Démission puis freelance : quels droits, quel statut ?

De Kyalie

Bonjour à tous,

 

Voilà je vous explique un peu mon « problème ».

Je suis graphiste 3D. J’ai démissionné de mon travail en avril de cette année pour faire du freelance/année sabbatique (je suis résidente permanente depuis juin 2012)

Je ne touche pas d’assurance chômage ou quoi (je ne pense pas y avoir droit de toute façon :)) et niveau santé je suis sur la mutuelle de mon chum par son travail (on est conjoints de fait sous peu).

J’ai commencé à trouver des contrats il y a peu, sachant que pour l’instant je n’ai aucun statut officiel, je suis juste sans emploi, même pas au chômage.

D’ailleurs, qu’est-ce qui se passerait si je ne retrouvais pas d’emploi/contrats pendant longtemps après avoir démissionné ?

 

Je voulais savoir comment ça allait se passer niveau imposition ? Sachant que pendant un moment on a imposé directement mon salaire (les 4 premiers mois de l’année), qu’à ce moment-là, je n’étais pas encore conjointe de fait, j’ai ouvert un compte CELI en janvier, et pour l’instant je n’ai aucun statut.

Suis-je obligée de prendre un statut particulier comme travailleur autonome ? Mon comptable me disait qu’un tel statut était assez lourd, comme celui d’autoentrepreneur en France, et que ce n’était pas la peine que je prenne un tel statut si je devais faire du freelance temporairement – tant que je ne dépassais pas un certain pallier de revenus (mais on a pas discuté de la question à fond).

 

Voilà, j’espère que vous m’aiderez à y voir un peu plus clair, et désolée si c’est un peu le bordel 🙂

———

De Cherrybee

Bonjour à tous,

.

D’ailleurs, qu’est-ce qui se passerait si je ne retrouvais pas d’emploi/contrats pendant longtemps après avoir démissionné ?

 

À mon avis, pas d’autre choix que de retrouver du travail. Que voulez-vous faire d’autre?

En général, ici, comme les petits revenus ne sont pas imposables, les gens lancent leur entreprise sans lâcher de suite leur job régulière.

———

De Antoine L.

Lourd comme l’auto entrepreneur en France ??? Y a pas plus simple ici ! 21% de charge et un chiffre limité à 34 000€ par an! Tu peux travailler autant que tu veux a côté.

Tu veux faire quoi concrètement ? Il te faut armement de l’argent dans ton foyer ? Moi je ne me vois pas travailler alors je ne peux rester chez moi plus de deux jours. Tu voudrais être travailleur autonome ?

Premier voyage le 1/12/13 !

———

De dentan

Bonjour à tous,

 

Voilà je vous explique un peu mon « problème ».

Je suis graphiste 3D. J’ai démissionné de mon travail en avril de cette année pour faire du freelance/année sabbatique (je suis résidente permanente depuis juin 2012)

Je ne touche pas d’assurance chômage ou quoi (je ne pense pas y avoir droit de toute façon :smile:) et niveau santé je suis sur la mutuelle de mon chum par son travail (on est conjoints de fait sous peu).

J’ai commencé à trouver des contrats il y a peu, sachant que pour l’instant je n’ai aucun statut officiel, je suis juste sans emploi, même pas au chômage.

D’ailleurs, qu’est-ce qui se passerait si je ne retrouvais pas d’emploi/contrats pendant longtemps après avoir démissionné ?

 

Je voulais savoir comment ça allait se passer niveau imposition ? Sachant que pendant un moment on a imposé directement mon salaire (les 4 premiers mois de l’année), qu’à ce moment-là, je n’étais pas encore conjointe de fait, j’ai ouvert un compte CELI en janvier, et pour l’instant je n’ai aucun statut.

Suis-je obligée de prendre un statut particulier comme travailleur autonome ? Mon comptable me disait qu’un tel statut était assez lourd, comme celui d’autoentrepreneur en France, et que ce n’était pas la peine que je prenne un tel statut si je devais faire du freelance temporairement – tant que je ne dépassais pas un certain pallier de revenus (mais on a pas discuté de la question à fond).

 

Voilà, j’espère que vous m’aiderez à y voir un peu plus clair, et désolée si c’est un peu le bordel 🙂

Tu devrais aller rencontrer les conseillers du CLD.

———

De Kyalie

Lourd comme l’auto entrepreneur en France ??? Y a pas plus simple ici ! 21% de charge et un chiffre limité à 34 000€ par an! Tu peux travailler autant que tu veux a côté.

Tu veux faire quoi concrètement ? Il te faut armement de l’argent dans ton foyer ? Moi je ne me vois pas travailler alors je ne peux rester chez moi plus de deux jours. Tu voudrais être travailleur autonome ?

Premier voyage le 1/12/13 !

 

J’imagine que pour un comptable un statut de travailleur autonome a trop de charges et pas assez de niches fiscales 😀 Nan je sais pas vraiment, en tout cas, il me l’a déconseillé.

Sinon tu veux dire 34000$ non ? Comment ça « limité » ? Il se passe quoi si tu dépasses ? Est-ce que mon salaire de début d’année quand j’étais salariée compte dans cette somme de 34000 ? 

Il te faut « armement » ? X)

J’ai pas *vraiment* besoin d’argent, mais pour mon chum, c’est hors de question qu’il m’entretienne (et c’est hors de question pour moi aussi – pis la vie est plus confortable avec deux salaires à 2500-3000$ qu’avec un seul !).

En fait, je veux juste ne pas avoir à payer de charges « fixes » alors que je ferais pas forcément ça tout le temps à un plein temps, et pour une durée indéterminée. Juste proportionnel à ce que je touche. Si le statut de travailleur autonome c’est juste ça, alors ça me va.

Je suis graphiste 3D dans le jeu vidéo, alors rester devant un écran toute la journée avec un casque sur les oreilles dans un open space, ou bosser chez moi, c’est pas super différent (pis j’ai l’avantage de choisir mes clients et mes horaires).

 

Dentan> merci, je vais me renseigner 🙂

Cherrybee> et si tu n’en trouves pas dans l’immédiat, jamais tu ne pourras toucher ce chômage pour lequel tu as cotisé pendant des années, parce qu’un jour tu as démissionné sans filet ? (je juge pas du tout hein, je demande juste, les deux se défendent à mon sens).

———

De Blueberry

Bonjour à tous,

 

Voilà je vous explique un peu mon « problème ».

Je suis graphiste 3D. J’ai démissionné de mon travail en avril de cette année pour faire du freelance/année sabbatique (je suis résidente permanente depuis juin 2012)

Je ne touche pas d’assurance chômage ou quoi (je ne pense pas y avoir droit de toute façon :smile:) et niveau santé je suis sur la mutuelle de mon chum par son travail (on est conjoints de fait sous peu).

J’ai commencé à trouver des contrats il y a peu, sachant que pour l’instant je n’ai aucun statut officiel, je suis juste sans emploi, même pas au chômage.

D’ailleurs, qu’est-ce qui se passerait si je ne retrouvais pas d’emploi/contrats pendant longtemps après avoir démissionné ?

 

Je voulais savoir comment ça allait se passer niveau imposition ? Sachant que pendant un moment on a imposé directement mon salaire (les 4 premiers mois de l’année), qu’à ce moment-là, je n’étais pas encore conjointe de fait, j’ai ouvert un compte CELI en janvier, et pour l’instant je n’ai aucun statut.

Suis-je obligée de prendre un statut particulier comme travailleur autonome ? Mon comptable me disait qu’un tel statut était assez lourd, comme celui d’autoentrepreneur en France, et que ce n’était pas la peine que je prenne un tel statut si je devais faire du freelance temporairement – tant que je ne dépassais pas un certain pallier de revenus (mais on a pas discuté de la question à fond).

 

Voilà, j’espère que vous m’aiderez à y voir un peu plus clair, et désolée si c’est un peu le bordel 🙂

 

Lourd comme en France? Non, ici il n’y a pas plus facile que de se mettre à son compte, et tu peux, si tu le souhaites, être salariée aussi. Cela ne pose pas de problème niveau impôts. Tant que tu restes en travailleur freelance, tous tes revenus sont sur la même déclaration. Tous tes revenus sont soumis à impôts et cotisations, mais si tu ne gagnes pas beaucoup, ben tu ne payeras pas beaucoup.

 

Si tu bosses en freelance, tes clients vont te demander une facture en bonne et due forme, donc autant t’enregistrer.

———

De olivierBourda

Bonjour pourquoi tu as démissionné ?
je suis dans la même branche que toi. J’aime profondément le Québec et je serais  heureux q’un studio me propose un CDI .

———

De ahmed2007

Antoine
Tu veux bien nous expliquer le taux de 21%?

Envoyé par l’application mobile Forum IC

———

De Kyalie

Bonjour pourquoi tu as démissionné ?
je suis dans la même branche que toi. J’aime profondément le Québec et je serais  heureux q’un studio me propose un CDI .

J’ai du mal à comprendre le rapport entre les différents éléments ^^’

Je n’ai pas renié le Québec en démissionnant, de même que ce n’est pas parce qu’un studio me fait « l’honneur » que je dois me sentir obligée de leur être reconnaissante éternellement 🙂 Puis les CDI au Québec dans le jeu vidéo c’est pas ce qui manque, je suis pas certaine qu’il y ait l’équivalent de CDD ; soit tu bosses en freelancer soit tu bosses au sein du studio en CDI.

Le fait d’être freelance permet des horaires plus souples, de choisir ses projets, faire des choses plus variées, de ne pas être enquiquiné par les changements d’avis/direction d’un tel ou d’un autre. Ça me laisse également plus de temps pour faire des choses que j’aime et m’investir dans des projets persos. Après, j’ai assuré mes arrières en mettant des sous de côté pour tenir 10 mois sans travailler.

 

Ahmed> je pense que c’est le niveau d’imposition pour tout revenu de la même tranche, c’est à cette hauteur-là que j’étais imposée chez mon ancien employeur. Par contre je ne sais pas bien comment on arrive à ce taux-là à partir des 16% fédéraux plus les 20% provinciaux.

Dans la mesure où les 11000 premiers dollars sont non imposés, ça doit faire une moyenne avec la partie imposée à 32%, c’est peut-être là que ça se passe.

———

De olivierBourda

Bonjour Kyalie

tu a une  chance incroyable de pouvoir vivre ton rêve que ce soit le Québec

et les jeux vidéo. je n’es pas cette chance  » puis les CDI au Québec

dans le jeu vidéo st pas ce qui manque,  » Je sais qu’il y a des CDI,ces ce que je cherche ,

mais les studios de jeux vidéo ne prennent pas de risque à cause de

personnes qui démissionnent qui ce rende pas compte de leur chance de travailler dans les jeux vidéo  » .

Ce n’est pas parce qu’un studio me fait « l’honneur » que je dois me sentir obligée de leur être reconnaissante éternellement . Tu sais pas ce que sait que de faire un  job de merde d’être mal payer  moi je sais et je serais heureux de  travailler dans les conditons  qui toi *t’emmerde* .
Le fait d’être freelance permet des horaires plus souples, de choisir
ses projets, faire des choses plus variées, de ne pas être *enquiquiné
par les changements d’avis/direction d’un tel ou d’un autre *. Ça me
laisse également plus de temps pour faire des choses que j’aime et
m’investir dans des projets persos . tu te rends pas compte de la chance que tu a ……

———

De Kiyomasa

Bonjour Kyalie

tu a une  chance incroyable de pouvoir vivre ton rêve que ce soit le Québec

et les jeux vidéo. je n’es pas cette chance  » puis les CDI au Québec

dans le jeu vidéo st pas ce qui manque,  » Je sais qu’il y a des CDI,ces ce que je cherche ,

mais les studios de jeux vidéo ne prennent pas de risque à cause de

personnes qui démissionnent qui ce rende pas compte de leur chance de travailler dans les jeux vidéo  » .

Ce n’est pas parce qu’un studio me fait « l’honneur » que je dois me sentir obligée de leur être reconnaissante éternellement . Tu sais pas ce que sait que de faire un  job de merde d’être mal payer  moi je sais et je serais heureux de  travailler dans les conditons  qui toi *t’emmerde* .
Le fait d’être freelance permet des horaires plus souples, de choisir
ses projets, faire des choses plus variées, de ne pas être *enquiquiné
par les changements d’avis/direction d’un tel ou d’un autre *. Ça me
laisse également plus de temps pour faire des choses que j’aime et
m’investir dans des projets persos . tu te rends pas compte de la chance que tu a ……

Ce n’est pas parce qu’elle a effectivement de la « chance » qu’elle ne peut pas prétendre à mieux.

Peut-être qu’elle l’a mérité, qu’elle a fait les études qu’ils fallait et qu’elle s’est donné les moyens d’aller au Québec.

 

Alors quoi ? Parce qu’il y a des gens qui n’aime pas leur métier et n’ont pas de « chance » elle devrait se résigner à garder son poste par respect ? Non, elle avance, elle choisit car elle peut se le permettre et elle a tout à fait raison.

 

J’ai mis « chance » entre guillemet car ça n’existe pas, Phillipe Gabilliet expliquait qu’avoir de la chance c’est la capacité à créer des situations favorable.

 

Je vous conseille de regarder ça :

———

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/
Haut
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2022 immigrer.com
Advertisement Advertisement
>