Entrevue de sélection

Récit de notre entrevue de sélection (BIQ Paris)

Écrit par USMEC

Récit de notre entrevue de sélection (BIQ Paris)

Ecrit par: USMEC 25-09 à 13:59

Bonsoir @ tous...

Je vous l'avais promis, voici le récit d'une journée particulière

Pour avoir fait quelques évaluations (immigrer.com, site du BIQ, calculs par mes soins), je savais que mon dossier tenait parfaitement la route. Honnètement, nous pensions même être exemptés...Néanmoins, nous sommes convoqués, mon épouse et moi, à l'entrevue de Sélection au BIQ de Paris, le 20 septembre dernier.

Le rendez vous est fixé à 10h30, nous embarquons donc sur le premier vol au départ de Toulouse pour Charles-de-Gaule. Puis RER et métro, nous voilà sur place vers 9h30. Après un petit café bienfaisant (car levés à 4h00), nous franchissons la porte du BIQ avec une vingtaine de minutes d'avance. Un autre couple patiente, en révisant un peu... Là, un petit stress, il faut bien l'avouer...
10h30, c'est l'heure...La porte s'ouvre: c'est pour nous. Ben non, l'autre couple est appellé.
10h50, la porte s'ouvre de nouveau, c'est notre tour. Nous sommes reçus par une dame d'un certain âge...Alors là, je me dit, c'est bien cool, elle ne devrait pas trop exigeante.

Elle nous installe dans son bureau et nous explique le déroulement de l'entrevue.

Dans un premier temps, vérification des passeports.
Puis commencent les questions:

"Pourquoi avez vous choisi le Québec?"

Elle vérifie mon attestation de travail.
"Je vois que vous êtes ingénieur, mais votre dernier emploi est acheteur. Que faites vous réellement ?"
Là, je me dis que je l'ai mal évaluée.

Puis elle vérifie les diplômes. Alors là...surprise : Mon diplôme d'ingénieur délivré par l'ENSAM ne l'a satisfait pas pour la simple raison que le relevé de notes présenté est un récapitulatif des notes obetenues pendant les trois ans. Je n'y peux pas grand chose dans la mesure où ce document est officiel.
"Je ne peux pas l'accepter, sauf si vous me présentez la reconnaissance de la commission des titres". Alors là, caramba...je n'ai pas ça sur moi... d'ailleurs que se promène avec ça dans sa poche? Elle commence à me gonfler un peu. Puis elle regarde les autres diplômes pour finalement me dire que tout est OK. Au final, impossible de dire combien de points j'ai eu pour mes diplômes....

Puis vient l'age...Bon j'ai 41 ans. Peut être un peu vieux mais il me reste 24 ans à travailler. Alors là SUMMUM:
"Monsieur, vous étes trop vieux pour espérer trouver du travail au Québec"...J'ai failli partir à rire, mais le coeur n'y était plus...
Elle insiste "Vous savez, les entreprises préfèrent prendre de jeunes diplômés, qui seront moins payés...Vous vous avez trop d'expérience"...Alors trop vieux, trop d'expérience, nous nous regardons avec mon épouse et là LIQUEFACTION, LIVIDITE...c'est foutu
La petite dame se met à taper sur le clavier du PC et celà dur environ 2 minutes et dans le crépitement de touches, sans quitter son écran des yeux...fuse la question en anglais qui tue :
"Parlez vous souvent anglais?"
Là je reste stoïque et : I don't speak english very well, but i can understand if you speak slowly. Ben, c'était pas la réponse qu'elle attendait.
"Concentrez vous et répondez à ma question, il y a des points à prendre" qu'elle me dit.
Je réponds comme il faut, enfin à peu près...D'autres questions suivent :
"A combien évaluez vous votre niveau? Où avez vous appris l'anglais?
Puis la conversation reprend en français : "je vois que vous comprenez bien l'anglais, mais vous avez du mal à le parler".
Finalement son analyse correspond à ce que j'ai indiqué sur la DCS, donc tout va bien.
Elle se tourne ensuite vers mon épouse : "Madame, que comptez vous faire au Québec?"
Petite réponse préparée de mon épouse, ca roule de nouveau.
Elle revient ensuite vers moi :
"Que connaissez vous du Quebec? Où parle t'on Anglais?"
Les réponses sont faciles, c'est de la connaissance générale. Pour l'anglais, citez surtout MONTREAL..

Finalement, après avoir de nouveau taper sur son clavier, elle nous annonce assez étonnée.
"Vous avez assez de points, je vous imprime vos certificats"."je vous convie à la réunion d'information cette après midi"

Là, nous nous regardons avec mon épouse et un YES commun s'échappe...

Sûr que nous sommes content de nos CSQ, mais celà n'a pas été facile, nous avons eu quelques moments de doute...Comme quoi, c'est pas forcément une formalité..

Ce qui est bizarre, sur le certificat, sont inscrits des éléments pour lesquels nous n'avons pas eu de questions (profession, lieu d'installations) . Plusieurs fois, il m'a semblé que tout était déjà sur l'écran du PC. Je reste persuadé que nous avions le nombre de points suffisants dès le départ.Maintenant je ne sais pas pourquoi cet excès de zèle?

Voilà, j'ai été un peu long mais j'espère que notre récit aidera les prochains à mieux préparer l'entrevue...

@ bientôt et mon fédéral part demain

pas trouvé de réponse, posez votre question dans le forum de discussions



Copyright © 1999-2014 Immigrer.com Inc. Tous droits réservés. Conception Solutions Netaccès