On connaît la chanson Si... - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Blogs > On connaît la chanson Si…

On connaît la chanson Si…

On connaît la chanson

Si vous ne le saviez pas encore je vais vous le dire tout de suite, je suis un grand amateur de la scène musicale québécoise. Même si je suis loin de connaître tous les artistes du pays, j’ai eu le temps d’approfondir ma culture sonore. À moi de vous en faire profiter aujourd’hui.

On passera rapidement sur les vieilleries quétaines (comprendre : passées de mode), qu’écoutaient les grand-parents d’ici lorsqu’ils étaient jeunes. Il y a bien La Bolduc (pas la bière, la chanteuse) qui est très connue au Québec. Vu que je ne suis pas du genre à aimer les 78 tours tout craquelés, je vais faire l’impasse.

Par contre, souvenons-nous de cette première vague d’artistes du Québec, qui ont foulé le sol hexagonal bien avant Garou, Lynda et les autres. Ils nous ont apporté des mélodies extraordinaires, des textes inoubliables qui font maintenant partie du patrimoine musical francophone. Félix Leclerc, le grand, qui doit avoir retrouvé son ” P’tit bonheur ” là où il est. Gilles Vigneault, qui chanta cette chanson en forme d’avertissement à tous les futurs immigrants : ” Mon pays, ce n’est pas un pays…. c’est l’hiver ! “. Un peu plus tard, Robert Charlebois, mon meilleur (comprendre : mon préféré) qui, armé de sa guitare sèche lance de magnifiques mélodies sur des textes grandioses.

Robert Charlebois, c’est un peu la valeur sûre de l’amusement, car on s’amuse à écouter ses chansons. On rigole sur ” Lindberg ” à la poursuite de sa Sophie et de son paquet de biscuits, on s’amuse sur les paroles de ” Demain l’hiver “, surtout lorsqu’on est en train d’attendre le bus, les pieds dans la sloche (comprendre : neige brune et grise pas tout à fait fondue). Et que dire de ” Je reviendrai à Montréal ” que j’écoutais 10 fois par jour en attendant mon visa ?

Aujourd’hui, les fils de Charlebois et de Vigneault, la grande relève en quelque sorte, sont bien présents et sur toutes les ondes. Ce qui est étonnant, c’est l’immense richesse musicale québécoise. Avec 7,5 millions d’habitants, le Québec dispose d’une variété d’artistes et de genres bien plus étendue qu’en France. Grandes voix, rock alternatif, chanteurs à textes, groupes ” flyés ” (comprendre : loufoques), et variété traditionnelles. Palmarès :

J’ai un faible pour Lynda Lemay. Évidemment, c’est pas une découverte pour vous, puisque la petite amie de Laurent Gerra est bien connue en Europe, où son succès est encore plus éclatant que dans son pays d’origine. Mais quelle intelligence dans ses textes et dans les mots qu’elle emploie. Même sous le couvert d’un humour parfois cinglant, elle nous transmet un message, une idée, une opinion. Elle est drôle, touchante et reste tellement simple et elle-même malgré le succès. Chansons à textes, un genre totalement oublié en France et qui trouve ses lettres de noblesse grâce au talent de Lynda.

Les Colocs, découverte extraordinaire depuis quelques années déjà. Les Colocs, c’est un groupe mythique au Québec. Parlez donc de Dédé Fortin et tout le monde reconnaîtra le talentueux chanteur aujourd’hui disparu du groupe. Eux aussi font des chansons intéressantes et parfois drôles. ” La rue principale “, ” Mauvais caractère “, ” Mon voisin “…. sont de superbes chansons qu’on a du plaisir à entendre. J’ai cherché un groupe français qui pouvait être comparé à eux, en vain.

La Chicane, autre groupe fameux, avec Boom Desjardins, qui a une très belle voix soit dit en passant, qui livre des chansons plus sentimentales et parfois sérieuses. ” Juste pour voir le monde ” est un bon exemple, une autre très connue ” Calvaire ” que j’aime beaucoup.
Noir Silence, à ne pas confondre avec Noir Désir, est un excellent groupe aux textes touchants. ” En attendant de partir “, raconte l’histoire d’un sidéen n’espérant plus que la mort, ” On jase de toi ” est une chanson amusante et qui passerait comme réactionnaire en France. Elle parle des mauvaises fréquentations d’un enfant qui vont finir par gâcher sa vie. J’adore ! ” Malade “, une autre très belle chanson sur de beaux accords de piano. Attention, Noir Silence reste un groupe très rock. N’imaginez donc pas que ce ne sont que de belles mélodies utiles pour ” emballer ” les filles le samedi soir.

Éric Lapointe, autre ” pointure ” de la chanson québécoise (je sais, elle était facile celle-là), fait dans le genre variétés et chanson populaire. Malgré tout, faut lui reconnaître un bon talent et un certain charisme sur scène. Sa voix roque et puissante, colle bien avec des textes parlant surtout de gars, de chars, de hockey et de pitounes. Il illustra la bande sonore des trois films ‘Les Boys’ avec ” Rocket ” (en hommage au grand Maurice Richard), ” Les Boys ” et le très bon ” Boys Blues Band “.

Daniel Bélanger, un autre chanteur de variétés à connaître. Même si sa voix n’a pas la puissance d’Éric Lapointe, elle accompagne magnifiquement des textes originaux et agréables. ” Opium “, ” Sèche tes pleurs ” sont des classiques de Daniel Bélanger. Son dernier enregistrement, ” Rêver mieux “, est un album à posséder.

Dans le même genre, Sylvain Cossette nous entraîne sur de très brillantes mélodies et encore une belle voix (un point commun aux chanteurs d’ici). ” J’ai besoin ” est une belle chanson qui vous fera découvrir l’artiste…. Quand il ne chante pas ” Ô Canada ” lors de grands évènements, dommage….

Marie-Chantal Toupin, une petite nouvelle qui fait sa place avec de belles chansons et surtout, une voix, je vous le dis : extraordinaire (et je pèse mes mots) ! Étonnant lorsqu’on la rencontre, puisque cette belle jeune femme toute menue, arrive sans effort à atteindre une puissance à faire pâlir même Éric Lapointe ! ” À l’abri ” est une parfaite illustration de mes propos et un bon début pour découvrir son talent.

Jean Leloup, qui a véçu une partie de sa jeunesse à Alger est un chanteur québécois fort connu ici. Vous ne vous en souvenez peut-être pas, mais il avait connu un grand succès en France avec ” 1990 “. À l’époque, j’ignorais que c’était un chanteur du Québec. ” Cookie “, ” Isabelle “, ” Le monde est à pleurer ” sont d’autres titres à découvrir. Son dernier album comporte de bonnes chansons comme ” Promenade à Toronto ” qui passe actuellement sur les ondes.

Rapide coup d’œil sur Gabrielle Destroismaisons. Prenez Lorie, rajoutez-lui une belle voix, vous avez Gabrielle Destroismaisons. Intéressant si vous avez des ados un peu trop accrochés à Britney !

Plume Latraverse ! Dit ” Plume ” pour les amateurs. Ah ! Un poète un tantinet anarchiste qui contribue à exercer nos zygomatiques. J’ai retenu ” El Niño ” et ” Jonquière “, si le genre vous intéresse.

Je finirais par les Yelo-Molo. Un superbe croisement entre le ska du groupe anglais Madness et la musique traditionnelle québécoise. Vous pouvez découvrir ce jeune groupe dans certaines représentations aux ” Deux Pierrots ” dans le Vieux-Montréal. J’adore vraiment ce groupe plein de bonne humeur et d’énergie. ” Gros Zéro ” qui n’épargne pas les critiques de la presse locale, ” Du tout ” et une super adaptation d’une chanson d’enfants ” Le petit castor “.

Cette liste n’est absolument pas exhaustive. J’aurais pu parler d’autres artistes et groupes comme La Bottine Souriante, Beau Dommage, Vilain Pingouin, Mitsou et même, pourquoi pas, Carmen Campagne que tous les enfants d’ici connaissent par cœur !

Mon intention n’étais pas de vous faire une liste interminable, mais de balayer un peu tous les genres que vous pourrez retrouver au Québec et de vous montrer un bout de cette fabuleuse richesse musicale. Si vous ne l’avez pas compris, vous serez surpris de la grande qualité des voix. J’ai l’impression que le choix des maisons de disques est beaucoup plus sélectif qu’en France au niveau de la qualité.

Je vous laisse, j’vais voir ” mon voisin là-haut, s’t’un rasta-man…. Y m’a invité chez-eux à une épluchette de bananes “.

Haut

Bienvenue au Canada