Bonjour Richmond Hill...

Bonjour Richmond Hill…

Désolé pour le retard de ma chronique, mais le mois de septembre a été quelque peu mouvementé. Tout d’abord, il y a eu la rentrée des classes, puis j’ai dû commencer à faire mes cartons….Eh oui, j’ai finalement décidé pour la neuvième fois de déménager !

Mais cette fois, c’était différent puisque j’ai dû me séparer de quelques-unes de mes affaires et meubles.

Pour ce faire, j’ai mis quelques annonces sur kijiji et sur craiglist. J’ai eu plusieurs réponses grâce à celles que j’ai mises sur le site du centre francophone et sur le site des pvtistes. D’ailleurs quelques personnes du site m’ont reconnues et en ont profité pour me demander quelques renseignements sur la ville.

J’ai donc dit adieu à quelques affaires, fait mon changement d’adresse à la poste pour 6 mois, et c’est la larme à l’œil que j’ai fermé pour la dernière fois ma porte…

Bonjour Richmond Hill…Et oui, me voilà depuis le 27 septembre à Richmond Hill au nord de Toronto.

Lorsque je dis à mes amis que je suis à Richmond Hill, ils ont tous dans la tête cette idée de ville dortoir où il faut absolument la voiture pour pouvoir aller quelque part.

Je suis dans la vieille ville de Richmond Hill, le centre ville comme ils l’appellent, là où les maisons sont encore anciennes et toutes différentes.

Les autres quartiers de la ville ont tout d’un cliché : toutes les maisons se ressemblent, imposantes avec peu de jardin et très peu d’espace entre elles.

En tout cas, là où je suis, c’est la plus belle partie de Richmond Hill avec de belles maisons, de la verdure, et c’est au calme…

Maintenant pour aller au travail ce n’est pas la même histoire !

Pour pouvoir me rendre à Toronto, il me faut maintenant avoir deux abonnements, le premier est celui de Toronto, le TTC de 109$, puis celui de la région du nord, le YRT, qui est de 95$.

Je me trouve à une rue de Yonge, donc c’est assez facile d’aller jusqu’au bus à pied. Ensuite, je prends le bus 99 pour aller à Finch, normalement cela devrait prendre 30 min en bus mais je suis arrivée sur Richmond Hill en pleine grève des transports Viva, hé oui, une grève !…

Viva est considéré comme un transport rapide, des bus plus grands, plus confortables avec moins d’arrêts et qui vont jusqu’à Newmarket.

Mais ce jour là était donc le premier de la grève, j’ai pris le bus des transports normaux de la région de York. Je suis partie à 7h, en me disant que j’arriverais à la station de Finch pour 7h30.

Ma première surprise fut le conducteur qui disait bonjour à tous les passagers, la seconde fut celle de ne pas trouver de siège tant le bus était bondé, et enfin, le trafic. Yonge street est une route bien chargée surtout en heure de pointe. Je suis arrivé à 7h50, au lieu de 7h30…Ensuite il me faut 15 min en métro pour aller jusqu’à la station d’Eglinton, puis de nouveau 30 minutes d’autobus…Bref, au lieu de 8h15, je suis arrivé à 8h45…Oups…

Le lendemain je suis partie plus tôt dans l’espoir d’avoir un siège, mais là non plus, à 6h45, pas de siège. Finalement c’est à 6h20 que je pars de chez moi. A ma grande surprise, les conducteurs sont très polis avec tous les passagers ! Le soir, je m’amuse au retour de voir la forme de la file d’attente prendre des allures d’escargot.

Quoiqu’il en soit, les gens sont bien plus respectueux que dans mes souvenirs d’attente du bus à Metz…Il n’y avait pas d’escargot, mais un troupeau généralement devant la porte. Bref, après 15 jours de grève, c’est avec un cri de joie que tout le monde a reçu la nouvelle dans le bus que Viva reprenait son activité, apparemment sans avoir obtenu ce qu’ils voulaient, mais en perdant finalement 15 jours de travail.

La conductrice du bus, ce jour-là, nous expliqua qu’elle avait un passager de Newmarket qui faisait du stop tous les matins à 4h30 pour pouvoir prendre le bus à Richmond Hill pour être au travail à 7h30 sur Toronto. Oui, les heures en bus ici ne se comptent pas !

Difficile d’imaginer cela depuis la France quand on trouve qu’une demi-heure de voiture c’est déjà long. En tout cas, mardi, je vais essayer de nouveau de partir à 7h pour voir s’il y a une différence avec les bus Viva.

Sinon, que dire de Richmond Hill ? Que c’est agréable d’y vivre !

J’ai été courir samedi pour avoir une meilleure idée de cette petite ville et de son centre, des rues calmes sans trafic, un petit parc, un petit étang, des arbres magnifiques, des gens sympathiques et polis, ça ressemble à un petit air de village. Bien sûr je le répète je suis dans le vieux centre de Richmond Hill, ce qui est considéré comme au nord de Major Mackenzie jusqu’à Crosby, et d’est en ouest, de Pugsley street à Trench street.

Je vais certainement vous parler un peu plus de Richmond Hill dans mes futures chroniques, j’espère pouvoir vous faire découvrir de nouveaux petits coins sympathiques dans cette nouvelle ville.

For more informations:

Les transports viva | La ville de Richmond Hill

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut

Bienvenue au Canada