Je n’ai point barré ma porte aujourd’hui… - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Blogs > Je n’ai point barré ma porte aujourd’hui…

Je n’ai point barré ma porte aujourd’hui…

 
Je suis partie déposer mon fils à l’école, puis j’ai fait
des courses et en rentrant je me suis rendue compte que j’avais oublié de
fermer ( barrer ) la porte à clef !!! Oups…
 
Pourtant, il était un temps où les portes d’entrée
restaient plus souvent ouvertes que fermées, 
et je me souviens que ma grand-mère partait guillerette au marché, porte
d’entrée  et porte de garage grandes ouvertes !
 
Le but de mon billet n’est pas de faire le mythe de l’âge
d’or « c’était mieux avant… » Mais plutôt de m’exprimer sur le
sentiment de bien-être et de sécurité qu’il semble y avoir ici au Québec.
 
Qu’est-ce donc ça ?
 
Pour la première fois, sans y penser je n’ai pas fermé à
double tours mon logement en sortant de chez moi. Que se passe –t-il ? Se
sent-on tellement en sécurité? Ou aurais-je plus confiance en mon
prochain ? Je ne pourrais le dire, mais moi qui suis d’une nature
angoissée, je me sens zen ici.
 
Une réminiscence de souvenir 
m’apparaît soudain, avec en fond un Bowling for Columbine où apparaît  Mickael Moore testant des portes d’entrée au
Canada pour prouver que les Canadiens se font confiance et ne ferment pas leur porte
d’entrée.
 
Est-ce le fait de voir des
bandits recherchés, apparaissant sur des vidéos surveillance et retransmis dans les médias (afin d’alerter la population
et aider à l’arrestation) ou des pancartes « échec au crime » sur les
grandes avenues ( vous invitant à dénoncer des infractions) ou encore  le fait de sursauter quand on entend la sirène
des policiers (elle est tellement forte que si on est en infraction tout le
quartier est au courant) ?
 
 Je ne sais pas… Ici
(au Saguenay-Lac-St-Jean ) je me sens bien.
 
Nous habitons au Québec 
depuis maintenant presqu’un an 
et  j’ai déjà pu remarquer que les
Canadiens laissaient leur habitation ouverte. Une amie Québécoise m’a même
raconté qu’il n’y avait vraiment rien à craindre puisque le taux de criminalité
est proche du zéro. Et qu’il est arrivé une fois qu’un «  bandit » se
cache dans une maison mais que ce n’était pas pour cambrioler ladite maison
mais pour se cacher de la police et que 
c’était à l’évidence un fait réellement exceptionnel.
 
Alors en bref voici peut-être quelques éléments qui
m’encourage à me sentir libre et en confiance :
 
– les boîtes aux lettres ne se ferment pas à clef…ça laisse
songeur…
 
– Pas de volets aux fenêtres pour se barricader… ( la nuit
(à 17h30) on peut se faire un trip je m’imagine participer au repas de la
famille Québécoise standard en me promenant dans les rues)
 
– Quelque soit la rencontre que vous ferez, la phrase de
présentation commence souvent (pour ne pas dire tout le temps) par un engageant
« Bonjour comment ça va ? » (Puis « ça va pas être ben
long… »  non ! non ! ça c’est dans les restaurants,
administrations, etc.) ça surprend au début 
puis on s’entend au bout de quelques mois formuler de même sans s’en
rendre compte.
 
– L’ambiance générale est à la cordialité (sauf en voiture peut-être!)
les gens sont dans l’entraide, 
saupoudrée de bienveillance. On s’enquiert de son prochain sans mauvaise
intention, tout en simplicité, c’est un fait que j’apprécie grandement.
 
– Et puis enfin mon dernier 
point , (mais non un des moindre !)  il y a du soleil, (même par -40°C) et là, là
je REVIS !!! (je compatis pour les Aumessois…ou tout français habitant le
secteur de Longwy, vallée de la Fensch, etc.)
 
Bien à vous
 
 
Aloane
 
Retrouvez moi dans nos aventures sur mon blog http://www.aventuresdufjord.canalblog.com
ou sur ma page Facebook Les aventuriers du Fjord 

 

Aloane

Née en 1981 et originaire de Lorraine, cet infirmière française arrivée au Québec en 2012 dans la région de Saguenay, s’est réorientée quelques années après son installation. Avec son mari travailleur de l’industrie des jeux vidéo, la famille habite maintenant dans la région de Québec.

http://www.immigrer.com

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada