Immigration 100% francophone d’ici 2026?

François Legault souhaite que «100%» des immigrants économiques parlent français d’ici 2026. Le gouvernement Legault souhaite un « réveil national » pour arrêter le déclin du français. Il a précisé : « C’est un pouvoir qu’a, depuis très longtemps, le gouvernement du Québec. Québec peut, dès aujourd’hui, choisir uniquement des immigrants économiques parlant le français. »

Ce sera ce sujet qui sera au cœur du discours d’ouverture de François Legault, mercredi matin à l’Assemblée Nationale où il donnera tous les détails lors de son allocution.

Il a précisé le débat en déclarant que pour renverser la baisse de l’usage du français au Québec, « la clé est vraiment autour de l’immigration » et à ajouté : « Il faut regarder au Québec, on est autour de 78 %, 80 % de francophone. C’est sûr qu’il y a une baisse de quatre à cinq points depuis 20 ans. Par contre, là où c’est dramatique, c’est vraiment à Montréal, où on est passé sous la barre du 50 %. »

Déjà début novembre, François Legault s’était dit prêt à accueillir plus d’immigrants, mais à condition qu’ils parlent français à leur arrivée.

Jean-François Roberge, le ministre de la Langue française se donne le mandat de faire comprendre aux Québécois « qu’en ce moment, on ne marche pas, on court vers le mur du déclin du français. Il faut un réveil national, il faut une mobilisation nationale, il faut que chaque Québécois se demande : est-ce que je suis en train de choisir un livre en français, est-ce que je suis en train d’écouter une émission en français, est-ce que je suis en train de consommer de la culture en français, est-ce que dans mon milieu de travail, je m’exprime en français chaque fois que je le peux ? »

Le ministre affirme « qu’il va vraiment falloir poser des gestes forts » et que le gouvernement Legault « va poser des gestes », sans préciser lesquels. Il veut tout d’abord « mettre en œuvre » la réforme de la Charte de la langue française adoptée par son prédécesseur, Simon Jolin-Barrette.

Quant à l’immigration 100 % francophone, son objectif accuse du retard en raison d’un arriéré de traitement constitué « d’immigrants qui ont été sélectionnés par l’ancien gouvernement », a-t-il ajouté. Le Québec contrôle environ 65 % des 50 000 immigrants que la province reçoit chaque année. C’est cette partie qui devra parler français.

MÀJ : Des nuances ont été depuis apportées à cette déclaration:

Source : La Presse

Laurent Gigon
Cofondateur du site Immigrer.com
https://www.immigrer.com
  • Bonjour je suis intéressé pour l’ émigration je suis diplômé conducteur d’engins chariot élévateur j’ai expérience 11 ans

  • Bonjour
    Je suis intéressé pour l’émigration je suis diplômé de la licence en géographie et une expérience en énumération et consultant de la chaîne des valeurs.

  • Bonjour,
    C’est une belle idée de maintenir le français comme langue obligatoire au Québec. Je suis français et j’aurais beaucoup aimé avoir la double nationalité, hélas je suis trop âgé à présent pour envisager de résider dans votre beau pays. J’y suis venu plusieurs fois en touriste et j’en suis toujours reparti avec regret. Je garde la nostalgie de vos paysages, du Saint Laurent, la Gaspésie, les cabanes à sucre… Tant d’autres choses y compris l’accent québécois souvenir des premiers français qui sont venus…
    Un grand merci de préserver notre langue même si l’anglais prend maintenant beaucoup de place tout comme en France où l’on ne fait pas grand chose pour l’empêcher…

  • Haut
    >
    Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
    © 2023 immigrer.com