L’intrégration des enfants au Canada? - Immigrer.com
jeudi , 30 mai 2024
Accueil FAQ Des familles qui s'installent L’intrégration des enfants au Canada?
Des familles qui s'installentFAQ

L’intrégration des enfants au Canada?

0
0
(0)

L’intrégration des enfants au Canada?

Ecrit par: fend la bise 21-01 à 14:17

Bonjour à tous,
Ma petite famille et moi même devons partir en aôut, j’ai commencé mon dossier en avril 2004 et ça y est nous sommes bons pour le service.
Mais je commence à douter!!!!
En effet, mes cousins intaller depuis 4 ans à Montréal reviennent à cause de leurs enfants, ils ont 15 et 17 ans et ont de plus en plus de mal avec les ados Canadiens. Ils se font traiter en permanence de “sales francais” et des fois ils en viennent aux mains. Un autre couple d’amis cette fois ci revient au bout de 8 mois pour les mêmes problèmes qu’a rencontré leur fille de 13 ans.
Nous avons 3 enfants 15 ans, 13 ans, et 9 ans et je commence à me demander si partir sera une bonne chose pour eux, je ne veux pes qu’ils subissent ce genre d’agression verbale et surtout physique.
J’aimerai avoir l’opignon de Francais qui ont des enfants et savoir si ce genre d’attitude est général au Cananda.

——————————–

Ecrit par: nissart 21-01 à 14:49

Houla,tu m’inquiétes là,j’ai 2 filles de 11 et 6 ans et je ne pourrais pas supporter ça,c’est bien pire que les problemes d’argent ou autre,c’est le bien etre de tes enfants et leur equilibre qui se joue là.
En effet,j’en avais deja entendu parler,mais se sont qques individus qui font ça,des abrutis jaloux souvent de leur niveau et de la supposée richesse des immigrants Français,mais ce n’est pas une generalité d’aprés ce qu’on m’a dit,mais ça peut arriver.ça met les nerfs et c’est dur de faire abstraction là,ça touche droit au coeur.
Si qq’un peut temoigner,fend la bise n’est pas le seul a s’inquiter.

——————————–

Ecrit par: Makavelli 21-01 à 14:56

Salut
En effet c’est assez inquiétant comme information, mais je pense que ça doit être des cas isoler (enfin j’espere).
Des infos de la part de ceux déjà installer ou des Québécois même serait bienvenues.

——————————–

Ecrit par: Monikebek 21-01 à 15:07

Je ne peux évidemment pas parler de Montréal puisque je n’y ai jamais vécu. Mais si vos enfants ne se conduisent pas en “maudzits Français”, je ne vois pas pourquoi on les aggresserait ? Bien sûr, si on sort l’attitude “c’est moi le meilleur parce que vous ne savez même pas parler sans accent” (je schématise…), ou si sans cesse, ils balancent des “oui mais chez moi…(en parlant de la France)”, il sera assez vite décidé de leur sort

Mais pour moi, l’intégration de la FAMILLE entière passe par nos enfants ! En région, c’est plutôt un “plus” de venir de la France, et tout le monde veut être ami avec eux, du moins dans les quelques cas d’immigrants que je connais, moi.

Je pense que c’est aussi VOUS, les Parents, qui devez bien expliquer à vos enfants ce que vous êtes en train de faire : changer de pays ! Et cela impliqu un TAS de choses, et l’attitude compte pour beaucoup.

Je suis d’accord que pour des ados c’est beaucoup plus difficile que pour des jeunes comme les miens qui avaient 1 et 3 ans à notre arrivée, et qui aujourd’hui parlent autant le français dit “de France” que le Québécois, et ils traitent ça comme deux langues différentes d’ailleurs … Attention, je ne dis pas qu’il faut parler le Québécois pour être accepté, ah que nénni ! Mais quand on arrive à un jeune âge comme les miens, c’est quelque chose qui se fait quasi automatiquement. Et ils ne se sont jamais faits rejeter à cause de leur accent tout de même assez “français de France”.

Je ne pense pas qu’une attitude hostile telle que décrite puisse venir uniquement du fait d’être d’origine française… ou alors Montréal et le reste du Québec sont encore plus deux mondes différents que je le croyais.

——————————–

Ecrit par: schumarette 21-01 à 15:27

Allo

Moi aussi, je ne peux parler que pour la région puisque je n’ai jamais vécu à Montréal.

Mes enfants n’ont jamais connu ce genre de problèmes. Les deux petites n’ont absolument aucun problème, Mélanie s’est fait une fois traitée de “maudite française” mais c’est parce que le petit garçon avait trouvé ce moyen là pour la faire enragée (et peut être aussi l’avait-il entendu chez lui pour les français en général) mais en aucun cas elle n’en a été vexée (ni nous d’ailleurs) car ce garçon est le “dur” de l’école, et croyez-moi, quand ici, on dit dur, ce serait encore bien camarel mou en France.

Les trois grands ne se sont jamais fait traités de maudits français, ils sont bien acceptés et les jeunes discutent avec eux sans problèmes.

Mais c’est vrai comme je le disais dans un message précédent que c’est moins facile à l’âge des miens (21 – 20 et 17 ans) de s’intégrer dans des gangs d’amis déjà toutes faites. Je pense que cela passera par le travail car au collège, c’est pas forcément évident, les jeunes n’ayant jamais les mêmes horaires, et de plus, beaucoup de jeunes travaillent le soir ou fin de semaine, donc là encore, difficile de s’organiser pour les sorties.

Voila, je pense aussi comme Monika que peut être les enfants de tes amis jouaient un peu au “maudit français” ou alors ils n’ont pas eu de chance et sont tombés sur une bande de colons.

——————————–

Ecrit par: laurence 21-01 à 15:31

Bonjour,

Je vis à Montréal et je connais de nombreux Français avec des ados et j’ai jamais entendu parler de persécution pareille. Tu dis “en permanence”, c’est un peu fort.

Je suis plutôt de l’avis Monika et Schumarette :

QUOTE
Voila, je pense aussi comme Monika que peut être les enfants de tes amis jouaient un peu au “maudit français” ou alors ils n’ont pas eu de chance et sont tombés sur une bande de colons.

Je dirais même que les ados au Québec ont moins de chance de se faire agresser et ceci même à Montréal.

Les Français ne sont pas persécutés tout de même au Québec, ne vous inquiètez pas.

——————————–

Ecrit par: Lapin 21-01 à 16:00

J’ai de la famille qui est ici depuis 13-14 ans et j’ai jamais entendu parler d’un tel niveau de problème…. ca s’est bien passé pour chacun des 6 enfants d’âges très différents…

——————————–

Ecrit par: Vannille68 21-01 à 16:25

bonjour à tous

moi aussi je vais bientot partir avec 2 ados de 14 et 16 ans et c’est un sujet qui me faisait tres peur au début des démarches .je me suis renseignée aupres de beaucoup de personnes aussi bien du net qu’a Montreal meme et les témoignages se rejoignent
jamais on a entendu cela qu’un ado francais a été rejeter- bien au contraire!!
il faut aussi qu’ils acceptent de vivre dans un pays different, avec une culture differente -chose pas facile pour un ado- s’il rejette tout c’est sur qu’il y a un problème!!!

pour ma fille de 16 ans j’ai entendu “quand j’aurais 18 ans je rentrerais en france” entre autre(a cause de ses copines) je l’ai emmener a montreal, on a discuter,elle a poser des questions et un an apres je l’ai surprise a dire “quand on sera au qc je ferais si ou ça….” et elle se réjouis de partir
en bref il faut les préparer au changement eux aussi!!

——————————–

Ecrit par: filniz 21-01 à 16:35

Bonjour,

Je suis étonné par ce que tu dis. Nous vivons à Montréal depuis presque 5 ans et mes enfants n’ont jamais eu ce type de problème. Ils avaient 10 et 13 ans en arrivant et ont connu l’école primaire et secondaire. D’ailleurs le collège privé, que fréquente encore le cadet, est certes situé dans un quartier francophone (Plateau) mais est très cosmopolite et cela se passe très bien.
Cela dépend peut-être du quartier, de l’établissement scolaire ou du comportement des enfants ???
Si tu le souhaites, je pourrais te communiquer par PM une adresse de correspondance pour que mes enfants communiquent directement avec toi et tes enfants pour vous rassurer et poser d’autres questions.

——————————–

Ecrit par: isseo17 21-01 à 16:45

Hello!

Nous sommes arrivés en octobre avec 5 enfants entre 12 et a ans. Les quatres premiers vont en classe, qui en primaire, qui en secondaire.

Nous habitons en région, et je ne peux rien dire sur Montréal, mais ici, tout ce passe vraiment très bien. Les enfants ont été très vite intégrés dans leurs classes.

Ma fille de 10 ans (une meneuse!) s’est vu envoyer une ou deux fois “qu’ici on était pas en France!” par l’autre meneuse de la classe. Mais quoi? après tout, c’est de la légitime défense!
Elle a, par ailleurs intégré une troupe de scouts du Canada (les exploratrices) et a été super bien accueillie.

Pour le reste, aucun ne m’a rapporté ce genre de réflexion. Mon fils, qui a toujours eu des problèmes d’acclimatation est plutôt plus à l’aise qu’en France et a même invité un copain à la maison. En France, il lui fallait au moins 18 mois pour en arriver là!

Ils m’ont tous dit que l’accueil de la part des copains avait été bien plus chaleureux qu’en France. Et ils savent de uoi ils parlent, puisque les ainés ont changé 4 fois d’école! (avec des parents comme nous, faut suivre!!!)

J’espère que te voilà rassuré, au moins pour la vie des enfants en région..

——————————–

Ecrit par: Zogu 21-01 à 17:12

L’idéal c’est l’arrivée au CÉGEP…
Le jeune débarque dans son nouvel environnement… et les groupes d’amis se refont allégrement. C’est un bon moment pour se faire de nouveaux amis!
Il faut savoir que des jeunes qui proviennent de la même école secondaire ou du même quartier n’iront pas nécessairement au même CÉGEP. Des choix de vie doivent être fait; on doit souvent s’éloigner de ses amis d’enfance ou de sa gang de potineurs du secondaire (et ce n’est pas une mauvaise chose!!!)

——————————–

Ecrit par: _Romain_ 21-01 à 17:54

petit cours de traduction : CEGEP je comprends… mix entre lycée et deug
mais “potineur” ? on parle de drogue là ?

——————————–

Ecrit par: Zogu 21-01 à 19:32

Non, “potineur” dans le sens de “potins”… le blabla et les racontars, les rumeurs.
Une fille qui réseaute beaucoup comme cela sera parfois appelée “Miss Potins”!!!

Quand on passe du secondaire au CÉGEP, la première chose qu’on remarque c’est que le tissu social est différent. Finis les petits groupes fermés, les rumeurs débiles à travers la classe, l’exclusion généralisée, les “cliques”, etc.

Une des raisons est qu’au CÉGEP, les classes n’ont pas de groupe fixe: dans un cours tu es avec un paquet de gens que tu ne connais pas (encore), dans un autre tu retrouves de vieux copains, dans un autre tu es entouré de gens qui font une technique des plastique ou en radiologie, à la cafétéria tu as un groupe de TP (Technique Policière) en uniforme ou des gens de technique du bâtiment avec du bran de scie dans les cheveux, etc. C’est souvent une joyeuse cacophonie… en tout cas, c’était comme cela au CÉGEP Ahuntsic!!! Ça te force à connaître des gens, et ça interdit (en quelque sorte) cette ambiance déplaisante qu’on retrouve dans un groupe fermé.

PS: Je crois que le fils ou la fille d’immigrant français qui arrive au CÉGEP ne connaîtra pas autant de problèmes d’intégration qu’au niveau Secondaire. C’est simple, au CÉGEP les rapports se tissent de manière ouverte (et souvent orienté études dans un premier lieu). Si on n’aime pas des gens, on les évite très facilement. Et de plus, il y a beaucoup de travail d’équipe, ce qui favorise les rapprochements.

——————————–

Ecrit par: Toursette 21-01 à 19:58

J’ai hélas les mêmes problèmes avec mon fils…mais je n’en suis pas au point de rentrer en France!!!!! Souhaitons que ca s’améliore!!!!
Mais c’est vrai que c’est un peu pénible….

——————————–

Ecrit par: isabelle64 21-01 à 21:42

salut nous ça fait 1 an qu’on est amontréal avec 2 ados de 14 et 16 ans Ils n’ont jamais eu de probleme. Il faut respecter les gens tu ne connais pas tout de la vie parce que tu es français. Leurs amis sont curieux et leur posses plein de question sur l’europe, il y a un échange de connaissances fort interessant alors pas de probleme tout le monde arrive a s’intégrer en se respectant mutuellement

——————————–

Ecrit par: JayJay 21-01 à 22:51

Toursette, il n’est pas à Stan, ton fils? Qui le traite de MF, ses collègues de Stan??? Ou ça vient de l’extérieur de Stan? Stan n’est peut-être pas la meilleure façon de s’intégrer? J’sais qu’à l’univ, je réseautais pas mal avec les Français, et je me souviens d’une Savoyarde qui me racontait, dans le cours de Pensée politique arabe, qu’elle avait ben du mal à s’adapter. Elle avait toujours l’air triste et elle n’aimait pas trop le monde. Mais les autres Français (dont plusieurs provenaient de Stan et de MdF) s’assumaient et ils avaient l’air de s’intégrer correctement.

Moi je me suis souvent fait traiter de “maudite Montréalaise” quand je retournais chez moi à Sept-Iles avec ma musique alternative, mes fringues bizarres, ma façon de parler bizarre. On est toujours l’étranger de quelqu’un d’autre je crois.

——————————–

Ecrit par: Toursette 22-01 à 0:35

salut Isabelle
Les tiens sont des ados…le mien a 11 ans …et en plus (oui JayJay) il est a Stan….
Ca se passe de commentaire je crois…..
Il n’a aucun problème, ni moi d’ailleurs, a l’extèrieur de l’école….Mais Stan, c’est une autre paire de manches!!!!!! L’année prochaine, il ira surement ds une autre école….et ce sera beaucoup mieux, à tous les niveaux.
Stan c’est fini, je ne veux plus en entendre parler. On a fait une erreur, mais je crois qu’il sera mieux en milieu québécois qt à l’intégration.
A 11 ans ce n’est pas tjrs facile de gèrer des insultes, je pense….
Je crois que l’on se connait peu Isabelle, mais les anciens sur le forum, pourront te dire à quel point je suis pro-québécois et anti-français…donc ne t’inquiète pas….ce n’est surement pas une minorité qui me fera rentrer en france. Qt à savoir pourquoi j’ai eu l’idée débile de le mettre ds cette école…je me le demande encore aujourd’hui!!!!!!!
Grosse erreur…c’est sur!!!!
Le respect je le connais…..et je l’inculque tous les jours à mon fils…n’ai aucun doute la dessus.

Ceci dit …. Je donnais juste mon avis sur ce post….la prochaine fois je m’abstiendrai !!!

——————————–

Ecrit par: Alezane 22-01 à 5:03

Bonjour

Je vais me permettre de participer à ce post… Nous partons avec des enfants en bas age et souhaitons ne pas être concernés par ce genre de (gros) désagréments…
Voilà qui calme tout genre de naïveté sur l’immigration. Oui, il s’agit d’une installation dans un pays qui n’est pas le nôtre ou d’autres sont nés, et l’on sait à quel point les enfants sont tendres entre eux… J’ai souvent posé la question à nos amis (presque famille) québécois : ‘mais vous, comment vivez vous cette intrusion dans votre pays ? Dire que vous avez besoin de l’immigration, n’est(ce pas difficile à vivre quelquepart ?’ . Les réponses sont parfois mitigées. Il y a 13 ans maintenant, j’ai connu ma première expérience de racisme chez un ‘Jean Coutu’ dont la caissière refusait de me répondre parce que j’avais un accent français

Gentillesse ne veut pas dire pas de sensibilité… Pas facile tout ça. Mais ça permet de relativiser.
Et quel est exactement le problème avec Stan ? Est ce l’établissement rend prétencieux ?

——————————–

Ecrit par: nissart 22-01 à 6:00

Ha non Toursette,pourquoi t’abstenir de donner ton avis,ceux qui te jugent laisse les! Les infos sont toutes bonnes a prendre et il faut trier.
Mince alors , deja qu’on te lit moins sur le site,tu vas pas te censurer,d’autres que les raleurs et juges sont interressés par ton avis.J’en fait parti.

——————————–

Ecrit par: JayJay 22-01 à 9:44

QUOTE
Il y a 13 ans maintenant, j’ai connu ma première expérience de racisme chez un ‘Jean Coutu’ dont la caissière refusait de me répondre parce que j’avais un accent français

Euh… je suis assez sensible à la problématique du “MF” étant donné qu’un des membres de la famille, alors qu’il était très fâché, a utilisé cette expression (pourtant il est très francophile, mais il a utilisé ça pq il savait que ça allait nous faire mal) mais par contre, je veux assurer tout le monde que mon poupoux, en 1 ans 3 mois + de nombreux, nombreux voyages au Québec n’a *jamais, jamais, jamais* été victime de ce type de racisme… Autrefois, quand on allait à Montréal, on lui faisait souvent remarquer son accent, mais depuis qu’il *vit* ici, on ne lui mentionne même plus.

C’est hypothétique, mais cette caissière s’était peut-être fait faire la même chose qu’une hôtesse de l’air un jour sur un vol d’Air Canada, alors qu’un groupe de touristes l’ont corrigée à peu près 15 mois en s’esclaffant dès qu’elle utilisait une expression un peu bizarre (“couverte” au lieu de “couverture”…).

——————————–

Ecrit par: laurence 22-01 à 11:11

Bonjour,

QUOTE
Il y a 13 ans maintenant, j’ai connu ma première expérience de racisme chez un ‘Jean Coutu’ dont la caissière refusait de me répondre parce que j’avais un accent français 

Oui mais si elle n’a pas dit un mot comme juger que c’était à cause de ton accent ?

Ça m’arrive aussi que des caissières ne soient pas trop bavardes, c’est plus de l’indifférence, est-ce que je dois conclure que c’est parce que je suis blonde ?

——————————–

Ecrit par: sarmisegetuza 22-01 à 12:33

Bonjour!

Mes enfants – 7 ans et demi et 2 ans et demi à notre arrivée – n’ont jamais eu à se pleindre d’un quelquonque témoigrange de racisme si ce n’est quelques petites réfléxion du genre”le petit français” les tous premièrs jours d’école; Mais mon fils, philosophe en herbe, me disait qu’il se rendait compte que ça c’était juste parce que ça façon de parler était un peu différente et aussi parce qu’il était devenu le centre de l’attention de toutes petites québécoises…ben oui, c’est un DON JUAN en herbe aussi Car oui, ces réfléxions là venaient des garçons et non des filles…mais on était loins de mettre ça sur le dos d’un racisme, ce genre de réfléxions on se faisait nous aussi, étant tous petits, dans notre pays, entre les gens du sud avec les gens du nord ou est-ouest…

Les parents des amis québécois invitent toujours nos enfants à la maison parce qu’ils trouvent qu’ils ont une bonne influence sur les leurs, ne serait ce que le fait qu’ils ont vecu ailleurs et donc ils ont vu autre chose et les discussions entre eux sont enrichissantes. Je parle plus de mon fils que de ma fille, qui elle avait juste 2 ans et demi, et qui est d’ailleurs devenu LA québécoise pas excellence de la famille! Mais nous sommes retournés l’été dernier en Roumanie et en France et depuis là ma fille nous parle souvent de “ses pays” comme elle dit et elle prend plaisir a raconter sa vie la bas, sa famille et ses amis de la bas…

De notre côté, souffrir de notre accent…ben, on aurait une foule de choses – et surtout amères expériences – de notre vie en France a vous raconter…mais aucune ici!

Le français nombriliste découvre ici qu’il peut avoir un accent lui même dans un pays où on parle SA langue – oui SA langue – et je pense que c’est CA la plus grosse découverte de toute leur vie ici…ben oui, c’est méchant ce que je dis…mais une bonne leçon d’enseignement moral dans les écoles québécoises – où distinguer les différences de culture et surtout les comprendre est une ligne de vie – ferait un GRAND bien surtout aux parents français et ensuite à leur enfants.

Mais oui, il y a des gens qui vont vous faire répéter 3 fois la même chose parce qu’ils ne comprennent pas votre accent, mais je n’ai jamais senti de leur part le mépris que j’ai ressenti tant de fois en France…

Aujourd’hui nos enfants sont tres bien intégrés ici et surtout aimés pour CE QU’ILS SONT!

——————————–

Ecrit par: fend la bise 22-01 à 14:42

désolé pour ma question mais je ne voulais créér de conflit entre internaute
je suis toujours autant dans le flou pour mes enfants, je vais peser le pour et le contre, en fonction surtout de leur caractère.
en tout cas merci à vous tous pour vos témoignagnes.
j’ai encore une autre question, pour nous les adultes y a t’il une association de francais qui se rencontrent pour discuter?

——————————–

Ecrit par: Petit-Prince 22-01 à 15:04

QUOTE(fend la bise @ 22-01 à 13:42)
j’ai encore une autre question, pour nous les adultes y a t’il une association de francais qui se rencontrent pour discuter?

Il faut être TRÈS prudent ! La plupart du temps, les regroupements de “Français” ici sont des groupes de ‘tits “maudits” qui ne savent pas s’intégrer et qui ont de gros problèmes d’adaptation et vont entretenir leur activité favorite : le chialage !

Il est clair que la meilleure façon de s’intégrer est, justement, d’aller à la rencontre de la population locale. C’est à toi de faire le premier pas. Bien sûr que tu seras “le Français de service”, c’est évident ! Imagine un Québécois qui arrive dans un groupe de Français en France ! Il faudra du temps pour que le monde le voit autrement que par ses origines. À toi de ne pas te formaliser et d’aller au-delà de ça, quitte à user de la dérision et d’humour… ça fonctionne très très bien !

Certes, tu pourras toujours trouver des Français présents ici de longue date, disons au moins 10 ans, et qui pourront t’aider et te donner des conseils. Mais, comme je le disais plus haut, il faut être prudent… on a vite fait de se retrouver entouré d’inadaptés.

Un indice imparable pour fuir ces gens : s’ils commencent à dire que pour certaines choses les Québécois sont incompétents et que, eux, les Français, ils savent faire… prends tes jambes à ton cou ! Si tu restes-là, tu finiras juste comme eux : d’éternels insatisfaits !

——————————–

Ecrit par: nissart 22-01 à 15:24

D’où ton surnom de”braconnier de mf”
Au moins ça a le merite d’etre clair et d’eclairer,n’en deplaise a certains.
Je suis allé a une “reunion” de Français en octobre et j’ai rencontré des gens optimistes et positifs,car comme ils m’ont expliqués ,si tu ne l’est pas tu ne reviens pas a leurs reunions car ça enerve le positivisme quand on est un chialeux.
Donc ils vont a d’autres “reunions”,celles des chialeux,moi je retournerai a cette asso quand je serai installé,ils m’ont fait penser a certains animateurs du site(les positifs mais pas aveuglés) et les echanges que j’ai pu entendre de cide là ,m’ont plu.J’ai sympathisé avec un couple installé depuis 14 ans et leur fille qui les a suivi alors qu’elle avait 14 ans.Aucun ne regrette.Ca fait plaisir.
Par contre j’ai rendu visite au frére d’un collégue de travail qui a un resto sur la rive sud, quel chialeux, en un mot il m’a dit que c’etait un pays pourri, quel con ce mec, quelle mentalité de m….,12 ans au Qc et il ne trouve que des points negatifs,pourtant sa situation n’est pas trop mauvaise selon ses dires, mais il dit qu’il ne retournerai pour rien au monde vivre en France Ceux là il vaut mieux les ecarter de ton cercle de relation a mon avis.

Le mec du resto, pour etre clair, trouve que le Qc est pourri et la France aussi, j’ai mal parlé la France dans la phrase oups!
Maintenant il veut partir au Canaries mais il n’y est jamais allé,meme pas en touriste.Une fois sur place il dira que les espagnols sont tous de c…

——————————–

Ecrit par: JayJay 22-01 à 20:53

C’est étrange, mais j’en reparlais avec DJay ce soir, et il dit avoir été victime de ce syndrome de MF. Cependant il ne peut se rappeler avec exactitude d’un événement qui confirme cela. C’est juste un “feeling” général. Ché pas… est-ce un vrai phénomène, ou est-ce le fruit d’une imagination un peu vagabonde?

——————————–

Ecrit par: peanut 22-01 à 20:59

euh…ne le prenez pas mal, mais ça existe des maudits français au québec!

En tant que québécoise, j’en ai cotoyé quelques uns dans le cadre de mon travail…des arrogant(e)s, des fatigant(e)s qui persistent à me dire que ce n’est pas comme ça en France(hello??? tu es au québec là!! )…et je me dis parfois qu’ils ne doivent pas avoir beaucoup d’amis ici…car en général, on déteste ce genre de comportement…

En contrepartie, j’ai rencontré aussi des français qui adoraient le québec et qui étaient simples et courtois! Mais vous savez ce que c’est…on remarque toujours plus les fatigants!

peanut qui est avec un gentil français qui fait son ptit maudit parfois!!!

——————————–

Ecrit par: Dariane 23-01 à 12:19

A propos des Maudits Français…

Je suis Québécoise et ça fait 6 ans que je vis à Paris…

Sur un autre site, je donne des “conseils culturels” aux futurs immigrants… D’ailleurs bcp me parlent des fameux “maudits français”!

Je pense ces fameux “MF” n’ont été qu’un problème d’interculturel. Parce qu’il y a aussi des maudits québécois, des maudits italiens etc… bref des “maudits” y’en a partout de toute façon!

Donc ces MF ont gâché la réputation des FTCTG (Français Tout Court Tout Gentils) pcq’ils sont venus un jour au Québec sans rien savoir de la culture et qu’ils ont agit là-bas comme il le feraient dans leur pays.

En France je trouve qu’il y a une gde pression sociale pour se démarquer:

Etudes mises bien en vue sur le haut du CV (ce qui différencie vite fait ceux qui en ont fait de ceux qui n’en ont pas fait, ceux qui ont Bac +2 de ceux qui ont Bac +4, +5, ceux qui sont allés à la Fac de ceux qui ont fait une Ecole, et enfin on fait même la différence entre Grandes z’Ecoles), les hiérarchies sont plus verticales et laissent peu de place à l’autonomie (j’ai déjà connu une entreprise où il fallait demander la persmission au supérieur pour remanier une armoire de dossier et y faire du ménage (sic) mais on doit tout de même essayer de se battre pour se démarquer et avancer un chouya dans son boulot, les “castes sociales” plus visibles qu’au Québec et ne se mélangent que très peu entre elles et on a vite tendance à tout catégoriser…

Par exemple si on prend une ville comme Neuilly ou le 16ièm arr. à Paris et qu’on compare à une ville de la banlieue de Mtl considérée comme “chic” il n’y a pas photo! Les parents d’une amie vivent sur la Rive-Sud de Mtl et lorsqu’on regarde leur quartier immédiat, celui-ci pourrait sembler relativement homogène par les grosses maisons, mais en réalité il ne l’est pas du tout! Eux sont techniciens, le voisin de droite est pâtissier, en face le gars est chauffeur de bus et derrière le mec est Ingénieur et à gauche ouvrier… ça fait presque stéréotypé, mais c’est vraiment comme ça: un melting-pot qu’on trouverait bcp moins, de façon générale, dans une ville considéré comme chic ici en France…

D’ailleurs dans mon cercle d’amis à Mtl, j’ai de tout: Techniciens, Ingénieurs, Polytechnicien en Thèse de Doc, Artistes, Esthéticienne, Avocate, Prof au chômage qui fait des heures comme gardien de nuit, Médecin, Coiffeuse et des comme moi au parcours plutôt atypique et éclaté… Et tout ce beau monde se tient ensemble et on partage bcp de bons moments! C’est le genre de truc bcp moins fréquent et qu’il ne m’ait pas été donné de voir souvent en France….

Evidement qu’ici on doit se battre pour se démarquer ou encore se battre pour “sortir” de certaines catégories.

Mais si on se comporte de cette façon au Québec: càd comme mettre sans cesse en avant son niveau d’étude ou ce que l’on a étudié, ne pas vouloir se mélanger avec d’autres “catégories” de gens, s’assoir sur son diplôme renommé en pensant que la réputation est ce qui compte le plus, essayer de bouffer tout le monde et de vouloir se démarquer à tout prix, ça risque de choquer et de ne pas passer du tout auprès des Québécois. D’où les fameux MF et toute l’arrogance qu’on a eu tendance à leur reprocher je crois…

Et je ne parlerai même pas du fait de corriger les gens, de rire ouvertement de leurs expressions “bizarres” (d’ailleurs les expressions françaises me semblaient tout aussi exotiques à mon arrivée…), de trouver la bouffe dégueu et que la meilleure nourriture du monde est la bouffe française, de les traiter avec un ton condescendant ou hautain…

Au Québec, c’est vrai, nous sommes plutôts naïfs et simples, mais il m’est arrivé tout de même de rencontrer des Français qui nous considéraient plutôt comme cons et simplets… entre les deux il n’y a qu’un pas et c’est tellement facile à franchir pour ceux qui ont l’esprit étroit! Ca fait mal de se faire dire que les Québécois sont des Français attardés (sic)! Et moi aussi un jour une petite dame dans un tabac s’est littéralement mise à m’engueuler pcq j’étais Québécoise… elle me baratinais des trucs sur son fils qui y était déjà allé et dont le séjour s’était mal passé etc… (la personne qui a mis le message à propos de la caissière est encore chanceuse de ne s’être fait rien répondre!)

J’ai souvent été la Québécoise de service moi aussi… Au boulot dès que je faisais une erreur ou que je disais un truc qui pouvait paraître idiot tout simplement pcq je ne savais pas, on m’excusait de façon condescendante en disant aux gens: “Vous savez, elle est Québécoise…”

Ce genre d’incivilité n’est pas le fait des Français ou des Québécois, mais plutôt de l’Humain dans tout ce qu’il a de plus laid!

Mais rien de tout cela ne m’a pas empêché de m’intégrer malgré tout! Et d’aimer la France! Moi aussi j’ai dû faire des efforts d’intégration, de compréhension. Et lorsque j’étais confrontée à un problème, je préférais faire soit l’indifférente, soit le prendre avec humour, auto-dérision etc… et essayer tant bien que mal de garder le sourire… (bon par contre c’est le chéri -Français- qui se prenait tout dans la gueule le soir, mais après une petite crise tout allait mieux! Et il m’aidait bcp à relativiser!). Le principal c’est d’essayer de se regarder SOIT. Il est bon de temps à autre de se remettre en question!

Et si un Québécois joue à l’idiot en posant des questions stupides du genre Est-ce que vous vous lavez chez-vous? Avez-vous des toilettes? etc…Bah il faut le faire se rendre compte de sa propre connerie et de son ignorance en expliquant que le coup des toilettes était vrai il y a plusieurs années, notamment à Paris dans les chambres de bonne, mais que ça se voit de moins en moins, et que l’eau en France coûte très cher donc on apprend à l’économiser en se lavant autant mais moins longtemps et qu’au Québec vous êtes chanceux de ne pas payer l’eau etc…

C’est ce genre de truc que j’utilisais lorsque j’étais moi aussi confronté à ce genre de stupidité ici en France… Et souvent ça engage sur des conversations culturelles et on fini par faire découvrir son pays et à intéresser les gens…

Même s’il est vrai qu’on ne peut s’empêcher de faire des comparaisons, qui sont parfois bénéfiques pour mieux relativiser et comprendre notre propre culture vs la nouvelle culture, il ne faut pas s’arrêter qu’à cela! Personnellement je suis Dariane avant d’être Québécoise ou Canadienne ou Catholique etc…

Pour les enfants effectivement je suis d’accord avec les autres messages! C’est aux parents de les éduquer et leur faire comprendre ce qu’il se passe! Changer de pays à l’âge adulte alors qu’on l’a voulu est déjà une expérience très difficile alors imaginez changer de pays à l’âge ingrat alors qu’on ne l’a pas voulu et qu’il faut suivre les parents? Il faut les aider à s’intégrer et relativiser ce qui peut arriver de négatif en leur disant de focaliser sur le positif… Entre l’âge de 12 et 16 ans, mes parents ayant bcp déménagé (4 écoles différentes en 5 ans) dans différentes régions du Québec, j’en ai énormément souffert (d’autant plus que j’étais d’une timidité maladive) et pourtant j’étais Québécoise! Mais les gamins méchants il y en a partout! Moi je n’étais pas française mais on a bcp rit de moi une année pcq je suis née dans une petite ville qui portait un “drôle” de nom pour les ados idiots!

Et j’ajouterais (mais ça n’engage que moi) que j’ai eu bcp plus de mal dans les p****** d’écoles privées que ma grand-mère voulait absolument qu’on fréquente, que ma dernière année de secondaire, en région de Montréal, où j’ai décidé d’aller “à la polyvalente” (public) et où il m’a semblé que les gens étaient moins snob et jugeaient bcp moins… C’est d’ailleurs là que je me suis fait des amis que je fréquente encore 11 ans plus tard…

Effectivement tout s’est mieux passé à partir du CEGEP…

Finalement il semblerait que les MF, ça n’est qu’une sorte de clash culturel, où les Français ne savent pas comment agir là-bas et les Québécois ne comprennent pas pourquoi les Français agissent de telle façon…

M’enfin tout ce que je dis n’est pas coulé dans le béton, c’est plutôt une explication que j’ai essayée de trouver à force de vivre ici, de faire pleins d’expériences et d’essayer de comprendre d’où pouvait venir cette étiquette de MF!

Pour ma part je suis maintenant Franco-Canadienne (j’aurai bientôt la nationalité et j’en suis très fière), mais suite à une séparation je devrai bientôt rentrer au Québec. Je suis contente d’y retourner, mais je sais que je reviendrai en France… J’ai deux pays maintenant!

——————————–

Ecrit par: cherry 23-01 à 22:40

Dariane, en lisant ton commentaire, j’avais parfois l’impression d’entendre ma soeur (elle a vécu à Paris pendant plusieurs années)…!

Pour revenir à l’expression presque tabou “maudits Français”, je dirais que généralement les Québécois ne disent pas ça par méchanceté, mais plus pour taquiner. Faut vraiment prendre ça avec humour… Or, il existe de réels MF et il existe vraiment des Québécois qui, pour une raison obscure, n’aime pas les Français. Mais ce n’est pas la norme, loin de là! Les Québécois ont une relation d’amour-haine avec les Français due à une histoire commune. Il y a aussi le fait qu’être intello ici peut parfois passer pour prétentieux -parfois avec raison!- et les Français qui se risquent à vouloir partager avec autrui la moindre de leurs réflexions, qui se prennent trop la tête et qui critiquent tout -ce qui en France est presque encouragé!-, vont éventuellement être catalogués comme chialeux et MF.

Pour ce qui est des enfants, ils peuvent être très méchants entre eux. Faut pas penser que les petits Québécois sont immunisés! Chacun ses insultes…

En tout cas, moi j’aime les Français et je vous dit bienvenue au Québec!

——————————–

Ecrit par: JayJay 23-01 à 23:32

Héhéhé, Dariane, on dirait qu’on est des soeurs!

Bah, il y a une part de taquinage dans cette expression, il y a une part de vérité, il y a une part de méchanceté, il y a une part de viser là où on sait que ça va faire mal, il y a une part de concurrence, entre pays, mais aussi entre écoles (il y a des rivalités palpables entre écoles du quartier Outremont, Reine-Marie…). Il ne s’agit pas de se boucher les yeux, mais de se méfier des spéculations voulant que les Québécois soient tous anti MF…

——————————–

Ecrit par: Dariane 24-01 à 6:54

C’est vrai??? Cool! En plus je n’ai eu qu’un petit frère et jamais soeur… C’est cool d’avoir une soeur de forum

C’est vrai! C’est pas qu’il n’y a pas d’intellectuels maintenant en Amérique mais c’est que le nouveau continent s’est surtout bâti contre la vieille Europe… On le voit nettement chez les Américains lorsqu’ils ont fondé leur république. Il y a eu rejet de la culture élitiste européenne, de la division en castes sociales etc… (y’a qu’à étudier leurs films et l’idéologie sous-jacente depuis le début du 20ième siècle pour se rendre compte que ce fut un véritable mythe fondateur)… Leurs valeurs sont fondées sur la construction du pays, la classe moyenne, l’accès à tous à la richesse, la mouvance sociale, la chance pour tous… (bon la réalité n’est pas aussi rose, c’est totalement vrai!)

Et probablement qu’au Québec et au Canada on aura aussi hérité de cette culture où l’Europe était vu comme qq chose de vieux et élitiste, d’autant plus que ceux qui sont venus étaient en général pauvres, illettrés etc…

Il faut se rendre compte qu’à une époque où en Europe on philosophait dans les salons ou les boudoirs (selon un célèbre marquis ), en Amérique du Nord les gens trimaient dur. Ils défrichaient, construisaient des routes, des villes… et bien sûr tout ce qui avait trait à la culture (arts, littérature, philo) était vu comme un luxe et quelque chose de plutôt superficiel… faut se mettre à leur place… Et c’est bien probable que ce pan culturel ait été transmis avec les générations (une sorte d’inconscient culturel)

Et même maintenant on continue à voir (même en France) cette dichotomie entre les classes sociales plus élevées et les classes plutôt ouvrières… Ca n’est donc pas juste une question de Québec vs France, Amérique vs Europe

Un grand homme c’est celui qui fait se sentir grands les gens qu’il cotoie…

C’est là le secret, se mettre au même niveau que les autres…

——————————–

Ecrit par: Alezane 26-01 à 9:15

Bonjour et merci beaucoup pour les dernières participations, hyper constructives !
Je suis “la personne qui a parlé de la caissière’

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 0 / 5. nombres de votes: 0

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

Écrit par
FAQ

La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!

Leave a comment

Centre Éducatif

Publicité

Les plus lus récemment

Publicité

Abonnez-vous à notre Newsletter

S’abonner

Publicité

Les plus commentés récemment

Derniers commentaires

Discussions en cours

Articles similaires

Document officiel : Équivalence des diplômes France Québec

4.9 (3208) Tableau comparatif études France – Québec Équivalence des diplômes entre...

Devenir policier au Canada, comment faire ?

4.7 (23) Bonjour, Actuellement je suis en France et je suis gendarme...

Amener ses lapins nains au Canada

5 (2) Voici un guide simplifié pour emmener des lapins au Canada...

Se mettre en “Neutre” à l’arrêt avec une voiture à boîte automatique

0 (0) J’ai acheté une voiture automatique et je me posais la...

>
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com