Automne 2004 à Montréal…. et... - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Blogs > Automne 2004 à Montréal…. et…

Automne 2004 à Montréal…. et…

Automne 2004 à Montréal….. et à Paris…..
Les français au Québec, les Canadiens à Paris….
Les copines et ma tite Prune qui m’attend….

La fin du mois de septembre au Québec …. Ce mois qu’il est presque normal de ne pas aimer en Europe du nord-ouest il semble, tant il est synonyme de grisaille, de l’été et des vacances révolus, etc….
Maintenant, je dois avouer que Septembre ne veut plus rien dire de particulier dans mon année « professionnelle », juste un autre mois avec autant de travail sans doute….

Mais ce qui est le plus tripant, c’est que ça n’est plus synonyme de grisaille non plus! J’ai souvent dit à quel point j’aimais les saisons ici, et l’automne ne faillit pas à la règle…. L’automne au Québec n’est pas nécessairement pluvieux et comme l’a montré ce mois de septembre, pas froid pantoute!
Oui, c’est vrai c’est beau aussi, mais ça, c’est très cliché. Il suffit de constater le nombre de voyages organisés pour les touristes français en septembre pour s’en convaincre. Pourtant il faut savoir qu’il est assez difficile de tomber juste à la bonne date où les feuilles seront resplendissantes de couleurs. On ne peut pas vraiment savoir à l’avance et parfois, selon l’humidité, le vent, etc. etc., les feuilles peuvent tomber avant d’avoir donner un bon gros spectacle. Bref, j’ai souvent raté et je continue à rater souvent les couleurs… mais c’est pas grave… j’ai toute la vie 🙂

En tout cas il est clair qu’il était trop tôt pour voir la symphonie des couleurs lors de notre deuxième fin de semaine à Charlevoix, Hicoune et moi, il y a quelques semaines. Mais le Parc des Grand Jardins (au lieu d’aller à la Malbaie vers le nord-est depuis Baie-Saint-Paul, prendre plein nord) est tellement sublissime de toute façon que ce n’était pas grave du tout. Il s’agit d’un ancien lieu d’impact de météorite et d’une enclave de végétation du grand nord québécois en plein centre de Charlevoix…. Les valons boisés de la région, où il y a eu de nombreux incendies d’ailleurs, font alors place à des petites montagnes rappelant l’Irlande avec des lichens, pas d’arbres, des plantes du style bruyère, etc… enfin la lande quoi…. Et moi la lande, j’adore ça! C’est beau, c’est beau, c’est beau! :
Et comme certains l’on sans doute vu sur le lounge du forum, c’est même habité : (voir les photos d’ours postés)!

……..

Mais, vous me direz, qu’est-ce qu’elle raconte, nous ne sommes plus fin septembre mais début octobre! Oui j’en conviens mais j’ai simplement été un peu dépassée par mon emploi du temps pour terminer la chronique à temps avant ma nouvelle traversée de l’Atlantique puisque je vous la finis de France où mon nouveau petit neveu vient de naître.
Il faut dire que comme je suis sensée rendre la chronique entre le mercredi et le vendredi, et que mon vol était jeudi soir, j’ai eu d’autres priorités…. C’est que ça demande de l’organisation de partir presque 2 mois régulièrement tout en travaillant presque « normalement ». Vive la vie électronique à distance et en vadrouille! Donc cette fois, j’ai été moins mal organisée que d’habitude, mais justement, tellement mieux organisée que je me suis imposée un emploi du temps un peu balaise de visite des copines à Paris dès l’arrivée, tout en travaillant, et malgré le décalage horaire…. Alors forcément…. c’est un peu rock’n’roll….

Mais c’est cool aussi de l’écrire de Paris cette chronique après 3 jours de déambulations parisiennes entre le Saint-Mandé de Bouh, les « Champs » avec mon cousin, la Porte d’Orléans de ma copine Sylvie et Nation chez Marie-Pierre. Tout ce petit monde m’a fait rencontrer leur petit monde et c’est fascinant d’assister ainsi, de passage, à la vie parisienne depuis l’intérieur. Samedi soir c’était la Nuit blanche avec des animations organisées dans toute la ville toute la nuit. À cette occasion, Sylvie avait un apéritif chez des amis, dont un Ontarien (fraîchement de retour de son entraînement de hockey…. parisien) et un Québécois, entre autre…. Comme c’était bon ça, et surtout de voir le sourire du Québécois (de Montréal), ravi d’entendre le petit accent que je rapportais avec moi et de me faire remarquer « Cinquante! Ça tu l’as dit avec l’accent! ». Il me demandait le montant de mon loyer et m’avouais souhaiter rentrer, qu’il sait qu’il ne peut être vraiment heureux d’un point de vue personnel qu’au Québec, mais qu’il n’y aura sans doute jamais une situation professionnelle comme on peut lui en proposer une à Toronto, à Paris ou à New York ; alors il hésite toujours à revenir. J’imagine que sortir avec une parisienne coquette et fière ne l’aide pas non plus 😉 …. Bref, j’étais triste de le voir partir, comme si cette rencontre inattendue et brève signifiait vraiment les au-revoir au Québec pour presque 2 mois. C’était également la première fois que je parlais Indépendance du Québec avec des canadiens fédéralistes pas mal convaincus…. et ce, à Paris! Très très très intéressant. Je peux comprendre que l’Ontarien (qui parle pourtant d’ailleurs un très bon français ;-)) soit fédéraliste, mais la discussion était beaucoup plus houleuse et mêlante avec le québécois (fils d’une francophone et d’un descendant d’Irlandais….). Sa peur finalement à lui, comme à bien d’autres, est surtout économique. Mais je ne rentrerais pas ici dans ce débat si compliqué….
Retour rapide aujourd’hui dans la France totalement française du côté de chez ma copine Marie à Nation, après un thé chez un copain à elle qui avait fait plusieurs voyages au Québec. Comme fréquemment, il me demande si je suis au Québec pour longtemps, quand je dis peut-être pour toujours, il me regarde incrédule, mais il admet qu’il comprend lorsque nous en venons à parler rythme de vie et attitudes des gens. Pourtant, pour lui comme pour la plupart des gens que j’ai vus ces derniers jours (sauf Bouh bien sûr!!! :D), rien n’est mieux que Paris pour s’épanouir culturellement…. J’estime que c’est une question de maturité personnelle, mais je n’entrerais pas non plus dans ce débat là….

Fin de soirée hypra-française avec Fogiel à la télé et discussion sur ce sujet incontournable…. Mais pourquoi existe-t-il donc celui-là? Là est la question. Je découvre, comme si j’arrivais d’une autre planète, que Lio fait du théâtre et très bien et que la fille de Balasco fait du cinéma et très bien aussi…. C’est comme un monde ancien de ma vie qui repointe son nez…. ça m’intéresse…. mais ça ne me fascine pas… en gros ça m’est égal… C’est vrai que depuis que j’ai remis les pieds à Paris, j’ai une envie folle d’aller au cinéma…. Les affiches sont partout ici, je ne me souviens pas d’une telle omniprésence du cinéma à Montréal. Intéressant…. Mais finalement, rien ne me manque vraiment de Paris…. Ce que j’aime, je peux l’importer en photos : sauf les gâteaux de Ladurée, bien sûr, mais les gâteaux de La brioche lyonnaise et de la Pâtisserie Belge Gauthier sont très bons aussi…. et puis y’a vraiment pas que la culture et la bouffe dans la vie, loin s’en faut…. La plupart de mes copains et copines sont désormais au Québec et je leur dédie cette chronique. Comment va Tomate, Carine? Et les feuilles, elles sont tombées? Va-t-il y avoir un été des indiens? Comment va Montréal?
Bon allez, dernière nuit à Paris avant de retrouver les « miens de sang » du côté de la Sarthe, dont un tout petit bout de chou de quelques jours et un autre bout de chou de 2 ans qui va dire « Tatiiiiiiieeee! ».
Vive Internet, vive les avions (quoi que ce serait mieux qu’ils polluent moins), vive le téléphone et vive les webcams qui font que ma tite Prune sait qui je suis :.

FrenchPeg
Cette Française originaire du Mans est arrivée au Québec en bateau en 2001. Elle a participé activement aux blogs du forum au début des années 2000. Peggy a toujours continué de travailler en traduction au Québec. Elle a pris racine à Montréal et a fait un bilan en 2017 de son immigration dans la Belle Province. https://www.immigrer.com/equipe-chroniqueurs-frenchpeg/
http://www.immigrer.com

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada