Scolarité au Québec, écoles anglophones ou francophones ? - Immigrer.com
jeudi , 23 mai 2024
Accueil FAQ Écoles primaires et secondaires Scolarité au Québec, écoles anglophones ou francophones ?
Écoles primaires et secondairesFAQ

Scolarité au Québec, écoles anglophones ou francophones ?

0
0
(0)

Scolarité au Québec, écoles anglophones ou francophones ?

Ecrit par: pauline 12-05 à 10:37

Rebonjour tout le monde, mes garçons viennent de me poser une question et j’ai besoin d’aide pour y répondre : ils ne parlent pas français (je sais, j’aurai du leur apprendre mais c’est pas évident quand personne ne parle français autour de nous) et ils ont tres peur d’arriver dans une école francophone et que leurs petits camarades se moquent d’eux. par contre, ils maitrisent assez bien l’anglais. est-il possible de les inscrire dans une école anglophone pour faciliter leut intégration? de toute façon, en vivant au Québec, ils seront obligés d’apprendre le français.
Ils seront alors trillingue, du moins je l’espère! Ils ont fréqunté l’alliance française mais c’est pas encore le top niveau.

——————————————————

Ecrit par: X__Bunny__7 12-05 à 10:58

non … pour inscrire un enfant dans une école anglophone, au moins un des deux parents doit être anglophone … dans le cas contraire …. seul choix : école francophone.

——————————————————

Ecrit par: nissart 12-05 à 11:01

Ou ecole internationale

——————————————————

Ecrit par: X__Bunny__7 12-05 à 11:03

euh quand on parle d’école internationale, c’est juste le programme scolaire qui est dit internationale, càd qu’il est plus poussé et ouvert sur de plus grands horizons, que le programme “classique”. L’école quant à elle est francophone.

——————————————————

Ecrit par: nissart 12-05 à 12:00

Oui tout a fait tu as raison, c’est francophone avec un programe plus poussé notament en langue car il ont plus d’anglais dés la 1ere et une seconde langue dés la 3eme année.Si tes enfants passent une année en ecole internationale aprés ils ont accés aux ecoles anglos, d’aprés mes sources et depuis peu (le mois dernier, ça avait fait du bruit sur le forum aussi, je crois).De plus ces écoles sont publiques et assez cotées.

——————————————————

Ecrit par: JayJay 12-05 à 12:10

T’sais y a une autre solution super simple : vous allez en Ontario. Ou en Saskatchewan. Ou aux US. Allez, be bold.

——————————————————

Ecrit par: nissart 12-05 à 12:17

Oui Jay Jay si on veut l’école en anglais absolument pourquoi venir au Qc,mais là je prenais le cas des enfants portugais pas encore a l’aise en Français, en tous cas plus en anglais d’aprés la maman, qui prefereraient peut etre une ecole anglo.C’etait pour eux mon intervention, je n’ai pas a les convaincre du bienfondé de l’enseignement en Français.
Ceci dit les programes des écoles internationale ont l’air bien, d’aprés ce que j’en ai lu et d’aprés divers temoignages là dessus.Crois tu que d’envoyer son enfant dans une école Française type stan ou Marie de france soit un exemple d’integration ?

——————————————————

Ecrit par: JayJay 12-05 à 12:39

QUOTE
Crois tu que d’envoyer son enfant dans une école Française type stan ou Marie de france soit un exemple d’integration ?

Pas mal plus que de les envoyer à l’école anglaise.

Les instituteurs des écoles françaises du Québec reçoivent PLEIN d’immigrants nouvellement arrivés dans leurs classes. Ils sont FORMÉS pour soutenir les élèves. On a la politique d’immigration qu’on a, ce n’est pas pour laisser les allophones crever dans leur coin.

——————————————————

Ecrit par: nissart 12-05 à 12:58

Je suis d’accord avec toi pour ce qui est de l’importance de l’enseignement en français au Quebec et même pour les allophones, ceux qui ont choisi le Qc.
Quand a l’exemple des écoles Françaises, si t’immigres et que tu veux pas que tes enfants suivent la scolarité d’un pays qui t’accueille, ça me fait bizarre,c’est pas top pour l’integration non plus. Que certaines écoles soient meilleures que d’autres c’est un fait et c’est partout pareil,même dans notre si belle republique qu’est la france.Dans ce cas MOI je préfére les mettre dans le privé Quebecois ou dans une école cotée (publique ou privée mais francophone, d’où la remarque de depart sur les écoles internationales).Tu le sais mieux que moi, l’anglais est trés important donc l’enseigner serieusement aussi.Ce n’est bien sur pas la seule matiére importante attention ne me faite pas dire ça.Mais comme tous les parents veulent le meilleur pour leur progéniture un choix doit se faire.Enfin , le debat est vaste et on a pas fini d’en discuter, on ne tombera même peut etre jamais d’accord.

——————————————————

Ecrit par: cherry 12-05 à 13:28

Tu résumes ma pensée JayJay.

Si vous envoyez vos enfants à l’école anglaise, vous les ostracisez de 80% de la population québécoise. Si vous pensez qu’il suffira de vivre au Québec pour apprendre le français, vous vous méprenez profondément. C’est ça que vous voulez pour vos enfants? Vaut mieux prendre le taureau par les cornes ou emménager ailleurs. Et les camarades de classe ne se moqueront pas d’eux, c’est quoi cette connerie?!?

——————————————————

Ecrit par: prune 12-05 à 13:50

Mouais, vaste débat. Encore faut-il que cet enseignement convienne à l’enfant. Tous les enfants ne sont pas scolaires…. mon fils est “doué” avec un QI effarant, a toujours eu un an d’avance et n’est pas scolaire pour deux sous

Résultat : après discussions avec les enseignants et l’enfant, nous avons conclu qu’une école participative alternative était la meilleure solution pour mon gamin. Ce n’est pas une école “côtée”, ni anglaise, bien que se trouvant dans un endroit TRES anglophone, mais c’est ce qui conviendra le mieux à mon gamin. Je veux que mon fils réussisse sa scolarité évidemment, mais je souhaite avant tout son épanouissement…

Ma fille : hyper scolaire, commence l’école internationale primaire en septembre.

Jayjay : Je me suis plantée : la super école internationale de Saint-Hubert a déménagé depuis l’an dernier à Mc masterville, commission scolaire des Patriotes, donc on ne peut y aller Par contre, il existe des “programmes d’éducation Internationale” dans quasiment toutes les écoles secondaires, mais bon, ce n’est que le programme de l’école enrichi…

Expérience familiale : j’ai des neveus qui sont nés au Mexique, qui sont arrivés en France à l’âge de huit et neuf ans. Ils ne parlaient pas un mot de Français. D’après les enseignants, ça prend trois à quatre mois pour un enfant à assimiler une langue en mode “immersion”…. Ils ont été à l’école française de suite et sont maintenant ingénieurs tous les deux. Tu vois, ça ne les a pas traumatisé, faut arrêter avec ça….

——————————————————

Ecrit par: Sigognac 12-05 à 14:14

Je croyais que les écoles internationales étaient privées, ou partiellement privées, donc partiellement payantes ?

——————————————————

Ecrit par: aline.ro 12-05 à 14:23

Pourquoi faut il qu’il y ait autant d’agressivite sur ce forum des lors que l’on parle des ecoles anglophones ou autres sujets sensibles?
Je ne pense pas qu’il soit tres plaisant lorsque l’on pose une question sur le forum de recevoir comme reponse quelque chose du genre “degage si t’es pas contente”.
Je ne dis pas que Pauline ferait un bon choix en envoyant ses enfants dans une ecole anglophone au Quebec. Au contraire, je pense que la meilleure facon de s’integrer et d’integrer les enfants dans un Quebec majoritairement francophone est evidemment de scolariser les enfants dans un milieu francophone. Les enfants s’adaptent tres facilement et en immersion ils apprendront tres vite le francais. Il n’y a pas de quoi s’inquiter!
Mais pourquoi ne pas donner son avis calmement en donnant quelques arguments ou quelques exemples d’integration reussie pour les enfants…sans envoyer promener toute personne ayant -quelle offense- un instant songe a scolariser ses enfants en milieu anglophone. D’autant plus que pour Pauline cela part d’un desir, legitime, de vouloir le bien de ses enfants dans un contexte ou ils seront peut etre un peu destabilises.

Pas de quoi monter sur ses grands chevaux donc.

——————————————————

Ecrit par: vanille79 12-05 à 14:23

Tes enfants te remercieront plus tard de les avoir mis en français… Quand on est petit, on apprend une langue en quelques semaines! Je vois bien, mes petites nieces qui vivent en Angleterre et qui vont à l’école en anglais alors qu’elles ne connaissaient pas un mot à l’arrivée, elles sont parfaitement bilingues à peine quelques mois plus tard et loin d’être traumatisées…Elles ont beaucoup de chance.
Et c’est vrai que ce n’est pas parce qu’ils vivent au Québec, qu’ils apprendront le français…

——————————————————

Ecrit par: prune 12-05 à 14:26

Non, les écoles internationales font partie intégrante de la Commission scolaire et est “gratuite”. Par contre, il y a un examen assez ardu pour y entrer. De même que dans les écoles privées d’ailleurs.

——————————————————

Ecrit par: laurence 12-05 à 14:29

Bonjour,.

Juste pour mettre les choses au clair.

Au Québec, selon la loi 101, les enfants de parents immigrants (dont aucun des parents n’a fréquenté l’école anglophone au Québec) ne peuvent fréquenter l’école anglaise. Cette mesure est prise parce que justement les immigrants ont tendance à envoyer en général leurs enfants à l’école anglaise. Et que le Québec qui compte en partie sur les immigrants pour se peupler ne veut pas être englouti dans le continent nord-américain déjà très anglophone. C’est de la survivance du Québec francophone dont il est question ici, cela explique un peu les réactions épidermiques.

Il faut savoir qu’aujourd’hui sur l’ïle de Montréal, environ la moitié des enfants n’ont pas la langue française comme langue maternelle donc ces enfants ne seront pas seuls. Donc les enfants dans ce cas ne sont pas des exceptions. En trois mois, ils seront à l’aise pour s’exprimer en français. C’est un sujet toujours d’actualité et très chaud au Québec !

——————————————————

Ecrit par: jimmy 12-05 à 15:26

Le truc que beaucoup d’immigrants ne comprennent pas (ou ne réalisent pas), c’est que vos enfants lorsqu’ils auront passé a travers le système scolaire anglophone deviendront….des anglophones. C’est a dire des gens qui, comme les anglophones du Québec pensent en anglais , consomment seulement de la culture anglaise (américaine), veulent se faire servir en anglais par la moindre petite serveuse de restaurant payé 6,85 de l’heure et tout comme bien des anglophones du Québec, mépriseront les Québécois francophones et leur culture.

Faque oui on a un gros problême lorsque l’on vous entend déclarer que vous voulez tout simplement le bien de vos enfants en les envoyant a l’école anglaise.

——————————————————

Ecrit par: Dariane 12-05 à 15:31

Aline tu m’enlèves les mots de la bouche…

Surtout ce genre de réponse est loin d’être constructive et ça ne donne pas le goût de revenir poser d’autres questions… Et puis c’est pas le monde entier qui est au courant de la situation politique et linguistique du Québec! Bien sûr ils vont immigrer ici, ils se doivent de se renseigner, mais moi non plus je n’étais au courant de rien sur la France avant d’y aller (hi! hi! je croyais même que la Corse était un pays ). Heureusement que les gens ont répondu à mes questions, mêmes délicates, taboues, ou saugrenues avec plus de finessse C’est comme ça qu’on apprend!

——————————————————

Ecrit par: nissart 12-05 à 15:42

Merci Dariane,
en ce qui me concerne j’ai juste voulu repondre a Pauline et faire avancer le scmillblick, desolé que ça ne vous ai pas plu.
Aprés qui a dit qu’il voulait mettre ses enfants a l’école anglo, Pauline a posé une question, pour s’informer.Alors si vous avez vos petites humeurs vous vous les gardez, ça n’avance a rien.
Si on devait faire ça a chaque fois qu’une question ne nous plait pas c’est la fête.
Et si tout le monde dit vraiment ce qu’il pense ça va grincer.
Alors du calme et pas d’integrisme primaire, vous defendez qquechose de louable, ne gachez pas tout.
Merci
Nissart qui comprend rien, ne sais pas , ne realise pas, qui a tort.

——————————————————

Ecrit par: aline.ro 12-05 à 15:42

jimmy

Il faut egalement comprendre que tous les immigrants, meme de bonne volonte, ne peuvent pas comprendre depuis leur pays d’origine la lutte des quebecois pour sauvegarder leur langue et leur identite. C’est une des choses comme tant d’autre que l’on finit probablement par comprendre seulement au bout d’un certain temps passe sur place.
Pour un immigrant, la premiere preoccupation n’est pas de defendre le francais et l’identite quebecoise mais de faire en sorte que son integration et celle de ses enfants se fasse pour le mieux. D’ou des interrogations comme celle sur la scolarisation des enfants (francais ou amglais).
Encore une fois, je precise qu’a mon avis, l’ecole anglophone n’est pas au quebec la meilleure solution pour integrer ses enfants, bien au contraire!
Mais ce que je veux dire, c’est qu’il serait plus agreable d’expliquer aux immigrants non avertis les enjeux liees a l’ecole (preservation du francais…), le tout dans un esprit plus pedagogique que vindicatif.
Car tout immigrant n’est pas necessairement un quebecois independentiste et ardent defenseur du francais (ce n’est pas pejoratif) des qu’il envoit sa DCS!…Il faut nous laisser un peu de temps!

——————————————————

Ecrit par: pauline 12-05 à 15:43

Désolée, je savais pas que j’allais provoquer de telles réactions! Donc, l’apprentissage du français n’est pas garanti du fait de vivre au Québec, j’ai compri.
Mais mes enfants ont quand même très peur et j’aimerai en savoir un peu plus sur l’accueil des enfants immigrés à l’école. Mes enfants sont de très bons élèves, le plus jeune a sauté une classe et je suis sure qu’ils apprendrons très vite le français mais ne m’en voulez pas trop si j’essaie de minimiser leur anxiété. Je pars au Québec car je suis francophone et que je rêve du Québec depuis gamine. Mais il faut en convenir, avec des enfants, c’est plus compliqué. Vos enfants parlent tous le français, les miens l’écorche à peine!
Mais c’est pas ça qui va nous refroidir, un peu nervosité de la part des enfants est tout a fait normale et je pense arriver au Québec pendant les vacances scolaires, avec l’environnement en français et quelques cours, ils seront plus a l’aise pour commencer l’année scolaire sans trop de retard (car ils ont très peur de prendre du retard)

——————————————————

Ecrit par: O’Hana 12-05 à 15:55

Salut Pauline,

Si cela peut te rassurer, j’ai une amie d’origine tchèque qui est arrivée à l’âge de six ans au Québec avec ses parents comme réfugiés politiques. Personne dans la famille ne parlait un seul mot de français, ni même d’anglais.

Elle est allée à l’école publique en français et en six mois, elle se débrouillait très bien, sa soeur cadette aussi.

On ne peut évidemment pas généraliser mais les exemples sont toujours bien. Ne pas oublier également la très grande souplesse de l’esprit des enfants, fais-leur confiance

——————————————————

Ecrit par: jimmy 12-05 à 16:03

Les professeurs de la Commission scolaire de Montréal sont habitués d’enseigner aux enfants allophones. Selon le site internet de la Commission, 40,6% des enfants inscrit dans les écoles de Montréal sont de langue maternelle autre que le francais ou l’anglais.

8.7% Espagnol
4.9% Arabe
4.6% Créole
2.9% Chinois
2.7% Vietnamien
1.8% Portuguais
1.5% Tagal
etc…..

Dans certaines écoles de Montréal, les enfants de langue maternelle francophone sont minoritaire.

——————————————————

Ecrit par: Zogu 12-05 à 16:18

Aller à l’école anglophone au Québec, c’est comme aller à l’école russophone en Roumanie.

——————————————————

Ecrit par: gaspésie 12-05 à 16:27

Bonjour à tous !

Je débarque sur ce sujet mais je vais y ajouter mon grain de sel : j’habite Pointe Claire (Ouest de L’Ile de Montréal) et très anglophone. Dans l’école de mes deux enfants (primaire) il y a des classes d’accueil pour les enfants non francophones et je peux vous dire que cela fait des miracles. Je connais une famille d’Argentine, aucun des parents ne parlait français et avec 3 enfants. Au bout de 3 mois et un passage dans la classe d’accueil, les enfants parlaient le français et le comprenaient. Dans la classe de maternelle de mon fiston, sur 19 enfants, seuls 7 étaient francophones, 6 parlaient “un peu” français et 8 pas du tout (dixit l’institutrice lors de la réunion de parents d’élèves de la rentrée de septembre). A ce jour, tous les enfants parlent français et aucun n’a de problèmes de compréhension avec l’institutrice… Je dis “Bravo”.

Une fois, au service de garde de la maternelle ils ont fait un sondage du pays d’origine : sur 25 enfants il y avait 18 nationalités différentes et un canadien pure laine… J’étais ébahie.

——————————————————

Ecrit par: miss_hamzeh 12-05 à 16:36

Je crois que tout a été dit… Mais je voulais juste souligner que le français est tellement compliqué à écrire qu’en envoyant tes enfants dans une école francophone tu leur donnes une énorme chance de s’en sortir pour les examens du ministère qui comportent beaucoup de difficultés. J’ai une amie qui a étudié étant toute petite dans une école anglaise et quand est venu le temps de passer les examens en français, même si celle-ci était très intelligente, a eu beaucoup de difficulté à cause de cela. Ne t’en fais pas, ça va bien aller même si tes enfants sont craintifs et c’est tout à fait normal. J’ai un mari arabe qui s’en vient et qui ne sait pas parler français non plus et c’est pour nous un agréable de défi à relever.

——————————————————

Ecrit par: jimmy 12-05 à 16:50

Bonjour Aline et Darianne,

Je comprend tout a fait ce que vous voulez dire lorsque vous exprimez le fait que tous les immigrants ne sont pas au fait de la situation politique, linguistique et sociale du Québec avant d’y immigrer. J’ai eu cette discussion de multiples fois avec d’autres immigrants et encore une fois, je comprend tout a fait ce que vous dites.

Mais, si vous le permettez, je ne suis pas d’accord

Il me semble la moindre des choses si je veux moi-même immigrer dans un pays, de me renseigner de façon très précises sur les us et coutumes de ce pays. A plus forte raison si j’y immigre avec des enfants. Je veux savoir quel avenir ils auront, quel est le contexte social, politique, religieux et environnemental. Est-ce que je vais immigrer dans un pays ou il y a de la violence ? Est-ce un pays qui a des politiques de droite, de gauche ? Est-ce un endroit ou les homosexuels sont tolérés, méprisés, traités en citoyen de seconde classe ? Est-ce que j’immigre dans un pays ou il y a une pollution intolérable ?

Voyez vous, c’est la, plein de questions auxquelles je voudrais des réponses AVANT de décider d’immigrer. Par exemple, si dans un pays X on est pour la peine de mort, contre l’avortement, contre les homosexuels, pour la guerre en Irak…et bien je ne voudrai pas immigrer dans ce pays puisque cela ne correspond pas a mes opinions et cela même si il y a de beaux paysages, des cabanes en bois rond, des écureuils et que les gens ont des expressions rigolotes (merci cherry)

Un autre exemple. Disons que j’adore le Vietnam. Je veux donc immigrer au Vietnam (ce n’est pas le cas, c’est un exemple). Et bien même si je suis une personne relativement intelligente et bien renseigné, je ne sais pas si il y a deux langues officielles la bas. Parlent t’ils la même langue au nord et au sud ? Sinon, peut-on, doit-on, apprendre les deux langues, y a-t-il des tensions linguistiques entre le nord et le sud ? Devrais je inscrire mes enfants a une école précise ou a n’importe laquelle ?
Pourquoi y a-t-il des tensions linguistiques ? Est-ce qu’ils ont été dans une situation de dominations, d’exploitation d’une ethnie par une autre ethnie ?

Enfin, il me semble qu’il s’agit la de renseignements absolument minimum dont je voudrais des réponses, encore une fois AVANT même de décider d’y immigrer.

On ne parle pas d’aller acheter une chemise la, on parle d’immigration, de changer de pays, de culture et de l’avenir de nos (vos) enfants.

——————————————————

Ecrit par: isseo17 12-05 à 17:07

QUOTE
Devrais je inscrire mes enfants a une école précise ou a n’importe laquelle ?

Il me semble que c’est exactement la question posée par Pauline , au début de ce message, et c’est précisément cette question qui lui a vallu cette “volée de bois vert”!

Je ne suis pas québecoise, et je n’avais vu là qu’une simple demande d’information préliminaire et nécessaire à une bonne préparation de son immigration.

——————————————————

Ecrit par: Dariane 12-05 à 17:08

Jimmy…

Se renseigner, tu l’as dit! Et c’est justement ce que Pauline faisait en posant sa question depuis le Portugal… Etait-il nécessaire de lui tomber dans la face? Je ne le crois pas…

Et bon comme je l’ai dit je suis partie en France sans rien savoir de ce pays et j’ai tout appris sur le tas. Et ce ne fut pas plus mal.

En fait j’ai préféré me faire ma propre expérience, quitte à me prendre un mur, que d’écouter l’expérience de Machin et d’Untel. Mais ça, c’est parce que je suis qqn de plutôt empirique, maintenant ce n’est pas le conseil que je donne à tous! C’est ma façon personnelle d’apprendre et dans laquelle je me sens bien…

Mais il ne faut pas oublier que le but d’un forum et celui-ci en particulier est de RENSEIGNER les gens! Pas de les envoyer paître dès qu’une question nous choque!

——————————————————

Ecrit par: pauline 12-05 à 17:08

Une chose est sure : l’enrichissement culturel de mes enfants est garanti! Je viens de leur expliquer grosso modo ce qui s’est dit sur le forum et ils sont super contents de savoir que les classes sont pleines de petits immigrés. J’ignorai qu’il y avait des classes d’accueil, car ici , malheureusement, il y a pas mal d’immigration aussi mais les enfants sont assimilés aux classes normales et bien souvent (pour ne pas dire toujours) ils redoublent automatiquement seulement a cause de la langue, sans tenir compte de leurs cursus scolaire précédent.
Je suis plus rassurée et on a tous très envie de partir!

——————————————————

Ecrit par: Boudebouchon 12-05 à 17:12

Jimmy, tes arguments sont tout à fait louables et fort justes mais dans un cas précis : celui de personnes qui veulent immigrer définitivement dans un pays. Tu l’explique bien d’ailleurs. Et c’est là où je ne suis pas tout à fait d’accord avec toi. Je sais que ça peut faire mal aux québecois d’entendre ça mais toutes les personnes qui font une démarche de résident permanent vers le Québec n’ont pas forcément dans l’idée d’y rester toute leur vie …. Je ne sais pas si c’est le cas de Pauline ; peu importe. Je pense que ces personnes viennent vivre une expérience et justement viennent découvrir un pays.

C’est marrant que tu ais pris l’exemple du Vietnam …. J’y ai vécu 1 an. (Je sais, on va commencer à le savoir ). Au départ, je ne savais pas combien de temps je resterai. Et pour tout te dire, je ne peux pas affirmer que je n’y retournerai jamais. Je peux t’assurer que si je m’étais vraiment bien renseignée sur ce pays avant de partir, d’abord, je n’aurais pas tout su : on n’entend pas les mêmes sons de cloche selon à qui et où on s’adresse. C’est vrai pour tous les pays mais plus particulièrement le Vietnam à cause du régime en place. Mais là est un autre débat. Ensuite, si j’avais dû choisir d’y vivre parce que c’était un pays qui correspondait à mes convictions, euh … comment dire … Je pense que ce n’est même pas la peine de développer ce sujet !!! Pourtant, ce pays gagne à être connu. J’y ai appris énormément et j’ai rencontré des gens fantastiques là-bas.

Après, je veux comprendre que ça déplaise de se dire que des gens viennent “immigrer” dans un pays et finalement, n’y restent pas. Mais c’est l’objet d’un autre post.

——————————————————

Ecrit par: PoM 12-05 à 17:21

Pauline,

Pour répondre concrètement à la question de départ et parce que je suis personnellement impliqué dans ce processus d’un point de vue professionnel, je dirais que tes enfants n’ont pas de soucis à se faire sur ce point.

Oui ils iront dans une école francophone mais comme cela a été évoqué, Montréal de part son multiculturalisme est un endroit idéal pour ce genre d’intégration. Les enseignants ont à leur disposition des méthodes pour aider l’enfant à apprendre la langue française dans les meilleurs conditions. Par ailleurs, il existe de nombreuses ressources (éducateurs, orthopédagogue,…) qui pourront être un tremplin pour eux dans les premiers temps et qui sont habitués à ce genre de situation.

Parce que je suis appelé à m’occuper de gamins entre 6 et 12 ans à l’heure actuelle, j’ai été amené ( et encore à ce jour d’ailleurs) à aider des enfants allophones dans leurs apprentissages du français à l’écrit, à l’oral et bien sûr pour la lecture. L’avantage, c’est que plongé dans un milieu francophone, les apprentissages seront extrèmement rapides.
Par ailleurs, qu’ils se rassurent sur la réaction des autres enfants qui ne dépassent pas souvent la simple curiosité de départ pour ensuite les intégrer sans problème. Dans l’école où je travaille à ce jour, il y a plus de 20 nationalités donc c’est rarement une surprise ou une source de méfiance que de voir arriver des enfants d’une autre culture et avec une autre langue.
Bref, entre en contact avec l’école oùs ils iront quand il sera temps et vous serez vite rassurés sur la suite des évènements. Un petit temps d’adaptation et le reste suivra naturellement.

Quel âge ont-ils par contre? c’est un facteur important dans la rapidité de l’intégration et de l’assimilation de la langue.

——————————————————

Ecrit par: pauline 12-05 à 17:44

mes garçons ont 9 et 12 ans. Ils se posent pleins de questions et angoissent pas mal et en même temps ils sont très curieux. Mais je suis très positive, ça va bien se passer. J’ajoute qu’ils comprennent un peu le français, leur problème c’est parler. Ils mélangent beaucoup les 3 langues (français, anglais et portugais) et parfois c’est plutot drôle.

——————————————————

Ecrit par: Petit-Lion 12-05 à 18:03

Je suis heureux que tu aies relevé ce point essentiel : apprendre à parler français pour un enfant allophone n’est pas plus compliqué qu’apprendre à parler anglais, mais seule l’école francophone peut apprendre à lire et écrire correctement le français. Et l’anglais aussi, plus tard, car c’est beaucoup plus facile!

Comme on l’a dit plus haut, les enfants de l’école anglophone resteront unilingues, alors que les enfants de l’école francophone deviendront bilingues (compte non tenu de la langue d’origine). Et être bilingue, c’est déjà un avantage pour apprendre une troisième langue, une quatrième… et bien d’autres choses…

——————————————————

Ecrit par: cherry 13-05 à 0:04

Pour les écoles internationales, je voulais juste ajouter un petit bémol, ma soeur ayant été à celle de St-Hubert (pour moi il était trop tard, j’étais déjà en secondaire II quand cette école a ouvert ses portes).

C’est une bonne école soit, mais il ne faut quand même pas oublier qu’il y a un tri des meilleurs élèves au départ (comme au privé en fait) et qu’on les jette en cours de route (!) quand leur moyenne se retrouve en deça de leurs critères. Votre perception est donc forcément biaisée. Ma soeur n’est pas plus cultivée que moi ou ouverte aux autres cultures, elle n’est pas plus calée que moi en français, anglais ou math (d’ailleurs, son prof de français fût le mien), l’école ne lui a pas ouvert plus de portes, et les profs ne sont pas plus bardés de diplômes et ne sont pas de meilleurs pédagogues. Et vos enfants sont autant exposés à l’alcool, la drogue et le sexe. Ce n’est qu’une image et rien d’autre et mes parents ont embarqué à fond là-dedans (ce qui je l’admets, me frustrait un peu beaucoup, ayant d’aussi bonnes notes ), aidés par les nombreuses lettres aux parents qui me donnaient le haut-le-coeur tant c’était de la grosse propagande (notre école est la meilleure, la moyenne de nos élèves est de, bla bla bla ).

Si votre enfant est bon, il le sera n’importe où, au public comme au privé, école internationale ou pas. Et il pourra aller aussi loin dans la vie. J’ai été dans une école publique “normale”, une polyvalente de 3000 élèves, et j’ai survécu: DEC en sciences pures, bac universitaire et boulot valorisant dans mon domaine.

Pour finir, juste un conseil: si vous envoyez seulement un de vos enfants à une école spéciale, ayez au moins la décence de ne pas le mettre sur un piédestal au détriment de vos autres enfants pour cette futile raison. Croyez-moi, ça fait mal et ça fait chier.

P.S. Je t’en veux pas Prune, mais il faut prendre ces histoires de classement des écoles avec un grain de sel… et s’enlever la poudre que l’on peut recevoir dans les yeux.

——————————————————

Ecrit par: Alezane 13-05 à 3:25

Bonjour à tous,

En fait, un immigrant qui émigre n’est pas un immigrant qui arrive chez toi … .
Je ne sais pas ce que ça fait d’être un québecois qui voit arriver un immigrant, mais je sais ce que c’est d’être un immigrant qui arrive avec des enfants au Québec, et là, je peux vous dire que ça fouette !

Alors je suis pour les questions de toutes sortes, sinon pourquoi un forum ? Autant le privatiser à ceux qui ont déjà toutes les réponses ! Nous les français, on est pas des québécois, surtout juste en arrivant, et pourquoi aurions nous besoin de le revendiquer ? Il faut se renseigner ? Ben voyons la, on parle de petites familles qui entrent tout juste dans l’aventure de leur vie, et les ‘renseignements’ n’ont rien avoir là-dedans, merci bien !!

Expliquez nous plutôt, vous les québécois, comment VOUS vivez les choses, et les questions que vous vous posez vous, en tant qu’hôtes ! Dites nous ce qui est facile, difficile, agréable, désagréable dans cette politique massive d’immigration. Echangeons, et entendons nous les uns les autres ! S’il vous plaît … Parce-que nous, les conseils sur comment on devrait vivre en tant qu’immigrant… Ben, là, ça nous aide pas !

——————————————————

Ecrit par: prune 13-05 à 7:43

QUOTE
P.S. Je t’en veux pas Prune, mais il faut prendre ces histoires de classement des écoles avec un grain de sel… et s’enlever la poudre que l’on peut recevoir dans les yeux. 

Bon ben je me suis encore mal exprimée…. pas mon fort l’écriture Ma fille “cadre” parfaitement avec l’environnement scolaire de l’école internationale. Pas mon fils. Je ne le vois pas du tout dans une polyvalente de 3000 élèves pas du tout. Il manque de maturité même s’il est intelligent. Et jamais, ô grand jamais, je ne mettrai ma fille ou mon fils sur un piedestal J’esssaie tout simplement de faire en sorte de choisir la bonne éducation pour eux. Et pour ça je me fie toujours sur l’avis des enseignants et bon jugement.

Ma fille ira dans une école adaptée pour elle, mon fils à l’école alternative (qui est super mal placée dans le classement des écoles, mais qui conviendra très bien à mon fiston…)

Une dernière précision : sachez qu’il y a une grande différence entre une école internationale et un programme d’éducation international (celui ci servant la plupart du temps à des francophones qui passent une année là et s’en vont ensuite dans une école anglophone)

Pour vos enfants, suivez les, parlez aux enseignants, aux enfants et choisissez la meilleure solution pour eux, pas pour vous… mais cela tomble sous le bon sens . En tout cas, ce n’est pas une chose simple…. bonne chance !!!

——————————————————

Ecrit par: cherry 14-05 à 2:01

Prune, je suis certaine que tu es une très bonne mère, ça transparaît. Je m’adressais à tout le monde en général – immigrants et non-immigrants- car ces histoires d’écoles me font parfois suer. Je voulais juste dire que ce n’est pas un drame si l’école que vous voulez n’est pas dans votre coin, l’école du coin peut très bien faire l’affaire en général. J’ai été dans une école normale et tout s’est bien passé. La plupart des écoles ont ce qu’on appelle des “classes fortes” pour les élèves qui ont une moyenne élevée (classe ou j’étais) et ça fait la même job. Beaucoup d’écoles ont aussi des programmes sports-études, arts-études, etc.

Pour ce qui est du programme d’éducation internationale, dis-le pas trop fort SVP.

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 0 / 5. nombres de votes: 0

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

Écrit par
FAQ

La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!

Leave a comment

Centre Éducatif

Publicité

Les plus lus récemment

Publicité

Abonnez-vous à notre Newsletter

S’abonner

Publicité

Les plus commentés récemment

Derniers commentaires

Discussions en cours

Articles similaires

Document officiel : Équivalence des diplômes France Québec

4.9 (3207) Tableau comparatif études France – Québec Équivalence des diplômes entre...

Devenir policier au Canada, comment faire ?

4.7 (23) Bonjour, Actuellement je suis en France et je suis gendarme...

Amener ses lapins nains au Canada

5 (2) Voici un guide simplifié pour emmener des lapins au Canada...

>
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com