Joyeux Noël et Bonne année 2007 - Immigrer.com
samedi , 18 mai 2024
Accueil Blogs Joyeux Noël et Bonne année 2007
Blogs

Joyeux Noël et Bonne année 2007

0
0
(0)

Eh bien ça y est : c’est déjà mon tour !! Nous autres chroniqueurs sommes mal traités comme vous le voyez : nous n’avons même pas de vacances pour Noël. Je rigole bien entendu ! Donc comme c’est déjà mon tour, il faut que je trouve un sujet un peu pertinent, ou au moins assez intéressant pour en faire une chronique entière. Alors, une fois n’est pas coutume, je vais laisser mes doigts glisser sur le clavier et on verra bien quel(s) sujet(s) en ressort ! je vous préviens, ça risque d’être un peu léger… cela changera des 300 commentaires de ma chronique précédente sur les accommodements "raisonnables" ! En plus, c’est la première fois que je vais être en mesure d’exploiter les nouvelles possibilités que nous offre le nouveau Immigrer.com, je vais donc essayer d’en profiter.

Tiens ! J’ai envie de dire quelques mots à propos de l’hiver. Oui, j’ai bien dit : "hiver". Cette année à Montréal, à part quelques jours pas mal frette un peu en avance sur l’horaire en Novembre, et une micro chute de neige vers la fin Octobre qui nous a tous laissé croire à un hiver enneigé et rigoureux, force est de constater que l’enneigement actuel et les températures au dessus des moyennes ne nous font rien présager de bon pour Noël (et si ce mot vous choque… tant pis pour vous). Non, cette année, les chances de passer les fêtes de fin d’année sous un manteau blanc sont plutôt minces. La petite bordée de neige d’il y a deux semaines a entièrement fondu depuis longtemps sans laisser aucune trace. Ok, je ne serai pas à Montréal pour Noël, mais quelque part, ça me gosse. Notre premier hiver ici, on s’en souvient avec ma blonde. On le redoutait, comme chaque immigrant venu ici redoute son premier hiver, mais en même temps, on avait hâte. Et même si l’hiver 2004-2005 n’a pas été particulièrement blanc, en ce que me concerne je ne m’attendais pas à plus ni à moins : je ne savais pas réellement à quoi m’attendre. J’étais content, c’est tout : je goûtais enfin aux joies des poils du nez qui collent et se solidifient par -35°C. L’hiver dernier avait été lamentable. Heureusement que nous avions pas mal voyagé vers le nord pour aller chercher de la neige, puisqu’elle ne venait pas à nous ! Mon gros manteau d’hiver, je l’ai mis en tout et pour tout et au total… 5 jours. Immigrantes, immigrants : n’ayez plus peur de l’hiver, la DGQ vous a menti ! Quant à cet hiver, il m’effraie un peu… je ne suis pas "écolo-freak", loin s’en faut (je me contente des gestes quotidiens pour sauvegarder mon environnement mais ça se limite à ça), mais quand je vois que le 15 décembre dernier, un orage sévissait à Montréal sous un ciel terrifiant et un bon 8°C, là je me pose des questions. Pour en avoir parlé à des "anciens" ou avoir entendu des témoignages à la radio, je crois qu’il y a vraiment de quoi s’inquiéter et se dire qu’évidemment, la douceur relative des hivers Québécois est sans aucun doute une conséquence directe du fameux réchauffement de la planète. Rien de bien nouveau… et pas grand chose que je puisse faire à mon échelle. En tous cas… on verra ce que Janvier et Février nous réservent, en espérant qu’ils soient plus combatifs que Décembre.

Tiens ! Combatif. En ce moment, ce mot me fait penser au Canadien de Montréal. Je l’associe aussi aux mots "persévérance" et "esprit d’"équipe". Je ne suis pas depuis bien longtemps le hockey, mais je dois dire que cette année… je suis accroc ! Cela reste d’ailleurs un mystère complet pour moi : quand j’étais en France, il ne fallait pas me parler de "foot", je détestais ça. Comme beaucoup finalement, je me laissais prendre au jeu tous les quatre ans, encore fallait-il que les Bleus se fassent remarquer par des performances respectables et dignes de mériter mon attention. Pourquoi donc, me direz-vous, vois-tu un intérêt à suivre la saison de hockey ? Je n’en sais rien… mais j’aime ça ! C’est peut-être que dans une bonne partie des matchs que j’ai vu, le CH était capable de remonter au score quand il se faisait dangereusement mener. J’ai vu des matchs absolument palpitants, rien à voir avec le peu d’actions, de mouvements que l’on retrouve au foot. Et plus je regarde, dans la mesure du possible évidemment, plus je comprends et j’assimile les règles et autres classements de la ligue nationale. Je ne suis pas encore rendu à regarder tous les matchs, je vous rassure (de toute façon ce serait tout simplement impossible, question d’horaire), je me borne donc aux matchs dans lesquels le Canadien est sur la patinoire. Mais je commence à savoir aussi qu’il vaut mieux par exemple que les Sabres de Buffalo perdent leurs prochains matchs si le Tricolore veut espérer un jour prendre la tête du classement de son association. Sans vérifier, et tant pis si je me trompe (je sais d’avance qui me corrigera), à l’heure ou j’écris ces lignes (lundi 18 décembre), la fiche du Canadien est de 19-8-5 avec 43 points. 19 victoires, 8 défaites dont 5 en prolongation, ce qui donne : 19 x 2 = 38 points (2 points par victoire) + 1 x 5 = 5 (1 point par défaite si prolongation). 38 + 5 = 43 points ! Ce sont seulement 7 malheureux points qui nous séparent de la première place occupée pour l’instant par les Sabres de Buffalo dans notre division Nord-est, au sein de l’Association de l’Est. Nous les rencontrons demain mardi 19 décembre… on croise les doigts. Et enfin, à défaut de pouvoir assister au match puisque toutes les places de la saison sont déjà réservées (je ne vous cacherai pas que je suis très fâché quand on sait comment et à quel rythme les places sont vendues, à qui et à quel prix), je vous suggère RDS et les irremplaçables Pierre et Yvon ! La rondelle dévie accidentellement sur le baton de Samsonov et termine sa course sur le filet protecteur… et on ira pas plus loin. Koivu réussi à intercepter la rondelle, la passe à Souray qui tiiiiiiire… mais c’est bloqué par Ward … Kovalev s’empare du retour, le tir et le buuuuuuuuuuuuuuuuut ! Ah… je les aime bien eux autres !

Bon, de toute façon, il va bien falloir que je me désintoxique un minimum puisque cette année, nous partons en France pour Noël et le nouvel an. Nous avions l’habitude de partir au mois de Mai afin de profiter des rabais conséquents d’Air France, mais cette année, nous avions envie je crois de revenir pour les fêtes. De mon côté, des évènements familiaux récents m’ont incité grandement à revenir à cette période, et de plus c’est sans doute le meilleur moment de l’année pour être à peu près sûr de revoir tout le monde. Et puis… ça nous manquait, un Noël en famille ! Donc voilà. Oh, nous savons que ce ne seront pas des vacances au sens propre du terme, mais qu’à cela ne tienne : nous sommes prêts ! J’avais réussi à négocier ces deux semaines avec mon employeur sans aucun souci. Lui au moins autorise ses employés à partir en vacances pendant les fêtes !!

Quand on parle de travail, pour tous ceux qui se demandent (et ils sont nombreux) comment se passe ma nouvelle job (plus si nouvelle que ça d’ailleurs): ça se passe très bien ! Mes tâches au quotidien sont pas mal plus intéressantes que ce que j’avais à faire précédemment, sans parler du domaine d’activité qui lui est vraiment captivant puisque me voilà plongé au coeur du web 2.0. Je parlerai bientôt plus en détail de cette nouvelle job sur mon blog ou sur Immigrer.com si le sujet m’inspire assez pour en faire une chronique complète !

Bon eh bien j’ai fait le tour pour cette fois ! Une chronique "en vrac", il en faut aussi de temps en temps. J’espère qu’elle aura été agréable à lire ! Il s’agissait de ma dernière chronique de l’année 2006, alors je souhaite à tous mes lecteurs et à tous les membres d’immigrer.com un joyeux Noël et une excellente année 2007. A l’année prochaine !

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 0 / 5. nombres de votes: 0

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

Écrit par
Tof

Qui suis-je? Moi c’est Christophe, je suis originaire du Nord de la France où j’ai passé mes 24 premières années avant de poser mes valises à Montréal le 16 Mai 2004. J’ai travaillé en tant qu’informaticien et webmaster pour plusieurs entreprises de Montréal. Pourquoi avoir choisi d’immigrer? Parce que. Besoin de changer d’air, d’ouvrir mes horizons, de voir comment ça se passe ailleurs dans le monde et ce que ça peut m’apporter personnellement. Pourquoi le Québec ? Parce que parce que c’est l’Amérique en français (et non l’Amérique à la Française), parce que c’est vrai que c’est plus « facile » entre guillemets, parce que je voulais savoir ce que ça faisait -30 degrés sous zéro, parce que je pensais que tout le monde parlait français et quelques-uns anglais, parce que (à suivre – liste non-exhaustive)

Leave a comment

Centre Éducatif

Publicité

Les plus lus récemment

Publicité

Abonnez-vous à notre Newsletter

S’abonner

Publicité

Les plus commentés récemment

Derniers commentaires

Discussions en cours

Articles similaires

3 choses que j’aurais aimé savoir sur l’emploi au Québec

0 (0) Dans deux ans, je vais avoir 20 ans d’expérience québécoise. En...

Ce que j’aurais aimé savoir sur l’hiver à Montréal ?

0 (0) Avant de venir au Québec, je me posais la question :...

D’immigrante à responsable de l’attraction de travailleurs internationaux

0 (0) En juin 2010, je quittais la France avec mon mari...

Mieux comprendre les taxes au Québec

0 (0) Introduction pratico- pratique : Pour des raisons de commodité, l’utilisation...

>
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com