L'installation d'une immigrante à Sherbrooke... - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Blogs > L’installation d’une immigrante à Sherbrooke…

L’installation d’une immigrante à Sherbrooke…

L’installation d’une immigrante à Sherbrooke : enchantements et désenchantements.

L’immigration, finalement, elle s’arrête à l’aéroport lorsque l’agent nous dit “Bienvenue au Québec et bon séjour !”. Ensuite il y l’installation et l’intégration. Au stade ou j’en suis, c’est-à-dire à l’installation, je peux dire que tout ce qui ce passe avant l’immigration, c’est ludique. C’est comme si on jouait tous sur le forum a un jeu grandeur nature et ou le but du jeu est de passer les étapes le plus vite et sans encombre. Après, eh bien, c’est la réalité… on compte les sous, on fait de la gymnastique cérébrale quotidienne pour savoir ce que vaut une laveuse en euros, puis en francs (eh oui, ca arrive toujours !!) et en dirhams aussi, on dépense de l’argent, on se fait avoir parfois car on ne connaît pas tout malgré toutes les information emmagasinées dans nos tête et dans nos cahiers, on compte les jours ou on aurait pu être plus productif dans notre installation, on pose pleins de questions … et on s’intègre sans faire attention.

Mon installation à Sherbrooke servira peut-être aux futurs immigrants qui choisiront cette ville ou une autre. Profitez des bons trucs et évitez mes erreurs ! Bon, je dois dire que s’il y a une étoile qui brille pour chacun d’entre nous, eh ben la mienne brille très très fort depuis deux semaines !! Bouddhette est venue me chercher a l’aéroport de Montréal depuis Sherbrooke et depuis on s’est adoptée et c’est ma maman neo-canadienne ! Son petit garçon a dit il y a quelques jours : “Maman, quand on habitait en France, on était 4 dans notre famille. Maintenant on est 5” et il m’a regarde en souriant. N’est-ce pas mignon ? Ca, ca fait partie de l’intégration, je vous l’dis !

Dans l’ordre : je suis arrivée vendredi 12 septembre et samedi et dimanche c’était repos et vacances. Ah, le truc que j’ai trouve pour combattre les effets du décalage horaire est de ne pas dormir en arrivant même la journée et tout de suite vivre aux heures d’ici. En une nuit c‚était finit. Lundi fut donc mon premier jour de nouvelle immigrante. Je suis allée faire ma demande de NAS (10 mn en tout) et allée a mon rdv au MRCI de Sherbrooke (1h environ). Nous étions deux et j’ai pu confirmer mes informations et en obtenir d’autres. L’après-midi, j’allais au SATI (Service d’Aide aux Travailleurs Immigrants). La conseillère m’a propose de suivre une formation de 6 semaine à temps plein pour me familiariser avec le marche du travail de la ville (visite d’entreprise, etc) et éventuellement trouver du travail. Mais pour cela il fallait être subventionnée par le CLE (Centre Local d’Emploi, équivalent de l’ANPE mais en mieux !). Et pour être subventionnée, il faut avoir le NAS… Donc, je suis retournée faire une demande urgente de NAS. J’ai obtenu le numéro mercredi et reçu la carte lundi d’après, soit une semaine après la demande. Premier enchantement.

Le lendemain, je suis allée avec Super O’Hana chercher un appartement. Il y a ici des pancartes “À LOUER” partout alors je ne me suis pas fait de soucis du tout pour trouver rapidement. Et oh surprise, tout était complet jusqu‚à l’année prochaine ! Premier désenchantement : pourquoi y a-t-il donc ce genre de pancartes a tous les cinquante mètres alors qu’il n’y rien a louer ? Élément de réponse qu’un concierge nous a donné lorsque nous avons frappé chez lui : “le propriétaire l’a laisse là pour que les gens sachent où j’habite.” Pas bête ! Pourtant O’Hana a sillonne toutes les rues du nord de la ville. Désemparée, mercredi je suis allée chez les Neo-canadiens pour leur exposer mon soucis. Ils m’ont donne 4 annonces seulement correspondant à mes critères (pas très stricts pourtant). 20 mn après, Bouddhette et moi visitions mon appartement !! Deuxième enchantement. Et vous connaissez la suite de l’aventure avec mon appartement. D’ailleurs, je viens de finir la peinture et le ménage, ouff !!

Le Bus. Ah, il faudrait une chronique rien que pour ca ! Ca fait partie des désenchantements. Sherbrooke est connue pour avoir un réseau de transport en commun bien, voir très, développée. C’est vrai, mais pour qui ? Si on compare les villes nord américaines, c’est vrai. Mais pour nous, nouveaux immigrants, qui venons pour la plupart de pays ou ces réseaux sont très développés comme en France avec le métro, le tramway, les bus toutes les 10 mn ou le Maroc avec ses bus en grande amélioration depuis un moment et les petits taxis pas cher tout, ce n’est pas pratique ici. La raison est surement que la plupart des gens ont des voitures. Mais si les bus étaient pratiques, les gens prendraient peut-être le bus ? Ou peut-être pas car il fait trop froid en hiver ? Les bus que j’ai déjà pris passent une fois toutes les 30mn ou une fois par heure. L’autre jour, j’ai voulu aller à Walmart. J’ai mis une heure et demi pour y aller car j’ai du attendre un transfert (le deuxième bus) pendant 55 mn….. En voiture, on met 15 à 20mn. Pour aller au centre ville, on met 10 mn en voiture, 30 mn en bus sans compter l’attente. De plus, Sherbrooke n’est pas une ville de piétons car il n’y a pas beaucoup de trottoirs en dehors du centre ville. Bizarre non ? Bref, je suis sure que vous avez tous compris qu’il me faut une voiture !!

Enchantement : Je vais pouvoir m’acheter une voiture car c’est pas très cher ! Enfin, tout est relatif car on peut rouler dans un vieux tas de métal rouille ambulant ou dans un engin appelé communément “voiture”. Entre les deux, on peut trouver quelque chose d‚intéressant. D’ailleurs, pour les non-initiés comme moi, je vous conseille de téléphoner a l’Association des automobilistes car ils donnent tous les trucs a savoir pour acheter sa première voiture au Québec.

Autre enchantement dans l’administration, j’ai fait jeudi dernier ma demande de carte soleil : 5 mn a peine. Le gouvernement a vraiment mis en place les services qu’il faut pour nous accueillir correctement. Ce qui est dommage en revanche est que les organismes prives ne sont pas tout a fait sensibilise a ca. C’est sûrement parce qu’a Sherbrooke, il n’y a finalement pas beaucoup d’immigrants (?).

Encore un enchantement et pas des moindres : Sherbrooke est une ville magnifique !! Même sans trottoirs !! LOL ! Le site est très vallonné et du haut d’une colline, on peut a peine voir la ville tellement c’est vert (et rouge aussi avec l’arrivee de l’automne). On a vraiment l’impression que l’Homme est venu déboiser pour construire routes et maisons. En quelque sorte, on n’est pas envahit par la ville.

En quinze jours et malgré mon installation sommaire a ce jour, je suis vraiment très ENCHANTEE d’être là, d’avoir eu la chance de rencontrer une famille extraordinaire qui m’a plus qu’hébergée, elle m’a suivie dans tous mes premiers pas. Ce sont les coulisses du forum. L’entraide que nous lisons tous les jours sur nos écrans d’ordinateur va bien au-delà des conseils que l’on s’échange. O’Hana est aussi extraordinaire, toujours là pour rendre service. Il est un peu mon parrain d’ici. Kotik aussi a beaucoup participe à mon arrivee. Lui, c’est mon grand-frere neo-canadien. Vous voyez, on se reconstitue vite une famille ! Mon arrivée au Québec n’aurait pu être meilleure je crois grâce à tous ces facteurs. J’ai fait le constat hier ma qualité de vie ici est nettement supérieure a celle que j’avais avant alors je n’ai presque pas encore ouvert mes valises, ne serait-ce que par le fait qu’on ne s’énerve pas, que les gens qui nous reçoivent prennent le temps de nous parler, etc.

Bon, maintenant que tout va bien, que j’ai le plus grand appartement (vide pour le moment) que j’ai jamais eu et que j’ai complètement repeint en 5 jours, que la ville de Sherbrooke me plaît beaucoup, si je cherchais du travail dans le Nunavut auprès des Inuits ?? Ca me plairait ca, tiens !

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada