Mon témoignage à Concordia et ailleurs - Immigrer.com
mercredi , 22 mai 2024
Accueil FAQ Études universitaires Mon témoignage à Concordia et ailleurs
Études universitairesFAQ

Mon témoignage à Concordia et ailleurs

0
0
(0)

Avis sur les niveaux de fac:

En deuxième année de fac de langues en France j’étais déjà morte d’ennui, après avoir été super motivée (une ex scientifique reprenant les langues, j’étais soulagée et ravie d’avoir été acceptée) mais je n’ai tenu 5 ans que grâce aux voyages d’été et aux stages à l’étranger.
Et puis pour rédiger mon mémoire de maîtrise et grâce à un programme d’échange entre universités françaises et québécoises, j’ai été accepté pendant un an à Concordia à Montréal après ma 4ème année. Le bonheur totale!
C’était si différent.

En France j’avais ~30h de cours et devais recracher sur papier (presque mot à mot) en devoir tout ce qu’on m’avait pratiquement dicté pendant les cours de la semaine. Et donc entre le nombres d’heure de cours et les devoirs à préparer, pas le temps de faire quoi que ce soit d’autre comme lire des trucs choisis par moi ou avoir un hobit nécessitant un peu de temps (bien sûr que je mens un peu et que je réussissais avoir du temps pour faire autre chose, mais en séchant pas mal de cours au fil des années)

À Concordia, et à Londres aussi d’ailleurs, c’était beaucoup plus de travail personnel et de lectures et de rédaction de dissert à la maison, bref de liberté dans notre organisation personnelle (et ce depuis la 1ère année de fac.) C’est vrai que lorsque la motivation n’est pas là, c’est balaise, mais au moins en cherchant on finit par trouver des matières qui nous intéressent (il y a tellement de choix, même un cours de philo sur l’amour!)

J’ai trouvé le niveau un peu facile quand même, même en tant que française dans une université anglophone, mais bon, je n’ai pas fait le cursus entier non plus…

En outre, j’ai suivi des cours qu’on n’aurait pas laissé suivre en France à une étudiante en langues (anthropologie, astronomie, sciences de l’environnement, histoires des sciences et des technologies).

Et puis il y a des gens de tous les âges à la fac et ça rend le degré de motivation bien plus élevé: les gens posent des questions, se retrouvent pour discuter du cours par plaisir (je sais que certains vont trouver ça navrant, mais discuter de Relativité d’Einstein avec des gens sympas (dont le prof lui-même) autour d’un verre, ça aide tout de suite à rendre la chose bien plus intéressante)

Résultat: je m’inscrit en cours du soir à Concordia dès que je remets les pieds à Montréal.

Alors peut-être que le niveau est plus facile en premières années de fac, mais au moins, on apprend avec plaisir et on ne se dégoûte pas et on en redemande.

Peggy ———- Bonjour,

Les premières années de fac sont plus faciles il me semble qu’en France, d’abord parce qu’il y a moins d’heures par semaine (moins qu’en public et énormément moins qu’en privé) et que l’évaluation est faite sur devoirs à faire chez soi la plupart du temps, dans un temps prédéfini (si tu es en retard pour rendre ton devoir, la plupart du temps tu peux le rendre plus tard en perdant des points) sans parler des QCMs de premières années qui sont presque jamais utilisés en France et qui sont quand même un système super cool je trouve. En gros si tu lis ce qu’on te demande de lire avant chaque cours en te concentrant un peu et que tu poses des questions sur ce que t’as pas compris, tout ce passe bien.
En revanche plus tu avances en fac au Québec d’après ce que j’ai cru voir, plus tu as de travaux pratiques qui me semblent d’un niveaux supérieurs à ce que l’on trouve en France. Ça me parait plus difficile que nos enseignements plus théoriques. Je sais qu’en science il y a des TP aussi en France, mais au Québec, j’ai trouvé que le niveaux des trucs à produire était bien plus élevé et demandent plus de motivation personnelle.

En revanche, le niveau demandé pour tout ce qui est cours notés sur disserts est plus facile qu’en France je trouve. N’ayant jamais particulièrement plus brillée que la moyenne en rédaction en France, je me suis retrouvée avec les meilleures notes en premières années de fac à Concordia dans les cours qui était pourtant en anglais (bon j’parle pas du seul cours en français que j’y ai fait, je m’étais pas foulé, j’avais pris littérature française 😉 Ben, il me fallait un crédit supplémentaire 😉 Y’avait que celui-là qui collait à mon emploi du temps, j’vous jure :s :-))

Peggy

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 0 / 5. nombres de votes: 0

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

Écrit par
FAQ

La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!

Leave a comment

Centre Éducatif

Publicité

Les plus lus récemment

Publicité

Abonnez-vous à notre Newsletter

S’abonner

Publicité

Les plus commentés récemment

Derniers commentaires

Discussions en cours

Articles similaires

Document officiel : Équivalence des diplômes France Québec

4.9 (3207) Tableau comparatif études France – Québec Équivalence des diplômes entre...

Devenir policier au Canada, comment faire ?

4.7 (23) Bonjour, Actuellement je suis en France et je suis gendarme...

Amener ses lapins nains au Canada

5 (2) Voici un guide simplifié pour emmener des lapins au Canada...

L’UQAM offrira une voie rapide pour les enseignants dès septembre

0 (0) L’Université du Québec à Montréal (UQAM) introduira, dès septembre, un...

>
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com