Retour à Paris après 3 ans à Toronto - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Blogs > Retour à Paris après 3 ans à Toronto

Retour à Paris après 3 ans à Toronto

Hello à tous,

Certains d’entre vous me connaissent, d’autres vont découvrir notre histoire 🙂

Nous sommes arrivés à Toronto en tant que RP le 15 octobre 2010 après un voyage de 2 semaines en Californie. Nous venions de nous marier et habitions chez nos parents à l’époque. Grand changement en perspective donc puisque malgré 7 ans d’histoire, nous n’avions jamais vécus ensemble ! Mais on savait que ça allait fonctionner 😉

Arrivée un 15 octobre donc et découverte d’une ville qu’on ne connaissait absolument pas. Nous avions vu Montréal et Québec mais jamais Toronto. Nous avions choisi cette ville (plutôt que Montréal) car mon mari travaillait dans le domaine bancaire et avec un Master 2 en banque / finance / assurance, on s’était dit que ça serait plus facile pour lui. Ah ah…

Quand j’y repense, on était un peu fous de tout quitter comme ça. Moi j’avais un CDI en France et mon mari venait de terminer son stage de fin d’années. On avait 24 ans, rien à perdre et même pas vraiment le stress de partir ! C’est fou !

Dès le début nous avons su que Toronto ne serait que pour un temps. On s’était donnés 3 ans et on comptait bien en profiter à fond pour booster notre carrière. Aucun attrait pour la ville et même encore aujourd’hui, bien qu’il y ait beaucoup de choses à faire, je n’aime pas Toronto. Trop grande surement. Trop plein de choses.

Pour ma part, j’ai rapidement trouvé un contrat dans un Université dans ma branche. Petit contrat de 3 mois et première expérience avec des anglophones. J’étais bilingue en partant donc aucun souci de mon côté. (Ne me demandez pas comment je suis devenue bilingue, c’est comme ça :D)
J’ai ensuite trouvé un CDI dans une grosse boite américaine. Là catastrophe, j’ai détesté. J’avais en plus acheté une voiture exprès pour y aller car c’était à 30 bornes de chez nous. J’ai donc dépensé une bonne partie des économies pour un boulot que j’ai quitté deux mois plus tard ! (On était début juillet 2011)
Passage un peu à vide après cette mauvaise expérience et j’ai sérieusement pensé à rentrer car je ne voyais rien venir et les économies nous permettraient de tenir encore maxi 6 mois.
Et puis en octobre, j’ai obtenu un nouveau CDI, 100 % dans ma branche cette fois. J’y suis restée quasi 1 an et demi et après avoir été licensiée (coupure de mon poste), j’ai retrouvé un contrat deux mois plus tard dans une grosse boite d’audit. Toujours dans ma branche.

Mon mari est resté 3 ans dans une banque canadienne. Une banque qui n’emploie quasiment que des immigrés. Ce n’était pas un job qui lui plaisait du tout mais de son côté, pas d’entretiens rien ! Hormis des boites qui lui proposaient d’être à son compte. Salaire très faible en plus pour une ville comme Toronto. (35 K) C’est vraiment RIEN ici croyez-moi.
En avril dernier, après avoir postulé des dizaines de fois en interne, il a fini par obtenir un poste de senior dans son équipe. Un poste qui ne l’intéressait absolument pas mais dans sa banque, évoluer en interne prend a priori des années… Enorme déception de son côté et salaire un tout petit peu mieux ! (Mais toujours très faible)

Parallèllement j’ai tenté de décrocher un contrat spécial appelé VIE aux USA. Ce que j’ai réussi à faire en juillet dernier. Mon contrat actuel s’arrêtait au 23 septembre et je n’avais aucune envie de rester 1 année de plus à Toronto.
Malheureusement, pour un problème de quota, le visa a foiré et le rêve de partir aux USA avec ! (Rêve que j’ai depuis des lustres) Grosse désillusion surtout que mon mari a décidé de quitter son job le jour où je lui ai annoncé que les US tombaient à l’eau !! Entre temps on avait donné le préavis de notre appart etc. Enfin je vous raconte pas le we d’angoisse ! (On a reçu la réponse un vendredi matin à 6 h du mat !)

Bref, au final j’ai réussi à de que la boite m’embauche à Paris à la place et paye une partie du déménagement. (4000 sur les 5500)

Ce n’était pas du tout ce que j’avais prévu (je pensais même ne jamais rentrer en France !) mais l’opportunité était là surtout qu’il s’agit d’un poste de manager. La boite m’a aussi proposé de venir à Toronto à la place mais j’ai refusé. Aucune envie de faire une année de plus dans cette ville.

Pour résumer un peu : loyer à 1925 $. Assurance voiture à 185 $ par mois (et encore en tant que nouvel arrivant en 2013 c’est 450 par mois !). Crèche entre 1500 et 1800 par mois si nous voulions un bébé. (Hors de question pour moi à Toronto !) Et j’en passe… Bref, imaginez le budget qu’il faut.
Attention, on a réussi à mettre de côté quand même hein du fait que je touchais un bon salaire mais à bien y réfléchir, est-ce que ca vaut le coup de payer autant si mon mari n’était pas du tout satisfait de son travail ?

Nous rentrons avec pas mal de stress. Ce qui est plutôt comique puisque j’aurais déjà un travail sur place et le déménagement est couvert à 80 %. Nous logerons chez nos parents en attendant que mon mari décroche un poste. (Deux boites l’ont déjà appelé donc ça devrait aller)
Je ne sais pas du tout à quoi m’attendre en rentrant mais finalement je suis contente de faire un break familial en France. J’ai vu mes parents 3 fois en 3 ans et même si je m’y étais habituée, ca fait pas lourd quand même. Mon mari lui n’en pouvait plus de la distance et de tous les évènements familiaux qu’il manquait.

Je ne dirais donc pas que je rentre surtout pour lui mais disons que ça a beaucoup joué dans la balance. Je vois à son regard qu’il est très heureux de ce choix même s’il est très stressé à l’idée de revenir sans rien. De toute façon ça aurait été plus qu’improbable de revenir avec 2 jobs !

Je suis quasiment sure que nous repartirons à l’étranger. (La boite voudrait m’envoyer aux USA) Mais en attendant je vais bien en profiter même si sera en région parisienne !!!

Ca devrait aller 🙂

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada