Les universités québécoises en région séduisent les étrangers - Immigrer.com
vendredi , 21 juin 2024
Accueil FAQ Études universitaires Les universités québécoises en région séduisent les étrangers
Études universitairesFAQ

Les universités québécoises en région séduisent les étrangers

0
0
(0)

Laurent
3-10-2007 à 11:25
CITATION
Le mercredi 03 octobre 2007

Les universités en région séduisent les étrangers

Les étudiants étrangers représentent un intérêt économique accru aux yeux des universités. Ces étudiants paient des droits de scolarité nettement plus élevés que les Québécois: environ 11 000$ par année comparativement à 3000$.
Photo Ivanoh Demers, La Presse

Violaine Ballivy
La Presse
On parle de plus en plus souvent mandarin dans les couloirs de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue. Un groupe de 25 étudiants chinois ne comprenant pas un mot de français a franchi des milliers de kilomètres pour venir suivre un baccalauréat… à Rouyn-Noranda! Un choix peut-être surprenant mais de moins en moins rare: les universités québécoises situées en région ont la cote à l’étranger.

Depuis deux ans, le nombre d’étrangers inscrits à Rouyn-Noranda a fait un bon spectaculaire de 83%. Les toutes dernières statistiques compilées par le réseau Université du Québec (UQ) révèlent que, depuis 2005, les étrangers sont plus nombreux dans huit de ses neuf établissements et que la croissance s’accentue étonnement au fur et à mesure que l’on s’éloigne de Montréal. L’Université du Québec à Chicoutimi compte 37% de plus d’étrangers qu’en 2005. Celle de Rimouski: 33%. Seule celle en Outaouais, près d’Ottawa, connaît une situation inverse.

Bien sûr, en chiffres absolus, la hausse apparaît riquiqui: elle ne représente que 44 étudiants à Rouyn-Noranda. Cela suffit toutefois à faire le bonheur des administrateurs de l’Université. Ils peuvent maintenant se vanter de compter 12% d’étrangers, un pourcentage comparable à celui de l’Université Concordia, souvent qualifiée de l’une des plus cosmopolites du Québec.

En région, cet afflux d’étudiants étrangers permet de maintenir certains programmes qui devraient autrement être abolis, faute d’un nombre suffisant d’inscriptions. «Sans eux, notre clientèle serait probablement en baisse puisque la population de Rouyn-Noranda est stable», constate Denis Martel, vice-recteur à l’enseignement et à la recherche de l’UQAT. Au lieu de cela, le nombre d’étudiant croît d’environ 5% par année depuis 2002, si bien qu’il y a désormais une pénurie de logements à Rouyn Noranda. L’UQAT a même dû mettre la population à contribution et posté sur son site Internet une petite annonce demandant à des familles d’accepter d’héberger des étudiants. Pas moins de 125 personnes ont proposé d’accueillir les 25 étudiants chinois à leur arrivée l’an dernier.

«Cela a changé la composition sociale de façon très intéressante. Toute la région s’est mobilisée pour les accueillir», note Daniel Coderre, vice-président de l’enseignement et de la recherche de l’UQ. Le succès est tel qu’en septembre prochain, ce ne sont pas 25, mais 50 nouveaux étudiants chinois que l’on prévoit accueillir pour les trois années de leur baccalauréat en multimédias. «C’est une chance exceptionnelle pour les Québécois de s’ouvrir sur le monde et d’être mieux préparés à la réalité d’aujourd’hui», note M. Coderre.

source et suite : http://www.cyberpresse.ca/article/20071003…19/CPACTUALITES

SusanSouris
8-10-2007 à 18:35
Moi je suis en région et je m’y plais.

Beaucoup d’étudiants regardent la côte des universités sur le plan international et se retrouvent donc dans les grands centres comme montréal.
Mais il faut aussi penser à la qualité de vie quand on part à l’étranger, et les petites universités de régions peuvent nous proposer ça : des groupes à taille humaine, un acceuil chaleureux, des québécois qui ne sont pas blasés par la quantitiés d’étranger dans leurs cours, une administration qui nous connait et nous conseille,… Bref que des avantages !
En plus le cadre de vie est très proche de la nature mais avec quand même tous les services de la ville.

Moi je suis vendue aux petites villes !

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 0 / 5. nombres de votes: 0

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

Écrit par
FAQ

La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!

Leave a comment

Centre Éducatif

Publicité

Les plus lus récemment

Publicité

Abonnez-vous à notre Newsletter

S’abonner

Publicité

Les plus commentés récemment

Derniers commentaires

Discussions en cours

Articles similaires

Document officiel : Équivalence des diplômes France Québec

4.9 (3209) Tableau comparatif études France – Québec Équivalence des diplômes entre...

Devenir policier au Canada, comment faire ?

4.7 (23) Bonjour, Actuellement je suis en France et je suis gendarme...

Amener ses lapins nains au Canada

5 (2) Voici un guide simplifié pour emmener des lapins au Canada...

L’UQAM offrira une voie rapide pour les enseignants dès septembre

0 (0) L’Université du Québec à Montréal (UQAM) introduira, dès septembre, un...

>
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com