Il était une fois … Deux... - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Blogs > Il était une fois … Deux…

Il était une fois … Deux…

Il était une fois ….

Deux amies allemandes qui ne se voyaient pas souvent mais ne perdirent jamais le contact, l’une vivant en Allemagne, l’autre tantôt en France, tantôt au Colorado et, plus récemment, au Québec. Un jour en 1995, les Parents de l’une d’elles, découvrirent au cours de vacances au Canada, un gîte touristique à vendre dans un coin perdu du nord de l’Ontario : vieille mais grande maison bardée de blanc, sur un terrain semi-boisé semi pelouse à perte de vue, pour seulement 80,000 $ canadiens …. Il n’en faut pas plus pour faire démarrer la machine à rêve de Monika et Angie : oui, on va faire toutes ces énormes réparations, remises en état, aménagements, etc. avec le chum de Monika. Angie et Monika vont se défouler avec la décoration, puis travailler d’arrache-pied à la promotion visant à attirer d’innombrables clients gentils, riches et pas compliqués à qui elles vendront leurs chef d’oeuvres de peinture sur soie, courtepointes, chandails exclusifs et produits alimentaires artisanaux ….

Mais …. Angie a une bonne job en Allemagne, Monika et son chum sont au Colorado et ils ne savent pas encore quand ils vont devoir partir. Le rêve s’enlise, c’est trop loin de leur réalité. Et Angie sort tout juste de son divorce et est encore à se remettre en état elle-même, alors non, ce n’est pas encore le moment.
Huit années ont passé. Monika et Pascal sont au Canada depuis 3 ans (le 3 avril, yes !), Angie depuis deux ans et demi. Mais …. Monika est au Québec et Angie en Colombie Britannique, peur du froid !!!

Toutes les deux ont du travail dans leur domaine, et toutes les deux sont prises dans le train train de leur nouvelle vie. Et Monika a eu deux autres enfants, Angie cherche un nouvel Homme. La vie continue, le rêve sommeille, et il attend. Il attend son heure. Parce qu’il sait qu’elle va venir, son heure.
Et là, pan ! pataplouf ! Monika et son chum assistent stupéfaits au réveil du vieux rêve du Bed & Breakfast ! Sans crier gare, et de toute évidence avec urgence ! Le B & B, c’est MAINTENANT, LÀ, TOUT DE SUITE. Euh …. ah oui ?

En plus, c’est un phénomème typiquement québécois qui l’a déclenché : les vacances de la construction et la difficulté voir impossibilité à ce que Monika puisse passer au moins une semaine de vacances avec son chum parce que deux autres collègues ont priorité sur elle (ancienneté) et que trois chums sont en congé en même temps sur 3 semaines. Calvaire ! Krrrisssss ! Tabarrrnakkkk !

Alors pourquoi continuer à se laisser imposer ses vacances par des chums de collègues de travail, hein ?! Il FAUT qu’on soit indépendants. Et que s’il n’y a pas de vacances en été, au moins, c’est notre propre décision, na ! Et le B & B prend forme dans l’esprit de notre couple au Québec pendant qu’Angie forge des plans de mariage avec l’Homme qu’elle s’est finalement trouvé ! Dans moins de deux mois, Monika et Angie vont se revoir, la première fois depuis trois ans, et elles et leurs chums vont se débrouiller pour en parler de vive voix, de ce B & B ….

Oui c’est du boulot et il en fut de la clientèle pour pouvoir en vivre décemment. Mais en ciblant une clientèle délaissée, ça ne devrait pas être si pire. Le plus gros morceau, ce sera de trouver le financement pour les travaux. Pour l’instant, le B & B sera dans la maison de Monika et son chum. Mercredi Monsieur de Maire va venir sur place pour écouter les détails du projet d’aménagement du gîte touristique spécialisé dans l’accueil de familles avec bébés et très jeunes enfants ainsi que personnes en fauteuil roulant.

Alors dans trois ans, on va faire le point, voir si Monika et peut-être Angie ont finalement sauté le pas et s’éclatent à accueillir des jeunes familles du monde entier et des invités en fauteuil roulant, passent leurs périodes plus calmes à travailler comme traductrices, tout en étant des mères et épouses modèles ??? Oh mais là, c’est le rêve de quelqu’un d’autre !

…. et elles vécurent heureuses jusqu’à la fin de drrrrrrrrrrrrring ! Debout là dedans !
Je voudrais voler une belle pensée aux Gazelles du Désert : Arrêter de rêver notre vie et vivre notre rêve enfin !

Bonne semaine !

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada