La vie n'est pas un long fleuve tranquille comme le St Laurent... - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > La vie n’est pas un long fleuve tranquille comme le St Laurent…

La vie n’est pas un long fleuve tranquille comme le St Laurent…

La vie n’est pas un long fleuve tranquille comme le St Laurent…

Ecrit par: OM53 3-03 à 13:21

Voilà à mon tour, je vais faire un résumé depuis mon départ.

Je suis donc parti le 1er Juin de Paris sous un temps pluvieux, premier arrêt : Montréal, même temps comme cela ça dépaysage pas de trop. J’accomplis sans encombre mes démarches administratives, confirmation RP, photo carte RP, dédouanage des objets personnels.

Je dis arrêt puisque je prennais un autre avion (plus petit) pour m’amener à ma destination finale : Chicoutimi. Bon après un peu d’attente, on embarque finalement après 2 – 3 heures de retards. Arrivée à Bagotville (aéroport), la je ressent comme une certaine différence de température par rapport à la France, il fait frais (comme on peut dire ici), un vent glacial. Je me demande à quel saison je suis arrivé.

Mes ex-amis sont venus me chercher pour m’emmener m’héberger chez eux (ce sont des amis que je connaissais de mon précédent stage, voir mon tout 1er message : www.forum.immigrer.com/index.php?sh…).

Le lendemain, je vais ouvrir un compte en banque, pas de problème non plus, je prends mon temps de me remettre à la vie ici.
Mais la débute mes problèmes, les amis qui m’hébergent, font garderie dans la journée – jusque là vous vous dites pas de problème – les chambres sont utilisées même la mienne dans la journée pour coucher les enfants – vous vous dites toujours la même chose – mais c’est lorsque certains parents me voient que vient le problème. Je m’explique, les parents ne me connaissant, m’attribue tout de suite l’étiquette de pédophile et oui car il y a eu de nombreux cas qui sont apparus les années précédentes dans la province.
Donc la commence les ennuis. Après mes amis commencent à se poser la question de ce que je fait (cela ne fait que une semaine que je suis là), si je suis venu pour rechercher du boulot, il m’explique le problème avec la garderie. Bon, finalement je reste.

Ja fais bien tranquillement ma demande de carte NAS. Je rencontre enfin Schumarette (merci), il faut dire que point de vue transport en commun c’est pas très verni là-bas ! Elle me conseille d’aller voir un organisme d’aide aux immigrants et autres (le SEMO pour ne pas le nommer).
Mon premier rendez-vous ce passe à merveilles, le second aussi, mais là survient les vacances, donc ma conseillère s’absente, elle me désigne une remplaçante, je la rencontre une fois et après plus rien.

Entre temps j’ai fait ma demande de carte soleil et reçus toutes mes autres cartes. Mais il y a aussi des hauts et des bas dans mes relations avec mon amie (son chum étant vraiment très sympa).

Mi-juillet, une rencontre s’organise à Montréal, je dis let’s go ! Donc je m’en vais faire un petit tour à Montréal de 4 – 5 jours, départ le matin en bus à 6h, arrivé vers 13h à Montréal. J’en profite pour aller au vieux port l’après midi. Le soir (pratiquement tous les soirs) je vais au festivités de la rue du festival juste pour rire vu que je suis proche : j’ai une chambre dans les résidences de l’UQAM. Le samedi, arrive la rencontre, pique-nique, puis promenade à Longueuil, puis feux d’artifice et enfin retour dans ma chambre. Le dimanche j’en profite pour redécouvrir Montréal, un petit tour sur l’avenue Mont-Royal, Jean-Talon…
Les jours suivants je profite d’aller voir l’AMPE, déposés quelques CVs à certaines entreprises, etc.

Vient alors le retour vers Chicoutimi, je sens comme un petit déchirement. Arrivant, je sens encore une situation tendu. Après mûres réflexion, je commence à envisager de quitter la région. Mes amis partent en vacances (soulagement un peu), puis reviennent et la mon amie devient de plus en plus insupportable, je décide donc de les quitter.

Le jeudi soir, je réserve une voiture pour descendre à Montréal pour le vendredi suivant. Donc le lendemain, je pars direction Montréal, sans véritablement savoir où je vais, où je couche… Une fois arrivé à Montréal, je commence mes recherches, finalement au bout d’un peu de stress, je trouve mon bonheur.

J’établis rapidement un bon contact avec mon proprio, je lui demande si je peux coucher dans l’appart dès ce soir, il me dit pas de problème, il y a déjà un futon dedans, il me prête juste les draps et couvertures et le soir je suis invité chez eux.
Le lendemain, il me propose de m’emmener dans différent lieux pour me meubler, m’équiper… Il me donne une cuisinière sans supplément, le frigo y est déjà. Je fais mes 1éres courses ici, je m’équipe, bref je m’installe chez moi. Les jours suivants, je suis souvent avec mon proprio, à faire les magasins, à ramener des meubles, tv… On se donne mutuellement un coup de main. On réussit à partager les frais internet et abonnement Tv. Bref le rêve.

Vient alors septembre, la visite de mes parents avec des amis, là pas trop le temps de faire grand chose. Je les rejoint dans leur périple au Saguenay, premier retour depuis mon départ. Bon, ils repartent en France début octobre.
Et la je recommence mes recherches d’emploi. Et la la galère reprend son rythme. Je ne réussis pas à décrocher la moindre entrevue. Je cumule les erreurs, je ne fais peu ou pas aidé par les organismes d’aides, je repousse toujours plus loin les choses.

La période des fêtes vient alors ralentir le rythme des recherches. En février, je réussis à décrocher une jobbine de manutentionaire par l’intermédiaire de Sarmi. (Merci), je la prend, ça peut que m’occuper, bon seul point noir, c’est que c’est de nuit (21h – 6h) et à St Hubert, heureusement les bus fonctionne bien sur la rive sud ! Une bonne expérience.

La semaine d’après je reprend mes recherches et commence à m’énerver à vraiment rien trouver, heureusement j’ai réussi un trouver un ami et d’autres amis aussi qui se reconnaitront de m’avoir soutenu.

Finalement cette semaine, une offre d’emploi sur emploi-Québec apparait, je tente (comme plusieurs fois auparavant). J’envoi mon CV, mardi matin. Coup de téléphone l’après-midi de la responsable : “peut-on se voir en entrevue demain ?”, pas de problème.
Mercredi, entrevue avec la responsable, remplissage de questionnaire, test, rencontre du technicien de l’usine (futur collègue), rencontre du directeur. Bref en 45 minutes l’entrevue est bouclée. Je retourne tranquillement chez moi. Coup de téléphone en début d’après midi de la responsable : “êtes vous toujours libre ?”, oui bien sûr, “bon et bien venez lundi, vous commencez…” Et voilà, qui met un terme je l’espère à toute mes galères. Espérant que ça continue.

Voilà, ma petite histoire. Je souhaite beaucoup de courage à tout ceux qui recherche actuellement et qui doute aussi. Je remercie aussi ceux qui ont su me soutenir.

Merci à ceux qui ont réussi à me lire jusqu’au bout !
Bye.

—————————————————-

Ecrit par: OM53 7-03 à 18:32

Bon me voici revenu de ma première journée, déjà très éreintentes (désolé pour l’orthographe). Arrivé à 7h05, j’ai tout de suite commencé par les démarches administratives, remplissage de paperasse…
Ensuite, je suis allés avec le technicien (mon collègue), et là tout de suite on m’a mis dans le bain. Ou plutôt la petite douche : fallait vider des humidificateurs.
Donc comme les réservoirs ont des velves relativement étanche je me suis fait un peu mouillé.
Après ça été le rush jusqu’à l’heure du diner, pas une minute de repos ou presque. Diner, un peu aussi bousculé, par les appels de dépannage. L’après-midi a été plus calme, me permettant ainsi de discuter avec mon collègue.
Enfin arrive la fin de journée. Et là rien de mieux que pour une personne crevés : marché dans la neige ! Bon on s’y fait mais c’est vrai que pour ma 1ére journée je suis “casser” ! Bon je vais un peu me reposer, en lisant les messages du jour. Bye !

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/
Haut

Bienvenue au Canada