Où sont les biotech ?… - Immigrer.com
jeudi , 23 mai 2024
Accueil FAQ Où sont les biotech ?…
FAQMétiers de biotech et santé

Où sont les biotech ?…

0
0
(0)

zigzag92 Ecrit

Salut vous tous,
Je viens de lire le message de Red (bon courage Seb, je te souhaite en forme à mon arrivée…) qui dit que le secteur de la biotech va mal en ce moment. Souhaitant venir m’installer au Québec en partie pour bénéficier de ce secteur que je croyais en pleine effervescence, me voici pris par le doute…
J’aimerais savoir ce qu’il en est réellement de ce secteur, n’arrivant pas à trouver une étude critique digne de ce nom. A titre d’info, j’ai un doctorat en bio.
Merci d’avance à tous ceux (et celles) qui pourrait m’apporter une réponse plus ou moins claire à mon problème perso je moi

——————–

curveball Ecrit

Un doctorat en bio, mais quel specialite, quel domaine ? du vegetal, de l’animal ? recherche pure, developpement de medicament ? phase clinique ? etc etc….
Tu estimes que les techniques que tu as apprises et que tu maitrises sont relativement “universelles” ou que ce sont des choses pointues et peu transferables, cad peut vendables a une societe ou un lab qui ne les utilise pas ?
Curve

——————–

zigzag92   Ecrit

C’est vrai, j’ai été un peu rapide
J’ai un doctorat en biologie moléculaire et cellulaire. Mes techniques sont plutôt universelles et peuvent se coller sur des tas de sujets. Je bosse dans le domaine de la recherche biomédicale, fondamentale, en cancérologie, et j’ai développé divers tests biologiques (un brevet à mon actif). J’ai effectué un séjour dans une start-up Parisienne (dévelop de medoc, mais pas de labo) et suis actuellement en post-doc en belgique…
Que dire de plus…
Zigzag

——————–

Redflag Ecrit

Salut Seb,
Comme toujours dans ce secteur, on entend du chaud et du froid, souvent à raison d’ailleurs, car ça ne va jamais “bien”, ça va souvent “moyennement bien” ou “relativement bien”.
“Relativement bien”, c’est exactement le qualificatif employé par le Président de Montréal International (truc chargé du développement économique du grand Montréal) en parlant du secteur biotech/pharma. On vise la création de 2000 nouveaux emplois par an pendant huit ans dans le secteur. La dernière année a semble-t-il créé 2145 emplois de plus que l’année précédente. Évidemment là-dedans sont inclues les grosses pharmaceutiques et les organismes de recherche, ce qui porte à 21000 le nombre d’emplois du secteur.
Source : www.biopharma-montreal.com “Montréal International dévoile des données concluantes”, dossier de presse (pdf).
– À mon avis, les plus : les actions sont remontées, beaucoup même, et Montréal reste la 8ème plus grosse place en sciences de la vie en Amérique du Nord, donc y’a une masse critique. Certains médicaments issues de biotech passent avec succès les phases cliniques et semblent se diriger vers la commercialisation.
– Les moins : le gouvernement du Québec a diminué les crédits d’impôts à la recherche.
– Les neutres : ça va encore se transformer, les investisseurs veulent faire fusionner beaucoup d’entreprises jugées trop petites et en finir avec le saupoudrage de capital risque. Ça devrait éviter de payer trop de vice-présidents incompétents 150000$ et plus et envoyer un peu plus d’argent dans les labs, là où y’en a besoin. À plus ou moins long terme, on vise à Montréal 50 biotech de 200 employés minimum. Boston a déjà atteint ce cap aux US (qui ont 20 ans d’avance dans la mâturité du secteur), et l’Europe n’est même pas née… à quelques exceptions près.
Pour conclure, je dirais que c’est un secteur difficile, comme peut l’être celui de l’aéronautique parfois, car il est basée sur le capital risque (pour les biotech), sur les résultats des grosses pharma, et sur la santé des finances publiques. Mais il y a du travail malgré tout. Ailleurs, ça prend 15 jours à 3 mois pour trouver une job. En bio, c’est souvent plus, mais on finit par trouver !
Cela dit, je suis assez écoeuré du secteur en ce qui concerne les salaires de crève-la-faim, et c’est pourquoi j’y remets en question mon avenir. 35000$ par an dans le public avec un bac ou une maîtrise, alors qu’un soudeur de la ville de Montréal sera payé plus de 40000$ !
À ton niveau, PhD, le problème ne se posera pas cependant, tu as atteint le statut “royal” . Minimum de 55-60000$ en partant, rapidement 70000$ et plus, plus encore dans une grosse pharma.
Redflag

——————–

zigzag92 Ecrit

Salut Seb,
merci pour ton analyse toujours aussi clairvoyante que d’habitude. Je remets mes doutes dans ma poche et attends moi te voir pour manger une poutine (ou autre chose de plus léger).
Merci à Curveball pour ta proposition

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 0 / 5. nombres de votes: 0

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

Écrit par
FAQ

La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!

Leave a comment

Centre Éducatif

Publicité

Les plus lus récemment

Publicité

Abonnez-vous à notre Newsletter

S’abonner

Publicité

Les plus commentés récemment

Derniers commentaires

Discussions en cours

Articles similaires

Document officiel : Équivalence des diplômes France Québec

4.9 (3207) Tableau comparatif études France – Québec Équivalence des diplômes entre...

Les vrais salaires des métiers de la santé et services sociaux au Québec

5 (1) Le journal québécois 24 heures s’est penché sur les salaires...

Devenir policier au Canada, comment faire ?

4.7 (23) Bonjour, Actuellement je suis en France et je suis gendarme...

Amener ses lapins nains au Canada

5 (2) Voici un guide simplifié pour emmener des lapins au Canada...

>
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com