Dépannage matinal...Tranche de vie... - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Bilans > Dépannage matinal…Tranche de vie…

Dépannage matinal…Tranche de vie…

De Redflag

Dépannage matinal…Tranche de vie

8h30, le téléphone sonne.
Évidemment je dors, sans emploi que je suis en ce moment. Le répondeur embarque : « c’est Bertrand, mon auto part pas, t’es pas là ? » Ah ben oui, il fait juste –27°C, et la Dodge Shadow 1989 a de la misère.

Le temps de mettre les yeux en face des trous, je le rappelle. « OK, j’arrive ». Je m’équipe : aujourd’hui je mets un caleçon long sous le jean et je sors ma capuche en polaire que j’installe par-dessus ma casquette, elle aussi en polaire. J’ajoute des sous-gants sous les habituels gants. Dehors, ça croustille sous les chaussures, on croirait marcher sur des « corn flakes ». L’air est tranchant, et vous gèle le nez à chaque inspiration. Le ciel est bleu azur, et le soleil brille intensément. Partout des panaches de fumée s’échappent : des cheminées des habitations environnantes, des autos, des gens. Quel paysage et quelle sensation !

Mon char à moi a deux ans, mais n’a pas roulé depuis 2-3 jours. Je tourne la clé. Quelques wou-wou au ralenti et ça part ! On pourrait le démarrer à la main ! À cette température, il s’ensuit une cacophonie digne d’un Diesel pendant au moins 30 secondes. Bon, testons les freins. Comme à chaque fois par très grand froid, pas de freins, la pédale part doucement au fond dans un bruit de fluide visqueux. La mécanique est soumise à rude épreuve. Je laisse tourner. Au bout de 2 minutes, les freins semblent être de retour. Je passe sur Drive, « Clong ». J’ai vraiment l’impression d’avoir un tracteur. La direction est à peine assistée, la suspension ultra-dure. J’arrive à hauteur de la Shadow. On la branche. La Dodge est déjà couverte de givre à l’intérieur, car l’air chaud et humide que rejette l’ami Bertrand s’en va geler sur les vitres glacées. La minoune tousse, crache, fume pendant un gros 20 minutes, mais ne partira pas !

J’ai donc fait le taxi jusqu’à Pointe-aux-Trembles, tout à l’est de l’île de Montréal. Belle petite promenade matinale !

Message du jour
Les messages du jour sont les meilleurs messages du forum concernant les bilans et témoignages d'immigrants, nouveaux travailleurs et étudiants publiés récemment sur le forum de discussion de la communauté d'immigrer.com.
https://www.immigrer.com/categorie/message-du-jour/

Dépannage matinal…Tranche de vie…

Dépannage matinal…Tranche de vie

8h30, le téléphone sonne.
Évidemment je dors, sans emploi que je suis en ce moment. Le répondeur embarque : « c’est Bertrand, mon auto part pas, t’es pas là ? » Ah ben oui, il fait juste –27°C, et la Dodge Shadow 1989 a de la misère.

Le temps de mettre les yeux en face des trous, je le rappelle. « OK, j’arrive ». Je m’équipe : aujourd’hui je mets un caleçon long sous le jean et je sors ma capuche en polaire que j’installe par-dessus ma casquette, elle aussi en polaire. J’ajoute des sous-gants sous les habituels gants. Dehors, ça croustille sous les chaussures, on croirait marcher sur des « corn flakes ». L’air est tranchant, et vous gèle le nez à chaque inspiration. Le ciel est bleu azur, et le soleil brille intensément. Partout des panaches de fumée s’échappent : des cheminées des habitations environnantes, des autos, des gens. Quel paysage et quelle sensation !

Mon char à moi a deux ans, mais n’a pas roulé depuis 2-3 jours. Je tourne la clé. Quelques wou-wou au ralenti et ça part ! On pourrait le démarrer à la main ! À cette température, il s’ensuit une cacophonie digne d’un Diesel pendant au moins 30 secondes. Bon, testons les freins. Comme à chaque fois par très grand froid, pas de freins, la pédale part doucement au fond dans un bruit de fluide visqueux. La mécanique est soumise à rude épreuve. Je laisse tourner. Au bout de 2 minutes, les freins semblent être de retour. Je passe sur Drive, « Clong ». J’ai vraiment l’impression d’avoir un tracteur. La direction est à peine assistée, la suspension ultra-dure. J’arrive à hauteur de la Shadow. On la branche. La Dodge est déjà couverte de givre à l’intérieur, car l’air chaud et humide que rejette l’ami Bertrand s’en va geler sur les vitres glacées. La minoune tousse, crache, fume pendant un gros 20 minutes, mais ne partira pas !

J’ai donc fait le taxi jusqu’à Pointe-aux-Trembles, tout à l’est de l’île de Montréal. Belle petite promenade matinale !

Haut

Bienvenue au Canada