Je suis perdue, mon mari veut rentrer en France - Immigrer.com
mercredi , 22 mai 2024
Accueil FAQ Déception, retour au pays Je suis perdue, mon mari veut rentrer en France
Déception, retour au paysFAQ

Je suis perdue, mon mari veut rentrer en France

0
0
(0)

Je suis perdue, mon mari veut rentrer en France

Ecrit par: liberty 4-03 à 23:10

Bonjour à tous,
La semaine passée mon mari a eu les résultats de l’ordre de physiothérapeute. Il n’a qu’un seul cours de 45 heures et trois stages à effectuer. Nous étions ravis jusqu’au moment où nous avons appris qu’il fallait attendre la réunion du mois de mai pour savoir s’il y avait une place pour lui au cegep. Si c’est le cas le cours débute en septembre et les stages en hiver donc il pourra exercer en étant payé seulement au mieux dans 18 mois.
Les enfants n’ont pas de place en garderie (ils sont inscrit depuis 4 mois sur liste d’attente) et pour l’instant j’ai un job payé assez peu (9,5 dollars/h) pour vivre à 4 c’est assez dur.
Mon mari était fou de savoir qu’avec toutes ses années d’expérience (8 ans) après ses études de 4 ans il doive encore attendre comme ça. Je suis aussi très déçue.
Bref depuis ce moment il ne parle que de rentrer en France: il aurait un travail tout de suite (il a déjà regardé les annonces!!) et on vivrait bien, les enfants iraient à l’école… il ne voit plus que le positif et semble avoir oublié pourquoi nous sommes partis. Il n’était jamais venu ici lui et tout semble l’énerver: l’appart qu’on a, nos voisins qui se plaignent à cause des enfants,le froid, la nourriture, la saleté dans les bus… tout est devenu négatif.
Je ne sais plus où en j’en suis, on en parle tout le temps depuis une semaine, je suis fatiguée moralement mais je suis persuadée qu’on a pas tout vu et que l’Est de Montréal n’est pas tout le canada. Quel gachis tout cet argent dépensé pour venir, tous les sacrifices…je suis découragée.

Mon message coincide avec celui de shoupy que je viens de lire juste avant d’écrire le mien, je me demande si mars effectivement n’est pas un mauvais mois!

Enfin, quelles sont les idées que vous avez pour m’aider à me sortir de cette situation?
Que pourrais-je lui dire de positif pour qu’il remette un peu notre départ qu’il voudrait au plus vite?

—————————–

Ecrit par: prune 4-03 à 23:37

Maudit mois de mars

Que vous dire pour vous encourager à laisser passer votre mauvaise passe? quand des enfants sont dans le décor, c’est sur que les priorités ne sont pas les mêmes.

Je souhaite sincèrement à toute la famille un retour au moral rapide !!

—————————–

Ecrit par: Passemots 4-03 à 23:42

C’est vrai qu’en mars il y a pas mal de déprime. Mais c’est pas une raison pour se laisser abattre. Votre projet d’immigration en était-il un de couple ou ton mari a accepter pour te faire plaisir? Ce serait peut-être bon de valider ce point. Puis rien ne l’empêche de faire autre chose comme travail en attendant de pouvoir pratiquer dans son domaine. Faut surtout pas baisser les bras, lui, au moins, il sait qu’il pourra exercer; dans 18 mois, mais il le pourra. Certains, sur le forum ne savent pas s’ils le pourront et d’autres ne pourront simplement pas. S’il était vraiment partie prenante de votre projet d’immigration, il va prendre son courage à deux mains et il va se remettre de la déception de ne pas pouvoir pratiquer tout de suite. Il n’est peut-être seulement que dans une phase de grande déception.

—————————–

Ecrit par: laurence 4-03 à 23:48

Bonjour Liberty,

Ah c’est triste de lire cela. En effet comme Passemots, je pense qu’il faut vous poser des questions sur les motivations de départ. Vous vous frottez au fameux mois de mars mais aussi aux ordres professionels. Mais si vraiment dans 18 mois, ton mari pourra avoir quelques choses à son niveau, est-ce qu’il n’y a pas moyen d’attendre jusque là ? C’est la question. Est-ce qu’il en est capable ? Est-ce que vous en êtes capables ? Est-ce qu’il faut revenir en arrière après avoir fait tous ces efforts et dépenser tant d’argent et d’énergie ?

—————————–

Ecrit par: nat92 4-03 à 23:52

Lachez pas, accrochez vous.
En attendant ton mari pourrait trouver un job qui vous permettrez de mieux vivre à 4, le temps qu’il sache s’il est prit ou pas. Pour le moral c’est mieux de faire un job que de rester à la maison. Maintenant il y a le problème de la garde des enfants es tu inscrite sur plusieurs listes?

Allez c,est un mauvais moment, faut juste se laisser du temps, courage

—————————–

Ecrit par: liberty 4-03 à 23:52

Passemots, c’était un projet de couple mais lui n’étant jamais venu avait beaucoup idéaliser le pays. C’est un grand rêveur et un impatient alors là il est devenu très négatif. Je lui ai dit que la patience est importante dans un projet comme celui là mais il veut tout tout de suite!! j’espère sincèrement que ce n’est qu’une “phase de déprime grave ” mais rattrapable!

—————————–

Ecrit par: Betty Boop 4-03 à 23:52

Bonjour Liberty,

Bon à priori, nous sommes pas mal à vivre cette situation en ce moment, mais ce n’est pas une consolation…

C’est vrai que pour nous, le moral s’est arrangé car mon mari devrait avoir un boulot au 1er avril. Le salaire est loin de ce qu’il pouvait prétendre, mais on devrait pouvoir vivre tous les 5 (assez modestement tout de même), alors d’un coup tu deviens plus serein .
En principe, on ne serait jamais venu pour ce travail mais maintenant qu’on est là, nous n’avons pas envie de partir de suite (nous sommes un cas un peu particulier – juste présent pour 3 ans à priori).

En fait, quand tu ne trouves pas ce que tu veux : tu enrages, tu te demandes ce que tu es venu faire ici… alors que tu avais quasiment tout ce que tu voulais en France (même les médecins ) et en plus, nous avions (globalement) une bonne situation en France et nous aimons notre pays …

En France, tout nous attend, nous avons la famille toujours prête à nous aider, les amis, tous nos meubles et même mon travail. Alors, tu te sens prêt à partir ou plutôt à rentrer chez toi …………….. puis là, tu te dis que ce n’est pas possible, tu n’as eu le temps de rien voir, de ne rien connaître, c’est beaucoup trop tôt pour rentrer …
De mon côté, j’ai eu envie de rester quand mon mari était quasi-prêt à rentrer (c’est pour lui que nous sommes venus)… Et puis non, nous avons fait des concessions mais nous restons …

C’est bien gentil tout ça, mais cela ne t’aide pas. Et faire des concessions quand tu as 9,5 CAD de l’heure, c’est plus que délicat. Mais, essayez tout de même de sortir, de voir du monde, il faut s’oxygéner, faire autre chose que de rester entre ses 4 murs (force le à sortir même s’il n’en n’a pas envie) !

Sinon pour les CPE, n’abandonne pas. En fait, en tant que parents, on s’inscrit dans plein de CPE à la fois et quand ton enfant est pris dans un CPE, cela libère également sa place dans les autres.
Contacte les régulièrement, ils ne respectent pas les listes d’attente. En fait, il faut surtout tomber au moment où un enfant part. Si tu as de la place pour un seul de tes enfants, prends là. Le second sera alors prioritaire par rapport à l’ensemble de la liste (et là, c’est respecté) . Moi, je vais libérer une place pour un enfant né en nov 2000 cet été !

Courage, ne baissez pas les bras. C’est une belle expérience de vie, difficile mais intéressante. Venez nous voir, cela vous permettra de parler d’autres choses (fais moi un PM).

—————————–

Ecrit par: skydiver 4-03 à 23:59

bonjour,
comme le dit laurence,
ton mari ne pourrait-il pas se trouver un boulot en attendant ?
Histoire de subvenir à vos besoins, sans perdre son objectif !
c’est vrai que certaines professions demandent de la patience !

le jeu des equivalences est sans doute injuste, car ce sont des metiers pour la plupart qui demandent à la base, beaucoup d’années d’études et on ne comprend pas forcément pourquoi on nous tant de batons dans les roues.

Ca vaut peut-être le coup de patienter mais personne ici ne pourra decider à
votre place.

J’ai une petite question :
“Est-ce que le travail est la seule motivation pour venir vous installer au Quebec ?”

—————————–

Ecrit par: liberty 4-03 à 23:59

OUi Nat nous sommes inscrit sur plusieurs listes mais la liste d’attente est d’environ deux ans pour les garderies à 7 dollars alors c’est un vrai problème!! Pour les futurs immigrants inscrivez vous dans le plus grand nombre de garderies dès le début de vos démarches car quand on arrive c’est bien trop tard!!
Oui Laurence la reflexion prend 100% de mes pensées en ce moment c’est vraiment trop dur je ne sais plus pourquoi on a quitté la France, pourquoi le Canada, tout s’embrouille mais moi j’aime être là et même mon travail mal payé que je fais soigneusement (j’ai déjà été augmenté j’ai commencé à 8,5!!).

—————————–

Ecrit par: nat92 5-03 à 0:06

Prenez peut être un break dans votre réflexion, 213 jours off sans y penser, jsute profiter du monde extérieur, allez vous ballader un peu en région, découvrir du pays, vous réoxygéner. Réfléchir c’est bien mais parfois faut prendre un peu de recul, sinon on tourne en rond dans notre réflexion

Bon ce n’est que mon point de vue, et je c’est pas s’il est clair

Pour les enfants faut voir les posssibilité de les faire garder par une personne indépendante, bon apres c’est sur c,est pas le même tarif, mais tout se calcul, selon le salaire que ton mari pourrait trouver dans une job. Mais je pense que cela lui ferait du bien d’être confronter à des québécois dans un environnement de travail.

—————————–

Ecrit par: liberty 5-03 à 0:11

Nat ça serait mon rêve si tu savais!!!!! retourner voir les baleines à Tadoussac se promener dans les belles forêts du Nord…. mais tu sais ce qu’il me répond: il faut de l’argent pour ça et on a presque épuisé nos réserves!!!!

—————————–

Ecrit par: Sacha 5-03 à 0:15

Oui Liberty,

Mettre les choses en perspective afin de prendre des décisions adéquates me semble être la voix de la raison, c’est vrai que la période se prête à l’abattement, au renoncement….A la nostalgie.

Demain sera un autre jour.

—————————–

Ecrit par: nat92 5-03 à 0:24

ben là peut être nécessaire d,aller aussi loin que Tadoussac, mais juste sortir un peu de la ville, il y a des coin sympa à découvrir à moins de 2h de route de Montréal. Juste prendre un bon bol d’air frais avec les enfants, en famille.

—————————–

Ecrit par: zigzag92 5-03 à 0:26

Salut Liberty,

bon, je vais faire court : le meilleur est à venir !
Pour les enfants, demain on vous parlera d’une jouthèque à proximité de Jean Talon

—————————–

Ecrit par: liberty 5-03 à 0:35

Merci Nat on va y reflechir sérieusement… on pourra peut être louer une voiture pour un week-end!! Demain déjà c’est décidé j’ai congé on va à l’insectarium avec les petits!!!!
Liberty
merci pour vos encouragements ça fait chaud au coeur. Si vous saviez comme j’ai besoin de soutien en ce moment.

—————————–

Ecrit par: nat92 5-03 à 1:06

On est là si tu as besoin de voir du monde, de discuter en vrai, mon PM est là

—————————–

Ecrit par: Toursette 5-03 à 1:51

liberty

Je sais bien que ca ne va pas te consoler, mais je suis ds votre cas. L’ordre des dentistes me met aussi des batons ds les roues…Ca fait 9 mois que je suis la a réviser des exams que je ne suis pas sure d’avoir..et je ne pourrai exercer que ds 1 ans…ce qui fait 19 mois au total…a condition de ne rien rater…

Tout cela pour te dire qu’on est beaucoup ds le mm cas…les gens font des petits jobs, en attendant…ou comme moi préparent leur reconversion.

Faut vraiment etre sur au fond de vous, de savoir si vous avez envie de retrouver la france….avec tt ce que ca va impliquer… moralement et financièrement.
Le départ a zero tu vas te le retapper en france…et je ne suis pas sure que ce soit plus facile qu’ici, l’euro etant ce qu’il est et les charges sociales en indépendant aussi…. Sans compter la déception de s’être planté, qui mm si elle n’est pas dramatique en soi, est tjrs difficile a digèrer.

Et puis, vous n’avez pas fait tt ca pour abandonner now….Faut s’accrocher, on s’accroche tous.
Nat a raison, essayer de voir des gens qui st ds votre cas…ca encourage drôlement….

Je suis a votre dispo si tu veux qu’on en parle, par MP ou de vive voix.

Aller courage, ne lachez pas, c’est trop tôt

—————————–

Ecrit par: loutre 5-03 à 4:28

allo liberty!
comme je te comprends…pour avoir vécu un peu la même situation il y a 2 ans…
mon mari, ayant peu d’expérience professionnelle à ce moment là, n’avait pas trouvé de job dans son domaine…
après 3 mois passés à la maison à garder notre petite fille, il commençait à disjoncter!…nous avons enfin eu une place en garderie…et encore un mois de recherches plus actives cette fois..;mais ça a fini avec une jobine à 8$/h….d’ou moyens limites, pas de char, pas le temps de visiter quoi que ce soit, hiver, pb avec notre logement et notre propriétaire….(je résume la!!!) bref, comme nous n’avions qu’un visa temporaire, on a décidé de rentrer en France….avons cru jouer la “sécurité” en rertouvant ce qu’on connaissait déja…

depuis on a regretté, et encore regretté…même après 8 mois, on se sentait comme étranger dans notre pays d’origine…y’avait un truc qui collait plus…
au bout de plusieurs mois en France…as plus de “résultats”, pas plus heureux, pas d’évolution….
ça nous a pris qq temps pour accepter et digérer notre échec et décider de repartir…
ien sur cette fois aussi, nous avons des inquiétudes, mais on s esent lpus fort, car on sait quels sont les obstacles qu’on pourra rencontrer et qu’il faudra y faire face avec un peu plus de tenacité!!

tout ça pour te dire, qu’il y a ce sale moment de découragement qui arrive, et que , évidemment, si tu compares avec ta vie d’avant…y’a pas photo!
mais il faut savoir revenir à vos motivations plus profondes…qu’est ce que vous vouliezvraiment en venant au Québec?
et le retour n’est pas aussi rose malheureusement…
ce que je peux te dire, c’est comme les autres, de profiter de ce que vous aimez..;m^meme si vous ne pouvez pas bouger trop loin, il y a deja pas mal de choses sympa à faire à montréal, avec les enfants…prenez l’air, meme si il est frette!
et voyez des gens positifs si possible…l’environnement ça compte!
lâchez pas!..et ne rentrez pas sur un coup de tête…
un éventuel retour ça se prépare au moins autant qu’un départ…ça prend du temps et des moyens….

j’espère vraiment que les choses vont se débloquer pour vous …COURAGE!!!!

—————————–

Ecrit par: aline.ro 5-03 à 7:13

Bonjour,

allez, 18 mois ce n’est pas la fin du monde quand meme! Au moins, ton mari sait qu’au bout de son cours et de ses stages, il pourra exercer SON metier! Et ne fera pas des jobines pendant des annees avant de pouvoir faire ce qui lui plait. Alors 1 an et demi d’attente ce n’est vraiment pas grand chose. Il faut RELATIVISER.
Mon copain fait actuellement ses etudes d’audioprothesiste…et il est tres probable qu’au lieu d’un cours de 45 heures et quelques stages, il soit oblige de se retaper 4 ANNEES DE COURS, sans parler des stages. Dis lui ca a ton mari, il relativisera peut-etre… Je ne dis pas ca pour me plaindre mais quand meme, mon copain est moldo-roumain et ici, en Roumanie, ou nous vivons actuellement, on est pret a galerer encore quelques annees pour avoir au bout du compte un bon niveau de vie et de bonnes conditions de vie…Enfin, cela est surtout valable pour lui car moi en tant que francaise, j’aurais pu me debrouiller en France. En attendant, avec mon diplome de sciences po et mon projet profesionnel de journalisme, je survis en donnant quelques cours particuliers aux petits francais de Bucarest et en ecrivant quelques articles pour trois fois rien.
Enfin, tout ca pour dire que lorsque l’on a un projet auquel on tient, il serait dommage de lacher des que les choses se compliquent…

La situation n’est pas si dramatique pour ton mari. C’est sur, deux ans avant d’exercer sa profession, c’est un peu long et frustrant, surtout apres des etudes et quelques annees d’experience. Mais deux ans a mettre en perspective avec toute une vie, le futur de vos enfants, et le reve de s’installer au Quebec…A lui de voir. Mais il doit egalement bien se rendre compte qu’en rentrant en France, au bout d’un certain temps, il aura peut etre a vivre avec le regret d’avoir rate quelque chose a cause de 18 petits mois pendant lesquels il n’aura tout simplement pas ete patient.
Bon, j’espere que ce message -ainsi que ceux que j;ai lus dans ce fil- pourra vous aider.
Et ton mari, dis lui que lorsque l’on a une idee negative en tete, alors tout devient forcement negatif. Moi, ici, a Bucarest, par moments, je deteste tout et tout le monde, je ne supporte plus rien et n’ai qu’une seule idee, obsessive, en tete :je veux partir d’ici!!!!! Mais au bout, il y a le Quebec et l’espoir de vivre mieux. Meme si pour ca il faudra encore patienter…non pas 18 mois mais 2 ou 3 ou 4 ans. Bon, d’accord, plus facile a dire qu’a faire peut etre…On verra!

Comme dit nat un peu plus haut, prenez l’air, allez vous promener une journee a l’exterieur de Montreal, voyez du monde…et attendez le soleil d’avril!
Je suis sure que ca ira mieux!

—————————–

Ecrit par: Melodie 5-03 à 7:30

Liberty,

Peut être que ton mari pourrait aller voir les CLSC, parfois ils ont besoin d’aide au bénéficiaire, avec son expérience il trouverait peut être un emploie, ceci temporairement pour l’aider à tenir le 18 mois. Enfin c’est une idée comme ça, tu sais bien des gens ont besoin de soin de se genre à la maison.

Je lance cette idée, des gens du millieu pourrait t’en dire plus, si sur le forum il y en a.

—————————–

Ecrit par: sky 5-03 à 8:28

Salut Liberty,

J’imagine que ton mari était kiné en France. S’il a fait la spécialité respiratoire, il pourrait voir aussi avec l’ordre des inhalothérapheutes du Québec. C’est un métier qui n’existe pas vraiment en france, leur travail étant partagé entre ceux des infirmières et des kiné. Peut être aurait-il plus de chance avec eux ?

—————————–

Ecrit par: mardirar 5-03 à 10:11

Salut liberty,
Le problème ne réside ni dans les fluctuations d’humeur dû au mois de l’année, ni dans le contexte géographique où vous résidez (est de Montréal), ni par rapport à à ladebrouillardise dont vous faites preuve à votre arrivée.

Le problème eternel est celui de l’important taux de chomage en amerique du nord qui fait que ceux qui arrivent à avoir un emploi interessant le protègent par ce qu’on appelle communément ici des ordres professionnels, donc vous trouverez mille et une embûches pour faire valoir votre statut professionnel.
C’est vrai que certaines personnes vont crier au scandale ” comment ça du chomage au Québec?” , compte tenu du rapport population et population au chommage, d’après les statistique 8.5% de chomage pour 10 millions…c’est effarant..Même les retraitables ne lachent pas le morceau.
En France, par exemple il y’a 9% pour 70 millions d’habitants…faites vos comptes!!!

Quant à la difficulté d’ordre familial, ici au Québec, tu veux des enfants..demmerde toi!!!, c’est pour cette raison, qu’au Québec les gens reflechissent 1000 fois avant de prendre la decision de faire un enfant…..et c’est justement pour cela, pour ne pas dire seulement pour cela, qu’on fait appel à nous les immigrants, afin de palier à la dénatalité.
Donc le conseil que je puisse vous donner, c’est de prendre une decision rapide quant à votre avenir, en pensant surtout au bonheur de vos enfant et si vous pensez à un retour en France, ce n’est pas une défaite au contraire comme dit le proverbe arabe ce qui ne tue pas rend fort, c’est une experience comme toutes celles qui jallonent notre vie….Je vous souhaite beaucoup de chance et du courage quelle que soit votre decision!!!!

—————————–

Ecrit par: JUGURTHA 5-03 à 10:26

Salut Liberty:)

D’abord je tiens a saluer ton courage, et secondo,
Je ne crois pas que c’est une bonne idée de repartir maintenant, moi personnellement j’y vecu 4 années en amerique du nord, et le debut ça n’a jamais ete facile, et je crois que c’est le cas de tout le monde, ayant un projet ou qui sont deja installés, neamoins moi je crois que c’est maintenant ou il faut demontrer que vous etes fort! et pas lorsque tout beigne, moi je crois que votre projet aurra beaucoup de charme et de merite que lorsqu’on est passé par des epreuves rudes,
pensez a ce que vous aurrez a raconter a vos enfants lorsqu’il grandiront,
de toute facon ce n’est qu’une apreuve passagere, et je trouve que c’est normale qu’il y ait un temps d’adaptation et d’integration, essayer de repenser aux periodes et moments lorsque vous etiez en France entrain de rechercher son premier appt, son premier job..etc… et bien c’est la meme chose, on en reparlera d’ici Une a Deux années et vous verrez la difference,

Allez courage et estimez vous heureux que ce forum existe parceque il y a d’autre personne qui traverse aussi des periodes similaires et qui n y ont pas acces!

—————————–

Ecrit par: queenie 5-03 à 12:34

Salut Liberty !

Je suis désolée d’apprendre que vous avez ce coup de blues….

Je préfère être positive et l’attribuer au mois de Mars ! Moi aussi outre atlantique je traverse une déprime et une période d’incertitudes pas possible…

Mais bon, c’est pas la question !

Je crois que rien que pour tous les sacrifices que vous avez faits pour pouvoir venir ici, vous ne devriez pas vous décourager.

Une vie c’est somme toute très court, et ma conviction est que chacun de nous n’a droit qu’a un certain nombre de virages à 180° dans sa vie. La temps passe trop vite, entre préparation, réalisation, adaptation, puis acceptation !

Tout comme il vous a fallut des années pour réaliser le projet de vous installer au Canada, le projet de retour ou autre projet quel qu’il soit devrait etre au moins aussi longtemps pensé.

Revenir au nid n’est pas une solution miracle. Et si la décision est prise aussi vite, à la faveur de quelques soucis et du blues du mois de mars, c’est une fuite en quelque sorte.

Donnez vous la chance d’y croire. Pas d’attendre 18 mois, mais de croire qu’entre temps surviendra quelque chose de meilleur que cette proposition si lointaine. (Il faut chercher, bien sur !)

—————————–

Ecrit par: velzia2 5-03 à 12:46

Bonjour à toi Liberty et à toutes et ceux qui sont branchés sur ce fil.

Tous ces propos et ces expériences confirment le décalage que j’ai constaté entre la politique d’immigration du Québec et en face la très grosse méfiance+ le protectionnisme des employeurs dans ce beau pays. Et puis ces fameux ordres professionnels qui pourrissent la vie de beaucoup d’immigrants spécialisés.
Je l’ai déjà écrit dans un autre fil mais récemment j’ai eu un entretien avec une conseillère emploi-dans un CLE. Quand elle a pris connaissance de toutes mes démarches depuis mon arrivée à Montréal, elle a m’a finalement avouée que le MICC recevait de plus en plus de plaintes tous les jours, de la part d’Immigrants désoeuvrés et sans argent, et qui avaient le sentiment d’avoir été trompés par la Délégation du Québec.
Voilà! Cela n’aide pas à s’intégrer.
Tout comme ton mari, Liberty, moi aussi je suis passée par cette grosse phase de colère.Je ne supportais plus rien ici. Mon amie est là pour tempérer un peu les choses. Mais nous sommes passées toutes les deux par ce désaccord dans le couple, avec les enfants en moins.
Jusqu’à récemment, elle n’avait pas très envie de rentrer en France. Alors que moi je ne pense qu’à rentrer, pour plein de raisons qui n’appartiennent qu’à moi et à mon vécu. Mais je l’attends parce que notre couple n’en sort que plus fort dans cette expérience.
J’ai conscience que mon fil ne va pas forcément te remonter le moral mais je m’efforce simplement d’expliquer MON expérience avec le plus d’objectivité possible. C’est aussi ça l’immigration. Et je pense que comme ton mari, j’ai dû trop idéaliser la vie au Québec. J’étais partie avec un objectif professionnel bien précis. Mais dans la réalité, c’est une autre paire de manche. Et je ne suis pas prête à refaire des petites jobines, je suis déjà passée par là. Sur ce point, je sais que j’ai tort.

Allez, courage.
J’espère que tout va s’arranger. Et pensez surtout à préserver ce qui est essentiel dans votre vie

—————————–

Ecrit par: oscar1946 5-03 à 13:09

Salut liberty

Bien sûr je n’ai pas, et personne n’a de remède magique pour régler tous les problèmes d’un coup. La question est qu’en débarquant au Québec on n’a pas toutes les données en main. On découvre beaucoup de choses sur la réalité, le système, l’organisation, les ordres, la reconnaissance des compétences, les équivalence de diplômes, … Alors on tombe de haut, et ça fait un choc, ça fait mal, et on a envie de faire demi- tour! Je pense que c’est la dernière chose à faire. Les solutions existent, les ressources aussi. Des milliers de gens sont passés par là, beaucoup ont fini par trouver, sinon le bonheur au moins la sérénité et une certaine satisfaction au bout de 2 ou 3 ans. Les choses doivent être situées dans la durée et non dans l’immédiat. Au Québec, la règle est que l’on doit d’abord “passer un baptème” avant de prétendre à quoique ce soit. Et c’est valable dans tous les domaines et avec tous les types de partenaire: collègues de travail, voisins, amis, et des examens dans le domaine des études, du boulot,…
Je sais que ça n’apportera pas grand chose si je rajoute que les Françaix sont mieux nantis( ou moins mal nantis) que les autres communautés( Maghrébins, Europe de l’est, Latinos, Africains,…).
Pour faire court, il faut tenir bon, le succés est garanti à terme, si l’on accepte la règle du “jeu”. En attendant il faut développer son réseau de relations, fréquentés des gens dans la même situation, qui ont réglé ou sont en voie de régler leurs problèmes, des gens heureux qui vont vous contaminer, vous encourager. Sortez, vivez, respirez, le printemps arrive et l’herbe refleurira. Courage, on est avec vous.

—————————–

Ecrit par: Opal 5-03 à 13:32

Salut Liberty,

Tu reçois beaucoup d’encouragements à persévérer, et c’est tant mieux, j’ai aussi envie de te dire accroches-toi

Toutefois, ça revient un peu à prêcher une convertie, et c’est à ton mari que je pense. Je le comprends, et trouves son réflexe d’envie de retour légitime, tout comme son désarroi. En en discutant avec lui, si tu commences par lui dire ces mots, tu auras toute son attention pour la suite de tes propos, en tout cas bien plus que si tu commences par ‘tout le monde sur le forum nous dit de ne pas lâcher, de s’accrocher’

C’est ce que je ferais si j’en discutais avec lui. Puis je poserais certaines questions pour prendre un peu de hauteur:

– Quelles sont ses chances de trouver une job correcte dans son métier une fois admis au sein de l’ordre? Y a-t-il beaucoup de kinés (il est kiné non?) membres de l’ordre qui cherchent du travail sans en trouver? Ou alors est-on sûr une fois cet écueil franchi d’atteindre le saint graal?

– Quelles sont les perspectives d’évolution à 5 ans? Et à 10 ans?

– Quelles sont les perspectives pour les enfants au cours des 15 ou 20 prochaines années? Quel est le meilleur environnement pour eux?

– Quid de la France pour tout ça? Certes, il pourrait peut-être trouver plus tôt du travail en France, mais avec quelle évolution d’ici 5 ans? Et quelle qualité de vie (attention je ne dis pas que c’est moins bien que le Québec car les deux endroits ont leurs avantages et leurs inconvénients: il aura par exemple plus de congés en France, mais des journées plus longues et une vie quotidienne plus stressante, entre autres…donc c’est vraiment à considérer d’un point de vue perso selon ce qui compte le plus pour chacun).

Enfin, surtout, discutez-en tous les deux mais ne prenez pas de décision à chaud, même si le choix du retour s’impose, donnez-vous le temps de voir si en améliorant votre situation financière votre perspective changera. Le bonheur peut souvent tenir à si peu de choses, et 18 mois passent vite quand on est heureux et épanoui sur les autres plans de sa vie (vie sociale, familiale, enfants, sex…heu là je m’égare ). Il les oubliera bien vite ces 18 mois une fois qu’ils seront passés. Qu’il regarde donc la destination finale et non la première étape seulement. Nous devons tous aborder le Québec avec humilité, ce qui ne remet pas en cause notre valeur intrinsèque, s’il est un bon professionnel, il évoluera ensuite bien plus vite qu’en France. C’est le bon côté de la médaille ça, mais il faut la prendre en entier cette médaille, ce Québec.

Je vous souhaite à tous les deux de retrouver le moral et la sérénité, mais surtout surtout d’améliorer vite votre situation financière

—————————–

Ecrit par: liberty 5-03 à 23:00

MERCI à tous vraiment Merci pour votre soutien et conseils.
C’est un peu tard que je me réveille et que je vois qu’il y a vraiment une vie en vrai derière le forum. J’ai parlé en vrai à Bettyboop aujourd’hui et ça fait du bien d’entendre d’autres histoires… (merci K).
je me demande si depuis mon inscription sur ce forum je n’ai peut être pas assez investi de mon temps pour intervenir même si je vous lisais plus que très souvent. Je n’ai pas non plus ce petit quelque chose qui fait rire et qui donne de la personnalité à beaucoup d’entre vous (ce qui fait qu’on vous connait et que vous vous imposer) ni un parcours exceptionnel (là tout de suite je pense à Bouh); non je ne suis qu’une immigrante banale qui a raté tout les rdv proposés dans la gang et qui n’a jamais eu de succès avec ceux que j’ai proposé, rien que pour se voir en vrai et discuter, non vraiment je n’ai pas su m’imposer.
Aujourd’hui je regrette car je n’ai pas vraiment été confronté à des expériences, à du vécu. Tout celà était très abstrait et les histoires de délai et de procédure qui me préocupaient ne représentent plus rien aujourd’hui. Deux ans de rêve pour en ariver là au bout de 3 mois sur place. Quel gachi…
Mon mari a écrit un message ce midi et comme vous pouvez le constater celà dépasse bien l’ordre professionnel. Sa décision est prise ce soir et comme je l’aime je ne me donne pas le choix, je n’ai pas le droit ni pour lui ni pour les enfants.
Merci encore pour toutes vos réponses.

—————————–

Ecrit par: JUGURTHA 6-03 à 5:02

DOMMAGE! Vous n’avez pas exploiter tout votre potentiels, ni tout le potentiel que cette region peut vous offrir,
on ne peut pas claquer des doigts et avoir tout et tout de suite
VOUS QUITTEZ LE PREMIER FOURNISSEURS AU MONDE D’OPPORTUNITES juste a quelques heures des USA, POUR REJOINDRE LES 10 ET MEME PLUS… % DE CHOMEURS SANS PARLER DES REMARK GENRE/
SI VOUS etes AG2S POURQUOI?
SI VOUS ETES JEUNES POURQUOI? ETC… — > je parle bien du marche de la recherche d’emploi en France!!!!
et vous quittez aussi une opportunités pour vos Enfants d’etre bilingue a 100%
enfin bref c’est votre decision et je la respecte, mais je suis convaincu que vous reviendrez aux Quebec, dans pas tres longtemps

—————————–

Ecrit par: tarbais 6-03 à 5:04

Cher Liberty,
J’ai répondu de l’autre côté à Jack.
Mais je préfère le redire encore une fois, juste à toi.
J’ai un ami qui est Orthophoniste et qui n’avait pas non plus l’équivalence de diplôme.
On l’a quand même engagé très vite et il a été faire une semaine de cours à l’université Laval à Québec. Et le tour était joué. Son équivalence est Ok.
Donc je crois vraiment qu’il y a des possibilité pour ton mari.
Tenez bon !
Courage.

—————————–

Ecrit par: aline.ro 6-03 à 5:47

Quoi! Vous partez????
Je trouve ca vraiment trop dommage, apres seulement trois mois. Deux ans maximum, et tout serait rentre dans l’ordre pour vous au Quebec. Certains ont parle de changer de ville, c’est vrai que d’autres villes plus calmes ou plus propres ou meme des regions plus tranquilles vous auraient peut etre mieux convenu.
Maintenant, a vous de voir si vous ne subissez pas la decision de votre mari au point qu’elle puisse mener plus tard a des tensions…
Vous avez l’impression d’avoir rate quelque chose…mais il n’est jamais trop tard! Si vous rentrez maintenant, ne pensez vous pas que vous risquez de rater encore plus quelquechose?
Bon, je suis sure que d’autres sur le forum vous diront que c’est bien, vous avez pris votre decision, c’est surement la bonne puisque c’est la votre, bonne chance en France…Moi, je ne pense pas comme ca et trouve vraiment regrettable que votre mari n’ait pas un peu plus patienté (mais attention, je ne nie pas les difficultes auquelles vous vous confrontez!)…
C’est sur, apparemment, le probleme pour votre mari n’est pas seulement celui des ordres mais tient plus d’un ras le bol general. Mais a ce moment la, il faut changer d’air, prendre du recul. Et pas prendre une decision si importante dans cet etat d’esprit la!
Peut etre devriez vous le laisser rentrer en France tout seul quelques temps pour qu’il se rende compte par lui meme que sa decision est peut etre un peu trop hative. En plus, en rentrant de nouveau au Quebec apres un sejour en France, cela lui premettra surement de revoir Montreal et le Quebec d’un autre oeil (parole d’expatriee! )
Bon, il y a les enfants a garder alors…une bonne ame sur le forum pour s’en occuper deux ou trois semaines??????

—————————–

Ecrit par: zohra-terry 6-03 à 7:08

désolée pour vous Liberty. en effet c’est un mauvais moment à passer et quand on a rien connu d’autre que son pays d’origine, on ne peut s’empêcher de comparer ce qu’on a laissé (perdu?) et ce que l’on trouve ici et maintenant. Un job d’appoint pourrait l’aider à avoir une première approche du milieu ddu travail au Québec. Il pourrait rencontrer des gens et changer d’avis ou du moins être attentif aux autres avis.
Pour la garde de tes enfants,as-tu pensé aux garderies en milieu familial?

Enfin, ce qui me tracasse le plus dans ton message, c’est tous ces points négatifs que ton mari a soulevé. C’est la cas de beaucoup de personnes qui commencent à déprimer. Entre la version idéalisée, et le tout en noir, il faudrait garder une vision équilibrée et juste des choses. Je dis ça, car moi aussi j’ai tendance à verser dans les extrèmes alors que nous savons tous bien, que rien n’est tout blanc ou tout noir dans la vie.

—————————–

Ecrit par: nakahi 6-03 à 9:37

Salut!

QUOTE
Repartir ne sera jamais un échec … Et le plus important est que toute la famille se sente bien … Où quelle soit ….

Eh voilà qui est bien dit. Personnellement, je n’ai jamais immiger, il m’est donc difficile de comprendre le fond du problème…Mais une chose est certaine, ce qui me turlupine c’est de voir tous ces messages qui “encouragent” à regarder ailleurs au Canada…ou à attendre un peu (18 mois c’est peu) etc…

Avez-vous déjà pensé qu’il est possible que certaines personnes immigrent et le regrettent? En effet, pourquoi n’aurions nous pas le goût de retourner chez soi??? En quoi cela serait-il si grave? J’ai l’impression en lisant les messages sur un éventuel retour quelqu’il soit que tous le monde doit convaincre les gens concercés à rester au Canada… Le Canada n’est pas forcément “la plus belle place au monde” pour ceux qui sont nés ailleurs…

Si un jour il me “prenait” l’idée d’aller m’installer en Europe (en france par exemple) et que tout ne va pas comme je le voudrais, sans doute que je ferais ni une ni deux et que je reviendrais au Québec…Pourquoi vouloir à tout prix réussir ailleurs? Il faut parfois aller ailleurs pour se rendre compte qu’on est bien chez soi et ce, pour toutes sortes de raisons…

Alors les amis, si votre décision finale est de rentrer chez-vous, il n’y a vraiment pas de mal à mon avis. Soyez heureux dans votre choix, c’est ca l’important.

—————————–

Ecrit par: willy25 6-03 à 9:50

Liberty,

Je suis tellement désolée de lire ton message.

Je vais te répondre un peu la même chose que tout le monde.
– 3 mois, c’est peut-être un peu court pour tout lacher.
– le stage de ton mari va durer 18 mois et 18 mois, c’est rien dans toute une vie.
– Montréal ne vous convient pas, c’est certain, mais un déménagement en région ne serait-il pas bénéfique et signe d’un nouveau départ. Le problème de garderie ne se poserait pas ou moins en tout cas

—————————–

Ecrit par: Betty Boop 6-03 à 9:56

Bonjour à tous,

Tout à fait d’accord avec toi Nakahi !

18 mois c’est certes peu sur toute une vie, mais quand cela ne va pas bien, rien que 3 mois te semble être une éternité… surtout quand tu avais une bonne situation en France (comme il me semble être leur cas). Et quand tu as des enfants, cela amplifie l’ensemble.

Aline.ro, tu parles d’eventuelles futures tensions… Je ne m’engagerai pas pour Liberty, mais pour ce qui me concerne, les tensions dans le couple lors de nos multiples incertitudes, elles ont bien été présentes dans cette expérience… mais là tu te trouves SEULE, alors qu’en France tu as ta famille, tes amis, ton confort…

Et puis de toutes les façons la France, c’est un très beau pays pas parfait mais quel pays l’est…

Liberty et Jack75 faites comme bon vous semble…

—————————–

Ecrit par: sky 6-03 à 10:03

De toute façon quelque soit votre décision, les trois mois que vous aurez passer ici vous auront apporter une expérience enrichissante. Tout ce qu=e vous avez vécupendant ces trois mois n’aura pas été négatif. Rien que le fait d’avoir découvert un autre pays, une autre culture est un plus que beaucoup de personne ne vivront jamais. Alors si vous décidez de rentrer, garder le côté positif de votre expérience.

—————————–

Ecrit par: aline.ro 6-03 à 10:45

Nakahi et Betty Boop, je comprends tout a fait votre point de vue lorsque vous dites qu’un retour en France n’est pas forcement une mauvaise chose et qu’il ne faut pas forcer la main aux nouveaux immigres pour qu’ils restent absolument au Quebec.
En effet, apres avoir vecu a l’etranger on peut se rendre compte que le pays dans lequel on veut vivre est son pays d’origine, la France ici. D’accord! Mais est ce que 3 mois representent un laps de t… (texte tronqué)

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 0 / 5. nombres de votes: 0

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

Écrit par
FAQ

La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!

Leave a comment

Centre Éducatif

Publicité

Les plus lus récemment

Publicité

Abonnez-vous à notre Newsletter

S’abonner

Publicité

Les plus commentés récemment

Derniers commentaires

Discussions en cours

Articles similaires

Exode inattendu : pourquoi certains immigrants songent à quitter le Canada

4.8 (6) Pour certains immigrants, leurs rêves de s’installer définitivement au Canada...

Document officiel : Équivalence des diplômes France Québec

4.9 (3207) Tableau comparatif études France – Québec Équivalence des diplômes entre...

Devenir policier au Canada, comment faire ?

4.7 (23) Bonjour, Actuellement je suis en France et je suis gendarme...

Amener ses lapins nains au Canada

5 (2) Voici un guide simplifié pour emmener des lapins au Canada...

>
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com