Festival des lumières de Toronto

Festival des lumières de Toronto

Ça y est, décembre est là, mon mois préféré de l’année. Mais ce n’est pas pour les mêmes raisons que tout le monde. Non, ce n’est pas la course aux cadeaux mais le Festival des Lumières qui se déroule chaque année dans le Kensington Market de Toronto.

Voilà, j’attaque cette cinquième année avec la réalisation de la sculpture qui prendra feu à la fin de la parade. Mais laissez moi vous parler un peu de l’historique du Festival et comment je m’y suis impliquée…

Mon histoire

Il y a 5 ans, une amie m’a proposé de réaliser ma propre lanterne dans un atelier. Mon coté artistique a dit oui tout de suite. Je suis entrée dans un petit studio au 160 de la rue Baldwin, et mon cœur a retrouvé une ambiance que j’avais quittée depuis la France et qui me manquait tant. Des murs entiers étaient recouverts de marionnettes géantes observant en silence la vingtaine de personnes penchées sur leurs créations avec une bonne musique de fond et autour d’eux une équipe dynamique, souriante et heureuse de vous aider. Le charme avait fait effet !

Au mur était accrochée une petite affiche sur laquelle je pouvais lire : Recherche de bénévoles pour le Festival des Lumières . Dans la liste, ils cherchaient des gens pour aider dans les mises en scène, le son, aider dans les prochains ateliers de lanternes, assurer la sécurité le soir du festival et enfin aider à la réalisation de la sculpture de feu.
Comme le festival est réalisé en partie par l’aide de bénévoles, j’ai aimé tout de suite cette idée de communauté, je me suis donc inscrite pour la réalisation de la sculpture…

L’histoire du « Festival of Lights »

Il y a 19 ans, Kensigton Market avait un petit Théâtre, appelé «Kensington Carnival», avec pour Directeur Ida Carnaveli. Le soir du 21 Décembre, elle engageât sa famille ainsi que ses artistes et leurs familles pour créer un événement célébrant la Nativité : Hanukkah et le Solstice. Elle appelait également cette célébration païenne, elle est en rapport avec la lune et le soleil, et le fait que c’était la plus longue nuit de l’année. Puis Ida est repartie en Italie, et c’est Andy Moro et Gabi Caruso qui ont continué cette célébration.

Andy et Gabi ont réalisé que toutes les cultures avaient pour thème central la représentation de la lumière : Ramadan, Divali, Hanukkah, Noël, la célébration des Premières Nations, Kwanza… Mais il était difficile pour eux de représenter toutes les cultures donc ils ont finalement décidé de faire une célébration de gens, et ce que cette période représentait pour tout le monde à travers des créations diverses. Ainsi tout le monde était capable de représenter leurs cultures le temps d’une soirée à travers leurs créations.

Aujourd’hui le Festival

Ce festival ne reçoit aucun fond. Andy et Gabi utilisent un peu d’argent qu’ils reçoivent pour leur compagnie «Red Pepper Spectacle Arts». Ils sont une organisation à but non lucratif et le festival existe surtout grâce au bouche à oreille. C’est un festival auquel tout le monde peut participer, toutes les communautés représentées participent. C’est vraiment la célébration des gens, avec des créations artisanales et sans publicité et cela dure depuis 19 ans…

La Parade

La Parade se rassemble devant St Stephens Community House, de 17h30 à 18h. Quelques scénettes seront jouées durant cette demi-heure. Des lanternes fabriquées à la main sont en vente à partir de 16h pour les gens qui n’ont pas pu venir à l’atelier de création des lanternes.
St Stephens Community House se trouve au croisement de College street et Augusta. Il faut descendre un bloc sud. Puis à 18h, les scénettes font place aux échassiers qui arrivent torche en main. On installe deux grandes échelles pour Gabi et Andy afin qu’ils lancent le départ de la Parade en crachant le feu pour représenter la première lumière. Puis la musique de Samba squad commence à jouer et lentement la Parade débute sa descente de la rue. La Parade est remplie de marionnettes de plus de 2m de haut, des artistes dansant parmi la foule, des musiciens, mais également des gens portant leurs lanternes. Tous ces gens marchent avec nous dans la Parade, ce sont les gens de la communauté qui font la parade. Puis la musique s’arrête, il est temps de lever la tête car sur les toits des petites boutiques de Kensigton Market se trouvent des petites scènes représentant la lumière. Ici, quatre sœurs soleil boivent du thé, là une scène des Premières Nations représentant le Soleil, la lune est un aigle, à leurs côtés.

Des deux femmes lavent le linge…Puis la musique reprend, et tout le monde se dirige vers Bellevue Square Park, où là nous attend notre sculpture, qui cette année sera haute de plus de 6m ! Lorsque tous les participants de la Parade sont présents, les artistes dansent autour de la sculpture pendant quelques minutes puis il est temps de faire place aux danseurs et cracheurs de feu. Vient enfin le moment tant attendu pour tout le monde, petits et grands, lorsque Gabi et Andy arrivent pour clore la Parade en crachant le feu sur la sculpture…Puis tout s’embrase…

Brûler la sculpture représente le fait de brûler tout ce qui a fait cette année, soucis, événements heureux et autres…C’est le moment le plus excitant pour moi, puisque c’est l’occasion de voir comment le feu va réagir dans cette nouvelle sculpture. Il y a eu des années où la sculpture est partie très vite, d’autres où le feu a brûlé très longtemps. Des jours et des jours pour la construire et il ne faut que quelques minutes pour la voir disparaître. Je pense que j’ai aimé cela dés le début parce que cela me rappelait les feux de St Jean dans mon village. Il y avait cette immense sculpture de bois appelée la chavande sur la place de la salle des Fêtes et elle était brûlée durant la soirée.

La route de la Parade

Départ à Augusta et College. Descendre Augusta et on tourne sur Baldwin, puis on tourne à l’est sur Kensington. Puis on descend au sud de Kensington jusqu’à Dundas. Ouest sur Dundas puis on tourne au nord sur Augusta et on rejoint le parc Bellevue square, où notre sculpture nous attend patiemment.
C’est un Festival magnifique et magique. Chaque année, le nombre de personnes varie ainsi que le nombre de bénévoles qui viennent aider à la création et à la mise en place du Festival. Mais bien souvent on retrouve chaque année les habitués aux mêmes endroits, et même si l’on ne s’est pas vu depuis un an, se retrouver au studio nous rappelle les bons moments passés ensemble. C’est vraiment une bonne ambiance, un instant magique, et de la chaleur qui réunit toutes les communautés le temps d’un soir…La plus longue de l’année….Alors si vous êtes dans les alentours le soir du 21 Décembre, venez vous mêler dans la Parade avec nous et danser au rythme de la samba aux cotés de Castor, Caribou et Ours géants…

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut

Bienvenue au Canada