Palmarès des provinces les plus heureuses du Canada

Les Canadiens sont parmi les habitants les plus heureux de la planète selon de nombreux palmarès. Mais dans quelle province ce bonheur était-il le plus perceptible? Une étude de Statistique Canada post-covid permet d’avoir la réponse à cette question.

Il semble que les résidents de Terre-Neuve remportent la palme au Canada, suivi des habitants de l’Ile du Prince Edwards également dans l’est du Canada et du Québec. La moyenne canadienne du bonheur serait de 51,7%.

Ce qui peut surprendre est que la Colombie-Britannique et l’Ontario n’apparaissent pas au top de ce classement des 10 provinces canadiennes. En effet, avec des taux de satisfaction de 46.5% pour la première et 48,4% pour la deuxième, ces habitants sont en dessous de la moyenne canadienne. Il semble que malgré les températures clémentes et la beauté de la côte ouest comme à Vancouver, le milieu de vie de la Colombie-Britannique n’offre pas autant de plaisir qu’ailleurs au Canada puisqu’elle arrive en tout fin du palmarès.

Palmarès des provinces les plus heureuses au Canada:
1. Terre-Neuve (61.7%)
2. île du Prince Edward (59.7%)
3. Québec (58.7%)
4. Nouveau-Brunswick (56.8%)
5. Manitoba (56.1%)
6. Alberta (52.2%)
7. Saskatchewan (51.2%)
8. Nouvelle-Écosse (49.9%)
9. Ontario (48,4%)
10. Colombie-Britannique (46,5%)

Photo: Paule Bédard, Petty Harbor, Terre-Neuve

Source: CTV News, Statistique Canada

Laurence Nadeau
Originaire de Montréal, Laurence Nadeau, cofondatrice d'immigrer.com, conférencière et aussi auteure de plus d'une dizaine de guides publiés (et mises à jour) en France sur l'installation, le travail et l'immigration au Québec et au Canada aux Éditions L'Express (et L'Étudiant). Auteure de "S'installer et travailler au Québec" aux éditions L'Express.
https://www.immigrer.com
  • Les provinces les plus heureuses sont les provinces les plus pauvres !
    Constat intéressants.
    Si la CB figure au plus bas de la liste, c’est probablement parce que les britanno-colombiens n’arrivent simplement plus à se loger de façon abordable, n’arrivent plus à profiter de leur ancienne qualité de vie sans être obligés d’occuper un double-emploi à temps complet pour payer toutes les factures.
    Idem pour l’Ontario.

    Ces deux provinces ont la particularité d’avoir autorisé des investissements étrangers dans l’immobilier, faisant exploser le coût des logements, des maisons et des bâtiments commerciaux.
    Ces coûts se sont répercutés sur le coûts des biens et services que les citoyens doivent acheter en plus de faire augmenter les hypothèques et les factures.

    Quand on n’a plus de temps pour profiter de la vie, difficile d’être heureux.

  • Haut
    Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
    © 2022 immigrer.com
    Advertisement Advertisement
    >