Canadiens vivant en France

Canadiens vivant en France

Ecrit par: blondin31 26/03, 08:11

Bonjour à tous, il y a peu, j’ai fais une rencontre (dans le cadre professionnel) avec un canadien (Québecois) vivant en France.
Et je me suis demandé, qu’est ce que pouvait bien motiver un Canadien à quitter son beau pays pour venir vivre sur le vieux continent ?
Alors je pose la question, a part pour les starlettes du show biz qui veulent élargir leur publique (elles ont bien raison apres tout !), quels sont vos motivations pour vous canadiens de venir vivre en France, en particulier dans la capitale ?

j’ai quelques idées la dessus : apprivoiser le maudit français , se disputer avec les administrations, être surtaxé, vivre au pays ou l’on ris presque jamais (non j’exagère un peu), gouter aux 35 heures, avoir doit à 5 semaines de vacances (mais un gèle du salaire) ?
Est vous bien traité ? est ce temporaire ou défintif ?
Avez vous été décu ou surpris ?
Merci de me faire partager votre experience, car même si l’enorme majorité du flux migratoire est plutot en direction France => Canada, certains on choisi de faire à contre courant.
Je sais que ce sujet un peu off topic, car ce site est pour les immigrant vers le canada, mais cette question m’intrigue depuis longtemps …-

———————-

Ecrit par: mel06 26/03, 08:40

La réponse est simple : par amour !!! he oui moi un beau jour je suis tombee amoureuse et je l’ai suivit jusqu’ici, dans le Sud de la Fance, mais bientot se sera a lui a faire des sacrifices parce qu’on retourne au Quebec bientot (j’espere !!!!!)

———————-

Ecrit par: MicheldeMTL 26/03, 09:48

1. apprivoiser le maudit français ? Non je vois pas l’intérêt c’est déjà difficile d’éduquer les Québécois
2. Se disputer avec l’administration ? Nous sommes déjà bien servis ici au Québec avec la paperasse et les règlements.
3. Les taxes ? Oui nous connaissons très bien….je pleur à chaque fois que je fais mon rapport d’impôt, je me fais siphonner au max par l’état québécois et fédéral
4.Nous aimons bien rire, nous sommes le paradis des humoristes et du vulgaire, ça c’est vrai.
5. Cinq semaines de vacances, ici parler de cela c’est comme un conte de fée !

Si un jour je m’installe en France ce sera par amour pour elle 🙂 Mais pour le reste je serai pas trop dépaysé !! 🙂

———————-

Ecrit par: laurence 26/03, 11:41

Bonjour,

Si je peux me permettre je me sens un peu concernée par ta question. Évidement un québécois ne peut pas songer immigrer, comme cela se fait pour le Québec, mais il peut songer partir quelques temps en France via les études ou encore des programmes d’échanges.

Je suis partie en France par envie d’aventure et envie de vivre dans une grande ville, ça aurait pu être New York ou Londres mais c’était plus simple pour une québécoise d’aller à Paris même si c’est plus dépaysant mais surtout plus cher NY ou Londres.

La France pour de nombreux québécois amoureux de la langue et de la culture, reste un centre francophone pour les artistes, penseurs francophones. Les études sont moins chers qu’aux États-Unis mais pour un québécois les dîplomes français n’ont pas les mêmes impacts qu’un dîplome américain qui a une plus grande reconnaissance. Exemple, tous mes professeurs de Science politique formés dans les années 60 étaient issus des écoles françaises ou presque. Mais depuis les années 80 c’est les écoles américaines qui attirent les politicologues québécois.

L’intérêt de Paris : grande ville, culture francophone, beauté architecturale, ville historique au coeur de l’Europe. Lorsqu’on vient de Montréal où la vie est plutôt douce et simple c’est tout un défi de s’installer à Paris. Ce défi peut être attirant. J’ai été attiré par cela et j’ai bien apprécié mes années parisiennes. Mais plus le temps passait, plus il me semblait clair que la qualité de la vie, quoique culturellement intéressante à Paris, était moins bonne. Le prix de l’eau, du téléphone, du chauffage, de la surface au mètre carré pour un Québécois sont assez abérants. À Montréal tu peux avoir toutes ces choses pour bien moins chers et avoir un réel espace de vie pour toi et ta famille. Lorsque tu es célibataire sans enfant, Paris offre beaucoup de choses mais à la longue le stress, la polution, le coût de la vie et l’envie de fonder une famille te pousse soit à quitter le Paris intraros, soit à revenir au bercail pour de nombreux Québécois.

Donc je crois que les Québécois qui sont en France ont choisi la France par amour de leur conjoint ou amour de la culture francaise. Les autres sont de passage à moins de tomber sur un poste super intéressant et un gros salaire, je crois qu’ils auront plutôt tendance à revenir à Montréal. Avec moins d’argent, la vie est plus simple au Québec.

Il est vrai que de vouloir apprivoiser le maudit français est un grand défi Aimer les défis est certainement suffisant comme prétexte !

J’ai toujours eu des emplois précaires en France vu la difficulté d’obtenir un permis de travail pour un étranger. Il n’y avait pas le programme PVT à l’époque alors les 5 semaines ou les 35 heures j’ai pas connu ça. Mais j’avais la chance d’avoir de bons amis parisiens que je connaissais depuis le Québec, ce qui a fait une GRANDE différence.

En général, j’ai trouvé les parisiens très sympatiques avec moi mais j’étais consciente que j’étais privilégiée, j’étais une étrangère appréciée. Mais il est clair que c’est un peu comme une jungle où il faut apprendre rapidement à se faire respecter et connaître les règles. J’ai rencontré des Québécois heureux à Paris comme d’autres complètement largués. Au Québec nous ne sommes pas confrontés aux mêmes problèmes, les gens n’ont pas autant besoin d’apprendre à se protéger autant et c’est pour cela que le Québécois est plus bonenfant. L’effet « jungle » est certainement un concept plus présent dans les plus grandes villes du monde.

Il est évident que dans les services et autres, ce n’est pas le même rapport qu’au Québec. Faut savoir jongler avec cela. Mais il est vrai que cette bataille continuelle peut consumer beaucoup d’énergie et de temps et je comprends tout à fait que les Français cherchent des rapports moins conflictuels.

J’ai adoré mon expérience mais il est vrai que j’ai été déçu par le négativisme et le manque d’opportunité ambiant. J’ai compris que les vieilles culturelles et sociétés ne bougent et ne changent pas aussi rapidement que les pays plus neufs. Enfin, je ne veux pas tourner cela comme une critique mais vous partager mes constatations personnelles. C’est toujours un plaisir pour moi d’aller en France et passer par Paris et elle restera toujours mon deuxième pays.

———————-

Ecrit par: blondin31 27/03, 08:14

Merci Laurence, ceci éclaire un peu mieux ma lanterne, car pour être franc, j’ai tj un peu associé l’immigration d’un Québecois pour la France, comme un acte masochiste .
C’est vrai que la culture et Paris en elle même peu attirer, mais c’est au sacrifice d’une qualité de vie bien inférieur à ce que l’on espérer au Quebec, et ce n’est pas une mince affaire.

———————-

Ecrit par: JayJay 27/03, 09:19

On dirait parfois que vous, Français, êtes convaincus de vivre dans le pire pays du monde… Je vous assure, il y en a malheureusement des encore pires! Pour moi, ça été un privilège de vivre en France, d’apprendre à connaître la culture, les mentalités, les codes sociaux, etc. J’étais conditionnée depuis tôt à travailler, peut-être, aux Affaires extérieures, et lorsque j’ai fait ma 1è application, à 22 ans, je n’aurais jamais choisi la France – tout simplement pq il était impossible que j’obtienne ce « posting », envié de tous les candidats. Finalement je ne suis pas allée aux Affaires extérieures, mais lorsque s’est présentée l’occasion d’une mutation, cela a déclenché des cris d’admiration et d’envie de la part de tout mon entourage, sans exception. J’ai toujours été bien accueillie en France (2 exceptions seulement, mais il s’agissait de 2 véritables cons que tout le monde détestait). Bien sûr, j’ai trouvé que les appart à Paris étaient trop chers, que la population était trop « dense », que les trottoirs étaient sales, qu’on a toujours l’impression d’être en train de payer des taxes… mais les bons souvenirs que j’en retiens sont beaucoup plus nombreux que les éléments négatifs. J’ai adoré être « expatriée », d’abord. J’ai adoré ces six ans où je me sentais « spéciale », un peu comme si j’étais constamment dans un film. Et puis la France est un pays génial pour être expatrié. Je trouve la plupart des Français ouverts, intéressés, très drôles. Je les aime beaucoup.

J’ai 3 autres amies qui sont Québécoises et qui habitent la France. L’une d’elle y est bien intégrée et ne voudrait revenir pour rien au monde, même si sa famille lui manque énormément. Elle habite une magnifique maison dans le Gard, si j’avais eu les mêmes conditions de vie, je n’aurais jamais voulu revenir non plus. Une amie de Nice trouve ça plus difficile, mais n’ose pas revenir car elle est expatriée depuis si longtemps qu’elle craint de ne pas se refaire à la vie québécoise (je la comprends…). Une autre amie, à Paris, est bien intégrée aussi, mais sa famille lui manque énormément (le problème est que son mari, Québécois aussi, travaillant en informatique, ne veut rien rien rien savoir d’un retour).

Le niveau de vie, c’est bien, j’apprécie maintenant d’avoir une maison dans un superbe quartier, etc. Mais l’enrichissement procuré par la vie dans un pays étranger est inestimable également. Je suis tellement, tellement heureuse d’avoir réalisé ce rêve…

———————-

Ecrit par: mary 27/03, 10:58

mon chum est franco-québécois.il vit en france et je peux dire qu’il est super bien intégré,il a même chpé l’accent du sud mais son pays lui manque et je pense qu’un québécois en france s’y plait tant qu’il est célibataire.maintenant qu’on veut se marier et fonder une famille,le québec s’impose comme chpoix évident.
niveau boulot il a bien réussi mais je crois que la pression et le stress » à la française » commencent à lui peser.

———————-

Ecrit par: Bobinette 27/03, 11:44

Merci Laurence, Merci JayJay, Merci Michel et pardon si j’en oublie.

Oui merci aux Québécois de remettre un peu les choses à leur place concernant la France.

Pourquoi certains Français se sentent systématiquement obligés de rabaisser leur pays au rang « zéro » sous prétexte qu’ils immigrent ?

Non seulement leur pays mais ses habitants aussi en nous faisant passer pour des gens exécrables vivant dans un pays à cette image également.

Mon mari est Québécois est souvent choqué par ce genre de propos tenus par des français pure laine.

Il connaît bien mon pays et ne reconnaît pas du tout la personnalité des Français (en général) à travers les témoignages.

Ok, il y en a certains en France qui font preuve de « Nombrilisme » mais aller jusqu’à dire que c’est un grand défi pour les Québécois que d’immigrer en France, faudrait tout de même pas exagérer !!! Il y a pire dans le monde que de vivre en France il me semble…

Et puis des « Maudits Français » , des cons, il y en a, bien sûr ! Le Québec n’est pas épargné … Je crois que la « connerie » est très bien répartie sur la planète.

Mon mari en a rencontré, bien sûr ! Mais ce n’est pas l’essentiel de ce qu’il a retenu et Dieu merci. Il a toujours été bien reçu, non seulement dans ma famille et amis, mais aussi partout où nous sommes passés, comme de simples touristes.

Nous partageons nos cultures, différentes certes mais combien enrichissantes. Chacun est lucide sur les avantages et inconvénients de nos pays respectifs. Et le mélange de ces deux cultures est assez harmonieux.

Nous connaissons aussi des Québecois en France, dont un qui est parti pour connaître autre chose, fasciné par la culture française. Entre temps, il s’y est marié, fondé sa petite famille et n’envisage pas du tout rentrer au Canada. Ce n’est pas pour autant qu’il dénigre son pays.

S’il y avait un pays où tout le monde serait gentil et parfait, ça se saurait depuis belle lurette !

Pour en terminer, une petite réflexion de mon mari que je reprends avec plaisir :

« Moi, les pires Maudits Français que j’ai rencontré, c’est icitte… C’est plutôt ceux-là qui entretiennent la légende ».

A bon entendeur…

———————-

Ecrit par: Jas06 27/03, 14:32

Je suis « l’amie de Nice » de Jayjay. Je suis en France par compromis. Mon conjoint est européen non français et LA France s’est avérée le compromis : c’est en Europe pour lui et c’est francophone pour moi.
En effet, l’intégration est plus facile en France pour un-e québécois-e qu’ailleurs. Nous avons vécu à Londres et à Copenhague et aux 2 endroits, il est très difficile de s’intégrer à moins d’être dans une carrière scientfique et encore…

Cependant, cela reste un compromis. Nous somme dans le sud et la vie coûte horriblement chère. Je vois avec effarement la classe moyenne dont nous faisons partie, s’appauvrir à un rythme régulier et rapide. L’immobilier en est le premier exemple. Une petite maison (qui serait à peine un chalet au QC) nous est inaccessible sur la Côte. Y’a de quoi exploser parfois…. J’essaie de ne pas comparer la qualité de vie avec celle que nous aurions au QC. J’y arrive souvent… mais pas toujours….

Comme dit JayJay (nous en avons d’ailleurs souvent), le statut d’expatrié devient une partie de notre personnalité…

———————-

Ecrit par: florenceetstephane 28/03, 07:52

Si vous voulez avoir le point de vue sympathique d’un québécois sur la France, voici un livre qui répond très bien aux questions de Blondin : « Les français aussi un accent » de Jean-Benoît Nadeau

Jean-Benoît Nadeau, journaliste québécois, vient passer deux ans à Paris pour son travail. Il fait en 22 chapitres hilarants et lumineux, le récit de ses découvertes de la France et des français et de ses coups de gueule.
Je ne sais pas si d’autres connaissent déjà ce petit livre. Je suis tombée dessus par hasard la semaine dernière et c’est un réel plaisir à lire. Il donne un très bon aperçu du regard des québécois sur notre société et sur nous.
C’est à la fois drôle lorsqu’il décrit certaines manies françaises mais c’est aussi très instructif pour nous qui partons nous installer au Québec, car à travers certaines de ses découvertes, on prend conscience de choses qui vont nous surprendre à notre arrivée au Québec, comme les douches-téléphones-sans-fixation-au-mur ou les vrais volets qui ferment… !!!!

Je vous conseille vraiment sa lecture, c’est super drôle !

———————-

Ecrit par: blondin31 28/03, 17:45

Qu’on ne s’y trompe pas, je l’ai déjà dis dans d’autres messages, mais je recommence, je pense (en tout cas c’est mon cas) que la plupart des Français immigrant aime la France, mais pas forcement les français …
C’est paradoxale ? pas vraiment … Pour vivre constament les uns sur les autres, on fini par se demander si c’est nous qui sommes des éléctrons libres ou l’inverse. J’ai depuis bien longtemps l’impression d’être un incompris dans mon propre pays. Tout est compliqué, tout le monde se plaint tout le temps, chacun defend son petit lobby d’interet personnel en vous moralisant sur le sens du partage et de la justice sociale, et la reussite provoque jalousie et critique. Ajoutez à cela un environement qui bride bien des initiatives et vous avez une idée assez globale du probleme. Et dès que je traverse l’atlantique j’ai le sentiment le monde fonctionne dans le bon sens , bizzare non ? Ce n’est pas la principale motivation, mais indéniablement ça joue.
Alors , pour certain truc la france c’est super :

pour certains pans de la culture (quand ce n’est pas pour donner des leçons aux autre)
Pour son enseignement (quand il ne broye pas les « mauvais eleves »)
Pour son histoire, et son architecture
Quand on est riche , et qu’on realise de l’evasion fiscale
Quand on est juste assez pauvre pour beneificer du welfare

Mais je ne suis pas convaincu que pour la classe moyenne (reduite à une peau de chagrin), qui aspire juste a vivre mieux, + épanouie, avec l’ambition de reussire sa vie professonelle la France sois une fin en sois.

———————-

Ecrit par: dalise 29/03, 03:38

QUOTE
Mais je ne suis pas convaincu que pour la classe moyenne (reduite à une peau de chagrin), qui aspire juste a vivre mieux, + épanouie, avec l’ambition de reussire sa vie professonelle la France sois une fin en sois.

Détrompes toi car il y en a beaucoup pour qui la France « est une fin en soi »… sinon il n’y aurait plus beaucoup de monde dans ce pays !
Et puis ce n’est pas parce que certains français sont cons que je vais quitter le pays ! Des cons il y en a partout il suffit de les eviter .
Moi je suis entièrement d’accord avec Bobinette, à ecouter certains on a l’impression que c’est l’horreur ici.
Enfin bref.
Fais gaffe Blondin, la connerie s’expatrie et tu risques d’être traqué jusqu’au Québec

———————-

Ecrit par: paskal 29/03, 09:33

Je crois qu’il y a effectivement une différence entre immigrer à Paris ou immigrer en région (ou en province)… Un québécois qui débarque à Paris ou un jeune français qui vient du fin fond de sa campagne c’est un peu la même chose.

La plupart des français qui immigrent au Québec aiment leur pays d’origine mais les raisons sont souvent personnelles (par amour, envie de vivre à l’étranger, la qualité de vie…)

On peut aimer la France mais être exaspéré par certains aspects de la société (comme l’hygiène dans la rue, l’aimabalité dan les lieux publics, bref le civisme…), j’ai l’impression qu’ au Québec les gens sont dans l’ensemble plus respectueux d’autrui (après un an passé au Québec et mes nombreux séjours)

———————-

Ecrit par: JayJay 29/03, 12:37

QUOTE
j’ai l’impression qu’ au Québec les gens sont dans l’ensemble plus respectueux d’autrui

Eh ben je ne crois pas, pas nécessairement. Je préfère la vie ici, bien sûr. Je trouve ça plus cool, moins stressant. Nous sommes moins nombreux, beaucoup, beaucoup moins nombreux, sur un territoire beaucoup, beaucoup plus grand. C’est LA différence. On est moins, les torts et travers paraissent moins, c’est tout. Mon mari, juste ce week-end, a quand même vu deux gros tarla (les mots sont de lui) se garer dans une place réservée aux handicapés au supermarché. Et j’attends toujours le jour où qq’un me tiendra la porte, surtout qd j’entre qq part avec mes deux enfants dans les bras. La porte est un code social bien à lui, au Canada, et il ne faut pas généraliser sur ce seul exemple. Je ne comprends pas, mais nous les Canadiens avons vraiment un problème avec ces maudites portes. La plupart du temps, les gens sont agréables – je ne compte plus les fois où les gens m’abordent pour me dire à quel point mes enfants sont mignons et sages. J’insiste, pour toutes sortes de raisons, je préfère vivre ici. MAIS si vous croyez que vous ne rencontrerez au Québec que des gens polis, courtois, ouverts, respectueux… je crains que vous soyez déçus. Souvenez-vous qu’il y a une différence entre les vacances et l’immigration… Cela dit, en France, dans ma chic banlieue, j’ai vu des réactions d’hystérie plus fréquemment. J’ai déjà vu une femme en gifler une autre pour une histoire de siège dans un bus. J’ai moi-même hurlé et tapé du pied à l’égard de qq motocyclistes. J’ai piqué une vraie crise un jour de canicule alors que j’étais debout dans le bus, enceinte de 8 mois. À la préfecture, après m’être fait jetée au bout de plusieurs mois d’attente, j’ai fait un scandale qui m’aurait valu d’être jetée dehors si j’avais fait la même chose au Québec. Ici, vous verrez moins les gens lever le ton, être menaçant, avoir l’air outré. On perçoit très mal les gens qui se font remarquer. En France, à Paris du moins, c’est le « système », pourtant. Dog eats dog. Mais, cela dit, je ne suis pas sûre que les gens soient plus « respectueux » par simple altruisme. Je voulais justement parler de la culture politique dans une prochaine chronique, je ne veux pas « donner » ma chronique ici, mais nous, au Canada, sommes plus « obéissants » de la loi et de l’ordre, alors que vous, Français, êtes des rebelles nés! Mon mari trouve qu’on se la ferme un peu trop ici, parfois… Allez, je vous laisse là-dessus, je garde ça pour une prochaine fois.

———————-

Ecrit par: paskal 29/03, 13:18

Tu as certainement raison…
Sauf petite précision que j’ai vécu un an au Québec et ce n’était pas des vacances…

———————-

Ecrit par: JayJay 29/03, 13:40

Désolée si je donnais l’impression de minimiser ton expérience au Qc.
Ben tant mieux alors si tu as cette impression. Je pense aussi, au final, qu’on est plus respectueux, mais je m’interroge sur les raisons et les motivations de ce « respect ».

———————-

Ecrit par: laurence 29/03, 14:45

Bonjour,

En effet, la densité a quelque chose à faire là-dedans mais je pense que ce civisme plus marqué est surtout un héritage anglo-saxon, ce qui fait que les Québécois sont plus disciplinés, attendent sagement en ligne à l’autobus et toutes ces choses. Enfin, il est vrai aussi qu’on ne tient pas nécessairement les portes au Québec et qu’on ne dit pas Bonjour.

Je compare Paris et Londres qui sont toutes les deux aussi peuplées pour constater les grandes différences de comportement. Je ne sais pas si tu connais Londres JayJay mais y’a pas de crotte de chien comme à Paris, les gens semblent moins stressés et moins agressifs. Je crois que le comportement latin a quelque chose a faire là dedans.

———————-

Ecrit par: Jas06 29/03, 15:48

Je me suis toujours donné comme excuse la promiscuité, la densité au comportement souvent agressif des gens en France… Mais là, Laurence, tu viens de m’enlever cet alibi…
J’ai habité à Londres pendant 1 an et c’est vrai que c’est propre, que les autos s’arrêtent aux passages piétonniers, que les gens attendent patiemment leur tour PARTOUT et CALMEMENT…
C’est ce qui est le plus difficile à vivre ici (en France): l’agressivité. Et le pire c’est que cela déteint sur moi. Je me surpend moi-même à rager devant les voitures qui passent sur la rouge alors que je suis là, poussette d’une main et tenant ma grande de l’autre, à mordre la poussière!
Il m’est arrivé même une fois d’engueuler un monsieur au marché. Pourtant c’est MOI qui ne cessait de l’accrocher avec ma poussette… Heureusement, c’est la seule et unique fois où j’ai perdu ainsi le contrôle et je me suis promis que si un jour, je le croisais à nouveau, j’irais m’excuser….

Le peu de québécois-es rencontré(e)s en France y étaient temporairement: pour un contrat, pour vivre une expérience, une année sabbatique… Sauf une amie commune à JayJay et moi sur Paris.

Peut-on dire qu’une majorité de français partent au QC en espérant y vivre sur du long terme et qu’une majorité de québécois partent en France sur du court ou moyen terme? Je lance la question!

———————-

Ecrit par: La Féline 30/03, 09:24

intéressante question… et merci pour tous ces avis partagés. C’est une chose que j’avais justement envie de demander à ma collègue d’origine québécoise avec qui j’ai bossé au mois de janvier, mais le premier abord à été froid, puis après, on a parlé de tellement de choses que j’ai oublié ce sujet. En tout cas, même en étant bien intégrée en France (elle y est depuis 87), elle se dit tout de même un peu « jalouse » de savoir que je vais décoller dans quelques semaines pour quelques jours à Montréal, puis définitivement par la suite. C’est une façon de parler mais je le sent un peu nostalgique quand elle parle de son pays.

En tout cas, ce sera pareil pour moi ; hier, en parcourant le quartier des Champs-Elysées pour ma VM, qui est l’un des endroits que je préfère, surtout quand reviennent les beaux jours, à entendre tant de langues étrangères parlées autour de moi, je me disais que l’une des choses qui me manquera le plus de mon pays, c’est bien Paris !!

Et je confirme : le livre de J. B. Nadaud est extra !!!

Vos recherches:

  • avis expatrié québecois en france
  • expatriés quebecois en france
Avatar
FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

1 commentaire sur “Canadiens vivant en France

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut