Question financière pour reprendre des études au Québec - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > Études universitaires > Question financière pour reprendre des études au Québec

Question financière pour reprendre des études au Québec

Question financière pour reprendre des études au Québec

Ecrit par: mary 25-08 à 11:28

je prépare déjà à l’éventualité de devoir retourner à la fac.j’ai des économies mais comment s’organiser pour pas les dilapider en moins de deux? combien une année de fac? et pour les petits boulots, je sais pas du tout quoi envisager… de plus, je crois que la formation au métier d’enseignant se fait à temps complet alors j’aurai pas de temps libre pour gagner ma vie…

———————————

Ecrit par: O’Hana 25-08 à 11:38

Salut Mary,

Pour te donner une idée, compte environ 1000 dollars par session en frais de scolarité à temps plein (environ 15 crédits par session, ce qui représente 5 cours de 3 crédits chacun pendant 15 semaines que dure la session : 5 x 3 heures de cours par semaine hors temps d’études).

Donc, pour un bacc de 4 ans (120 crédits), ça représente 6 sessions (automne et hiver) soit 6000 dollars en tout + achat de livres + photocopies + frais de subsistance (logement, nourriture, transport, etc).

1ère solution : les prêts et bourses de l’Aide Financière aux Études (www.afe.gouv.qc.ca)

2ème solution : combiner l’AFE + travail à temps partiel (genre 10 à 15 heures par semaine) histoire d’avoir moins de dettes à rembourser à la fin de tes études. Ce n’est pas les emplois qui manquent sur un campus (réceptionniste, adjointe administrative, préposé à l’accueil, etc)

3ème solution : espérer une aide du fédéral. La seule accessible au Québec à ma connaissance c’est la bourse du millénaire à laquelle tout étudiant est automatiquement admissible lorsqu’il s’inscrit à un programme. Mais rares sont ceux qui l’obtiennent et cette bourse est surtout une bourse en récompense de performances scolaires (bourse d’excellence)

4ème solution : faire le tour de toutes les bourses privées offertes par des fondations ou des instituts (comme la fédération québécoise de la recherche scientifique). Mais elles s’offrent surtout pour les 2ème et 3ème cycle car ils font de la recherche dans leurs études.

5ème solution : contacter le Ministère de l’Éducation et le Ministère des Affaires Étrangères en France pour des bourses pour des études à l’étranger. Mais si tu viens ici à titre de résidente permanente, je ne sais pas si tu seras admissible.

6ème solution : étudier à temps partiel. Ca rallonge tes études (surtout pour un bacc de 4 ans) mais au moins, ça devient plus gérable financièrement.

Si je pense à d’autre chose, je posterai un autre message,

———————————

Ecrit par: bogi 25-08 à 11:41

Salut,

bon effectivement c’est une bonne question, a laquelle j’aimerai aussi avoir une reponse.

Moi aussi je prepare mon immigration. Il est vrai que je suis ingenieur info, mais comme apparement je ne trouverai pas un boulot dans ma specialite, je me prepare a devenir enseignant…

J’ai entendu dire qu’a Toronto il y a une grande penurie d’enseignent Francophones…

Quelqu’un aurait-il des infos sur ce point??

———————————

Ecrit par: mary 25-08 à 11:46

Merci O’Hana!! Mais ne penses-tu pas que je pourrai peut-être être admise en 3è ou 4è année? je rêve peut-être je sais.J’ai une Maitrise d’anglais et lors de mon entretien, le conseiller m’a dit que ma préparation du CAPES(cours de pédagogie) ne serait pas compter dans mes crédits acquis.donc, je devrais peut-être rattrapper mon retard dans ce domaine.la plupart des forumistes profs ou instits disent qu’il nous faut retourner un an à la fac…je suis pas sûre alors tes infos m’aideraient.
autre question,pour enseigner l’anglais en primaire faut-il aussi le permis d’enseigner?

Ma solution réside dans l’obtention du CAPES! que je vais repasser cette année..

———————————

Ecrit par: O’Hana 25-08 à 12:14

Salut Mary,

QUOTE: Mais ne penses-tu pas que je pourrai peut-être être admise en 3è ou 4è année?

À ma connaissance, ça, ça sera à la libre et entière discrétion du département d’enseignement (et donc de l’université) où tu voudras aller. Certaines universités pourront se montrer flexibles, d’autres seront vraiment “by the book” (appliqueront la règle à la lettre sans tenir compte de ta formation antérieure ni de tes expériences professionnelles) : c’est là un avantage du système universitaire (pas de règle absolue) mais aussi un inconvénient car ce qui est possible à l’UQÀM par exemple ne le sera pas nécessairement à Sherbrooke alors qu’on parle du même bacc aboutissant à la même profession.

QUOTE: la plupart des forumistes profs ou instits disent qu’il nous faut retourner un an à la fac…

C’est ce que je constate aussi autour de moi et cela tourne souvent autour de deux impératifs : les cours de pédagogie (surtout depuis la dernière réforme) et les stages de maîtrise professionnelle en milieu scolaire.

QUOTE: autre question,pour enseigner l’anglais en primaire faut-il aussi le permis d’enseigner?

Pour enseigner au primaire et au secondaire, quelque soit la matière enseignée, cela prend obligatoirement un permis d’enseigner au Québec, pas de dérogation malheureusement. D’ailleurs, depuis l’année dernière, cela prend aussi un permis pour enseigner au secondaire professionnel, ça réglemente de plus en plus …

Peut-être le sais-tu déjà, mais dans ton domaine, cela prend le BEALS (Bacc en enseignement de l’anglais en langue seconde). Une recherche sur Google avec ce terme devrait te donner des résultats pertinents je pense.

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/
Haut

Bienvenue au Canada