Mon fils préfère la France - Immigrer.com
mardi , 28 mai 2024
Déception, retour au paysFAQ

Mon fils préfère la France

0
0
(0)

Mon fils préfère la France

Monikebek   Ecrit

Dur dur …. petit mail de la part de mon fils Christophe (22 ans) qui avait passé une année à Montréal à l’ETS (génie électrique). Il a décidé de tout laisser tomber au sujet du Québec et du Canada aussi. Il a aimé son année ici, mais il n’a pas une once de l’âme ou de l’esprit du pionnier duquel moi et mon mari sommes très lourdement atteint !
Alors je dois être raisonnable et me dire que c’est SA vie, que c’est MOI qui suis partie vivre loin de l’Europe. Ses petits frères sont encore bien plus tristes que moi parce qu’ils pensent ne jamais le revoir.
On l’avait poussé tant qu’on pouvait pour faire un masters au Québec (ou ailleurs au Canada), et que s’il pouvait rajouter deux ans de séjour à son compte, il pourrait avoir la citoyenneté canadienne … rien à faire.
Nous sommes déçus de voir que mon fils n’a pas d’ambition du tout, mais il va falloir que surtout moi, j’assume son choix. Parce que c’est moi qui ai choisi la première et que nous avons essayé de l’entraîner avec nous.
Voilà une raison de retour … il se sent plus à l’aise dans son coin de Bourgogne. C’est comme ça, on n’y peut rien. J’espère qu’il ne s’en mordra pas les doigts dans dix ans !
Bonne journée (et soirée pour ceux d’Outre-Atlantique !)
Monikebek

————

Redflag Ecrit

Salut Monikebek,
Bah il n’a que 22 ans, il a le temps de changer d’avis tu ne crois pas ?
Redflag

——————–

kroston Ecrit

Salut Monika,
je comprends ce que tu ressens suite à ces nouvelles… mais il ne faut pas que la moutarde (de Dijon) te monte au nez, si ton fiston désire sa vie en Bourgogne il a sûrement de bonnes raisons… pis je suis sûr qu’il viendra rendre visite à ses petits frères très souvent.

——————–

antoinemtl Ecrit

au moins ça lui laisse une chance de parfaire sa culture culinaire et vinicole au lieu de tomber dans la junk-food. Et puis la Bourgogne c’est pas si mal (en tout cas mieux que pas mal d’endroit au québec). Comme disait mon grand-père, 18a … c’est l’age de foutre le camp (précepte que j’ai suivi à la lettre ) alors 22a … il est grand temps

————

Frenetik Ecrit

Bonsoir Monikebek
il est vrai que ça doit vous faire un petit pincement au coeur quand d’apprendre ça, mais la ou je comprends pas, c’est quand vous dites que vous etes deçus parcequ’il n’a pas d’ambition.
La je ne crois pas que ce soit une question d’ambition… c’est plus un choix personnel, un challenge (en famille aussi) de s’installer a l’etranger, etc…
tout le monde n’a pas forcement les meme aspirations.
Par contre peut etre veut il disposer d’un peu plus de temps avant de vous rejoindre…. justement le temps fera peut etre le reste… et comme le dit Kroston je suis sur qu’il vendra souvent faire la navette pour voir ses parents et petits feres
Entre les vacances des uns, des autres, l’avion (ou une bonne nage) finalement c’est pas si loin que ça

——————–

Petit-Prince Ecrit

Tu m’aurais dit, lorsque j’avais 22 ans, que j’irais vivre à l’étranger, j’aurai éclaté de rire pendant une heure !
Il se rendra bien compte que la France, c’est pourri… Bon, j’y vais fort là, mais c’est un peu l’idée ! … et il commencera à penser au Québec.
Plus sérieusement, comme tu dis, c’est son choix… et ça se respecte.
À plus !

——————–

neigeausoleil Ecrit

Bonjour Monikebek,
Dans tes mots je retrouve ceux de mes parents vis-à vis de ma petite soeur lorsqu’elle leur a annoncé à 20 ans qu’elle voulait rentrer sur Paris. Cela faisait déjà 1 an qu’elle vivait et étudiait au Québec (Montréal), tout semblait lui sourire selon mes parents, mais elle, ne pensait chaque jour qu’ aux amis qu’elle avait quitté à Paris et à la vie qu’elle y avait commencé à se construire, et considérait que tout son monde avait été sacrifié pour celui de ses parents qui ne lui avaient pas laissé d’autre choix que de s’établir avec eux au Canada.
Lorsque je dis retrouver les mêmes termes c’est parce que eux aussi pensaient
QUOTE
Nous sommes déçus de voir que mon fils n’a pas d’ambition du tout
, mais non l’ambition de ma soeur était bien de rentrer à Paris quelles qu’en seraient les conséquence. Ma soeur est rentrée sur Paris et je peux te dire que l’esprit pionnier dont tu parles même en rentrant en France, elle l’a eu car elle a géré son projet toute seule et le fait d’être loin de ses parents (bien que celà ait été dur à plusieurs niveaux) l’a aidé à mûrir, ce petit bout de femme que ses parents pensaient encore être une enfant à montré toute sa détermination et a poursuivi à merveille son projet …
Ne te culpabilise pas pour les choix de ton fils, tu as pleinement assumé ta tâche de mère, et ne t’inquiète pas lui aussi saura assumer ses choix, vous avez fait de part et d’autre de bons choix car ce sont avant tout chacun les vôtres.
La famille paternelle de mon mari vient de Bourgogne et même de Dijon. Le fait d’être ici ne nous empêcheront pas de continuer à nous voir. En outre, j’ai une soeur qui vit en Irlande, mon frère qui bosse au Luxembourg, donc pour nous que ce soit au Canada à Paris ou ailleurs si on veut se voir ce sera pareil et ce sera pareil pour ton fils si vous lui laissez assumer ses choix comme il vous a laissé assumé les vôtres.
Sandra

————-

Cynderella Ecrit

Bonjour Monikebek,
Désolée je te renvoie le post sous mon pseudo après l’avoir envoyé par erreur sous celui de mon mari qui ne s’était pas déconnecté.
Dans tes mots je retrouve ceux de mes parents vis-à vis de ma petite soeur lorsqu’elle leur a annoncé à 20 ans qu’elle voulait rentrer sur Paris. Cela faisait déjà 1 an qu’elle vivait et étudiait au Québec (Montréal), tout semblait lui sourire selon mes parents, mais elle, ne pensait chaque jour qu’ aux amis qu’elle avait quitté à Paris et à la vie qu’elle y avait commencé à se construire, et considérait que tout son monde avait été sacrifié pour celui de ses parents qui ne lui avaient pas laissé d’autre choix que de s’établir avec eux au Canada.
Lorsque je dis retrouver les mêmes termes c’est parce que eux aussi pensaient
QUOTE
Nous sommes déçus de voir que mon fils n’a pas d’ambition du tout
, mais non l’ambition de ma soeur était bien de rentrer à Paris quelles qu’en seraient les conséquence. Ma soeur est rentrée sur Paris et je peux te dire que l’esprit pionnier dont tu parles même en rentrant en France, elle l’a eu car elle a géré son projet toute seule et le fait d’être loin de ses parents (bien que celà ait été dur à plusieurs niveaux) l’a aidé à mûrir, ce petit bout de femme que ses parents pensaient encore être une enfant à montré toute sa détermination et a poursuivi à merveille son projet …
Ne te culpabilise pas pour les choix de ton fils, tu as pleinement assumé ta tâche de mère, et ne t’inquiète pas lui aussi saura assumer ses choix, vous avez fait de part et d’autre de bons choix car ce sont avant tout chacun les vôtres.
La famille paternelle de mon mari vient de Bourgogne et même de Dijon. Le fait d’être ici ne nous empêcheront pas de continuer à nous voir. En outre, j’ai une soeur qui vit en Irlande, mon frère qui bosse au Luxembourg, donc pour nous que ce soit au Canada à Paris ou ailleurs si on veut se voir ce sera pareil et ce sera pareil pour ton fils si vous lui laissez assumer ses choix comme il vous a laissé assumé les vôtres.
Sandra

——————–

Cynderella Ecrit

Ps: Petit-Prince, je pensais que tu ne supportais pas les maudits français qui se plaignent tout le temps. N’est-ce pas un peu contradictoire avec le fait de maudire sans arrêt la France ??
Sandra

——————–

Roni Ecrit

Bonsoir Monika
Vraiment désolée pour ton fils
Mais peut-être qu’il sera plus heureux en France, tu sais tout le monde n’apprécie pas le système Nord Américain.
C’est vrai que je te comprends, c’est vraiment rageant.
Mais il viendra sûrement vous rendre visite et il a encore toute la vie devant lui.
Et la vie est pleine de surprises.
Gros becks à tous et à bientôt
Roni

—————–

Petit-Prince Ecrit

Cynderella,
C’est en plein ça ! Je supporte pas les maudits Français… et ils sont majoritaires en France.
Si ce pays était si merveilleux, j’y serai resté !
À plus !

——————–

schumarette Ecrit le: 26/11/2003, 20:16

helle Monikebek !!
Bon, c’est son choix.. mais c’est sûr que je comprends ta déception.
Je pense aussi que le mieux, c’est qu’il y aille et il se rendra surement compte que ce sera mieux pour lui de revenir au Québec !! Enfin, c’est ce que moi je pense
Je ne vois pas beaucoup d’avenir pour les jeunes en France, aussi bien sur le plan du travail que sur le plan de la vie en général. Depuis combien de temps vit-il au Québec ? Peut être aussi, verra-t-il à son retour en France et en y vivant maintenant la différence de qualité de vie entre les deux pays ??
En tout cas, je te souhaite à toi beaucoup de courage pour “avaler” cette nouvelle !!
Bisous

——————–

O’Hana Ecrit le: 26/11/2003, 22:27

Bonsoir Monikebek,
S’il faut que ton fils rentre en France pour réaliser que sa vie y est ou pas, alors à dieu va. L’oiseau doit quitter le nid un jour et de constater qu’il est capable de le faire en toute lucidité, alors je crois que vous avez votre job de parents, même si évidemment, le déchirement au coeur est bien là.
Je ne suis pas encore parent mais je suis cependant l’enfant de deux parents et je les remercie tous les jours d’avoir compris qu’il y a une différence entre le bien qu’ils désirent pour moi et ce que je désire pour mon propre bien.
O’Hana

——————–

hicoune Ecrit

Hello Monikebek,
Ton message est touchant et je comprend ta tristesse.
Ca fait bizarre que ce soit une mère qui parle de la peine que va lui apporter le départ de son fils. En général, sur ce site, nous avons eu des témoignages de fils et filles qui allaient quitter leurs parents et dont le déchirement était difficile à vivre.
Tu as fait le choix de partir et toi aussi, de quitter ta famille proche pour vivre dans différents endroits et sonder où tu te sens le mieux. Il est normal que ton fils cherche à faire la même chose même si ça implique de la faire dans le sens inverse.
Il est jeune (pas bcp moins que moins) et c’est normal qu’il se cherche et décide par lui même d’expérimenter et voir où il se sent le mieux. Si le Québec ne l’a pas séduit, il restera certainement proche de sa famille et je parie que toutes les occasions seront bonne pour venir voir sa petite famille.
Bon courage pour la future séparation et n’hésite pas à te défouler ou à partager tes sentiments sur le forum.
Hicoune

——————–

Toursette Ecrit

Salut Moni
suis assez d’accord avec Petit Prince et Reflag…il n’a que 22 ans…il changera d’avis quand il touchera du doigt combien la France est pourrie…et puis il pourra comparer avec le Quebec…il y a plein de chances qu’il revienne, ses frères et vous allez lui manquer.
Alors courage, je me doute que ce n’est pas facile
Toursette

——————–

TuT Ecrit

Moi je suis Bourguignon, il est dans quel coin de Bourgogne?
Du moment qu’il ne soit pas au nord de l’yonne, près de Sens où là c’est complement naze, il doit etre bien.
Y a du bon vin partout, des bon fromages aussi, une bonne equipe de foot, de joli coin et aussi pas mal de trou totalement perdu et non déservi. Ca j’en sais qqch.
Enfin, c’est triste pour toi, mais il est difficle de reprocher à son fils de faire en quelque sorte la même chose que ses parents.
Petit Prince, t’y vas un peu fort tout de même.
La France si pourrie que ca?

————-

Juan Ecrit

Hello Moni,
On ne se connaît pas et je comprends ta peine et ton désarroi mais en même temps je te trouve un peu dur avec lui quand tu dis qu’il n’a pas d’ambition….en fait il n’a pas les mêmes que vous et c’est normal qu’a 22 ans (je m’en rapelle bien ça ne fait que 4 pour moi) qu’on aspire pas aux même choses que nos parents !
En plus comme tout le monde te l’a déjà dis il n’a que 22 ans est avec son statut de résident il pourra revenir (il faut qu’il reste 738 jours en 5 ans c bien ça ?), au pire tu verras j’en suis convaincu au bout d’un an ou deux, votre absence lui pèsera et comme il devra s’assumer pleinement avec tout ce que cela comporte il ne pourra que se rendre compte qu’il a de la chance d’avoir une porte de sortie outre atlantique,
car il va se rendre compte qu’en France tout le monde travail obligatoirement pour l’état pendant deux mois par an (impots sur le revenu), mais qu’en plus on t’impose sur de l’argent que tu n’a pas (CSG/impot sur le revenu), que les gens sont souvent sur la défensive et d’une ouverture d’esprit très restreinte, etc …
il se rendra compte de tout ce qui fait que pour nous la vie est meilleur au Quebec !!
sans oublier qu’il va se rendre compte que de vivre éloigné de sa famille à 22 ans c pas facile (je parle en connaissance de cause) et que c un choix dur a assumer même si au départ on pensait l’avoir fait en ayant tout analyser, penser à tous etc…c a ce moment là qu’il faudra que vous lui rappeliez qu’il pourra revenir vers vous !
en attendant ton quotidien ne sera pas facile c clair mais tu dois le savoir mieux que moi du haut de mes petites 26 années, la vie n’est pas facile et les choses ne tournent pas forcément comme on veux du premier coup !
Et puis c vrai aujourd’hui il y les WEB cam, le téléphone fixe et mobile (de quoi être joint à tout moment), le fax, bientôt le visiophone pour tous + tous les modes de transports qui nous relient les uns au autres et rendent le quotidien moins dur…
Je sais que ce n’est pas simple pour toi et ton mari et que c dur a accepter, que c effrayant de le savoir si loin, mais laisse lui le temps de se réaliser un peu en France et tu verras il vous reviendra !!
Je te souhaite tout de même un énorme courage pour la suite !
A+
Juan

————–

Monikebek   Ecrit

Merci à vous tous qui avez si gentiment répondu à mon message.
Dans l’ensemble, j’éai évidemment pensé qu’à ça toute la journée de hier…
Mais comme beaucoup d’entre vous l’ont dit, il est jeune, il faut qu’il se rende compte par lui-même.
Et oui, moi je suis partie de Dijon la première, et je ne peux pas attendre que ceux que j’aime me suivent forcément, hein !
En fait, Chris est parti depuis le 2 septembre dernier, date à laquelle je me disais qu’il allait bien voir comment c’est en France après avoir passé une année ici.
Ben, il préfère la France, et je ne peux pas le blâmer – je l’aimais aussi quand j’étais jeune, et c’était mon premier pays d’immigration (je n’avais pasencore 19 ans quand j’ai quitté l’Allemagne pour Autun en Bourgogne …).
Je pense ce qui nous dérange le plus dans sa décision, c’est qu’il rejette une chance unique de se retrouver avec deux passeports lui permettant de travailler à peu près n’importe où dans le monde. Mais bon, il n’a pas l’âme du voyageur. Et qu’il ne poursuivra pas ses études avec un masters à l’étranger, quel dommage.
C’est sûr, moi mes Parents m’ont carrément dit que je ne pouvias pas aller à l’université parce qu’ils avaient mes 3 plus jeunes frères à nourrir. Et est-ce que les parents n’essaient pas toujours leurs enfants à faire mieux ?
Mais son Papa qui habite toujours à Dijon, lui a probablement transférer cette capacité à être content avec ce qu’il peut obtenir sans effort, et c’est bien s’il aime cette vie. Après tout, ce qu’il compte c’est SON bonheur, et je lui souhaite de tout mon coeur !
Merci encore pour vos beaux messages !
Monika

——————–

Toursette Ecrit

Il faut laisser le tps au tps…y a malheureusement rien d’autre a faire
L’expèrience ne s’apprend pas, elle se vit…
Alors laisse le réaliser seul…et il reviendra
Courage

——————–

Cynderella Ecrit

Monikebek,
Ton messsage m’a touché et sâche que les principaux arguments utilisés par mes parents pour retenir ma soeur au Québec étaient également le fait d’avoir la double nationalité et de pouvoir plus facilement aller par delà les frontières, mais cet argument n’a pas fait long feu par rapport à son besoin omniprésent de revenir en France. Quoi de plus normal dès lors qu’elle ne se retrouvait pas dans ce pays et que chaque jour de plus ici était quelque part une souffrance.
Nous qui avons connu la complexité du monde du travail, savons qu’une expérience diversifiée et de bonnes études à l’étranger sont valorisées.
Mais le Québec ne peut pas plaire à tout le monde, même aux plus ouverts et intrépides. Et n’oublie pas que c’est plus facile pour toi qui as déjà quitté ton pays d’origine une première fois et à chaque fois c’était ton propre choix personnel, souviens-toi!
Sandra

——————–

curveball Ecrit

QUOTE
L’expèrience ne s’apprend pas, elle se vit…

A méditer.
C’est bô c’k’tu dis

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 0 / 5. nombres de votes: 0

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

Écrit par
FAQ

La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!

Leave a comment

Centre Éducatif

Publicité

Les plus lus récemment

Publicité

Abonnez-vous à notre Newsletter

S’abonner

Publicité

Les plus commentés récemment

Derniers commentaires

Discussions en cours

Articles similaires

Exode inattendu : pourquoi certains immigrants songent à quitter le Canada

4.8 (6) Pour certains immigrants, leurs rêves de s’installer définitivement au Canada...

Document officiel : Équivalence des diplômes France Québec

4.9 (3207) Tableau comparatif études France – Québec Équivalence des diplômes entre...

Devenir policier au Canada, comment faire ?

4.7 (23) Bonjour, Actuellement je suis en France et je suis gendarme...

Amener ses lapins nains au Canada

5 (2) Voici un guide simplifié pour emmener des lapins au Canada...

>
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com