Hyperactivité estivale Et voici le... - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Blogs > Hyperactivité estivale Et voici le…

Hyperactivité estivale Et voici le…

Hyperactivité estivale

Et voici le festival des francofolies qui commence. Après le festival de jazz sur la place des Arts sous mes fenêtres et de tous les côtés à la fois, le festival Juste pour rire plus à l’est sur Saint-Denis plus discret, les francofolies sont quand même moins bruyantes que le jazz. Il y a moins de concert et les scènes sont plus près de Bleury. Il y avait aussi le festival des nuits d’Afrique dont je n’ai rien vu je dois admettre et dans quelques semaines, le festival des films du monde tout près d’ici aussi.

C’est très étonnant, même si c’est très connu, que tous les festivals se suivent à un tel rythme pour profiter de l’été autant et aussi vite que possible.

Ah, et quel bel été que l’été québécois ! Moi je m’excuse mais certains diront sans doute que ce n’est quand même pas la côte d’Azur mais j’aime VRAIMENT beaucoup l’été. Il est certain qu’être dépourvu d’été pendant 3 ans, ça aide à se contenter mais là, je parle en experte car je reçois par courriel le temps d’Europe du Nord tous les jours (de Nantes et de Dublin pour être précis) et celui de Montréal, et bien il n’y a aucune comparaison, on est largement en tête du point de vue ensoleillement et aussi, et de loin, du point de vue température. Mais c’est surtout l’ensoleillement que je trouve formidable, on a en moyenne une journée non ensoleillée par semaine alors qu’en Europe du nord c’est presque le contraire en exagérant un peu.
Je sais que je parle toujours beaucoup du temps …. mais …. :s…. que voulez-vous, quoi vous dire d’autre désormais. La vie quotidienne d’un immigrant au bout de quelques mois ne peut pas être bien intéressante, puisque pas bien différente d’une vie normale de résidents de partout.

Il faut beau, les gens sont dehors, il y a plus d’avions et plus de motos, de vélos et de rollers…. normal quoi.

Il y a des matchs de volet en bas du Mont-Royal près de l’avenue du Parc et les tamtams comme tous les étés. Je pense que beaucoup de gens quitte Montréal pour les vacances logiquement.

C’est sûr qu’une vie sans voiture implique qu’on ne découvre pas les mêmes choses que les gens en voiture. Tout est plus lent, plus réfléchi, j’imagine….

Mais je dois avouer que je vais vouloir remédier à cela rapidement. Comme tout le reste marche comme sur des roulettes et que tout va plus vite que prévu. Il y a beaucoup de travail en traduction, je suis déjà arrivée là où je voulais être, en seulement 7 mois : travailler de chez moi avec un volume de travail constant et plusieurs clients. C’est sûr que j’ai eu de la chance et que l’expérience passée compte énormément, mais quand même, tout va très vite j’ai l’impression ici, tout le temps. À moins que ce soit juste l’impression que donne cet été hyperactif.

FrenchPeg
Cette Française originaire du Mans est arrivée au Québec en bateau en 2001. Elle a participé activement aux blogs du forum au début des années 2000. Peggy a toujours continué de travailler en traduction au Québec. Elle a pris racine à Montréal et a fait un bilan en 2017 de son immigration dans la Belle Province. https://www.immigrer.com/equipe-chroniqueurs-frenchpeg/
http://www.immigrer.com

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada