Retour en France : un an après .... - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > Déception, retour au pays > Retour en France : un an après ….

Retour en France : un an après ….

De Racinette

J’avais déjà fait sur ce forum une sorte de petit bilan (Trois mois de réflexion) où je racontais comment et pourquoi j’avais pris la décision de rentrer en France après sept années passées au Québec.

 

Là, je vais vous dire comment ça se passe un an après notre retour en France.

 

Bon, alors, y a du bon, du très bon même …. et aussi un peu de mauvais.

 

Le mauvais, qui n’est pas si pire, hein, on s’entend, c’est qu’on a laissé notre fils au Canada et que bien sûr il nous manque. On se parle et on se voit sur Skype régulièrement et à chaque fois que l’un de nous en ressent le besoin (enfin, surtout nous) 🙂 .

Il est venu passer Noël dernier en France et là, en ce moment, son père est allé inspecter la maison pour voir si tout va bien et s’il va pouvoir affronter l’hiver qui s’en vient sans problème. Moi, je compte m’y rendre pendant les vacances de la Toussaint. J’espère que l’été indien trainera encore un peu dans le coin ………….

 

Le bon, c’est qu’en France on a posé nos valises à quatre kilomètres de la mer méditerranée.

On a toujours habité dans le sud, hein, mais jamais aussi près de la mer.

Et ça peut paraître con, mais c’est vrai que c’est très très différent de ce qu’on a connu jusqu’à présent. D’abord parce qu’avant, la mer c’était pas notre truc, ni à l’un ni à l’autre, sauf une fois de temps en temps comme ça, mais pas plus.

Habiter juste à côté, comment dire, ça change la donne.

On a découvert la voile, on a commencé à faire des stages et ça nous plaît bien. On a découvert aussi le plaisir d’aller se baigner dès qu’on en a envie, souvent après le boulot (les rabanes sont dans le coffre de la voiture et elles n’en sortent pas), on a découvert une canicule moins caniculaire, l’air de la mer n’est jamais loin !

Le très bon, c’est que mon homme a trouvé du travail peu de temps après son retour, il a même gravi des échelons, et c’est un sacré soulagement pour moi, parce que c’est quand même moi qui ai voulu rentrer, hein, lui, sans ça, c’est-à-dire sans moi, il serait bien resté !

 

Alors voilà, ça aurait pu être bien pire, et ça ne l’a pas été.

Finalement, on se sent tranquilles et assez libres. On a un toit en France et un au Canada. Il me reste deux ans et je pourrai, si je veux, partir à la retraite.

À ce moment-là, d’autres choix s’ouvriront à nous. Le Canada est vaste et nous n’avons pas encore tout exploré !!!

———
De kuroczyd

J’avais déjà fait sur ce forum une sorte de petit bilan (Trois mois de réflexion) où je racontais comment et pourquoi j’avais pris la décision de rentrer en France après sept années passées au Québec.

 

Là, je vais vous dire comment ça se passe un an après notre retour en France.

 

Bon, alors, y a du bon, du très bon même …. et aussi un peu de mauvais.

 

Le mauvais, qui n’est pas si pire, hein, on s’entend, c’est qu’on a laissé notre fils au Canada et que bien sûr il nous manque. On se parle et on se voit sur Skype régulièrement et à chaque fois que l’un de nous en ressent le besoin (enfin, surtout nous) 🙂 .

Il est venu passer Noël dernier en France et là, en ce moment, son père est allé inspecter la maison pour voir si tout va bien et s’il va pouvoir affronter l’hiver qui s’en vient sans problème. Moi, je compte m’y rendre pendant les vacances de la Toussaint. J’espère que l’été indien trainera encore un peu dans le coin ………….

 

Le bon, c’est qu’en France on a posé nos valises à quatre kilomètres de la mer méditerranée.

On a toujours habité dans le sud, hein, mais jamais aussi près de la mer.

Et ça peut paraître con, mais c’est vrai que c’est très très différent de ce qu’on a connu jusqu’à présent. D’abord parce qu’avant, la mer c’était pas notre truc, ni à l’un ni à l’autre, sauf une fois de temps en temps comme ça, mais pas plus.

Habiter juste à côté, comment dire, ça change la donne.

On a découvert la voile, on a commencé à faire des stages et ça nous plaît bien. On a découvert aussi le plaisir d’aller se baigner dès qu’on en a envie, souvent après le boulot (les rabanes sont dans le coffre de la voiture et elles n’en sortent pas), on a découvert une canicule moins caniculaire, l’air de la mer n’est jamais loin !

Le très bon, c’est que mon homme a trouvé du travail peu de temps après son retour, il a même gravi des échelons, et c’est un sacré soulagement pour moi, parce que c’est quand même moi qui ai voulu rentrer, hein, lui, sans ça, c’est-à-dire sans moi, il serait bien resté !

 

Alors voilà, ça aurait pu être bien pire, et ça ne l’a pas été.

Finalement, on se sent tranquilles et assez libres. On a un toit en France et un au Canada. Il me reste deux ans et je pourrai, si je veux, partir à la retraite.

À ce moment-là, d’autres choix s’ouvriront à nous. Le Canada est vaste et nous n’avons pas encore tout exploré !!!

Ben voyons, on comprend mieux pourquoi ce retour 😉

———
De Hei

J’avais déjà fait sur ce forum une sorte de petit bilan (Trois mois de réflexion) où je racontais comment et pourquoi j’avais pris la décision de rentrer en France après sept années passées au Québec.

 

Là, je vais vous dire comment ça se passe un an après notre retour en France.

 

Bon, alors, y a du bon, du très bon même …. et aussi un peu de mauvais.

 

Le mauvais, qui n’est pas si pire, hein, on s’entend, c’est qu’on a laissé notre fils au Canada et que bien sûr il nous manque. On se parle et on se voit sur Skype régulièrement et à chaque fois que l’un de nous en ressent le besoin (enfin, surtout nous) 🙂 .

Il est venu passer Noël dernier en France et là, en ce moment, son père est allé inspecter la maison pour voir si tout va bien et s’il va pouvoir affronter l’hiver qui s’en vient sans problème. Moi, je compte m’y rendre pendant les vacances de la Toussaint. J’espère que l’été indien trainera encore un peu dans le coin ………….

 

Le bon, c’est qu’en France on a posé nos valises à quatre kilomètres de la mer méditerranée.

On a toujours habité dans le sud, hein, mais jamais aussi près de la mer.

Et ça peut paraître con, mais c’est vrai que c’est très très différent de ce qu’on a connu jusqu’à présent. D’abord parce qu’avant, la mer c’était pas notre truc, ni à l’un ni à l’autre, sauf une fois de temps en temps comme ça, mais pas plus.

Habiter juste à côté, comment dire, ça change la donne.

On a découvert la voile, on a commencé à faire des stages et ça nous plaît bien. On a découvert aussi le plaisir d’aller se baigner dès qu’on en a envie, souvent après le boulot (les rabanes sont dans le coffre de la voiture et elles n’en sortent pas), on a découvert une canicule moins caniculaire, l’air de la mer n’est jamais loin !

Le très bon, c’est que mon homme a trouvé du travail peu de temps après son retour, il a même gravi des échelons, et c’est un sacré soulagement pour moi, parce que c’est quand même moi qui ai voulu rentrer, hein, lui, sans ça, c’est-à-dire sans moi, il serait bien resté !

 

Alors voilà, ça aurait pu être bien pire, et ça ne l’a pas été.

Finalement, on se sent tranquilles et assez libres. On a un toit en France et un au Canada. Il me reste deux ans et je pourrai, si je veux, partir à la retraite.

À ce moment-là, d’autres choix s’ouvriront à nous. Le Canada est vaste et nous n’avons pas encore tout exploré !!!

Le meilleur des deux mondes que demander de plus

———
De trefle

J’avais déjà fait sur ce forum une sorte de petit bilan (Trois mois de réflexion) où je racontais comment et pourquoi j’avais pris la décision de rentrer en France après sept années passées au Québec.

 

Là, je vais vous dire comment ça se passe un an après notre retour en France.

 

Bon, alors, y a du bon, du très bon même …. et aussi un peu de mauvais.

 

Le mauvais, qui n’est pas si pire, hein, on s’entend, c’est qu’on a laissé notre fils au Canada et que bien sûr il nous manque. On se parle et on se voit sur Skype régulièrement et à chaque fois que l’un de nous en ressent le besoin (enfin, surtout nous) 🙂 .

Il est venu passer Noël dernier en France et là, en ce moment, son père est allé inspecter la maison pour voir si tout va bien et s’il va pouvoir affronter l’hiver qui s’en vient sans problème. Moi, je compte m’y rendre pendant les vacances de la Toussaint. J’espère que l’été indien trainera encore un peu dans le coin ………….

 

Le bon, c’est qu’en France on a posé nos valises à quatre kilomètres de la mer méditerranée.

On a toujours habité dans le sud, hein, mais jamais aussi près de la mer.

Et ça peut paraître con, mais c’est vrai que c’est très très différent de ce qu’on a connu jusqu’à présent. D’abord parce qu’avant, la mer c’était pas notre truc, ni à l’un ni à l’autre, sauf une fois de temps en temps comme ça, mais pas plus.

Habiter juste à côté, comment dire, ça change la donne.

On a découvert la voile, on a commencé à faire des stages et ça nous plaît bien. On a découvert aussi le plaisir d’aller se baigner dès qu’on en a envie, souvent après le boulot (les rabanes sont dans le coffre de la voiture et elles n’en sortent pas), on a découvert une canicule moins caniculaire, l’air de la mer n’est jamais loin !

Le très bon, c’est que mon homme a trouvé du travail peu de temps après son retour, il a même gravi des échelons, et c’est un sacré soulagement pour moi, parce que c’est quand même moi qui ai voulu rentrer, hein, lui, sans ça, c’est-à-dire sans moi, il serait bien resté !

 

Alors voilà, ça aurait pu être bien pire, et ça ne l’a pas été.

Finalement, on se sent tranquilles et assez libres. On a un toit en France et un au Canada. Il me reste deux ans et je pourrai, si je veux, partir à la retraite.

À ce moment-là, d’autres choix s’ouvriront à nous. Le Canada est vaste et nous n’avons pas encore tout exploré !!!

 

Merci Racinette de donner des nouvelles. Ça fait plaisir de voir que tout se passe bien. Bon été… :give_rose:

———

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada