Couple sans frontières - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Blogs > Couple sans frontières

Couple sans frontières

Au cours de la semaine j’ai découvert une vidéo humoristique sur la rencontre amoureuse entre deux personnes de nationalité différentes. C’est lorsque vous regardé et vivez ce genre d’expérience que la phrase «  qui prend mari, prend pays «  a tout son sens.

Quelque temps après mon arrivée au Québec j’ai rencontré l’homme québécois qui deviendra plus tard mon compagnon de vie et père de mon enfant. C’est également lui qui m’a permis de déchiffrer la culture québécoise.

Pour notre première rencontre, nous sommes allés marcher en ville, discutant de nos emplois, nos hobbies etc… jusque là rien de spécial.

Au bout d’un moment, mon nouvel ami se transforme en guide et me fait visiter la ville. Nous arrivons devant un bâtiment et là, il commence à me parler de « tour à boyau »!

Petite précision, je suis au Québec depuis 2 mois, je n’ai jamais encore visité une caserne de pompiers. Voici l’image qui se forme alors dans mon esprit, un groupe de trappeurs, vêtus de peaux de bêtes, revenant de la chasse sont en train d’accrocher des boyaux d’animaux sur des morceaux de bois en haut d’une tour … après tout on fait bien des cordes ou autres avec ça… (Je sais j’ai l’imagination fertile…)

Je ne sais pas quelle était mon expression facile à ce moment précis , mais cela devait être éloquent puisque mon compagnon m’a demandé : tu sais ce qu’est une tour à boyaux????

Le décor est planté. Pourtant on m’avait dit que les québécois parlaient français…

N.b : une tour à boyau, c’est l’endroit de la caserne ou les pompiers font sécher les tuyaux.

Par la suite, notre relation fut une découverte de chaque instant. Lorsque l’on dit que la rencontre de deux personnes est aussi la rencontre de deux univers différents sans le cadre d’une relation de couple multiculturel, on réalise que l’univers est vraiment vaste.

Des heures de repas, au sens de l’humour particulier à chaque culture en passant par le rôle de l’homme et de la femme qui varient de pays en pays, ce sont autant de choses à découvrir plus surprenantes les unes que les autres.

Un exemple? Lorsque dans votre culture, l’usage veut que ce soit l’homme qui paie l’addition au restaurant et que vous vous faites offrir de payer vous-même votre repas, il y a de quoi être déstabilisé. N’en déplaise aux féministes . ..

Ayant moi-même pris l’habitude de régler mes repas, je me souviens à quel point cela avait insulté un de mes amis français lorsque je lui ai proposé de partager la facture au restaurant. La réaction a été vive de sa part et j’ai eu droit à une leçon de « qui paie quoi et pourquoi » … j’en ris encore…

L’idée ici n’est pas de juger, cela n’avancerait à rien. L’idée est plutôt de garde à l’esprit qu’il n’y a pas qu’une façon d’être , qu’un comportement et que c’est ce qui rend la relation intéressante et enrichissante. A vous de trouver la meilleure recette, sachant que les ingrédients de bases universels sont l’amour et le respect.

Prêts pour l’aventure?

flyingheart

Originaire de France et après plusieurs séjours à l’étranger, Flyingheart a déposé ses valises au Québec en 2003. Passionnée de voyage et de découverte, elle partage avec vous tranches de vie et émotions reliées à l’intégration en pays étranger.

http://www.immigrer.com

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada