Le Québec compte accélérer la reconnaissance de diplômes étrangers - S'expatrier, étudier et travailler au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Le Québec compte accélérer la reconnaissance de diplômes étrangers

Le Québec compte accélérer la reconnaissance de diplômes étrangers

Le gouvernement du Québec a annoncé aujourd’hui l’accélération de l’étude du projet de loi 98 afin de reconnaître les compétences professionnelles des immigrants.

Suite à l’évènement du 29 janvier dernier à la Mosquée de Québec, cette annonce concernant la reconnaissance des diplômes des immigrants arrive comme un baume pour la communauté musulmane très touchée par la non-reconnaissance de leurs diplômes obtenus à l’étranger.

Le gouvernement de Philippe Couillard espère donc déposer ce projet de loi dès cette session afin que les ordres professionnels du Québec accélèrent leur évaluation des compétences des ressortissants étrangers et qu’ils soient plus flexibles pour ce qui est de la reconnaissance de ces formations.

La communauté musulmane du Québec est fortement touchée par le chômage au Québec. Tel que mentionné dans notre article de la semaine dernière, les immigrants québécois originaires du Maghreb sont frappés par le chômage dans une proportion de 11,5% alors qu’il était à 17,3% dans le passé.

Archives

Laurence Nadeau
Originaire de Montréal, Laurence Nadeau, cofondatrice d'immigrer.com, conférencière et aussi auteure de plus d'une dizaine de guides publiés (et mises à jour) en France sur l'installation, le travail et l'immigration au Québec et au Canada aux Éditions L'Express (et L'Étudiant). Auteure de "S'installer et travailler au Québec" aux éditions L'Express.
https://www.immigrer.com
  • Hbv

    Bizarre, je suis Médecin français et impossible de venir travailler et vivre au Québec sans passer par des demandes administratives délirantes. Si je dois me convertir à la religion musulmane pour avoir reconnaissance de mes diplômes il faudrait nous le faire savoir.

    • mike

      je suis infirmier Fr,… c’Est bien beau cette loi, nous bénéficions d’un arrangement de reconnaissance mutuel avec le Québec, et pourtant il a fallu monter une association et mener un combat de deux ans pour pouvoir être reconnu à notre juste valeur. Et malgré cela le problème n’est toujours pas résolu pour certaines infirmières…l’Arm a été en vigueur début 2012…je suis prof depuis qq années et si vous saviez le nombre de médecins du Maghreb et d’Europe de l’est que j’Ai encadré car ils étaient étudiants infirmier en cégep, même pas universitaires….la volonté du gvt Qc est un vœux pieu mais qui devra quand même être mis en œuvre par les ordres et là bonne chance….

Haut

Bienvenue au Canada