Rentrer en France après 3 ans au Québec : bilan négatif - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > Rentrer en France après 3 ans au Québec : bilan négatif

Rentrer en France après 3 ans au Québec : bilan négatif

De dindy

Bonjour à tous,

 

Ce message s’adresse aux futurs immigrants au Québec, pour leur faire part de mon expérience, ainsi qu’à ceux qui ont décidé de rentrer en France, pour avoir leurs conseils et opinions.

 

Je suis arrivée avec mon mari en tant que résidents permanents il y a un peu plus de 3 ans pour vivre l’expérience de l’immigration québécoise. Aujourd’hui, je n’en peux plus. Je m’excuse à l’avance, je ne souhaite en aucun cas insulter la culture québécoise et les québécois eux-mêmes qui nous ont si gentiment accueillis, mais je n’ai qu’une envie : quitter le Québec pour revenir en France. Il est difficile de ne pas donner l’impression de cracher dans la soupe car, je l’avoue, nous avons trouvé au Québec une situation professionnelle qu’on aurait eu beaucoup de mal à trouver en France. Mon mari ayant “le malheur” d’être autodidacte dans son domaine (l’informatique), il lui était presque impossible de trouver en France un emploi à la hauteur de ses compétences puisque les employeurs français ne voyaient que son manque de diplôme. Au Québec, on lui a donné sa chance.

Malgré cela, nous ne nous voyons plus rester ici. Nous sommes aujourd’hui les parents d’un petit canadien de 16 mois, et nous n’imaginons pas l’élever ici, et ce pour de nombreuses raisons (désolée…).

Tout d’abord, le niveau de français. Je comprends que le Québécois soit une langue à part entière, avec son “accent” et ses expressions. Ce n’est pas ça qui me pose problème. C’est plutôt d’entendre mon dentiste me parler “des hôpitales”, le boucher me parler de ses “animales”, mon banquier me dire “ça, c’est ce que je vous ai parlé l’autre jour”, etc. Officiellement, la grammaire est LA MÊME (je le sais, je travaille dans ce milieu). Alors je me dis qu’il y a surement un problème quelque part, notamment dans l’enseignement du français peut-être… Certains arrivent à passer outre, moi je ne peux pas hélas.

Vient ensuite le système de santé. Je croise les doigts chaque jour pour ne pas avoir à emmener mon fils un jour aux urgences après les nombreux témoignages de personnes qui y ont passé 10, 15 heures ou plus à attendre qu’on s’occupe d’eux…

Le politiquement correct, je n’en peux plus non plus : certains se plaignent des manifestations et des grèves en France. Mais je trouve qu’au Québec, on paye ce manque de contestation. Les gens se font “avoir” et trouvent ça normal. La garderie de mon fils va fermer une semaine pendant les vacances. Bien sûr, il faut quand même payer ces jours (à 45$ la journée svp) pour un service de garde qui ne vous sera pas fourni (en plus d’avoir à vous débrouiller pour faire garder votre enfant ailleurs, et donc payer le double de frais de garde pour cette période). Mais les gens ne disent rien… Et les exemples de ce genre ne manquent pas.

On se plaint aussi en France des impôts élevés. Mais je trouve qu’au Québec on en paye autant (je suis travailleuse autonome, donc la note est salée), SAUF QUE… qu’a-t-on en retour ? Un système de santé qui laisse à désirer, des routes dignes de pays du tiers monde (et l’excuse du froid ne tient pas, il suffit d’aller voir les routes en Ontario), une corruption qui ne se cache même plus, etc…

Je ne parle même pas de la longueur de l’hiver, des prix des fruits et légumes, et d’autres aspects qui peuvent sembler plus superficiels.

Je m’excuse si certains se sentent offensés par mes “critiques”. J’avoue que je n’en peux plus. Nous ne regrettons rien, le Québec nous a beaucoup apporté et nous ne l’oublions pas. Mais à l’heure actuelle, c’est cet état d’esprit négatif qui l’emporte. Quand on est dans un tel état de mécontentement, on a tendance à ne plus voir que le négatif, et j’en suis là hélas…

J’attends vos témoignages, notamment ceux qui sont rentrés en France (les détails pratiques m’inquiètent un peu aussi : mettre notre appartement en vente, refaire les cartons et les palettes, etc…).

Merci de m’avoir lue.

———
De jeffrey01120

Bonjour à tous,

 

Ce message s’adresse aux futurs immigrants au Québec, pour leur faire part de mon expérience, ainsi qu’à ceux qui ont décidé de rentrer en France, pour avoir leurs conseils et opinions.

 

Je suis arrivée avec mon mari en tant que résidents permanents il y a un peu plus de 3 ans pour vivre l’expérience de l’immigration québécoise. Aujourd’hui, je n’en peux plus. Je m’excuse à l’avance, je ne souhaite en aucun cas insulter la culture québécoise et les québécois eux-mêmes qui nous ont si gentiment accueillis, mais je n’ai qu’une envie : quitter le Québec pour revenir en France. Il est difficile de ne pas donner l’impression de cracher dans la soupe car, je l’avoue, nous avons trouvé au Québec une situation professionnelle qu’on aurait eu beaucoup de mal à trouver en France. Mon mari ayant “le malheur” d’être autodidacte dans son domaine (l’informatique), il lui était presque impossible de trouver en France un emploi à la hauteur de ses compétences puisque les employeurs français ne voyaient que son manque de diplôme. Au Québec, on lui a donné sa chance.

Malgré cela, nous ne nous voyons plus rester ici. Nous sommes aujourd’hui les parents d’un petit canadien de 16 mois, et nous n’imaginons pas l’élever ici, et ce pour de nombreuses raisons (désolée…).

Tout d’abord, le niveau de français. Je comprends que le Québécois soit une langue à part entière, avec son “accent” et ses expressions. Ce n’est pas ça qui me pose problème. C’est plutôt d’entendre mon dentiste me parler “des hôpitales”, le boucher me parler de ses “animales”, mon banquier me dire “ça, c’est ce que je vous ai parlé l’autre jour”, etc. Officiellement, la grammaire est LA MÊME (je le sais, je travaille dans ce milieu). Alors je me dis qu’il y a surement un problème quelque part, notamment dans l’enseignement du français peut-être… Certains arrivent à passer outre, moi je ne peux pas hélas.

Vient ensuite le système de santé. Je croise les doigts chaque jour pour ne pas avoir à emmener mon fils un jour aux urgences après les nombreux témoignages de personnes qui y ont passé 10, 15 heures ou plus à attendre qu’on s’occupe d’eux…

Le politiquement correct, je n’en peux plus non plus : certains se plaignent des manifestations et des grèves en France. Mais je trouve qu’au Québec, on paye ce manque de contestation. Les gens se font “avoir” et trouvent ça normal. La garderie de mon fils va fermer une semaine pendant les vacances. Bien sûr, il faut quand même payer ces jours (à 45$ la journée svp) pour un service de garde qui ne vous sera pas fourni (en plus d’avoir à vous débrouiller pour faire garder votre enfant ailleurs, et donc payer le double de frais de garde pour cette période). Mais les gens ne disent rien… Et les exemples de ce genre ne manquent pas.

On se plaint aussi en France des impôts élevés. Mais je trouve qu’au Québec on en paye autant (je suis travailleuse autonome, donc la note est salée), SAUF QUE… qu’a-t-on en retour ? Un système de santé qui laisse à désirer, des routes dignes de pays du tiers monde (et l’excuse du froid ne tient pas, il suffit d’aller voir les routes en Ontario), une corruption qui ne se cache même plus, etc…

Je ne parle même pas de la longueur de l’hiver, des prix des fruits et légumes, et d’autres aspects qui peuvent sembler plus superficiels.

Je m’excuse si certains se sentent offensés par mes “critiques”. J’avoue que je n’en peux plus. Nous ne regrettons rien, le Québec nous a beaucoup apporté et nous ne l’oublions pas. Mais à l’heure actuelle, c’est cet état d’esprit négatif qui l’emporte. Quand on est dans un tel état de mécontentement, on a tendance à ne plus voir que le négatif, et j’en suis là hélas…

J’attends vos témoignages, notamment ceux qui sont rentrés en France (les détails pratiques m’inquiètent un peu aussi : mettre notre appartement en vente, refaire les cartons et les palettes, etc…).

Merci de m’avoir lue.

bonjour,

 

Merci pour ce témoignage, néanmoins je sens une certaine amertume et j ai l’impression à la lecture de votre récit que vous avez toujours garder un pied en France.

Je ne suis nullement dans le jugement, en 3 ans la France a bien changé aussi, j espère que votre retour se passera bien peut être nous croiserons nous dans les airs …

Bonne continuation

 

jeff

———
De Sarayoo

Là, vous devez absolument rentrer, parce que votre état est vraiment “critique”. Sinon bonjour la dépression…

 

Pour la garderie, c’est la première fois que j’entrends parler de cela, une garderie qui prend des vacances, c’est un peu nouveau pour moi. Elle peut fermer les jours fériés, mais une semaine, je pense pas.

 

Sinon le reste, c’est du classique. On fait avec. Ma femme a très bien compris le système de santé. Il n’a aucun problème avec cela.

Les routes sont malades. La corruption et la magouille sont partout, même en France…

———
De Cherrybee

Bonjour à tous,

 

Ce message s’adresse aux futurs immigrants au Québec, pour leur faire part de mon expérience, ainsi qu’à ceux qui ont décidé de rentrer en France, pour avoir leurs conseils et opinions.

 

 

Merci Dindy pour votre témoignage. Vous êtes la pure illustration de l’immigrant qui est venu découvrir un pays et vivre une nouvelle expérience…… Et qui n’a pas aimé. Vous avez vos propres critères de la qualité de vie que vous cherchiez et vous ne les retrouvez pas ici. 

Je ne peux pas vous donner tort ou raison comme Sarayoo plus haut, mais moi aussi je trouve cela bizarre. Avez-vous essayé de trouver une autre garderie?  Pour le réseau de santé, effectivement, il faut, avant d’avoir un médecin de famille mettre des automatismes en place pour ne pas attendre des heures à l’urgence. D’un autre côté, si j’ai dû me rendre à l’urgence d’un hôpital 4 fois en France pour mes 3 enfants, c’est bien le maximum. À chaque fois, c’était de vraies urgences comme des accidents ou un empoisonnement. Et ici comme là-bas, je vous assure que la prise en charge est immédiate. 

Pour le “politiquement correct”, c’est sûr qu’il ne faut pas être dupe, mais c’est justement ce que j’apprécie ici. Je décode et je pratique de la même manière. 

Je suis arrivée ici par hasard, mais j’ai trouvé ce que je cherchais désespérément. Du travail et la possibilité de choisir quand je m’arrêterais. Vous dites :”Mon mari ayant “le malheur” d’être autodidacte dans son domaine (l’informatique), il lui était presque impossible de trouver en France un emploi à la hauteur de ses compétences puisque les employeurs français ne voyaient que son manque de diplôme. Au Québec, on lui a donné sa chance.”

N’avez-vous pas peur que cela recommence? En tout cas, pour moi, c’est une excellente raison pour rester ici. La deuxième raison, c’est la sécurité publique qu’on a ici. Pour moi, c’est une valeur incomparable. 

 

Je vous souhaite un bon retour en France et d’être heureux dans votre beau pays. 

———
De resterzen

L’immigration n’est pas faite pour tout le monde…

 

Tu n’es pas heureuse au Québec alors le mieux pour toi est de quitter le Québec et de rentrer en France.

 

Lorsqu’on n’est pas heureux à un endroit, faut le quitter et aller vivre à un endroit où on sera heureux….

 

D’autres candidats à l’immigration pour le Québec prendront ta place, C’est tout.

 

Je te souhaite un bon retour en France… :bye:

———
De seba666

L’immigration, qu’elle soit au Canada ou ailleurs, est une expérience de vie propre à chacun.

Parfois ça réussi, parfois non.

 

Le principal est que vous ayez eu le courage de le faire et d’avoir suivi votre instinct.

 

Bonne chance pour la suite!

———
De trefle

Tout va bien jusqu’ici ! Ouf.

———
De Ivy Bijou

Des millions en rêve, des milliers obtiennent la RP, des centaines restent quelques années, quelques dixaines restent + de 10 ans et une poignée d’entre eux restent pour de bon jusqu’à la fin de leurs jours. C’est l’immigration dans sa réalité.

———
De kuroczyd

Des millions en rêve, des milliers obtiennent la RP, des centaines restent quelques années, quelques dixaines restent + de 10 ans et une poignée d’entre eux restent pour de bon jusqu’à la fin de leurs jours. C’est l’immigration dans sa réalité.

As tu de vrais stat à part cette prose?
———
De Ivy Bijou

 

Des millions en rêve, des milliers obtiennent la RP, des centaines restent quelques années, quelques dixaines restent + de 10 ans et une poignée d’entre eux restent pour de bon jusqu’à la fin de leurs jours. C’est l’immigration dans sa réalité.

As tu de vrais stat à part cette prose?

 

L’expérience, ce que j’ai vu depuis bientot 40 ans.La liste de ceux que j’ai vu repartir est longue. Mais quelques uns se sont entêtés de rester et ont bien réussi. Il faut y croire et persévérer, mais ça vaut le coup.

———
De cocole
Moi je diras juste qu’il y a d’autres provinces au Canada que Québec
———
De Ivy Bijou

Moi je diras juste qu’il y a d’autres provinces au Canada que Québec

Tout à fait. On a le choix en 10 provinces et 3 territoires. 

———
De kuroczyd

Moi je diras juste qu’il y a d’autres provinces au Canada que Québec

Bien d’accord avec toi. Surtout quand on est en RP!

Comme d’autres personnes au dessus, je pense que tout le monde n’est pas fait pour quitter son pays. L’argument de la garderie, langue, froid… sont des exemples qui le démontrent. Voire même celui des “qui y ont passé 10, 15 heures” d’attente aux urgences avec un enfant qui ne sont même pas un vécu mais juste un oui-dire…

Bon retour.

​Longue vie et prospérité en France à la personne. (c’est vraiment sincère)

———
De seranne

“la France est devenue un Hotel” projet d’elite française depuis que tu l’as quittee l’ex ministre de la condition feminine devenue ministre de l’education nationale ou l’arabe est obligatoire le latin et le grec options. Tout en etant “la maîtresse du premier ministre de la France”. reste dans ce dernier bastion extra francophone bizarre mais encore assez proche du style de vie français. Sinon il te reste l’Afrique ou le moyen orient sans le style de vie français  :Crylol:  :flowers:

———
De dindy

“la France est devenue un Hotel” projet d’elite française depuis que tu l’as quittee l’ex ministre de la condition feminine devenue ministre de l’education nationale ou l’arabe est obligatoire le latin et le grec options. Tout en etant “la maîtresse du premier ministre de la France”. reste dans ce dernier bastion extra francophone bizarre mais encore assez proche du style de vie français. Sinon il te reste l’Afrique ou le moyen orient sans le style de vie français  :Crylol:  :flowers:

 

Euh… pas tout compris là… 😉

 

Pour les autres, merci de vos réponses.

Pour vous répondre, en vrac, oui il y a d’autres provinces. C’est vers cette solution qu’on s’orientait au début, jusqu’à ce que le manque de la famille ne commence à se faire trop sentir (c’est difficile de ne pas pouvoir laisser son ptit bout en vacances ou en week-end chez papy et mamie par exemple), ainsi que le système de santé, le coût de la nourriture, etc.

Pour ce qui est des attentes aux urgences, il ne s’agit pas de “ouï-dire” mais de témoignages vécus par des amis ici 😉

Je tiens également à préciser que je ne considère pas mon immigration comme un échec. Nous ne sommes jamais venus en nous disant que nous nous installions au Québec pour y finir nos jours… À partir de là, j’estime juste être arrivée au bout de mon expérience québécoise. Si c’était à refaire, je referais la même chose. Je ne pense pas que certains sont “faits pour l’immigration” et d’autres non… J’ai vécu dans plusieurs pays, j’ai tenté l’aventure québécoise, j’ai adoré ça, puis j’ai appris à mieux connaitre le pays et tout ce qui va avec. Aucun pays n’est parfait, certainement pas la France, mais c’est un pays qui personnellement nous conviendra mieux 😉

———
De seranne

 

“la France est devenue un Hotel” projet d’elite française depuis que tu l’as quittee l’ex ministre de la condition feminine devenue ministre de l’education nationale ou l’arabe est obligatoire le latin et le grec options. Tout en etant “la maîtresse du premier ministre de la France”. reste dans ce dernier bastion extra francophone bizarre mais encore assez proche du style de vie français. Sinon il te reste l’Afrique ou le moyen orient sans le style de vie français  :Crylol:  :flowers:

 

Euh… pas tout compris là… 😉

 

Pour les autres, merci de vos réponses.

Pour vous répondre, en vrac, oui il y a d’autres provinces. C’est vers cette solution qu’on s’orientait au début, jusqu’à ce que le manque de la famille ne commence à se faire trop sentir (c’est difficile de ne pas pouvoir laisser son ptit bout en vacances ou en week-end chez papy et mamie par exemple), ainsi que le système de santé, le coût de la nourriture, etc.

Pour ce qui est des attentes aux urgences, il ne s’agit pas de “ouï-dire” mais de témoignages vécus par des amis ici 😉

Je tiens également à préciser que je ne considère pas mon immigration comme un échec. Nous ne sommes jamais venus en nous disant que nous nous installions au Québec pour y finir nos jours… À partir de là, j’estime juste être arrivée au bout de mon expérience québécoise. Si c’était à refaire, je referais la même chose. Je ne pense pas que certains sont “faits pour l’immigration” et d’autres non… J’ai vécu dans plusieurs pays, j’ai tenté l’aventure québécoise, j’ai adoré ça, puis j’ai appris à mieux connaitre le pays et tout ce qui va avec. Aucun pays n’est parfait, certainement pas la France, mais c’est un pays qui personnellement nous conviendra mieux 😉

 

Vive la France. Mais tu peux rester au canada si le quebec ne te fait pas. Tu peux devenir grand mere et avec ton grand papy offrir une visite de tes enfants avec tes petits enfants a ses derniers :thumbsup:

———
De kuroczyd

 

“la France est devenue un Hotel” projet d’elite française depuis que tu l’as quittee l’ex ministre de la condition feminine devenue ministre de l’education nationale ou l’arabe est obligatoire le latin et le grec options. Tout en etant “la maîtresse du premier ministre de la France”. reste dans ce dernier bastion extra francophone bizarre mais encore assez proche du style de vie français. Sinon il te reste l’Afrique ou le moyen orient sans le style de vie français  :Crylol:  :flowers:

 

Euh… pas tout compris là… 😉

 

Pour les autres, merci de vos réponses.

Pour vous répondre, en vrac, oui il y a d’autres provinces. C’est vers cette solution qu’on s’orientait au début, jusqu’à ce que le manque de la famille ne commence à se faire trop sentir (c’est difficile de ne pas pouvoir laisser son ptit bout en vacances ou en week-end chez papy et mamie par exemple), ainsi que le système de santé, le coût de la nourriture, etc.

Pour ce qui est des attentes aux urgences, il ne s’agit pas de “ouï-dire” mais de témoignages vécus par des amis ici 😉

Je tiens également à préciser que je ne considère pas mon immigration comme un échec. Nous ne sommes jamais venus en nous disant que nous nous installions au Québec pour y finir nos jours… À partir de là, j’estime juste être arrivée au bout de mon expérience québécoise. Si c’était à refaire, je referais la même chose. Je ne pense pas que certains sont “faits pour l’immigration” et d’autres non… J’ai vécu dans plusieurs pays, j’ai tenté l’aventure québécoise, j’ai adoré ça, puis j’ai appris à mieux connaitre le pays et tout ce qui va avec. Aucun pays n’est parfait, certainement pas la France, mais c’est un pays qui personnellement nous conviendra mieux 😉

 

J’aimerai bien savoir dans quel cas un enfant de moins de 2 ans avec un état urgent (car pour aller aux urgences, je suppose que c’est urgent ) reste 10 ou 15 heures à attendre ?

Oui, dans ton cas c’est bien un oui-dire. Mais j’ai pas plus envie d’épiloguer sur le sujet…

Je vois que tu as bien pris ton expérience ici.

Je décèle quand même au delà des avertissements plus ou moins superficiels que votre départ aussi bien du à l’éloignement avec la famille contre lequel on ne peut pas faire grand chose. 

 

 

“la France est devenue un Hotel” projet d’elite française depuis que tu l’as quittee l’ex ministre de la condition feminine devenue ministre de l’education nationale ou l’arabe est obligatoire le latin et le grec options. Tout en etant “la maîtresse du premier ministre de la France”. reste dans ce dernier bastion extra francophone bizarre mais encore assez proche du style de vie français. Sinon il te reste l’Afrique ou le moyen orient sans le style de vie français  :Crylol:  :flowers:

 

Euh… pas tout compris là… 😉

 

Pour les autres, merci de vos réponses.

Pour vous répondre, en vrac, oui il y a d’autres provinces. C’est vers cette solution qu’on s’orientait au début, jusqu’à ce que le manque de la famille ne commence à se faire trop sentir (c’est difficile de ne pas pouvoir laisser son ptit bout en vacances ou en week-end chez papy et mamie par exemple), ainsi que le système de santé, le coût de la nourriture, etc.

Pour ce qui est des attentes aux urgences, il ne s’agit pas de “ouï-dire” mais de témoignages vécus par des amis ici 😉

Je tiens également à préciser que je ne considère pas mon immigration comme un échec. Nous ne sommes jamais venus en nous disant que nous nous installions au Québec pour y finir nos jours… À partir de là, j’estime juste être arrivée au bout de mon expérience québécoise. Si c’était à refaire, je referais la même chose. Je ne pense pas que certains sont “faits pour l’immigration” et d’autres non… J’ai vécu dans plusieurs pays, j’ai tenté l’aventure québécoise, j’ai adoré ça, puis j’ai appris à mieux connaitre le pays et tout ce qui va avec. Aucun pays n’est parfait, certainement pas la France, mais c’est un pays qui personnellement nous conviendra mieux 😉

 

Vive la France. Mais tu peux rester au canada si le quebec ne te fait pas. Tu peux devenir grand mere et avec ton grand papy offrir une visite de tes enfants avec tes petits enfants a ses derniers :thumbsup:

 

Ce n’est pas forcement facile de faire venir des personnes âgées comme on veut…

———
De seranne

 

 

“la France est devenue un Hotel” projet d’elite française depuis que tu l’as quittee l’ex ministre de la condition feminine devenue ministre de l’education nationale ou l’arabe est obligatoire le latin et le grec options. Tout en etant “la maîtresse du premier ministre de la France”. reste dans ce dernier bastion extra francophone bizarre mais encore assez proche du style de vie français. Sinon il te reste l’Afrique ou le moyen orient sans le style de vie français  :Crylol:  :flowers:

 

Euh… pas tout compris là… 😉

 

Pour les autres, merci de vos réponses.

Pour vous répondre, en vrac, oui il y a d’autres provinces. C’est vers cette solution qu’on s’orientait au début, jusqu’à ce que le manque de la famille ne commence à se faire trop sentir (c’est difficile de ne pas pouvoir laisser son ptit bout en vacances ou en week-end chez papy et mamie par exemple), ainsi que le système de santé, le coût de la nourriture, etc.

Pour ce qui est des attentes aux urgences, il ne s’agit pas de “ouï-dire” mais de témoignages vécus par des amis ici 😉

Je tiens également à préciser que je ne considère pas mon immigration comme un échec. Nous ne sommes jamais venus en nous disant que nous nous installions au Québec pour y finir nos jours… À partir de là, j’estime juste être arrivée au bout de mon expérience québécoise. Si c’était à refaire, je referais la même chose. Je ne pense pas que certains sont “faits pour l’immigration” et d’autres non… J’ai vécu dans plusieurs pays, j’ai tenté l’aventure québécoise, j’ai adoré ça, puis j’ai appris à mieux connaitre le pays et tout ce qui va avec. Aucun pays n’est parfait, certainement pas la France, mais c’est un pays qui personnellement nous conviendra mieux 😉

 

J’aimerai bien savoir dans quel cas un enfant de moins de 2 ans avec un état urgent (car pour aller aux urgences, je suppose que c’est urgent ) reste 10 ou 15 heures à attendre ?

Oui, dans ton cas c’est bien un oui-dire. Mais j’ai pas plus envie d’épiloguer sur le sujet…

Je vois que tu as bien pris ton expérience ici.

Je décèle quand même au delà des avertissements plus ou moins superficiels que votre départ aussi bien du à l’éloignement avec la famille contre lequel on ne peut pas faire grand chose. 

 

 

“la France est devenue un Hotel” projet d’elite française depuis que tu l’as quittee l’ex ministre de la condition feminine devenue ministre de l’education nationale ou l’arabe est obligatoire le latin et le grec options. Tout en etant “la maîtresse du premier ministre de la France”. reste dans ce dernier bastion extra francophone bizarre mais encore assez proche du style de vie français. Sinon il te reste l’Afrique ou le moyen orient sans le style de vie français  :Crylol:  :flowers:

 

Euh… pas tout compris là… 😉

 

Pour les autres, merci de vos réponses.

Pour vous répondre, en vrac, oui il y a d’autres provinces. C’est vers cette solution qu’on s’orientait au début, jusqu’à ce que le manque de la famille ne commence à se faire trop sentir (c’est difficile de ne pas pouvoir laisser son ptit bout en vacances ou en week-end chez papy et mamie par exemple), ainsi que le système de santé, le coût de la nourriture, etc.

Pour ce qui est des attentes aux urgences, il ne s’agit pas de “ouï-dire” mais de témoignages vécus par des amis ici 😉

Je tiens également à préciser que je ne considère pas mon immigration comme un échec. Nous ne sommes jamais venus en nous disant que nous nous installions au Québec pour y finir nos jours… À partir de là, j’estime juste être arrivée au bout de mon expérience québécoise. Si c’était à refaire, je referais la même chose. Je ne pense pas que certains sont “faits pour l’immigration” et d’autres non… J’ai vécu dans plusieurs pays, j’ai tenté l’aventure québécoise, j’ai adoré ça, puis j’ai appris à mieux connaitre le pays et tout ce qui va avec. Aucun pays n’est parfait, certainement pas la France, mais c’est un pays qui personnellement nous conviendra mieux 😉

 

Vive la France. Mais tu peux rester au canada si le quebec ne te fait pas. Tu peux devenir grand mere et avec ton grand papy offrir une visite de tes enfants avec tes petits enfants a ses derniers :thumbsup:

 

Ce n’est pas forcement facile de faire venir des personnes âgées comme on veut…

 

mais ce que je disais elle pourrait s’endosser ce role meme si elle a plus de chance d’etre une grand-mere seule mais d’essayer de le devenir elle est majeure mamy papy ne l’ont pas encore reclame si elle a besoin d’eux ben elle peux effectivement les parrainer mais quand on est majeure mamy papy c’est le musee qu’on respecte mais qui doit se reposer.

———
De kuroczyd

 

 

 

“la France est devenue un Hotel” projet d’elite française depuis que tu l’as quittee l’ex ministre de la condition feminine devenue ministre de l’education nationale ou l’arabe est obligatoire le latin et le grec options. Tout en etant “la maîtresse du premier ministre de la France”. reste dans ce dernier bastion extra francophone bizarre mais encore assez proche du style de vie français. Sinon il te reste l’Afrique ou le moyen orient sans le style de vie français  :Crylol:  :flowers:

 

Euh… pas tout compris là… 😉

 

Pour les autres, merci de vos réponses.

Pour vous répondre, en vrac, oui il y a d’autres provinces. C’est vers cette solution qu’on s’orientait au début, jusqu’à ce que le manque de la famille ne commence à se faire trop sentir (c’est difficile de ne pas pouvoir laisser son ptit bout en vacances ou en week-end chez papy et mamie par exemple), ainsi que le système de santé, le coût de la nourriture, etc.

Pour ce qui est des attentes aux urgences, il ne s’agit pas de “ouï-dire” mais de témoignages vécus par des amis ici 😉

Je tiens également à préciser que je ne considère pas mon immigration comme un échec. Nous ne sommes jamais venus en nous disant que nous nous installions au Québec pour y finir nos jours… À partir de là, j’estime juste être arrivée au bout de mon expérience québécoise. Si c’était à refaire, je referais la même chose. Je ne pense pas que certains sont “faits pour l’immigration” et d’autres non… J’ai vécu dans plusieurs pays, j’ai tenté l’aventure québécoise, j’ai adoré ça, puis j’ai appris à mieux connaitre le pays et tout ce qui va avec. Aucun pays n’est parfait, certainement pas la France, mais c’est un pays qui personnellement nous conviendra mieux 😉

 

J’aimerai bien savoir dans quel cas un enfant de moins de 2 ans avec un état urgent (car pour aller aux urgences, je suppose que c’est urgent ) reste 10 ou 15 heures à attendre ?

Oui, dans ton cas c’est bien un oui-dire. Mais j’ai pas plus envie d’épiloguer sur le sujet…

Je vois que tu as bien pris ton expérience ici.

Je décèle quand même au delà des avertissements plus ou moins superficiels que votre départ aussi bien du à l’éloignement avec la famille contre lequel on ne peut pas faire grand chose. 

 

 

“la France est devenue un Hotel” projet d’elite française depuis que tu l’as quittee l’ex ministre de la condition feminine devenue ministre de l’education nationale ou l’arabe est obligatoire le latin et le grec options. Tout en etant “la maîtresse du premier ministre de la France”. reste dans ce dernier bastion extra francophone bizarre mais encore assez proche du style de vie français. Sinon il te reste l’Afrique ou le moyen orient sans le style de vie français  :Crylol:  :flowers:

 

Euh… pas tout compris là… 😉

 

Pour les autres, merci de vos réponses.

Pour vous répondre, en vrac, oui il y a d’autres provinces. C’est vers cette solution qu’on s’orientait au début, jusqu’à ce que le manque de la famille ne commence à se faire trop sentir (c’est difficile de ne pas pouvoir laisser son ptit bout en vacances ou en week-end chez papy et mamie par exemple), ainsi que le système de santé, le coût de la nourriture, etc.

Pour ce qui est des attentes aux urgences, il ne s’agit pas de “ouï-dire” mais de témoignages vécus par des amis ici 😉

Je tiens également à préciser que je ne considère pas mon immigration comme un échec. Nous ne sommes jamais venus en nous disant que nous nous installions au Québec pour y finir nos jours… À partir de là, j’estime juste être arrivée au bout de mon expérience québécoise. Si c’était à refaire, je referais la même chose. Je ne pense pas que certains sont “faits pour l’immigration” et d’autres non… J’ai vécu dans plusieurs pays, j’ai tenté l’aventure québécoise, j’ai adoré ça, puis j’ai appris à mieux connaitre le pays et tout ce qui va avec. Aucun pays n’est parfait, certainement pas la France, mais c’est un pays qui personnellement nous conviendra mieux 😉

 

Vive la France. Mais tu peux rester au canada si le quebec ne te fait pas. Tu peux devenir grand mere et avec ton grand papy offrir une visite de tes enfants avec tes petits enfants a ses derniers :thumbsup:

 

Ce n’est pas forcement facile de faire venir des personnes âgées comme on veut…

 

mais ce que je disais elle pourrait s’endosser ce role meme si elle a plus de chance d’etre une grand-mere seule mais d’essayer de le devenir elle est majeure mamy papy ne l’ont pas encore reclame si elle a besoin d’eux ben elle peux effectivement les parrainer mais quand on est majeure mamy papy c’est le musee qu’on respecte mais qui doit se reposer.

 

Toujours autant de mal à te comprendre…

Le truc, c’est que certains ont besoin de la famille au sens plus large et on ne peut ni parrainer tout le monde ni tout le monde ne veut forcement changer de pays…

———
De seranne

donc elle est majeure qu’elle tiennes bon en attendant. “3ans et sauve qui peux” nouvelles generations. Reste reste dindyn

———
De ced01

donc elle est majeure qu’elle tiennes bon en attendant. “3ans et sauve qui peux” nouvelles generations. Reste reste dindyn

???!!
———
De seranne

 

donc elle est majeure qu’elle tiennes bon en attendant. “3ans et sauve qui peux” nouvelles generations. Reste reste dindyn

???!!

 

elle est majeure donc apte a être autonome dans une “societe libre”. Mais comme partout ailleurs c’est souvent difficile le quotidien”famille, amis, dépannage, argent ou autres”. Elle a des difficulté au bout de 3 ans seulement qu’elle essaie ailleurs. Si ses grands parents ne peuvent pas la rejoindre c’est pas grave pour l’instant au bout de 5-8 ans elle pourrait les parrainer. s’ils ne veulent pas venir “pour elle” c’est tout dit. Elle peux rester tenir bon et etre la mamy de ses petits enfants.

———
De dindy

seranne, je parlais des gds-parents de mon fils (donc mes parents) 😉

———
De Sarayoo

Selon mes stats, 90% de Francais rentrent en France dans les 10 années après leur installation.

Voilà si ca peut consoler quelques uns.

———
De Tex_

Bonjour à tous,

 

en effet Dindy tu donnes l’impression de cracher dans la soupe et on sent que tu n’as jamais choisi toi-même de t’installer au Québec: comme tu le dis tu as suivi ton mari autodidacte en informatique, pour qu’il trouve un job, pour l’argent, et pas par amour pour la vallée du Saint Laurent.

 

J’ai envie de dire qu’en même temps la météo québécoise n’est une surprise pour personne, on sait que les hivers sont longs et froids et que l’été est lourd et humide. Si tu n’étais pas au courant avant de venir tu t’es bien mal informée avant de t’installer.

 

La langue et l’accent non plus ne sont pas une surprise, certains québécois m’ont confiés être conscients de leurs lacunes grammaticales; libre a chacun, s’il pense mieux manier la langue française, de donner l’exemple en s’exprimant correctement.

 

De plus, je ne sais pas d’où tu viens en France, mais balades toi dans la rue, tu remarqueras que le niveau général de qualité de la grammaire et de la conjugaison du quidam français n’est pas flamboyant non plus.

 

Le Québec n’est pas la France, ou une région française ou une colonie etc… mais une province du Canada, ce jeune pays d’Amérique du Nord, il faut arrêter de le comparer à notre pays de la vieille Europe.

 

Tu as donc vécu ce que c’est d’être une étrangère, de ne pas être “chez toi”, tu donnes l’impression que c’est ça qui te travaille.

 

 

 

nous avons trouvé au Québec une situation professionnelle qu’on aurait eu beaucoup de mal à trouver en France

 

Quelle est ta situation professionnelle au Québec? Penses tu retrouver un job en France facilement?

 

 

 

Je croise les doigts chaque jour pour ne pas avoir à emmener mon fils un jour aux urgences après les nombreux témoignages de personnes qui y ont passé 10, 15 heures ou plus à attendre qu’on s’occupe d’eux…

 

J’avoue, j’ai souri, “les nombreux témoignages”, en ce qui me concerne c’est la première fois que j’entends qu’au Québec, une personne nécessitant des soins urgents est laissée à son triste sort durant 10, 15 heures (ou plus :D). En France, si vous vous présentez aux urgences de l’hôpital de la capitale pour un “bobo” en plein rush au milieu de personnes nécessitant des soins urgents, vous risquez en effet de patienter également 5, 10 heures (ou plus!). Le manque d’effectifs dans les hôpitaux en France est d’ailleurs la cause des manifs du personnel hospitalier annuelles que les français sont forcés d’endurer.

 

Je remarque que certains français, au Québec, parce qu’ils sont français, pensent que la priorité leur est due en toute circonstance: non, les immigrés français, suisses, boliviens, turques, coréens etc sont logés à la même enseigne au Canada.

 

 

 

Le politiquement correct, je n’en peux plus non plus etc

 

Les québécois sont polis, en effet la politesse surprend quand on vient de France, par contre il me semble qu’au contraire de ce qu’on voit en France, le client est roi, et s’il se plaint, on l’écoute, et ça en France ça s’est perdu depuis belle lurette. Une crèche arnaque? attendez que l’info se répande et dans 6 mois elle ferme.

 

On paie probablement à peu près autant d’impôts au Québec qu’en France, voire un peu plus pour certains, mais on n’est pas ponctionné au niveau patronal et personnel de la moitié de son salaire au titre des assurances maladie, chômage, retraire… obligatoires et inefficientes comme en France, ce qui permet d’être, en gros, payé deux fois plus qu’en France.

Et libre à chacun alors d’économiser s’il le souhaite, de placer son argent où il le veut. D’ailleurs les rendements des placements en général sont très bons au Canada.

Mais c’est vrai que les français ont l’habitude d’être tenus par la main pour leurs cotisations, et ça ils le paient le prix fort, parfois ils s’en plaignent puis paradoxalement, ils agitent le fantôme “des assurances maladie et sociale françaises qu’elles sont les meilleures du monde”. Non, je suis pas d’accord, elles sont chères, on nous force la main et c’est la classe moyenne qui paie à fond et qui en profite le moins, scandaleux! Si j’ai été bien couvert pour mes soins en France c’est parce que je payais cher une mutuelle de ma poche, pas grâce à la sécu.

 

Quoi qu’il en soit, je vous souhaite un bon retour en France et bien du succès à l’avenir, je ne doute pas que vous ferez valoir positivement votre expérience québécoise, notamment au niveau professionnel, malgré votre “bilan négatif” 🙂  

 

Tex.

———
De seranne

seranne, je parlais des gds-parents de mon fils (donc mes parents) 😉

okay tu es majeure donc apte a vivre sans tes parents. S’ils veulent te rejoindre vois cela avec eux+immigration canada s’ils ne veulent pas vois cela avec eux. je te parle juste entre personne majeure juste sur ce point.

———
De dindy

Bonjour Tex, et merci pour votre réponse.

Hélas, vous m’avez bien mal cernée !

en effet Dindy tu donnes l’impression de cracher dans la soupe et on sent que tu n’as jamais choisi toi-même de t’installer au Québec: comme tu le dis tu as suivi ton mari autodidacte en informatique, pour qu’il trouve un job, pour l’argent, et pas par amour pour la vallée du Saint Laurent.

 

 

 

J’aimerais que vous me citiez le passage où j’ai dit que j’avais suivi mon mari, car ça n’a pas été du tout le cas ! Nous avons choisi de venir tous les deux, et certainement pas pour l’argent comme vous l’affirmez. Vous ne me connaissez pas, et pourtant à vous entendre je suis quelqu’un qui n’a comme motivation que l’argent ! Je suis loin d’être quelqu’un de vénale, mais il est vrai que nous avons voulu trouver du travail en arrivant au Québec (ouh la, quelle honte…)

Bref, vous n’avez apparemment pas lu tous mes messages, car je ne regrette pas mon expérience au Québec… Ce pays vous convient, tant mieux pour vous, mais ce n’est pas la peine d’attaquer personnellement ceux qui ne sont pas d’accord avec vous (désolée, mais votre phrase que j’ai cité plus haut m’a choquée…)

———
De Tex_

Je ne souhaite surtout pas vous juger, chacun ses choix et où est le mal d’émigrer pour raison économique? c’est la motivation de la majorité des gens qui changent de pays, pas de honte à cela, et au Canada l’argent et posséder de l’argent ne sont pas tabou!

 

 

 

nous avons trouvé au Québec une situation professionnelle qu’on aurait eu beaucoup de mal à trouver en France. Mon mari ayant “le malheur” d’être autodidacte dans son domaine (l’informatique), il lui était presque impossible de trouver en France un emploi à la hauteur de ses compétences puisque les employeurs français ne voyaient que son manque de diplôme. Au Québec, on lui a donné sa chance.

 

Désolé mais j’ai compris à la lecture de votre post initial que vous êtes venus au Québec pour qu’il trouve une job.

 

Je suis juste agacé d’entendre toujours le même discours de la part des français qui ont juste le mal du pays, ça se comprend pas de souci, et qui pestent en quittant le Québec. Il vous suffit de dire que vous voulez un câlin et on vous le donnera 😀

 

 

 

J’aimerais que vous me citiez le passage où j’ai dit que j’avais suivi mon mari, car ça n’a pas été du tout le cas ! Nous avons choisi de venir tous les deux, et certainement pas pour l’argent comme vous l’affirmez.

 

Donc à la base, vous avez quitté la France pour le Québec pour quelle raisons si elles n’étaient pas professionnelles?

 

 

T.

———
De Shore

Bonjour Tex, et merci pour votre réponse.

Hélas, vous m’avez bien mal cernée !

en effet Dindy tu donnes l’impression de cracher dans la soupe et on sent que tu n’as jamais choisi toi-même de t’installer au Québec: comme tu le dis tu as suivi ton mari autodidacte en informatique, pour qu’il trouve un job, pour l’argent, et pas par amour pour la vallée du Saint Laurent.

 

 

 

J’aimerais que vous me citiez le passage où j’ai dit que j’avais suivi mon mari, car ça n’a pas été du tout le cas ! Nous avons choisi de venir tous les deux, et certainement pas pour l’argent comme vous l’affirmez. Vous ne me connaissez pas, et pourtant à vous entendre je suis quelqu’un qui n’a comme motivation que l’argent ! Je suis loin d’être quelqu’un de vénale, mais il est vrai que nous avons voulu trouver du travail en arrivant au Québec (ouh la, quelle honte…)

Bref, vous n’avez apparemment pas lu tous mes messages, car je ne regrette pas mon expérience au Québec… Ce pays vous convient, tant mieux pour vous, mais ce n’est pas la peine d’attaquer personnellement ceux qui ne sont pas d’accord avec vous (désolée, mais votre phrase que j’ai cité plus haut m’a choquée…)

Bonjour madame,

Après avoir lu tout vos messages, je rejoins l’analyse de certains membres que vous rentrez probablement plus pour rejoindre votre famille que pour aucunes autres raisons car le Canada est vaste et recèle beaucoup plus de possibilités que vous n’en avez essayé. Je comprend tout à fait la raison familiale et vous souhaite bonne chance dans votre future nouvelle vie. En espérant que la France que vous avez quitté et peut être un peu idéalisé (ce n’est pas une remarque désobligeante car quand on est loin on ne se rappelle que des bons moments, je me suis pris moi même à le faire sur certains sujets) soit encore la même.

Bonne continuation.

———
De seranne

Selon mes stats, 90% de Francais rentrent en France dans les 10 années après leur installation.

Voilà si ca peut consoler quelques uns.

tu as des stats bizarre.

———
De seranne

https://www.youtube.com/watch?v=u95zmgLnheQ

 

dindy tu peux essayer comme ton camarade en jeep ou avec ton char :Crylol: tu vas en profiter et le raconter a tes petits enfants la mémé payait trop cher ses impôts pépé a faillit divorcer mais on a tenu bon vos arrières grands parents on pue voir une ou deux fois par année comment nous avons réussie notre installation malgré les factures qu’on pouvait payer… :give_rose:

———
De Cherrybee

Selon mes stats, 90% de Francais rentrent en France dans les 10 années après leur installation.

Voilà si ca peut consoler quelques uns.

 

Nous ici, on est entourés d’amis Français arrivés ici au moins depuis 3 ans et qui s’y trouvent super bien. Les stats personnellles ne veulent rien dire. Tout dépend de l’endroit et du milieu où on vit, du métier que l’on exerce…. En tout cas, mon chum qui est ici depuis 93 trouve que le Québec est particulièrement envahi de Français alors qu’à l’époque ( où on avait son visa en 4 mois), c’était une denrée beaucoup plus rare. 

———
De Cherrybee

Pour vous répondre, en vrac, oui il y a d’autres provinces. C’est vers cette solution qu’on s’orientait au début, jusqu’à ce que le manque de la famille ne commence à se faire trop sentir (c’est difficile de ne pas pouvoir laisser son ptit bout en vacances ou en week-end chez papy et mamie par exemple), ainsi que le système de santé, le coût de la nourriture, etc.

Alors là, c’est l’argument imparable. Effectivement, l’éloignement de la famille est une expérience que l’on ne peut pas anticiper. On ne peut pas savoir comment on va réagir. Ca passe ou ça casse.

J’ai aussi de la famille en France, mes enfants, mes parents âgés et malades. C’est aussi difficile d’apprendre les hospitalisations et de savoir qu’on ne peut rien faire là dans l’immédiat à part téléphoner et téléphoner. On accepte de faire des sacrifices ici. Le budget et le quota “vacances” sont la plupart du temps consacrés aux séjours en France. Mais je persiste à comparer ma vie actuelle avec celle que j’aurais eue si j’étais restée. Chômeuse, aux crochets de la société, désoeuvrée, démoralisée, vivotant au lieu de vivre. Pour le système de santé, puisque vous avez des exemples de votre entourage, je vous donne le notre. Depuis que nous sommes ici, nous avons eu 5 visites aux urgences de l’hôpital, mais de vraies urgences. Soit, un début de septicémie, 2 paralysies, une pneumonie  et une crise de spasmophilie sur une fracture. Je peux vous garantir que dans ces 5 cas-là, nous n’avons pas vu la salle d’attente. Quelquefois, nous n’avons même pas eu le temps de nous faire enregistrer tellement on passait vite en consultation. 

Quant à la nourriture, je ne dois pas avoir les mêmes habitudes que vous. Nous allons peu au restaurant et achetons beaucoup de produits de base que nous cuisinons nous-même. Et là, y a pas photo La viande, le poisson, les légumes et les fruits sont quand même moins chers qu’en France. 

———
De Demina47

Ce n’est pas le Québec qui est envahi de français, mais Montréal et à la rigueur Québec. Ailleurs, tu n’en trouves quasi pas. J’ai vécu à Sorel quelques temps, il n’y avait quasi pas de français là bas.

 

Même à Montréal, dans certains quartiers, tu n’en trouves presque pas, notamment tout ce qui est quartiers anglophones.

 

les légumes et les fruits sont quand même moins chers qu’en France

 

 

Source ?

———
De Cherrybee

Ce n’est pas le Québec qui est envahi de français, mais Montréal et à la rigueur Québec. Ailleurs, tu n’en trouves quasi pas. J’ai vécu à Sorel quelques temps, il n’y avait quasi pas de français là bas.

 

 

Oui c’est vrai. C’est pour cela que je citais mon conjoint qui travaille dans le centre de Montréal. Moi, j’ai la chance de ne pas travailler dans la métropole ni d’y vivre. Dans mon équipe de travail, qui est très multiculturelle, nous sommes 4 Français d’origine pour une équipe de 30 personnes. Et aucun n’a envie de repartir. 

Au fait, pour Sorel, désormais, il y en a au moins une :). Ma meilleure amie que le travail a appelée là-bas, lol. 

———
De Demina47

J’en ai croisé là bas, mais c’est super rare, seulement deux en un an.

———
De Automne

tiens,  le retour de Caro..

———
De Jusqu_ici_tout_va_bien

Bonjour à tous,

 

en effet Dindy tu donnes l’impression de cracher dans la soupe et on sent que tu n’as jamais choisi toi-même de t’installer au Québec: comme tu le dis tu as suivi ton mari autodidacte en informatique, pour qu’il trouve un job, pour l’argent, et pas par amour pour la vallée du Saint Laurent.

 

J’ai envie de dire qu’en même temps la météo québécoise n’est une surprise pour personne, on sait que les hivers sont longs et froids et que l’été est lourd et humide. Si tu n’étais pas au courant avant de venir tu t’es bien mal informée avant de t’installer.

 

La langue et l’accent non plus ne sont pas une surprise, certains québécois m’ont confiés être conscients de leurs lacunes grammaticales; libre a chacun, s’il pense mieux manier la langue française, de donner l’exemple en s’exprimant correctement.

 

De plus, je ne sais pas d’où tu viens en France, mais balades toi dans la rue, tu remarqueras que le niveau général de qualité de la grammaire et de la conjugaison du quidam français n’est pas flamboyant non plus.

 

Le Québec n’est pas la France, ou une région française ou une colonie etc… mais une province du Canada, ce jeune pays d’Amérique du Nord, il faut arrêter de le comparer à notre pays de la vieille Europe.

 

Tu as donc vécu ce que c’est d’être une étrangère, de ne pas être “chez toi”, tu donnes l’impression que c’est ça qui te travaill

FAQ

La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l’ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d’éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!

http://www.immigrer.com/faq/

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada