Postuler à distance

Postuler à distance

De stylo

Bonsoir à tous

 

Je voudrai  juste savoir comment s’y prendre pour rechercher et trouver du travail avant d’arriver sur le territoire canadien ?

 

Ou encore y a t-il des organismes qui aident dans la recherche du travail des nouveaux arrivants ?

 

Merci d’avance pour vos reponses

———

De Blueberry

Bonsoir à tous

 

Je voudrai  juste savoir comment s’y prendre pour rechercher et trouver du travail avant d’arriver sur le territoire canadien ?

 

Ou encore y a t-il des organismes qui aident dans la recherche du travail des nouveaux arrivants ?

 

Merci d’avance pour vos reponses

 

Il n’y a pas d’organismes qui peuvent t’aider à trouver un emploi à distance.

Pour espérer trouver un employeur qui voudra bien t’aider dans les démarches, il faut avoir un profil où il y a pénurie de main d’œuvre.  

———

De Kiyomasa

Bonjour.

J’ai essayé pendant un moment, plusieurs mois en fait et j’ai eu 3 entretiens via Skype ou Google hangout. Je me suis résigné à prendre le risque de chercher sur place.

 

Ceux qui obtiennent un visa de travail temporaire avant d’être sur le territoire sont, à mon sens majoritairement des échanges et accords entre société. Le faire tout seul, c’est possible mais alors il faut vraiment de la chance.

———

De caroline77

B

Ceux qui obtiennent un visa de travail temporaire avant d’être sur le territoire sont, à mon sens majoritairement des échanges et accords entre société. Le faire tout seul, c’est possible mais alors il faut vraiment de la chance.

 

Ou une minorité de professions. Par exemple sur pôle emploi international, on trouve quelques annonces pour le Canada. Mais c’est une miette, on est d’accord…

———

De kuroczyd

Bonjour.
J’ai essayé pendant un moment, plusieurs mois en fait et j’ai eu 3 entretiens via Skype ou Google hangout. Je me suis résigné à prendre le risque de chercher sur place.
 
Ceux qui obtiennent un visa de travail temporaire avant d’être sur le territoire sont, à mon sens majoritairement des échanges et accords entre société. Le faire tout seul, c’est possible mais alors il faut vraiment de la chance.

J ai obtenu en PTT suite à une offre sur pôle emploi international suivi d entrevues Skype (et une rencontre avec le recruteur aux journées Québec a Paris )-> c est possible mais on m à dit que c était effectivement rare.

———

De zygolux

Si tu n’es pas trop pressée, tu peux aussi faire les démarches de RP et chercher un travail à distance, une fois que tu as la résidence… sans pour autant déjà résider au Canada.

Comme dans tous les pays du monde, moins les employeurs ont de démarches à faire, plus il te sera facile de trouver un poste.

———

De stylo

Merci à tous

Je me rends compte que c’est pas évident d’avoir du boulo à distance.

je suis en fin de procéssus d’immigration mon époux et moi et notre delai pour être sur le territoire canadien est pour août 2014 pour repondre de zygolux.Et s’il y a une petite chance,

Ma question est la suivante: quelle démarche entreprendre de façon concrete pour espérer trouver du boulo avant notre arrivée.

Merci pour votre retour

———

De Cherrybee

Réponse très simple: c’est pratiquement impossible

———

De Pandore

Moi, je l’ai fait 🙂 mais quand je lis les différents témoignages, j’ai l’impression d’être un ovni, donc tu peux tenter (je te garantie que ça marche :tongue:) mais ne compte pas trop là-dessus et poursuis ta demande de RP. Comme dit plus haut il faut de la chance, mais pas seulement : je fais partie des métiers recherchés (informatique), j’ai un niveau de diplôme élevé (mais je n’ai pas fait reconnaitre mes titres), j’ai une expérience professionnelle importante, j’ai travaillé dans plusieurs entreprises différentes (ici, passer plus de 5 ans dans la même entreprise, c’est suspect), j’ai beaucoup bougé en France (ici ça plait, passez toute sa vie dans la même ville et vouloir soudainement partir à 7000km inquiète les recruteurs), je ne voulais pas immigrer à n’importe quelle condition et je savais très bien ce que je voulais, je pense qu’en entretien ça s’est senti. J’ai eu 3 propositions fermes avant d’arriver, les salaires allant du simple … au triple !

Bonne chance et dis-toi que même si il y a peu d’élus, ils existent ! :search:  

———

De Cherrybee

Eh oui, Pandore. Vous, vous étiez le profil idéal pour les recruteurs :smile:. Mais c’est tellement rare. J’ai vu la profession de Stylo, conseiller commercial, on ne peut pas dire que c’est un métier hyper rare.

———

De stylo

Oui c’est certain que ma profession n’est pas rare mais fait quand même partir des métiers les plus demandé encore  et j’espère que ça le sera avant notre arrivée sur place.

 

J’ai une dizaine d’années d’expérience dans le commercial et je suis actuellement Responsable Commerciale dans une société d’assurance de la place.

 

J’espère  vraiment continuer de travailler dans mon domaine.

 

Je pense quand même que je vais tenter le coût et plus je ne perd rien à essayer n’est ce pas ?

 

Pandole, puis-je savoir les démarches à entreprendre pour postuler à distance et comment s’y prendre ?

 

Merci d’avance.

———

De Puda

Comme si vous étiez en France ! Vous allez sur Workopolis, Monster, Indeed et Linkedin et vous postulez ! Ou alors vous regardez des entreprises qui vous intéressent et vous envoyez en candidature spontanée.

 

Comme l’ont dit beaucoup de forumeurs, vos chances sont hyper faibles. Style – de 2 %. Mais bon, sait on jamais ! Et effectivement, votre métier n’est pas du tout en pénurie.

———

De jeunesfrancequebec

Bonjour!

 

Vous pouvez vous inscrire aux journées Québec (http://www.journeesquebec.gouv.qc.ca/) ou au forum de l’emploi Destination Canada (http://www.destination-canada-forum-emploi.ca/accueil.php), des recruteurs viennent en France pour rechercher des professionnels chaque année.

 

Vous pouvez aussi aller faire un tour sur le site de Pôle-Emploi international (http://www.pole-emploi-international.fr/), il y a plusieurs offres d’emploi au Canada.

———

De stylo

C’est super sympa à vous pour vos liens ! :thumbsup:

Merci beaucoup !!!

Et comme vous l’avez si bien dit Puda, ne sait-on jamais ? car comme on le dit  « Qui ne tente rien , n’a rien ! »

:biggrin2:

Je me lance!!!!!!

———

De martindubours

Bonjour !

 

Pour postuler depuis la France, quelques petits conseils

– Adapter son CV au format Canada en savoir plus 

– Se constituer son réseau professionnel, en effet 70% des annonces sont dites cachées : comment utiliser linked in

– Et enfin voilà la liste des principaux sites spécialisées : la liste 

 

Let’s GO 🙂

———

De stylo

Merci martin mais je ne vis pas en france mais plutôt en Afrique pour le moment.

Je prends tout de même bonne note des conseils et liens que vous me donnez.

C’est gentil !!!

———

De Cherrybee

Oui c’est certain que ma profession n’est pas rare mais fait quand même partir des métiers les plus demandé encore  et j’espère que ça le sera avant notre arrivée sur place.

 

J’ai une dizaine d’années d’expérience dans le commercial et je suis actuellement Responsable Commerciale dans une société d’assurance de la place.

 

J’espère  vraiment continuer de travailler dans mon domaine.

 

Je pense quand même que je vais tenter le coût et plus je ne perd rien à essayer n’est ce pas ?

 

Pandole, puis-je savoir les démarches à entreprendre pour postuler à distance et comment s’y prendre ?

 

Merci d’avance.

 

Bien sûr qu’il faut tenter le coup. On ne sait jamais. Mais ne comptez pas trop là dessus. Ils vont, comme d’habitude vous opposer votre manque d’expérience québécoise. Vous savez, cette attitude a un nom ici. Ça s’appelle « être moumoune » 🙂

———

De Wan186

Moi, je l’ai fait 🙂 mais
quand je lis les différents témoignages, j’ai l’impression d’être un
ovni, donc tu peux tenter (je te garantie que ça marche :tongue:)
mais ne compte pas trop là-dessus et poursuis ta demande de RP. Comme
dit plus haut il faut de la chance, mais pas seulement : je fais partie
des métiers recherchés (informatique), j’ai un niveau de diplôme élevé
(mais je n’ai pas fait reconnaitre mes titres), j’ai une expérience
professionnelle importante, j’ai travaillé dans plusieurs entreprises
différentes (ici, passer plus de 5 ans dans la même entreprise, c’est
suspect), j’ai beaucoup bougé en France (ici ça plait, passez toute sa
vie dans la même ville et vouloir soudainement partir à 7000km inquiète
les recruteurs), je ne voulais pas immigrer à n’importe quelle condition
et je savais très bien ce que je voulais, je pense qu’en entretien ça
s’est senti. J’ai eu 3 propositions fermes avant d’arriver, les salaires
allant du simple … au triple !

Bonne chance et dis-toi que même si il y a peu d’élus, ils existent ! :search:  

Bonjour Pandore! Dans quel domaine informatique?

———

De Pandore

 

Moi, je l’ai fait 🙂 mais
quand je lis les différents témoignages, j’ai l’impression d’être un
ovni, donc tu peux tenter (je te garantie que ça marche :tongue:)
mais ne compte pas trop là-dessus et poursuis ta demande de RP. Comme
dit plus haut il faut de la chance, mais pas seulement : je fais partie
des métiers recherchés (informatique), j’ai un niveau de diplôme élevé
(mais je n’ai pas fait reconnaitre mes titres), j’ai une expérience
professionnelle importante, j’ai travaillé dans plusieurs entreprises
différentes (ici, passer plus de 5 ans dans la même entreprise, c’est
suspect), j’ai beaucoup bougé en France (ici ça plait, passez toute sa
vie dans la même ville et vouloir soudainement partir à 7000km inquiète
les recruteurs), je ne voulais pas immigrer à n’importe quelle condition
et je savais très bien ce que je voulais, je pense qu’en entretien ça
s’est senti. J’ai eu 3 propositions fermes avant d’arriver, les salaires
allant du simple … au triple !

Bonne chance et dis-toi que même si il y a peu d’élus, ils existent ! :search:  

Bonjour Pandore! Dans quel domaine informatique?

 

Aucun en particulier. Je suis team manager (équivalent de directeur informatique en France) donc nécessairement généraliste. Des profils qui marchent bien aussi c’est business analyst ou scrum master.

Vu ton métier, j’imagine que ce sont des domaines qui ne te sont pas étrangers :tongue:

———

De veniziano

Tu peux toujours appliquer à distance si le moment de ton départ est proche, c’est même conseillé.

———

De immigrer.com

Nous avons une rubrique FAQ sur cette question :

http://www.immigrer.com/faq/rubrique/Chercher-travail-de-letranger-visa-touriste.html

———

De stylo

C’est sur qu’ils vont nous parler encore de manque d’expérience quebécoise :crying: nous le lisons sur le forum.

Et je me demande bien pourquoi quand on sait que les immigrants ont en général une bonne expérience proféssionnelle qu’ils sont prêts à mettre au service des sociétés canadiennes .

———

De Gaël Corbineau

Erreur de certaines personnes.

 

OUI il y a des organismes qui peuvent aider !

 

Contactez les Réseaux d’immigration francophones des différentes provinces (hors Québec – là il ya des organismes locaux, comme au Saguenay lac St-Jean).

La liste est ici : http://immigrationfrancophone.ca/fr/Reseaux-En-Immigration-Francophone_11

 

Ils pourront vous aider et guider.

 

 

il est fortement conseiller de trouver un travail AVANT de venir au Canada.

Il est illusoir en effet de peser que comme en France, on va traverser le pays tous les jours pour des entretiens aux 4 coins du pays, bien trop cher et bien trop longs.

C’est donc normal au Canada, y compris à l’intérieur, de recruter quelqu’un seulement après lui avoir parlé au téléphone ou skype. On ne demande jamais aux candidats de venir s’il n’habite pas dans la même ville/région.

 

Ce fut mon cas en 2008, ou je fus recruté depuis la Normandue seulement après 2 coups de téléphone. J’ai quitté avec femmes et enfant sans même avoir signé un contrat, ce qui ici ausis est normal. Les lois provinciales (hors Québec) sur le travail nous protègent de toute façon de quasiment la même façon que si on avait signé un contrat.

J’ai signé mon premier contrat, avec le même employeur, au bout d’1 an et demi…  pas de presse

 

Avec une simple lettre de promesse d’emploi de la part de l’employeur, il devient ainsi possible d’avoir tres rapidement un permis de travail (2 ou 3 semaines maxi).

Au Québec c’est différent, cette province ayant son propre système d’immigration (le fédéral doit quand même sigbé au final), les procédures sont souvent BEAUCOUP plus longues…

 

 

J’ai croisé de nombreuses personnes qui snt arrivés au Québec sans emploi et qui se sont retrouvé dans la merde. Au Qc votre français n’est pas un atout et ils prennent des Québécois en priorité (et c’est normal, en France c’est pareil)

 

Regardez du côté des autres provinces, dont la plupart ont une économie en bien meilleure santé, ce qui aide aussi…

———

De caroline77

 

J’ai croisé de nombreuses personnes qui snt arrivés au Québec sans emploi et qui se sont retrouvé dans la merde. Au Qc votre français n’est pas un atout et ils prennent des Québécois en priorité (et c’est normal, en France dans le monde entier c’est pareil)

 

———

De LaserGuillaume

M’enfin bon, quel est le pourcentage d’immigrants qui ont trouvé leur job depuis leur pays d’origine? C’est quand même un cas isolé, dans certains métiers particulièrement en demande au Québec (l’informatique pour ne pas le citer…).

 

Si on ne prenait pas le risque de venir sans emploi, il n’y aurait pas beaucoup d’immigrants… Bien-sûr c’est le cas rêvé de trouver depuis la France, mais ça reste un % infime..

 

Avec un projet bien préparé, beaucoup d’immigrants arrivent sans emploi et s’en sortent très bien, avec tous les aléas normaux d’une immigration bien-sûr.

———

De stylo

Merci bcp pour le lien

je le visite tout de suite

———

De stylo

c sur que le choix du lieu dhabitation est très important pour espérer trouver du boulot tout comme espérer en avoir avant de venir!

Mais bon, après plusieurs lectures des échanges sur le forum, le quebec demeurre la ville administrative et donc offre plus de possibilités pour le travail et en plus dans mon domaine des assurances qui est encore sollicité…..

Dans tous les cas vivre au quebec ou ailleurs nécessite une bonne organisation et une bonne dose de patience et de perséverance

———

De zygolux

 

 

Moi, je l’ai fait 🙂 mais
quand je lis les différents témoignages, j’ai l’impression d’être un
ovni, donc tu peux tenter (je te garantie que ça marche :tongue:)
mais ne compte pas trop là-dessus et poursuis ta demande de RP. Comme
dit plus haut il faut de la chance, mais pas seulement : je fais partie
des métiers recherchés (informatique), j’ai un niveau de diplôme élevé
(mais je n’ai pas fait reconnaitre mes titres), j’ai une expérience
professionnelle importante, j’ai travaillé dans plusieurs entreprises
différentes (ici, passer plus de 5 ans dans la même entreprise, c’est
suspect), j’ai beaucoup bougé en France (ici ça plait, passez toute sa
vie dans la même ville et vouloir soudainement partir à 7000km inquiète
les recruteurs), je ne voulais pas immigrer à n’importe quelle condition
et je savais très bien ce que je voulais, je pense qu’en entretien ça
s’est senti. J’ai eu 3 propositions fermes avant d’arriver, les salaires
allant du simple … au triple !

Bonne chance et dis-toi que même si il y a peu d’élus, ils existent ! :search:  

Bonjour Pandore! Dans quel domaine informatique?

 

Aucun en particulier. Je suis team manager (équivalent de directeur informatique en France) donc nécessairement généraliste. Des profils qui marchent bien aussi c’est business analyst ou scrum master.

Vu ton métier, j’imagine que ce sont des domaines qui ne te sont pas étrangers :tongue:

 

J’ai plus ou moins  le même profil… peux-tu communiquer les salaires qu’on te proposait ? Et pour quelle ville ?

Et pour un Business Analyst (mon ancien job), tu as une idée du salaire moyen ? J’ai vu ici et là 90K$ + benefits. Est-ce réaliste ?

Merci.

———

De LIONEL39

Salut Stylo. Quand j’ai reçu mon CSQ, il y avait avec des identifiants pour déposer mon CV sur emploiQuébec. Ce que j’ai fait, j’ai postulé par la suite à 2 offres intéressantes, le 1er employeur ne m’a pas répondu, le 2ème m’a embauché. Il est même venu faire un petit tour en France pour me voir… Mais bien sur c’est un cas exceptionnel. Mais je pense que l’on est tous exceptionnels, uniques. le tout est de sonner à la bonne porte, et de ne pas choisir Montréal ou Québec à tout prix.

———

De Cherrybee

Mais bon, après plusieurs lectures des échanges sur le forum, le quebec demeurre la ville administrative et donc offre plus de possibilités pour le travail et en plus dans mon domaine des assurances qui est encore sollicité…..

 

Non, Le Québec ne demeure pas la ville administrative, le Québec est une province.

Quand à parier sur les 2 principales villes du Québec pour trouver du travail, c’est ce que se disent la majorité des immigrants. Sans compter ceux qui sont francophones unilingues et qui pensent trouver facilement du travail à Montréal.

Du coup, il y a pléthore de main-d’oeuvre et moins d’emplois offerts.

 

On ne répètera jamais assez que les métiers qui nécessitent absolument qu’on vive à Montréal ou à Québec ne sont pas si nombreux que  cela et qu’il suffit de s’éloigner un peu en banlieue ou dans la région proche pour trouver beaucoup plus facilement du travail.

———

De nath1791

 

 

 

Moi, je l’ai fait 🙂 mais
quand je lis les différents témoignages, j’ai l’impression d’être un
ovni, donc tu peux tenter (je te garantie que ça marche :tongue:)
mais ne compte pas trop là-dessus et poursuis ta demande de RP. Comme
dit plus haut il faut de la chance, mais pas seulement : je fais partie
des métiers recherchés (informatique), j’ai un niveau de diplôme élevé
(mais je n’ai pas fait reconnaitre mes titres), j’ai une expérience
professionnelle importante, j’ai travaillé dans plusieurs entreprises
différentes (ici, passer plus de 5 ans dans la même entreprise, c’est
suspect), j’ai beaucoup bougé en France (ici ça plait, passez toute sa
vie dans la même ville et vouloir soudainement partir à 7000km inquiète
les recruteurs), je ne voulais pas immigrer à n’importe quelle condition
et je savais très bien ce que je voulais, je pense qu’en entretien ça
s’est senti. J’ai eu 3 propositions fermes avant d’arriver, les salaires
allant du simple … au triple !

Bonne chance et dis-toi que même si il y a peu d’élus, ils existent ! :search:  

Bonjour Pandore! Dans quel domaine informatique?

 

Aucun en particulier. Je suis team manager (équivalent de directeur informatique en France) donc nécessairement généraliste. Des profils qui marchent bien aussi c’est business analyst ou scrum master.

Vu ton métier, j’imagine que ce sont des domaines qui ne te sont pas étrangers :tongue:

 

J’ai plus ou moins  le même profil… peux-tu communiquer les salaires qu’on te proposait ? Et pour quelle ville ?

Et pour un Business Analyst (mon ancien job), tu as une idée du salaire moyen ? J’ai vu ici et là 90K$ + benefits. Est-ce réaliste ?

Merci.

 

90K c’est rare. Tu as alors 25-30 ans d’expérience reconnue et est considéré comme un senior. Si quelqu’un dément mon information, je démissionne car je me fais exploiter !

 

A noter que les salaires sont (du moins étaient) supérieurs à Montréal qu’à Québec car Qc est une ville de contrats ministériels et les taux sont plus bas

———

De Blueberry

 

 

 

 

 

il est fortement conseiller de trouver un travail AVANT de venir au Canada.

Il est illusoir en effet de peser que comme en France, on va traverser le pays tous les jours pour des entretiens aux 4 coins du pays, bien trop cher et bien trop longs.

C’est donc normal au Canada, y compris à l’intérieur, de recruter quelqu’un seulement après lui avoir parlé au téléphone ou skype. On ne demande jamais aux candidats de venir s’il n’habite pas dans la même ville/région.

 

Ce fut mon cas en 2008, ou je fus recruté depuis la Normandue seulement après 2 coups de téléphone. J’ai quitté avec femmes et enfant sans même avoir signé un contrat, ce qui ici ausis est normal. Les lois provinciales (hors Québec) sur le travail nous protègent de toute façon de quasiment la même façon que si on avait signé un contrat.

J’ai signé mon premier contrat, avec le même employeur, au bout d’1 an et demi…  pas de presse…

 

Avec une simple lettre de promesse d’emploi de la part de l’employeur, il devient ainsi possible d’avoir tres rapidement un permis de travail (2 ou 3 semaines maxi).

Au Québec c’est différent, cette province ayant son propre système d’immigration (le fédéral doit quand même sigbé au final), les procédures sont souvent BEAUCOUP plus longues…

 

 

J’ai croisé de nombreuses personnes qui snt arrivés au Québec sans emploi et qui se sont retrouvé dans la merde. Au Qc votre français n’est pas un atout et ils prennent des Québécois en priorité (et c’est normal, en France c’est pareil)

 

Regardez du côté des autres provinces, dont la plupart ont une économie en bien meilleure santé, ce qui aide aussi…

 

Dans l’idéal tout le monde débarquerait au Canada avec une offre d’emploi. Dans la réalité c’est impossible, à moins d’avoir un profil dans un domaine en pénurie de main d’oeuvre. 

 

Un employeur Canadien ne va pas s’embêter à faire des démarches pour embaucher à l’étranger quand il a toute la main d’oeuvre disponible sur place.

 

Les 3/4 des immigrants arrivent ici sans offre d’emploi. Ce n’est pas un synonyme automatique d’échec et de problèmes financiers certains. La plupart s’en sortent et sont probablement toujours au Canada d’ailleurs. 

 

Vouloir renseigner les gens, c’est bien, encore faut-il leur donner les bonnes infos et éviter de les décourager ou de les effrayer inutilement. Les procédures hors Québec ont bien changées et il n’y a pas vraiment de « lois » qui protège les salariés de manière efficace. On n’obtient plus un visa en 3 semaines maintenant….

 

Toujours intéressant aussi de lire les passages du genre « au Quebec votre Français n’est pas un atout »….surtout venant de la part d’un Français! On pense être plus Québécois que les Québécois? 

———

De Puda

Blueberry,

 

Je pense que Gael parlait du français par rapport aux provinces anglophones. Cela peut-être un atout en effet mais pas au Québec puisque tout le monde le parle 🙂

 

Sinon je suis globalement d’accord avec tes propos Gael. Oui il y a du protectionnisme au Canada et c’est bien normal.

———

De stylo

Voilà bien des reponses fortes objectives et rassurantes!!!

Merci bien

———

De Gaël Corbineau

 

Dans l’idéal tout le monde débarquerait au Canada avec une offre d’emploi. Dans la réalité c’est impossible, à moins d’avoir un profil dans un domaine en pénurie de main d’oeuvre. 

 

Un employeur Canadien ne va pas s’embêter à faire des démarches pour embaucher à l’étranger quand il a toute la main d’oeuvre disponible sur place.

 

Les 3/4 des immigrants arrivent ici sans offre d’emploi. Ce n’est pas un synonyme automatique d’échec et de problèmes financiers certains. La plupart s’en sortent et sont probablement toujours au Canada d’ailleurs. 

 

Vouloir renseigner les gens, c’est bien, encore faut-il leur donner les bonnes infos et éviter de les décourager ou de les effrayer inutilement. Les procédures hors Québec ont bien changées et il n’y a pas vraiment de « lois » qui protège les salariés de manière efficace. On n’obtient plus un visa en 3 semaines maintenant….

 

Toujours intéressant aussi de lire les passages du genre « au Quebec votre Français n’est pas un atout »….surtout venant de la part d’un Français! On pense être plus Québécois que les Québécois? 

 

 

Je me dois là encore de rectifier des infos, désolé.

 

J’ai un minimum de connaissance du dossier de l’immigration au Canada, non seulement pour être moi même passé par là, mais aussi pour y avoir toujours travaillé depuis, et avoir notamment représenté ma province de 2008 à 2011 au forum Destination Canada à Paris et Bruxelles (plus promo dans autres villes françaises).

De plus je suis aussi un employeur qui a cette expérience.

 

Au Canada ce n’est certainement pas les 3/4 qui arrivent sans emplois !

Àcommencer par le fait que ce n,est certainement pas l’orientation du gouverneemnt fédéral, surtout depuis ces 2 dernières années.

Ce n’est pas non plus celle des provinces, et pour s’en convaincre il suffit de regarder de près les programmes de nominations des provinces (PNP), qui toutes, sauf le Québec et le Nouveau-Brunswick, n’acceptent pas les gens sans emploi, tant le taux d’échecs est importants (je ne mentionne là que les programmes provinciaux).

Et encore, le NB n’en fait pas la promo du tout, car le taux de rétention étant catastrophique, c’est un échec (je connais personnellement les gens qui s’en occupe).

Pour le Québec c’est un choix purement politique. Outre le fait de vouloir défendre la langue française, il s’agit de ne pas perdre de poids démographique vis-à-vis des autres provinces, c’est la seule solution pour limiter la casse car la province attire beaucoup moins que les autres (proportionnellement parlant), quitte à prendre le risque d’avoir un taux d’échecs bien plus importants.  Si vous voulez réussir au sans avoir un métier très en demande, choissez ailleurs que Montréal, là c’est bien plus facile et encouragé/facilité par leur gouvernement.

 

Quant aux démarches pour les employeurs : Si, celles ont extrèment faciles !

Je viens encore d’embauché en France il y a quelques jours, et seule une lettre de quelques lignes me suffit ! (je certifie embaucher M. X pour durée de XX au salaire de XXX $)

Rien de plus !

Ceci est très facilité par le fait que hors Québec, les employeurs qui recrutent des francophones n’ont pas besoin de prouver auprès du gouvernemnt fédéral (Service Canada) qu’ils n’ont trouvés personne au Canada (Avis du marché du travail – ou LMO en anglais), ce qui simplifie fortement les démarches.  Le gouvernemnt fédéral fait cela dans le cadre des langues officilelles, pour aider les communautés francophones hors Québec a conserver leur poids démographiques.

Donc ma démarche en tant qu’employeur m’a pris environ 1 minutes 30…

 

 

Délai de visa : 3 semaines, c’est le maximum si vous avez une offre d’emploi et vous visez hors Québec!

Justement parce qu’il n’y a pas besoin d’avis du marché du travail, mais aussi parce que les dossiers des francophones visant les autres provinces sont prioritaires à l’ambassade. Promis juré, j’ai déjà vu une personne avoir obtenir une réponse en 3 jours!  (j’admet que ce n’est pas à chaque fois).

 

Pour ceux qui font une demande de résidence permanente au fédéral ou au Québec, sans offre d’emploi, alors là oui c’est super long !  Seulement si vous n’êtes vraiment pas pressé de partir…

 

J’ai aussi l’expérience d’avoir rencontré dans nos provinces, bien des jeunes français étant passés par le Québec, et qui après y avoir vivoter pendant quelques mois, ont trouvé leur bonheur dans les autres provinces. D’ailleurs les organismes francophones des autres provinces viennent de plus en plus recruter des immigrants à Montréal. C’est bien moins cher que d’aller en Europe, et il y en a beaucoup qui sont prêts à partir du Québec.

 

 

 

« Toujours intéressant aussi de lire les passages du genre « au Quebec votre Français n’est pas un atout »….surtout venant de la part d’un Français! On pense être plus Québécois que les Québécois? »

 

Absolument pas. Je voulais juste dire qu’au Québec, parler français c’est bien, mais cela n’apporte pas autant d’avantage à un employeur que de parler français dans une province anglophone, où les entreprises (et administrations!) ont beaucoup plus de mal à trouver des gens bilingues français/anglais, et où là vous apporter une valeur ajoutée bien supérieure.

 

Je ne cherche pas à décourager, je travaille depuis des années à promouvoir l’immigration francophone dans ma province.

Mais il faut donner un message réaliste, et pas trop enjoliveur. Les gens doivent avoir une idée la plus proche de la réalité qui les attends. Dans le cas contraire, ce pourrait être un échec pour eux, et ce type d’échec sont très difficles à surmonter profesionnellement et financièrement. C’est aussi un échec pour nos provinces et nos organismes.

Par contre, lorsqu’ils sont bien informés, et correctement préparés, cela se passe très souvent très bien, et le taux d’échec est très faible.

 

Ce que je dis ici, je peux vous affirmer que c’est aussi le discours de tous les représentants des provinces qui se rendent au forum Destination Canada en France, mais aussi celui de l’ambassade du Canada à Paris.

D’ailleurs, depuis 3 ou 4 ans, l’ambassade fait témoigner devant les candidats, une personne française qui a passé 10 ans au Québec, et son témoignage va exactement dans cette même direction.

 

Voilà….

———

De stylo

Merci pour ce partage gael

et merci de résumer en quelques lignes

———

De Cherrybee

Merci pour ce partage gael

et merci de résumer en quelques lignes

 

Après tout, ça fait pas de mal de croire au Père Noël 🙂

———

Vos recherches:

  • Comment postuler pour l\imigration au canada
  • deposer son CV pour les entreprises au canada qui
Avatar
FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut

Bienvenue au Canada