Retourner au Canada? - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > Déception, retour au pays > Retourner au Canada?

Retourner au Canada?

Retourner au Canada?

noorsol Ecrit

Bonjour, il y a 2 ans et demi, je suis partie pour le Canada (Montreal) en tant qu’immigrante. Au bout de 4 mois, je suis retournee dans mon pays (Liban). J’ai eu trop de difficulte a m’adapter aux tres grands changements, et a choisir entre la depression et le retour, j’ai prefere retourner au cocon familial….
Maintenant, je considere retrourner. En 2 ans, j’ai appris bien de choses sur moi. J’ai aussi appris de ma premiere experience. Mais il y a toujours cette grande peur. Surtout la peur d’echouer de nouveau comme la premiere fois. La peur de deprimer, de ne pas pouvoir m’integrer, de me buter aux illusions et aux desillusions, ….
Comment on sait si on est pret pour faire ce grand saut dans l’inconnu?
Auriez-vous des conseils a me donner?
(NB: je considere cette fois aller a Toronto, et non a Montreal, etant donne que mon amie y vit. Cependant, je crains un peu un grand changement, etant donne que j’ai deja connu Montreal, et le systeme la-bas).
Merci.

—————

Colonel Higgins Ecrit

Salut noorsol,

Déjà nous sommes un peu tous confrontés, à un moment ou un autre de notre processus d’immigration à ce questionnement…
Maintenant C difficile de te répondre : tu es le seul à connaître la réponse à ta question !!
Tout ce que je peux te dire, C que personnellement, j’ai beau creuser pour trouver tous les aspects négatifs de la vie canadienne… je reste gavec un moral gonflé à bloc et une envie de partir qui augmente au cours du temps…
Voilà tout…
Et tu ne l’indique pas, mais as-tu séjourné là-bas quelque temps, en “vacances” chez ton ami ? ce serait peut-être l’occasion d’entrevoir quelle vie pourrait t’attendre là-bas… ?
Bon courage !!!
JB

————–

epervier Ecrit

Si la papauté n’est pas faite pour tout le monde, l’immigration non plus…..avant de te lancer je te suggère comme le Colonel Higgins de venir en vacances chez ton ami à quelques reprises et à différents moments de l,année, çà te donnera une bonne idée si çà te plait ou non…sinon tu demeures dans ton pays, c’est pas un crime de reter dans son pays non plus….l’important c’est d’être heureux avec toi

——————–

O’Hana Ecrit

Salut,

Je rajouterai également en te posant une question : est-ce que tu t’es livrée à l’exercice de réflexion sur soi afin de déterminer qu’est-ce qui relevait de toi et qu’est-ce qui relevait de l’environnement pour expliquer ta première expérience malheureuse ici ?
En deux ans, beaucoup de choses ont changé, que ce soit en toi ou ici et je crois qu’il serait intéressant que tu le regardes attentivement. Avec les infos que tu nous donnes, je me dis qu’il y a, par exemple, autant de chances que cela soit en effet la vie montréalaise en tant que telle qui ne te convient pas comme il y a autant de chances que cela soit toi qui n’était pas prête il y a deux ans. Qu’en penses-tu ?

O’Hana

——————–

Passemots Ecrit

Bonjour Noorsol,

Je comprends qu’après un premier échec tu soies hésitante. Mais les principales questions sont: Immigre-tu pour rejoindre quelqu’un ou le fais-tu par intérêt? Les trop grands changements auxquels tu n’as pas pu t’adapter sont de quel ordre? Pense-tu que tu pourrais les accepter aujourd’hui?
Tu dis que tu vas t’installer en Ontario parce que ton amie y vit. Que connais-tu de l’ontario? Le mode de vie, la culture, l’ouverture des individus? Quelles sont les différences avec Montréal? Autant de questions qui, une fois répondues devraient t’éclairer sur tes chances de succès.
Bon courage, et n’hésite pas à poser d’autres questions du genre; tu es peut être simplement insécure face à l’inconnu. À partir du moment où tu as les données en mains et que tu sais que tu fais le choix de revenir ici pour toi et seulement pour toi, les chances de réussite de ton projet d’immigration sont excellentesRedonne de tes nouvelles,
Passemots.

——————–

nina27 Ecrit

Bonjour noorsol,

j’ai lu et relu ton message..
les interventions de nos formustes sont d’excellents repères pour te poser les questions qu’il faut avant un nouvel eventuel départ pour le québec.
Laisses moi te reprendre sur qlq craintes:
QUOTE
J’ai eu trop de difficulte a m’adapter aux tres grands changements, et a choisir entre la depression et le retour, j’ai prefere retourner au cocon familial….

ta décision de retour, je le présume a été une solution de survie (et je respecte)..tu n’étais pas préparée pour tout ce qui t’attendait et puis je crois que tu es trés attachée au tiens qlq part..tout ça est bon à retenir et à reconsidérer avant ton second saut.
QUOTE
Mais il y a toujours cette grande peur. Surtout la peur d’echouer de nouveau comme la premiere fois. La peur de deprimer, de ne pas pouvoir m’integrer, de me buter aux illusions et aux desillusions

faut faire un travail sur toi même et sur tes réelles motivations pour partir de nouveau..as-tu vaincu tous tes démons car cette peur, j’ai l’impression qu’elle est plus intrinséque à toi que dûe à l’environnement..
encore une fois, réfléchis mûrement à tout ça..car si tu ne te sens pas faite pour l’immigration, essaye d’être heureuse là où tu es
Bon courage,
Nina

——————–

noorsol Ecrit

Merci à tous pour vos posts qui m’ont donné des pistes de reflexion et excusez-moi pour le retard dans ma réponse. Mes motivations, mes intérêts, l’insécurité, les facteurs intrinsèques et extérieurs, …Est-ce que je suis faite pour l’immigration? Je réalise que je ne le suis pas probablement pas. J’aurais voulu l’être. J’aurais voulu avoir le courage de me lancer dans une nouvelle vie, m’ouvrir à un autre monde, mais je suis trop dépendante de ma famille. Et ce qui est étrange, c’est que chaque fois que j’essaie de voyager, j’échoue. Ma première expérience à Montréal en tant qu’immigrante: je me suis sentie comme suspendue dans le vide. Sans aucun repère, sans aucun point d’attache. Le sentiment d’être abandonnée, délaissée, oubliée par ma famille. Devoir me prendre seule en charge… C’est surtout la peur en face de soi-même, l’incapacité d’assumer “seule” ma personne… Je ne suis peut-être pas très mûre de ce côté-là. Mais pourquoi aller et répéter une même mauvaise expérience quand je sais que je n’ai pas vraiment dépassé ce qui m’a fait échouer la première fois?
Peut-être que je dois tout simplement cesser d’aller vers les voies où j’échoue, et chercher ma place là où je réussis. Admettre mes limites… et le fait que je ne peux pas tout avoir dans la vie.

—————-

nina27   Ecrit

Contente d’avoir de tes nouvelles de nouveau noorsol
ton dernier message me parait dégager une grande réflexion et une réelle connaissance de soi..et qu’importe ta décision, je sais qu’elle sera la bonne.
bonne continuation et soit heureuse,
Nina

——————–

O’Hana Ecrit

Salut Noorsol,

Il y a une grande conscientisation de qui tu es dans ton message et aussi beaucoup d’humilité. J’aurai tant de choses à te dire et les mots me brûlent les lèvres mais je voudrai te dire seulement qu’une chose que j’ai appris de la vie, c’est que parfois, le chemin le plus court entre deux points est rarement, très rarement, la ligne droite
Alors le Canada, ce n’est peut-être pas maintenant pour toi probablement mais un autre jour qui sait.
O’Hana

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/
Haut

Bienvenue au Canada