Notre voyage de prospection au Québec - Immigrer.com
jeudi , 23 mai 2024
Accueil FAQ Notre voyage de prospection au Québec
FAQSéjours touristiques

Notre voyage de prospection au Québec

0
0
(0)

Notre voyage de prospection au Québec

Ecrit par: kaloo 21-01 à 18:10

Bonjour à tous,

Voilà 10 jours que nous sommes rentrés de Montréal où nous avons passé 18 jours de prospection en vue d’une immigration.

Nos attentes étaient de :
– Affronter la rigueur du froid quebecois
– Magasiner afin de se rendre compte du coût de la vie
– Visiter les environs de Montréal
– Rencontrer des quebecois!
– Multiplier les rencontres et échanger sur les expériences de chacun à l’immigration
– Sonder les possibilités d’emploi dans mon domaine d’activité
– Vivre pendant 18 jours au Québec!

Tout d’abord le froid, une pointe à -20°C lors de notre visite à Québec nous a permis de constater que si l’on est bien habillé c’est supportable (Bien que j’en avais plein les bottes à la fin de l’après-midi).
Sinon il a fait un temps printanier. Ce qui est hallucinant c’est la chute de 15°C de température d’un jour à l’autre!
Mais passer l’après-midi à marcher dans la neige, c’est tellement beau et agréable qu’on en oublierait presque le froid. De même on peu skier à 30min de Montréal jusqu’à 22h, super!J’adore les sports d’hiver, j’ai été comblée
Et la nuit, grâce à la neige on dirait qu’il fait presque jour, c’est beau!

Côté magasinage, tout est fait pour consommer, on ne peut donc que trouver son bonheur à tous les prix! Les centres d’achat sont immenses! Côté alimentation, c’est moins cher sauf si on veut manger à l’européenne il va falloir changer notre manière de manger!

Nous avons visité Montréal, Québec et 2 stations de ski des Laurentides
J’avais idéalisé Montréal et ma première vision du port très industriel et les premiers hauts immeubles tous gris m’ont d’abord fortement déçue! J’étais même à la limite de la tristesse En plus je m’attendais à une ville toute blanche par la neige, mais la neige est plutôt grise et fondante ou gelée en centre ville. En y revenant, je me suis rendue compte qu’il y a des quartiers super sympas et d’autre très beaux. Phil, lui n’a pas eu la même impression et a aimé la ville dès le début!
Nous avons adoré le vieux Québec!
Et enfin, skier dans les Laurentides c’est vraiment génial, à 2heures de voiture de Montréal!
En bref, nos week end pourront être bien remplis même par -20°C Et il nous faudra au moins 10 fois 15 jours de vacances pour visiter un peu de ce qui existe!

Les Quebecois, ceux que nous avons rencontré ont été vraiment très agréables, nous souhaitant de nous revoir bientôt au Québec et nous souhaitant bonne chance! Peut être savent-ils qu’il n’y a pas que des maudits français (joke!)
Il y a même une dame qui travaillait dans un Tim Hortons(j’y reviendrai) qui nous a demandé si nous recherchions un emploi!

Par contre, il ne faut pas se tromper, ils ne sont pas français, il ne faut donc pas attendre d’eux qu’ils se comportent comme de français. Ils ont une autre culture qu’il faut absolument respecter en temps que telle.

Nous avons beaucoup échangé avec nos amis immigrés depuis 8 ans sur ce sujet! Nous avons beaucoup écouté leurs conseils afin de ne pas avoir de comportement trop décalé ou de chose qu’on ne comprend. L’exemple qui me vient en tête n’est pas important mais plutôt étonnant, dans un magasin, quand vous partez on vous dit “Bonjour” équivalent je suppose au “have a nice day” anglais.
Ah! une chose hallucinante me revient en tête, c’est la gentillesse des vendeurs et leur disponibilité dans les magasins. Certains vous retourneraient le magasin afin que vous trouviez votre bonheur! Je n’avais pas connu ça avant! Bon comme partout c’est pas 100% des gens comme ça

Je vais commencer par Tim Hortons qui est effectivement un endroit où on vend du café (on le sent en entrant) etc comme l’a dit fort sympa, mais j’en parle car je n’ai pas pu m’empêcher de demander tout de suite ce que c’était, car on en trouve à tous les coins de rue. c’est effectivement sympa et les bagels sont super! Côté fast food, j’ai bien aimé subway où on fait les sandwichs à la minute, petite anecdote, nous n’avons rien compris de ce que disait la jeune femme, en fait il fallait choisir entre différents type de pain (on ne le savait pas), je crois qu’on s’est bien fait remarquer

Pour les rencontres avec des immigrés :
Nous étions logés chez des amis de mes parents qui ont quitté leur Ile de la Réunion natale il y a 8 ans pour s’installer à Montréal. Lui a trouvé du boulot en moins d’un mois à l’arrivée et il gagne actuellement très bien sa vie, et elle qui ne travaille pas a mis 2 ans à s’adapter à sa nouvelle vie. Maintenant ils sont unanimes, la France c’est bien mais juste pour les vacances!

Ils nous ont par contre dit qu’il y avait des pièges à éviter quand on arrive. Acheter une “minoune” ( une vieille voiture qui roule à peine, Merci Linda Lemay pour le cours de quebecois!) est à déconseiller, car si cette brave ne démarre pas dès qu’il gèle on risque de passer un bien mauvais hiver, ou bien si elle tombe en panne par -30°C au bord d’une route!
Sur le plan vestimentaire il ne faut pas hésiter à investir dans une tenue d’hiver digne de ce nom. Il faut vérifier que les chaussures sont bien garanties jusqu’à -20 ou -30°C, ça doit être écrit dessus. A mon avis il vaut mieux acheter sur place même les articles sont plus chers car ce qu’on trouve sur le marché français n’est pas du tout adapté au climat du Québec. Si on a froid aux mains et/ou aux pieds, c’est fichu!
Par exemple un paire d’après ski est tout juste rembourrée de fausse fourrure ici, alors que là-bas l’intérieur est complètement amovible et contient plusieurs couches d’isolant thermique.

D’autres amis qui sont là depuis 3 ans font un bilan très positif de cette expérience, à 40 ans c’est la première fois qu’ils songent à acheter leur maison! Pour eux c’est un indice de bien être. Ils disent cependant qu’ils ont eu de la chance de trouver du travail tout de suite et n’ont donc pas eu de galère, tant mieux pour eux. Eux aussi disent qu’il faut se prémunir contre les rigueurs de l’hiver et surtout sortir.

Petite parenthèse concernant le temps, le soleil est souvent de la partie, moi qui adore ça, j’ai été comblée. D’ailleurs même quand il n’y a pas de soleil, je n’ai jamais eu cette impression que le ciel allait nous tomber sur la tête comme c’est souvent le cas dans le nord de la France, il y a quand même beaucoup de luminosité! Il faut en profiter car début janvier il fait jour à 7h00 du matin et nuit à 4 heures de l’après-midi à Montréal

Nous avons également passé une super soirée avec 8 forumistes de immigrer. com qui ont accepté de nous rencontrer. Nous avons parlé de plein de choses, échanger sur leurs expériences, ce qui leur plait, ne leur plait pas, et même ceux qui n’ont pas trouvé leur Eldorado au Québec ne regrettent pas leur expérience!
Nous les remercions encore!

Pour le travail tout le monde m’a déconseillé de chercher. En fait j’aurais souhaité rencontrer un ou 2 employeurs pour tenter d’échanger sur les possibilités d’emploi dans ma branche Je ne l’ai pas fait tant pis on verra ça plus tard.

En résumé, on a eu 18 jours pour s’imaginer ce que pourrait être notre vie au Québec, pour essayer de prévoir la suite des évènements, mais aussi plein de repos sans nos deux petits bouts.
Nous pensons que la vie sera beaucoup plus tranquille pour nous, car il y a visiblement moins de stress là-bas.
Le fait le plus marquant pour moi est qu’on ne nous marche pas dessus dans une queue pour passer devant nous. Autre chose, au volant : Quand on arrive à un carrefour sans feu, il y a généralement 4 panneaux “arrêt”. Pas de stress, c’est le premier qui s’est arrêté qui redémarre en premier, et tout le monde respecte ça.
Par contre pour les feux (ils disent “lumière”) ça semble pas très compliqué mais j’ai pas tout compris.

Nous avons donc décidé à l’issue de notre voyage d’entamer les démarches pour notre immigration
Nous avons peu de doute sur notre capacité à nous intégrer
Nous sommes persuadé que nous aurons une qualité de vie meilleure là-bas
Nous savons que notre famille va nous manquer et que 15 jours de vacances c’est très peu, mais nous commençons dès maintenant à utiliser la webcam,ils semblent ainsi plus près. De plus on peut téléphoner 10 heures en france sur un téléphone fixe pour 10$.
Nous savons que nos enfants seront heureux si leurs parents sont heureux mais c’est un sacré challenge que de recommencer tout à zéro avec eux!

Le plus gros doute vient de mon travail, car je l’adore, et qu’en plus je suis assez bien payée ce qui nous permet à l’heure actuelle d’assurer les études de nos enfants(qui n’ont du reste que 5 et 3 ans pour l’instant).
Nous sommes prêts à faire de gros sacrifices un ou 2 ans si besoin, mais après…

Ma boule de cristal ne me donnera jamais la réponse à notre avenir, aussi nous nous sommes donné minimum un an et demi avant notre départ. Et tous les jours nous parlons de notre projet entre nous, et j’ai l’impression que tous les jours il grandit un peu plus en nous. Nous espérons que le temps nous permettra de lever les quelques doutes qui nous restent.

Nous sommes vraiment ravis d’avoir pu faire ce voyage car nous savons maintenant où nous allons mettre les pieds, c’est un doute de moins.

Merci à ceux d’entre vous qui ont tenu jusqu’à la fin et je souhaite toute la chance et le bonheur possible à tous les nouveaux immigrés!

A bientôt

———————————

Ecrit par: Zogu 22-01 à 22:28

QUOTE
Il faut vérifier que les chaussures sont bien garanties jusqu’à -20 ou -30°C, ça doit être écrit dessus.

LOL — vous parlez de bottes, pas de chaussures j’espère!

Parfois c’est écrit… -30 ou -45 sur les grosses bottes Kodiak pour les régions arctiques… Je vous imagine marchant sur la rue Saint-Denis avec des bottes géantes… vous vous ferez remarquer, c’est certain!

Mais si vous voulez mon avis, n’importe quelle paire de bottes achetées au Québec feront bien l’affaire. L’important est de ne PAS porter de chaussettes 100% coton (ça se détrempe rapidement).
Et puis il faut savoir ce qu’on veut: Bottes légères pour marcher en ville? Bottes hautes pour marcher dans 30 cm de neige? Bottes solides pour les sports d’hiver?

———————————

Ecrit par: elisaFrance 24-01 à 9:10

Salut et merci beaucoup pour ce récit kaloo..
Dis j’ai prévus moi aussi un voyage de prospection (bon en juillet donc j’aurais pas d’idée de l’hiver mais j’aurais déjà une idée du lieu et des habitants!), par contre comme toi au départ visiblement, je pensais alors rencontrer des entreprises dans ma branche (biotechnologie et industries pharmaceutiques), pourquoi finallement ne l’a tu pas fait? On te l’a déconseillé mais pourquoi? Je compte toujours y aller, mais dois je donc prévoir d’aller prospecter aussi pour le travail ou n’est ce pas la peine d’y penser (je viens tout juste d’envoyer ma DCS donc c’est vrai que mon dossier n’est pas très avancé… )

———————————

Ecrit par: kaloo 25-01 à 16:09

Merci à vous tous pour vos commentaires, ça m’a fait plaisir de partager avec vous ces quelques moments de Québec!

Elisafrance, on m’a déconseillé de rencontrer des entreprises car on m’a dit que ce serait trop tôt vu que mon dossier n’est même pas entamé. De plus, je me suis vite laissée convaincre car je n’avais pas eu le temps de préparer des entrevues ni de contacter les entreprises. Mais je reste persuadée que j’aurai dû contacter depuis la France plusieurs entreprises dans mon domaine en leur expliquant ma démarche et tenter d’obtenir un rendez vous notamment pour connaître l’adéquation de mes compétences avec ce qu’ils recherche dans le domaine.
Maintenant, à toi de voir! Par contre Juillet n’est pas l’idéal pour trouver du boulot, c’est le moment des vacances je crois.
J’attends donc le récit de tes expériences!

———————————

Ecrit par: elisaFrance 27-01 à 3:59

Ok merci beaucoup de ta réponse!
je vais essayer de contacter quelques entreprises pharmaceutiques en plein dévellopement et qui cherchent pas mal en ce moment dans mon domaine (et ma spécialisation en plus: l’HPLC!) pour leur expliquer mon processus d’immigration et les rencontrer au moins afin de voir comment ça se passe un peu chez eux d’avoir ainsi peut être quelques contacts qui pourraient peut être me servir ensuite même si dans l’immédiat je risque de ne pas les interresser…

Je sais que juillet n’est pas la meilleur saison mais c’est la seule à laquelle je peux partir cette année et ma mère m’accompagnerait, elle est artiste peintre et avec l’expo’ internationale d’estampe elle pourrait peut être rencontrer des gens, ou au moins passer un bon moment à visiter

Et puis je suis toujours à même de repartir l’hiver prochain pour me faire une idée du “froid” québecois et rerencontrer des entreprises (en fonction d’où en est ma demande d’immigration..) en plus l’avion c’est moins cher l’hiver !

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 0 / 5. nombres de votes: 0

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

Écrit par
FAQ

La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!

Leave a comment

Centre Éducatif

Publicité

Les plus lus récemment

Publicité

Abonnez-vous à notre Newsletter

S’abonner

Publicité

Les plus commentés récemment

Derniers commentaires

Discussions en cours

Articles similaires

Importante baisse du marché touristique français au Québec en 2024

4.8 (4) En 2024, le marché touristique français au Québec est confronté...

Document officiel : Équivalence des diplômes France Québec

4.9 (3207) Tableau comparatif études France – Québec Équivalence des diplômes entre...

Devenir policier au Canada, comment faire ?

4.7 (23) Bonjour, Actuellement je suis en France et je suis gendarme...

>
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com