Jeudi 29 mai 2002 CHRONIQUE... - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Blogs > Jeudi 29 mai 2002 CHRONIQUE…

Jeudi 29 mai 2002 CHRONIQUE…

Jeudi 29 mai 2002

CHRONIQUE D’ANTONY !

Pour répondre à tout ceux qui sont impatients de recevoir leur sésame (le VISA !), je voudrais leur dire d’apprécier cette attente et d’en profiter pour s’organiser et se préparer au mieux, tant psychologiquement que dans le remplissage des valises, et d’étudier attentivement la liste d’Immigration Canada.

Bien sûr, on a envie d’y être ! Envie de tout découvrir, envie de changement et envie de faire voir aux septiques qu’on a enfin franchi l’Atlantique….

Vous êtes impatients et prêts. Prêts à recevoir LE visa…. Mais le visa est-il un but en soi ? Est-il l’aboutissement de votre démarche ? Je ne crois pas. Le visa est une formalité. Si vous avez le nombre de points requis et rien de spécial à signaler dans votre parcours de vie, vous allez l’avoir, votre visa ! Quand ? Peu importe : vous allez l’avoir ! !

Maintenant, pensez à ” l’après-visa “, je dirais même à ” l’après-atterrissage “. C’est là, le début ! C’est une fois le pied au Canada que tout commence.

Le visa est une clé. Une clé qui vous ouvre la porte d’un pays où vous devrez trouver votre place. Et là, vous allez avoir du travail : personne ne vous attend là-bas et vous devrez tout faire par vous-mêmes. Trouver un logement, un job, une voiture pour certains, tous les papiers administratifs (et là, vous n’aurez pas juste à les attendre comme avec le visa, mais à aller faire des démarches en territoire inconnu….), des meubles, des fournitures, des magasins où on vend tout ça, un autre job peut-être…. pis un autre logement parce que le premier n’était pas génial et que vous voulez vous rapprocher du nouveau job !

Bref, vous devrez tout faire par vous-mêmes, avec moins de famille et d’amis qu’avant pour vous entourer et vous encourager….

Je comprends votre impatience, mais vous allez l’avoir ce visa !….Alors, attendez sereinement et pendant ce temps, réfléchissez et préparez-vous du mieux que vous pouvez aux changements que vous allez vivre….

Bon courage !

Antony

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada