Quartiers craignos à Montréal ? - Immigrer.com
mercredi , 29 mai 2024
Accueil FAQ Quartiers craignos à Montréal ?
FAQMontréal, quartiers, banlieues

Quartiers craignos à Montréal ?

1
0
(0)

Quartiers craignos à Montréal ?

Ecrit par: Gloup! 25-05 à 13:14

Salut,

on vient de me proposer d’habiter dans une maison à Hochelaga, pas très loin du parc olympique.
Une de mes amies a manqué s’étrangler quand je lui ai dit ça et m’a fait remarquer que c’était un quartier très dangereux…
Pourrais-je avoir vos avis en toute objectivité ?

—————————————-

Ecrit par: C-bastien 25-05 à 14:02

Près du parc olympique?? craignos?? lol…
Si je me trompe pas le CEGEP maisoneuve n’est pas loin…
Station de métro pix9 pas tres loin du biodome …
Lol c’est un quartier que j’ai pas mal fréquenté en effet biodome le gros cinéma a côté du biodome puis le cegep de maisoneuve savais tu que c’été l’un des meilleurs voir le meilleur cegep public de montréal.
En revanche c’est un quartier peu cher ca c”est vrai mais de la a dire que c’est creignos !!! lol j’habite paris donc si tu veux que je compare au niveau délinquance je dirais le 15 eme !! lol
J ai pas tout vus mais bon de la a dire que c’est craignos ….

—————————————-

Ecrit par: lissou 25-05 à 19:24

Salut Gloup!

pour ma part, je suis en colocation à Hochelaga, à quelques min du métro PIE IX. Je ne trouve pas que ça craint.

La ville de Montréal est une ville très sûre. Les dernières stat passées sur le forum vont plutôt dans ce sens là.

Faut bien sûr pas tenter le diable, mais personnellement, je ne me suis jamais sentie autant en sécurité, comparé à la France, où je ne sortais jamais seule le soir (j’ai peut-être un petit côté parano, je l’admet ).

Le quartier n’est pas exceptionnel, mais avec les transports en commun, t’es pas loin du centre ville, tu as le parc maisonneuve et le jardin botannique (trèèèèès agréable) à proximité, et des épiceries pas trop cher, des CLSC, des salles de sport, etc… Et effectivement des prix de logement abordables.
Tout pour être heureux !!!

Donc à mon avis, pas de crainte à avoir.

Voilà, j’espère que mon opinion te rassurera. Si tu veux avoir d’autres infos sur le quartier et que je peux te renseigner…

Si tu décides de t’y installer, eh bien … bienvenue dans le quartier

—————————————-

Ecrit par: benoray 25-05 à 19:45

Salut Gloup!
Le quartier Hochelaga n’est pas dangereux, encore moins près du parc olympique. Voila 9 mois que je suis juste en face de la station de métro pie9 et je n’ai jamais eu à me plaindre du quartier. Il m’arrive parfois de rentrer tard en métro et je n’ai pas de sensation de peur.
Très tranquille, à 10 minutes à pieds du marché maisonneuve très charmant pour acheter légumes, poissons, pains…

Je dois déménager début juillet et je reste dans le quartier tellement je suis content d’y habiter. En plus les loyers sont moins chers que dans le reste de Montréal donc je le conseil à tous

—————————————-

Ecrit par: Zogu 25-05 à 20:30

Il y a certains secteurs dans Hochelaga qui sont plus dangereux. Comme il y a certains secteurs dans Saint-Michel, Côte-des-Neiges, Montréal-Nord… et dans Rosemont, même!
Mais globalement, aucun quartier de Montréal n’est réellement “craignos”.
Y’a pas de Bronx icitte.

—————————————-

Ecrit par: cherry 25-05 à 22:50

Le seul quartier que je vous déconseillerais fortement, c’est Montréal-Nord, particulièrement dans le coin de la rue Pascal. Sur cette rue, c’est le far west, la police intervient presque tous les jours et je plains ceux qui y habitent.

Pour le quartier Hochelaga, vaut mieux habiter au nord de la rue Sherbrooke. Plus au sud, dans le coin de la Ste-Catherine, ça craint plus. Encore là, tout ça est bien relatif.

—————————————-

Ecrit par: prune 25-05 à 23:03

Nous avons habité Cartier/Ontario et après un meurtre dans ma cour qui m’a fait accoucher , un policier en arme sur mon balcon et un autre en bas pointant son arme du côté de ma cuisine (j’ai dit à ma mère : “couche toi vite” et elle a comme plongé par terre ) , nous avons décidé de déménager du côté de la Place Versailles / Métro Radisson (pas mal plus calme).

Regardez quand même le coin où vous allez, mais Montréal n’est pas une ville très dangereuse.

—————————————-

Ecrit par: cherry 26-05 à 1:57

Prune, j’habite tout près, à quelques rues de là!

J’ai pensé relater les scènes dont j’ai été témoin dans le coin, mais je ne voulais pas installer un climat de terreur. Or comme ton intervention va dans ce sens: présence de prostituées paumées, des femmes comme des travestis (il y en a une qui est carrément montée dans la voiture que j’occupais avec un ami, stationnée en face de chez moi, alors que nous parlions tranquillement! ); présence de clients cochons pour ces mêmes prostituées (plusieurs m’ont abordée espérant que j’en sois une, un m’a même suivie jusqu’à chez moi en klaxonnant comme un malade! ); un hold up avec mort à l’arme à feu au dépanneur d’à côté (je travaillais aux nouvelles quand j’ai appris… la nouvelle! ); des junkies qui se cachent à peine pour se piquer (l’un d’eux a menacé le proprio de mon dépanneur avec une seringue); une tentative d’entrée par infraction chez ma voisine d’en bas alors qu’elle y dormait (il a essayé de déboiter sa porte patio et son chien a heureusement aboyé! ); un autre éventuel voleur que j’ai surpris en train d’escalader la clôture de ma cour un soir; une femme qui se fait assommée par derrière et volée son sac en plein jour, sur la rue voisine de la mienne; trois lettres de la police nous indiquant que notre quartier est une cible de choix pour les voleurs et que nous devrions faire attention; incendie criminel dans un bar tout près (malheureusement, ce sont les logement au-dessus qui ont été complètement détruits); des revendeurs de drogues; des squeegees; des B.S. ou pas loin (traduction libre: pauvres, illettrés, vulgaires); sans oublier le repaire des Rock Machines (motards affiliés aux Hells Angels), qui a carrément explosé au coin de ma rue il y a une douzaine d’années…

Bref, évitez les abords du Pont Jacques-Cartier (des junkies se shootent sous le pont), c’est-à-dire le quadrilatère entre Papineau et De Lorimier (axe Nord-Sud) et Sainte-Catherine et Ontario , voire Sherbrooke (axe Est-Ouest), et particulièrement les abords de la rue Ontario, à partir de Papineau en allant vers l’Est. C’est une sorte de zone tampon. En tout cas pour ma part, plus je monte vers le Nord ou me dirige vers l’Ouest, plus je me sens en sécurité.

Mais bon, j’ai survécu, on développe un 6ème sens et on cerne les gens potentiellement dangereux assez vite. Ça fait 8 ans que je vis là et tous mes voisins sont clean. Parfois, on se trompe aussi et on voit des voleurs où il n’y en a pas: j’ai envoyé la police chez quelqu’un à 1h30 du matin, où j’avais cru voir de la lumière provenant de lampes de poche, de l’autre côté de la ruelle. Or, je me suis complètement gourée et un vieux dans la soixantaine, nu comme un ver et qui dormait, a été réveillé par la police! La honte…! Le hic, c’est que j’étais dans un état second et je les ai envoyé dans le mauvais logement! Et la lumière qui émanait du bon logement, selon mes voisins de pallier: un couple gai qui prenait des photos suggestives…!

—————————————-

Ecrit par: Mel 26-05 à 4:04

Euhhhh et la rue Rachel Est et la rue Saint-Denis?

—————————————-

Ecrit par: chouchou22 26-05 à 6:14

il est génial ton quartier en fait ! ! Il ne se passe pasa utant de choses vers chez moi

—————————————-

Ecrit par: bencoudonc 26-05 à 7:40

Bon, que lues commentaires :

1) En réponse à Mel : Rachel Est et St-Denis, c’est le coeur du Plateau. Pas de problème (enfin pas plus qu’ailleurs dans un quartier achalandé en pleine ville) par contre, un logement SUR St-Denis j’y penserais à deux fois: très bruyant.

2) Hochelaga Maisonneuve : grosso modo, au Nord d’Ontario et particulièrement, disons, entre de Rouen et Sherbrooke, c’est plutôt correct. En général, quartier ouvrier décent, en pleine transformation. Il y a des rues fort jolies avec de grands arbres, des parcs, des jardins fleuris devant les maisons, etc. Au Sud d’Ontario ça craint pas mal plus. Dans les environs du CEGEP de Maisonneuve, il y a des coins très bien.

3) Si vous pensez acheter dans le coin ça peut être un très bon investissement (les maisons sont encore abordables et le quartier est, comme je le disais, en pleine transformation). Par contre il faut absolument faire inspecter par un professionnel qualifié (le mettre comme condition sur votre offre d’achat). Après avoir visité beaucoup d’immeubles dans le coin, j’ai constaté que la qualité de construction était plus inégale qu’ailleurs. Certaines maisons des années cinquante sont construites moins solidement que les maisons traditionnelles de la fin du 19e-début du 20e siècle (matériaux de moins bonne qualité) ; et même les maisons anciennes sont parfois construites moins solidement que leurs contemporaines du Plateau ou d’ailleurs. Le quartier était peut-être plus pauvre à l’époque et la qualité des matériaux s’en ressent. En particulier faites reviser les fondations, les poutres et solives de la cave, et les parements de brique. Dans ce dernier cas, les problèmes peuvent être arrangés (moyennant une somme assez considérable quand même) mais si les fondations ou le carré de madriers ont des problèmes majeurs, mieux vaut fuir en courant.

—————————————-

Ecrit par: lissou 26-05 à 8:38

Ben , j’habite rue Ontario Est, à la limite du boulevard Pie IX. Je trouve que ça va…. J’entend parfois un peu de rodéo sur le boulevard Pie IX…. Mais pas souvent…

—————————————-

Ecrit par: cam&leon 26-05 à 8:41

On a acheté un appart au coin de Frontenac et Sainte Catherine, RAS pour l’instant, ya même de la vie tous les soirs en face de chez nous avec un terrain de baseball fréquenté par des clubs.

Pas de prostituée par là, elles sont plus au nord ou plus à l’est.
Bref, les quartiers changent

—————————————-

Ecrit par: stadak 26-05 à 8:54

Dites-donc, vous n’avez pas pensé à venir vivre à Québec ?

—————————————-

Ecrit par: prune 26-05 à 10:05

Ouais, pis vous à Québec, c’est tranquille ?

Remarque, là où je suis, il ne se passe pas grand chose non plus, à part la tondeuse du voisin qui ne démarre pas (c’est la grosse affaire de la semaine ici !!)

—————————————-

Ecrit par: stadak 26-05 à 10:16

Moi ? Réveiller la rivalité Montréal – Québec ?

Vous voulez rire !

Mais non.

En aucun cas n’envirais-je les charmes de Montréal. Écoutez là. Faut être réaliste. Des flaques de sang dans les centres commerciaux, des bandits grimpés sur les clôtures, des pitounes assises dans votre char dès que vous avez le dos tourné, des coups de feu à l’emporte pièce…

Non vraiment, je déclare forfait.

On a bien une couples de squeegies, des punks qui trainent sur la Place d’Youville mais sinon, vraiment, blague à part, Québec n’est pas à la hauteur. La grande ville, c’est Montréal, j’avoue. Québec est une ville trop tirée quatre épingles pour être dans la course.

Les bandits s’y tapochent avec courtoisie, les voleurs respectent les interdits de passage, et les pitounes demandent la permission avant d’entrer dans votre char. Snobs, je vous dis. Tous snobs.

Allez, je passe aux aveux, pour être certain de ne pas passer pour un niaiseux.

Je le sais bien qu’il y a moult endroits supers à Mtl.

C’étaient des blagues.

—————————————-

Ecrit par: stadak 26-05 à 10:49

Alors là, je dis: attention. Avant de venir à Québec, faut être prévenu. La plupart tombe sous le charme. Dangereux, ça, le charme. Québec la froide, la secrète, la séductrice, invite à la prudence. Sa copine de l’autre bout de la 20, là, la grande soeur qui a plus de vécu, elle est plus prévisible, elle a plus de linge étriqué dans son coffre, elle connait plus d’endroits étranges, non recommandables, elle a plus de p’tis copains qui ont faits les quatre-cent coups, elle respire plus l’Amérique jazzée et sirupeuse.

La séductrice du Cap Diamant, quant à elle, affiche ses beaux vêtements et aime parader.

Mais peut-être a-t-elle une double vie, connue de ses seuls confidants.

—————————————-

Ecrit par: bencoudonc 26-05 à 10:55

Sans parler de tous ces érudits qui manifestent pour Jeff Fillion. J’avoue qu’un tel raffinement, ça intimide un peu

Changement de sujet, vous avez maintenant l’électricité là-bas, ou pas encore ?

—————————————-

Ecrit par: prune 26-05 à 10:59

Oui la Ville de Québec est très jolie, mais aussi très ennuyeuse…..

—————————————-

Ecrit par: stadak 26-05 à 11:32

Ah oui, c’est vrai, Jeff Filion. Bien quoi, on a bien le droit d’être colons comme tout le monde, de temps à autres, non ?

Et puis, après tout, c’est grâce à nous qu’il y aura eu jurisprudence pour faire taire les imbéciles.

L’électricité ? Où ça, à Québec ? Bien voyons donc. C’est une vieille ville, Québec Ville. Lampes à l’huile partout, mon ami. Même dans les tours à bureaux. Vous n’avez jamais remarqué, le soir, par les fenêtres des 30 étages du Complexe G ? On voit les gardiens de sécurité qui éteignent les bougies à la brunante, jusqu’au dernières fenêtres de l’Observatoire de la Capitale qui dominent les allées de réverbères de la Grande Allée.

Ah le charme bucolique de la Nouvelle-France…

Un peu plus et on ne serait pas surpris de voir apparaître Jean Talon à la porte, quand on y frappe amicalement, venu faire le tour des chaumières pour s’enquérir de la situation des censitaires. Mais qui pourrait bien confondre Jean Talon avec un Témoin de Jéhovah ? Eh oui, il y en a jusqu’à Québec. Ils ont trouvé le chemin, jusqu’ici, au terminus du Chemin du Roy.

Et que Dieu ait pitié des malheureux parmi eux qui d’aventure s’égarent du côté du Village Huron. On y écorche vif les imprundents dont les scalps sont exposés au Musée du Visage Pâle, à l’ombre des teepees.

C’est ça Québec: la vraie vie rustique et ancestrale du bon vieux temps oublié.

—————————————-

Ecrit par: Zogu 26-05 à 11:36

Eh bien quand je suis allé à Québec les 2 dernières fois (pour des invitations à des lectures au Tam-Tam Café), j’ai remarqué qu’il y avait beaucoup de punks et de jeunes “de la rue”, près du terminus d’autobus et sous les viaducs de l’autoroute tout près.
Par contre ils n’avaient pas l’air trop malcommodes!

—————————————-

Ecrit par: parati 26-05 à 13:50

Hochelaga Maisonneuve, j’adore.
J’ai bien regretté le quartier quand j’ai du déménager et que je me suis retrouvée à Rosemont.
J’habitais sur Cuvillier entre Rouen et Hochelaga. Metro Joliette. Aucun problème.
En plus on trouve de tout dans le quartier, le marché Maisonneuve est génial et durant l’été le samedi matin, il y a des petits producteurs qui viennent vendre leur production, le boucher du marché est super sympa et en plus il y a un première moisson (miam miam pâtisserie, pains, charcuteri…)
Sur Ontario vers le 3700, il y a un super magasin de bonbons Oscar, si je me souviens bien, chocolat pas cher pour Pâques.
Centre sportif du parc olympique est très bien (les profs super sympas).
Plusieurs montréalais m’ont dit que ce quartier allait devenir un nouveau plateau.
Le prix de l’immobilier est en train de grimper dans le quartier.

La seule chose que j’ai à reprocher ou mieux à la STM, c’est quand le metro ne fonctionne pas, le service de bus n’est pas renforcé et attendre 20 minutes ou plus par -25°, je n’ai pas trop apprécié.

—————————————-

Ecrit par: Zogu 26-05 à 14:13

QUOTE
J’habitais sur Cuvillier entre Rouen et Hochelaga. Metro Joliette. Aucun problème.

Wow!!! Moi j’ai habité sur Cuvillier entre Hochelaga et Sherbrooke. Un très beau petit coin, calme et avec des arbres.
J’aimais bien aller au Jardin Botanique, dans les boutiques sur la rue Ontario (dont une boutique de produits du terroir et une boutique de vêtements “Groggy”), au marché Maisonneuve et au gym Serge Moreau.
De plus le métro à proximité était vraiment pratique.

—————————————-

Ecrit par: stadak 26-05 à 15:00

Québec, eh oui, c’est une ville plate.

De même comparerais-je Orléans et Paris, où j’ai vécu en une égale part de ma courte vie française.

Paris était bien plus tripante. Bien plus vivante. Bien plus l’fun. Ah le Canal St-Martin. Ah les librairies à n’en plus finir de St-Michel. Ah Place St-Sulpice. Ah les bords de Seine. Ah l’Opéra garnier. Ah les boutiques rue de Rennes. Ah! Et pourtant.

Et pourtant, mes plus beaux souvenirs avec ma fille, ce sont les dimanches matin au parc Pasteur. À Orléans. Orléans la snob. Les “Chiens d’Orléans”.

Paris avait bien plus à offrir. Dont le stress. Le maudit stress.

Ça, à Montréal, heureusement, y’en a moins.

Mais quand même.

Mes propos ont un rapport avec ce fil que j’ai partiellement détourné sur Québec, vilain que je suis. Ma chère Québec, qu’il est si simple de traiter de “plate”.

Parce que, revenu de France, j’avais choisi Montréal. Pour le boulot. Plus de fric. C’était ça le target.

Et ma parenté montréalaise m’avait trouvé un appart “super” près de Pie IX et Jean-Talon. Appart minable. Derrière, il y a avait un petit parking adjacent à un petit centre commercial. Un petit rectangle d’asphalte qui aurait été le terrain de jeu de ma fille à la garderie.

L’horreur.

Il n’y a bien sûr pas que cela à Montréal. Mais pour goûter à prix raisonnable les joies du centre-ville, c’était ça, quand je suis revenu de France. Mais c’était à près d’une demi-heure d’auto du Plateau, tout de même. Le temps qu’il faut de n’importe où à Québec pour atteindre les berges du fleuve.

Donc, finalement, ce fut Québec. Retour à la case départ. Retour un soir d’hiver à la quiétude floconesque de la Grande Allée qui avait l’air endormie, comparée à l’exubérance de la rue Sherbrooke que j’Avais quittée 3 heures plus tôt. Une quiétude plutôt inquiétante, dois-je dire. Comment ? C’était, ça, ma ville que j’avais quittée un an plus tôt pour l’autre capitale, la capitale lumière ? Une ville qui semblait morte quand on l’abordait depuuis Montréal, où j’avais eu le temps, après deux mois de transit, de m’acclimater à l’animation de la métropole.

Et puis le rythme est revenu nous chercher. Le ryhtme d’une ville qui est branchée sur son fleuve, sur ses montagnes, sur son âme. De la verdure en masse pour ma fille. Et du boulot. Le fric perdu a été compensé par une hypothèque bien moindre que celle qu’eut exigé la même maison à une heure (quand les ponts collaborent) du centre-ville de Montréal.

Tout a un prix, c’est certain. La platitude de Québec donne droit à un rabais sur le coût de la vie et, par extension, à la quasi certitude de ne pas risquer de s’établir dans un quartier dangereux, à moins de le faire vraiment exprès.

Bon, fin de la digression.

Je vais vous laisser tranquilement séparer le bon grin outremontais de l’ivraie rosemontois.

Montréal, c’est quand même une ville tripante, vous savez.

C’est juste que j’aime trop la mienne.

“Ces Québécois qui aiment trop Québec” – Ça ferait un bon titre, vous ne trouvez pas ?

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 0 / 5. nombres de votes: 0

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

Écrit par
FAQ

La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!

%s commentaire

  • Ma fille doit déménager à Montreal pour ses études, elle a trouvé un appartement sur Ste-Catherine est dans Hochelaga-Maisonneuve.
    Est-il dangereux pour une jeune femme de circuler le soir dans ce quartier?
    Merci pour vos réponses

  • Centre Éducatif

    Publicité

    Les plus lus récemment

    Publicité

    Abonnez-vous à notre Newsletter

    S’abonner

    Publicité

    Les plus commentés récemment

    Derniers commentaires

    Discussions en cours

    Articles similaires

    Document officiel : Équivalence des diplômes France Québec

    4.9 (3208) Tableau comparatif études France – Québec Équivalence des diplômes entre...

    Devenir policier au Canada, comment faire ?

    4.7 (23) Bonjour, Actuellement je suis en France et je suis gendarme...

    Amener ses lapins nains au Canada

    5 (2) Voici un guide simplifié pour emmener des lapins au Canada...

    >
    Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
    © 2024 immigrer.com