À Québec, la fête continue.

À Québec, la fête continue.

Pour tomber sous le charme de la ville de Québec, c’est sans doute pendant l’été qu’il faut aller la visiter. Grâce aux festivités liées à la célébration de 400e anniversaire, elle a bénéficié l’an dernier d’une visibilité exceptionnelle et enregistré des retombées économiques importantes qui lui ont fait passer un cap parmi les villes canadiennes les plus dynamiques même si, pour l’année 2009, on pouvait craindre un effet de ressac surtout en ces temps de récession. Fort heureusement, plusieurs indicateurs montrent que Québec résiste – pour l’instant – bien à la crise. Les acteurs politiques et économiques de la ville sont conscients qu’il est cependant important que Québec préserve une certaine visibilité et que cela passe par l’organisation d’activités de grande envergure. Dans cet esprit, un fonds pour le financement des grands événements a été créé sur initiative de l’Hôtel de Ville. C’est d’ailleurs grâce à cette manne, de plusieurs dizaines de millions de dollars, que le Cirque du Soleil se produira et que le Moulin à images de Robert Lepage sera diffusé à Québec durant les cinq prochains étés. Alors que le contenu du spectacle de Robert Lepage a été modifié à 20%, la compagnie du prochain touriste de l’Espace, Guy Laliberté, offrira une nouvelle création intitulée « Les Chemins Invisibles » qui sera proposée au public, en plein air, dans le Quartier Saint-Roch, quartier pauvre de la basse ville revitalisé ces dernières années.
Dans ce contexte, des opérateurs économiques, notamment des secteurs du tourisme et du divertissement, qui ont pris la mesure de l’impact positif qu’engendrent les événements culturels sur leur chiffre d’affaires, ont décidé d’agir pour contribuer à faire de Québec une ville festive. C’est ainsi qu’a vu le jour le mouvement « Ça bouge » avec un objectif d’amasser au moins 500 000 dollars par année en donations volontaires. « Ça bouge » vient de lancer un appel aux gens d’affaires pour les inciter à mettre la main à la poche en leur indiquant que tout le monde gagne par la tenue d’activités gratuites de grande envergure. Les contributeurs pourront s’afficher avec un autocollant aux couleurs du mouvement.

Quelques jours après le début de la saison estivale, l’atmosphère à Québec est certes loin d’être aussi agitée qu’à pareille date il y a un an mais il est à fort à parier que le Moulin à images et le Cirque du Soleil draineront beaucoup de monde dans le centre ville, que ce soit la population de la région ou depuis ailleurs dans les autres contrées de la province et du Canada. Il faut ajouter à ces deux événements, les traditionnels Festival Grand Rire de Québec et Festival d’été. Grand Rire, qui se tient du 10 juin au 5 juillet, a réussi, au fil des années, à s’imposer comme un événement majeur, presque, de la même envergure que le festival Juste pour Rire (Montréal) à un point tel que la ville de Paris dispose désormais de son propre festival du même nom et avec la même empreinte. Cette année, Jean Michel Anctil, Patrick Timsit, Michel Boujenah, Roberto Benigni, Yvon Deschamps sont les têtes d’affiches. Le grand maitre de l’humour québécois, Yvon Deschamps, a présidé une soirée symphonique en hommage à son idole Charlie Chaplin. Le Festival d’été – un peu l’équivalent du festival de Jazz de Montréal -, qui aura lieu du 09 au 19 juillet, verra la participation de quelques grands noms comme Sting et Indochine. Certes, ils ne feront pas oublier Paul McCartney et les 250 000 personnes qui ont vu son méga-concert mais ça reste tout de même de grosses pointures. Outre Sting et Indochine, on annonce Pink Martini groupe américain au style musical mêlant les influences rétro, jazz, latino, classique et chantant dans plusieurs langues (Anglais, Espagnol, Français,….et même en Arabe). Sergent Garcia, Placido Domingo et le groupe Seether seront aussi de la fête. Coté cru québécois, Daniel Belanger, Bruno Pelletier, Ima et Pierre Lapointe seront entre autres présents. Pour les deux festivals, il y aura des spectacles aussi bien à l’intérieur des grandes salles que sur des scènes extérieures …aménagées pas toujours avec succès. En effet, la scène de la place d’Youville s’est effondrée comme un château de cartes, heureusement, sans faire de victimes mais provoquant le report de plusieurs spectacles.

Mis à part ces activités artistiques qui égayeront les nuits de milliers de personnes, Québec est aussi une ville qui offre plusieurs activités sportives et récréatives gratuites. On peut noter la promenade Champlain, ce grand parc aménagé, à l’occasion des fêtes du 400e, le long du fleuve Saint-Laurent. On peut y faire du vélo, du patin à roulettes, de la marche ou encore organiser des pique-niques (tiens une idée !). Pour ces mêmes activités, on peut aussi choisir le Domaine de Maizerets, parc de 27 hectares situé au cœur du quartier Limoilou. Des pistes cyclables longues de plusieurs dizaines de kilomètres y sont aménagées. Le parc des chutes de Montmorency par ailleurs, va accueillir une nouvelle édition des grands feux Loto-Québec. Sur la rive d’en face, l’ile d’Orléans, berceau de l’Amérique française, reçoit chaque année beaucoup de visiteurs grâce à ses charmes naturels mais aussi à de nombreuses activités culturelles et sociales comme la traditionnelle cueillette des fraises. On peut continuer longuement à citer des endroits et des sites récréatifs de la région de Québec et notamment ceux accessibles durant la saison estivale mais parfois rien ne vaut ses propres découvertes. Bonnes vacances à Québec …ou ailleurs.

Avatar
Rayan
C’est à l’âge de 42 ans que Rabah alias Rayan arrive au Québec en octobre 2006 en provenance d’Algérie. Il s’installe avec sa famille dans la ville de Québec puis par la suite à Laval, au nord de Montréal. Rayan travaille dans l’enseignement et écrit depuis 2008 sur le site immigrer.com.
http://www.immigrer.com

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut

Bienvenue au Canada