partie le prix varie entre 0, 49$ et 0,99$).

L’été dernier, mes parents et ma tante sont venus ainsi que mon copain et tous ont fait cette même constatation, confirmée par cette personne italienne dont la famille vit en Italie et y voit la flambée des prix des fruits et légumes.

Finalement, nous en sommes venus à nous dire que c’était ici le paradis de la table.

Alors pourquoi ? Pourquoi dire que Toronto est une palette aux mille saveurs ? Parce que Toronto offre dans chacun de ses quartiers des épices et des paniers de couleurs spécifiques à chaque culture et ce pour chaque type de porte-monnaie.

Ce que j’ai aimé tout de suite à Toronto, ce sont les petits épiciers primeurs que l’on trouve à tous les coins de rue. Allez vous promener dans Kensington Market, dans Baldwin Street, là, vous trouverez une succession de petits magasins côte à côte, comme « Cheese Magic »pour les amateurs de fromage, « My Market Bakery » pour la dégustation de tartes excellentes! Ensuite, vous trouverez des magasins de fruits et légumes, d’épices, de chocolats…Comme Toronto est une ville multiculturelle, elle vous propose en une semaine de faire le tour du monde avec vos papilles…Suivez-moi…

Lundi : c’est Ravioli…Mais tout le monde connaît déjà le quartier Italien sur College Street, donc aujourd’hui, je vous emmène dans un restaurant sur Yonge : « Grano ».

Il s’agit d’un endroit où il est possible en une soirée de s’évader à des milliers de kilomètres d’ici. Allez vous y promener en été, et prenez place dans l’arrière salle. Là, avec vue sur la terrasse, dans ce décor unique, vous aurez la sensation d’être en Italie. Inutile de vous préciser que le dîner sera un délice et qu’en plus de servir de bons petits plats typiques, vous pouvez venir apprendre à parler l’Italien les lundi soirs, goûter un assortiment de vins un autre soir, écouter de la poésie puis enfin participer à des soirées sur le thème « Art de la Renaissance » ou sur celui de l’Architecture tout en dégustant un bon repas…

Mardi : direction le quartier Coréen, à la sortie de métro Christie, à l’ouest de Toronto sur la ligne verte du métro sur Bloor. Depuis Christie, marchez en direction du centre ville, vous aurez divers choix de restaurants, il vous suffit de rentrer dans l’un d’entre eux. Là, je vous conseille peut-être d’être accompagné d’un connaisseur de plats coréens. J’y suis allée à l’occasion d’un pot de départ d’une amie, heureusement, une Coréenne était avec nous pour nous expliquer un peu tous les plats. Le menu était uniquement écrit en Coréen, pas de traduction anglaise, impossible de ne pas se croire en Corée…En tout cas, c’était très bon.

Mercredi : après votre session de Yoga, pourquoi ne pas aller faire un tour à « Rawlicious », autre lieu à tester, au croisement de Dundas Street west et Quebec Street dans le quartier de Junction. Sortez à High Park sur la ligne de métro de Bloor, puis prenez le bus qui va sur Dundas West. Rawliscious est un paradis pour les végétariens, mais aussi pour ceux qui mangent les légumes crus. Le restaurant est très « nid douillet », on a le choix de s’asseoir sur des fauteuils ou sur des coussins ou alors traditionnellement à une table. L’arrière-salle est réservée pour les groupes avec des tables basses entourées de coussins. La terrasse n’était pas encore ouverte lorsque j’y suis allée. Ce restaurant a ouvert ses portes en avril, donc pour l’été 2009, je pense que la terrasse sera faite et je suis certaine que l’ambiance y sera paisible, comme le reste du restaurant. Le menu est intéressant et très abordable. Et contrairement à ce que pourraient penser certaines personnes, les portions sont énormes et « guilt-free » puisque les légumes gardent toutes leur vitamines.

Jeudi : prenez le temps de faire une petite visite à « Ethiopian house » avec vos amis. Vous trouverez le restaurant en sortant du métro à Bloor et Yonge. Descendez au sud de Yonge, puis tourner à droite sur Irwin Avenue.

Dans la plus pure des traditions éthiopiennes, il vous suffit de vos mains pour manger et ne prenez pas la peine de demander des couverts, vous n’en trouverez pas. Les prix sont également abordables, moins de 15$. Le décor est sympa, mais attention aux estomacs sensibles, certains plats peuvent être très épicés !

Vendredi : choisissez un restaurant qui fait partie du festival de « Winterlicious 2009 », pour cela avant de sortir du travail, allez sur le site : www.toronto.com/winterlicious.

Il y a un menu à prix unique et cela permet de tester des restaurants qui sont, pour certains, hors de prix durant l’année. Attention ! Certains sont intéressants, d’autres le sont moins. A vous de vous faire votre propre idée en expérimentant quelques fameuses adresses.

Samedi : une envie de couscous ! Allez cette fois vous promener du coté ouest d’Eglinton. Là, vous trouverez le restaurant marocain «  Boujadi » où les tajines et les couscous coûtent environ 15$  et sont délicieux….Un petit conseil : gardez de la place pour les desserts qui sont excellents. En France, j’avais un ami marocain qui m’a fait déguster un couscous extraordinaire en goût et en saveur, grâce à ce restaurant je me rappelle de bons souvenirs.

Voilà déjà dimanche …Pourquoi ne pas rester à la maison et tester une nouvelle recette ? Peut-être cette recette que votre collègue d’Inde vous a donné ou bien celle de votre collègue du Congo. Nous avons cette chance d’habiter à Toronto, pas besoin de sortir, il suffit d’avoir de bons amis, ceux-là mêmes qui savent cuisiner et qui connaissent les petits coins sympas pour trouver les bonnes épices et les bons ingrédients.

Toronto est une palette aux mille saveurs pour toutes ces richesses, pour toutes ces épices, fruits et légumes, tous ces immigrants qui continuent à cuisiner comme dans leur ancien pays. C’est ce qui fait la richesse de ce pays et j’adore !

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut

Bienvenue au Canada