Récit de notre entrevue de sélection le 5 octobre 2010 au BIQ | S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada

Récit de notre entrevue de sélection le 5 octobre 2010 au BIQ

De missvegas

Rdv à 11h au BIQ, 11h tapantes un jeune homme d’une trentaine d’années (joli garçon avec un air très doux et très gentil) vient nous chercher. Rassurées par la gentillesse de notre conseiller, nous prenons place dans le bureau d’entrevue. Nous fournissons la preuve de notre pacs, preuve qui a l’air très importante pour le conseiller.
Le conseiller (Paul je crois)nous annonce tout de suite la couleur. Le diplome de Julie (requérant principal) n’a pas été reconnu car l’école Emile Cohl (plutot renommée en France) n’ a aucune valeur au quebec… Ca s’annonce mal!

Idem pour son activité d’illustratrice indépendante qui reste très vague pour eux…
Comme on s’en doutait un peu beaucoup, on avait apporté toutes les notes d’auteur des maisons d’édition et toutes les preuves de cotisation à divers organismes de secu et vieillesse. Julie lui explique son travail et il semble rassuré par ces explications. J’interviens dans la discussion pour signaler que certaines maisons d’éditions font appel à ces talents de manières plus que régulières et que son travail est très apprécié par certains éditeurs jeunesse.

Concernant les études, il nous explique que seuls les diplomes d’états sont reconnus et que l’on a donc pas les points. Julie lui montre quand même la preuve de ces 5 années d’étude à Emile Cohl et lui explique sa formation en illustration animation et jeu video. Il semble rassuré.

Ensuite vient la question sur pourquoi et comment nous est venue l’envie du quebec? Nous expliquons alors que ca fait deux ans qu’on y pense, que l’on a pas mal d’amis qui y ont vécu qu’on a vu plein de reportages et qu’on étaient attirées par les valeurs de cette société (tres tres important pour eux) on lui explique alors que l’on a fait un voyage (il demande les preuves) et que ça nous a conforté dans cette envie, on a donc lancé les démarches. On s’est bien gardées de dire qu’on en avait marre de la france (ça aurait pu faire tache).
Ensuite petit passage d’anglais (Tell me about your job?) je vous ferai grace de notre réponse puis What’s your favorite sport? (pour vérifier qu’on parle bien en anglais et que l’on a pas appris juste la question et la réponse sur le boulot)

Ensuite on a passé un long moment à être questionnées sur nos recherches d’emploi.
Nous avons sorti toute la liste de moteurs de recherche spécialisés dans l’infographie l’anim’ et le jeu video que nous avons trouvé. Liste des boites de graphisme, d’anim etc… Il a consulté notre doc, puis nous a demandé si on avait des contacts on a répondu que oui surtout julie qui a eu qq contacts avec des éditeurs. Il nous a demandé ensuite le salaire moyen (15 à 19 dollars de l’heure)pour les métiers du graphisme, l’intitulé exact de notre poste (graphic designer). Il a vu que l’on avait bien potassé la question!

Ensuite il nous a demandé où l’on voulait s’installer : montreal. Et pourquoi montreal (petit moment de solitude pour Julie qui lui sort que c’est parcequ’on parle francais à montreal) je rattrappe tout ça en disant que c’est surtout pour le boulot car il y a un pôle important au niveau des technologies de l’information à Montreal et que l’on aime bcp la ville.
Il nous demande ensuite si on a un plan b au cas où l’on ne trouve pas de boulot dans le graphisme, on lui répond que oui. Je lui explique alors que j’ai pas mal d’expérience dans la restauration et que je sui prête à refaire du service pour payer un loyer et qu’en même temps rien ne m’empêche de continuer à cherhcer dans ma branche, julie confirme aussi.
On arrive à la fin de l’entrevue, il nous explique les valeurs communes du Quebec et nous rappelle au combien elles sont importantes pour la société quebecoise. On lui confirme qu on comprend et que l’on adhère à ses valeurs.

Il nous annonce qu’il finalise notre dossier et qu’il va bientôt nous donner la réponse. Le conseiller tape très rapidement sur son clavier puis s’adresse à nous: J ai une bonne nouvelle à vous annoncer: Bienvenue au Quebec, il nous sert ensuite la main. Toutes les deux, les larmes aux yeux, comme deux bécasses on lui serre la main en le remerciant et voilà qu’il nous tend nos csq en nous disant qu’il pense que l’on sera de bonnes candidates, il nous souhaite bonne chance dans notre projet d’immigration.
Ensuite champagne!!!

ps : pour tous ceux qui vont passer en entretien, un petit conseil rassembler le maximum de papiers (sur votre emploi, votre voyage au canada, vos recherches d’emplois…), car visiblement les conseillers apprecient d’avoir des preuves écrites des choses que l’on affirme et lorsque l’on passe l’entretien c’est rassurant de pouvoir rebondir sur les documents en cas de pannique ou de stress qui rend muet! Sinon pour vous rassurer aussi l’agent était vraiment agréable il mettait vraiment en confiance même si notre situation sentait le roussi,et qu’il nous a pas mal testé pour rattraper nos faiblesses,rien n’était fait pour mettre mal à l’aise et ça c’est la classe, ça fait du bien l’optimisme quebecois!

Avatar
FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut

Bienvenue au Canada