Création d'entreprise au Québec, mon expérience - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Blogs > Création d’entreprise au Québec, mon expérience

Création d’entreprise au Québec, mon expérience

Bonjour à tous,

Je viens vous parler aujourd’hui de création d’entreprise suite à un courriel que j’ai reçu d’un ami français qui lui-même l’a reçu d’un de ses contacts français établi au Québec, et de par mon expérience m’a donné l’idée de vous faire part de celle-ci et espère que d’autres personnes pourront aussi approfondir ce sujet.

Comme vous le savez peut être, j’ai été entrepreneur en France avec 3 commerces et je suis maintenant entrepreneur ici à sainte Agathe de Lotbinière en tant que manufacturier international.

Voici le mail que j’ai reçu et je vous mettrais ensuite mon propre ressenti et mes expériences :
« Tu m’avais dit que tu allais ouvrir ton entreprise et à ce sujet un français de Québec qui va d’ailleurs repartir dans son sud-ouest natal ( car d’après lui c’est aussi difficile de trouver une job au Québec qu’en France sauf à 10,85 dollars/heures mais passons je n’ai pas trop compris ce qui lui arrive) m’a écrit ceci :Personnellement nous avons ouvert 2 affaires au Québec, nous n’avons jamais été aussi heureux que depuis que nous sommes tous 2 redevenus employés ! Pouvoir faire un prêt immobilier, avoir une carte de crédit, des congés payés, des jours maladie, tout cela devient très compliqué et couteux lorsqu’on est à son propre compte.

Alors ma question puisque tu es en plein dedans, ce serait pour ouvrir un commerce ou une petite affaire : peut-on comme en France faire une société ou on est employé de sa propre compagnie donc remboursé comme un employé au niveau soin de santé, des jours de maladie payés, faire un prêt immobilier etc… ? Ce français a-t-il raison ou s’est -il mal débrouillé? En France tu as le choix d’être “en nom propre” ou en SARL gérant minoritaire et là tu payes le RSI que tu prennes ou pas de salaire, le remboursement maladie n’est pas bon etc.. Ou tu peux faire comme j’ai fais-moi une Société en Actions Simplifiées (ou créer une SARL en tant que gérant égalitaire) et là je suis employé de ma propre société, je suis dans la caisse des cadres, j’ai une fiche de salaire et paye Urssaf, je suis remboursé comme les employés au niveau médicaments et soins, la banque me prête car fiche de salaire normale. Ce statut existe-t-il chez toi, ce qui est avantageux ou bien le français a raison et dans ce cas-là ce n’est pas très facile j’imagine. Cela m’étonnerait que la France ai plus d’avantages au niveau entreprises sachant qu’en Amérique du Nord c’est le Business qui compte, j’espère que tu pourras m’en dire plus. »

Voici ma réponse qui est basique et incomplète :

Beaucoup de questions que tu as là.
D’abord sur ce que j’ai compris, était-il sur Montréal ou à Québec ou ailleurs? Quel commerce ?
Je vais extrapoler mais je pense qu’il s’est très mal débrouillé, il fait partie de ces personnes qui ont du mal à s’intégrer et retournent chez eux en se trouvant une excuse autre que leur propre défaitisme.

Monter un commerce ici ou en France c’est pareil, en fonction du statut de l’entreprise, mais en plus facile et rapide ici car ils le font à la méthode anglaise, en une matinée c’est effectué.
Ensuite c’est comme partout si tu ne fais pas de clients ou tu ne fais rien pour progresser tu vas couler c’est sûr.

Au sujet des avantages ou autres c’est assez similaire à la France, tu as des SARL, des noms propre, en incorporé ou Inc. etc…

Je ne vais pas détailler tous les avantages ou inconvénients de l’un ou l’autre car ce serait relativement long mais je peux conseiller ce site du gouvernement du Québec sur la forme juridique d’une entreprise au Québec :
http://www2.gouv.qc.ca/entreprises/portail/quebec/creer?lang=fr&g=creer&sg&t=s&e=3733407055

La personne devait être mauvaise gestionnaire car elle confond entreprise et personne dans l’entreprise, c’est pour cela qu’elle l’a échappé.

Tu peux être salarié de ton entreprise si tu le souhaites avec ses avantages et inconvénients comme en France ou ailleurs.

Moi c’est différent je suis avec un associé à 50/50 et nous sommes incorporé, ce qui est un peu plus long car nous devons passer devant le notaire et tout un de choses administratifs comme nous sommes manufacturier, nous fabriquons donc on n’a pas de clientèles publics, ensuite si un jour on fait faillite c’est plus simple qu’en France.

De plus tout le monde sait que l’administration française est une des plus compliquée et moins aboutie dans le monde (Goscinny et Uderzo l’avaient bien compris à l’époque), donc l’administration ici va te paraitre des plus simples venant d’Europe.

Quant à l’assurance maladie ici, tout le monde est sur le même pied d’égalité après tu peux prendre une complémentaire si tu veux, qui est plus dispendieuse qu’en France ça c’est sûr.
Les banques sont internationales et ont les mêmes bases que n’importe quel pays, si tu as un salaire et/ou beaucoup d’argent ils vont te prêter que ce soit en France, au Canada ou à Tombouctou.

Comme tu le dis c’est plus avantageux de créer son entreprise en Amérique du nord qu’en Europe car business is business.

Quant au salaire j’ai bien rigolé en te lisant, franchement il s’est drôlement mal démerdé, nous quand on est arrivé on a tous commencé à 15$/heure alors que l’on était pas dans notre domaine, même le gamin qui avait à peine 18 ans, touché cela, je pense qu’il devait habiter à Montréal, là-bas c’est le tarif pour un immigré mais pas si tu vas en région ou à Québec city.
Quand tu as été accepté au Québec, c’est qu’au minimum tu avais un diplôme et de l’expérience entre autres, faut savoir s’en servir, ensuite ta personnalité joue aussi ainsi que d’autres paramètres; on revient aux problèmes fondamentaux de l’immigration : suis-je bien renseigné sur le pays ou je vais vivre, suis-je ouvert d’esprit, suis-je optimiste etc…?
Je vais paraitre cru mais il s’est « autodétruit », pas ou peu de préparation, pas d’ouverture, pas de concession, il fait partie des 25% qui rentre chez eux avant 2 ans, je ne le plains pas.
Comme toi j’ai été des 2 côtés du travail et la chance de l’avoir fait sur 2 continents, je préfère avoir mon entreprise ici qu’en France, en même temps je ne joue pas avec les mêmes chiffres d’affaires ici que là-bas,:))))), on a la chance d’être à côté des states et il n’y a rien de mieux pour les affaires, je travaille pour le Québec, le new Brunswick, l’Ontario, les states et le brésil entre autres.

Voilà ça ne répond pas à beaucoup de questions sur ce sujet très vaste mais c’est juste mon ressenti.

J’en profite pour vous dire que j’ai finis d’écrire mon livre sur mon processus d’immigration qui certains le savent fut très laborieux, je recherche donc une petite maison d’édition au Canada et/ou en France, si des personnes peuvent me renseigner écrivez moi sur mon mail perso, merci.

Courage à tous les attendeux, anciens, actuels et futurs arrivants.
David
to be continued….

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada