Le tutoiement au Québec… pour ou contre et pourquoi ?

Le tutoiement au Québec, Pour contre pourquoi ?

Ecrit par: Nicoco LePetit 16-04 à 10:49

Hier je regardais Va y avoir du sport, sur Télé-Québec et il y a eu un débat sur le tutoiement au Québec, puisque parmi les francophones les Québécois seraient ceux qui tutoient à tire l’arigot

Je me demandais ce que vous immigrants vous ressentiez face au tutoiement facile. Ou plutôt, tu ressens quoi toi l’immigré, et toi la Québécoise de souche, toi le Québécois de souche ?

Personnellement ça ne me dérange pas qu’on me tutoie et je trouve ça surprenant-rigolo. Par contre, moi j’ai du mal à tutoyer (hé oui l’éducation).

Et vous ? Et toi ?

——————————

Ecrit par: Skwid 16-04 à 10:54

C’est vrai qu’au début ca choque … on sent presque sa vie privée comme violée ! Mais après on s’habitue, et ca rend le tout plus chalereux je pense, sans montrer un manque de respect …

——————————

Ecrit par: TruDavis 16-04 à 11:18

bonjour,

j’habite prés de la belgique et j’aime bien le tutoiement au caisse des magasins oua utres c’est plus familier, mais pour payer les factures je préfère le vouvoiement, pas de familiarité avec ces bêtes là lol

——————————

Ecrit par: Petit-Prince 16-04 à 11:25

Ça fait partie du choc culturel… c’est sûr que les premiers 3/4 mois ça fait drôle. On hésite à tutoyer, on ne sait pas dans quelles circonstances on pourrait ou pas le faire… c’est la découverte !

Maintenant, je me surprends même à tutoyer plus facilement que mes interlocuteurs Québécois ! Par exemple, je tutoies toujours les chauffeurs de taxi, alors que parfois, tu en trouves pour te vouvoyer.

Le choc, c’est tout de même au travail… Au début ça fait bizarre de tutoyer le vice-président d’une importante compagnie comme celle pour laquelle je travaille. Mais maintenant, il ne me viendrait pas à l’esprit de le vouvoyer !

Par contre, lorsque tu rencontres une personne d’un certain âge pour la première fois, vaut mieux la vouvoyer, par respect. Mais la plupart du temps, elle te dira de la tutoyer. Même chose lors d’une entrevue pour le travail, vaut mieux vouvoyer.

Par contre, si ton interlocuteur te tutoies, ne reste jamais sur le vouvoiement ! Adapte toi à la personne avec qui tu parles !

——————————

Ecrit par: Zogu 16-04 à 11:40

Le « code social » est différent au Québec, si on compare avec la France. Il faut comprendre que même ici, on ne tutoie pas n’importe qui n’importe quand. Même si on tutoie les gens dans, disons les 3/4 des situations, il faut impérativement apprendre à bien connaître le dernier 1/4, sans quoi vous allez commettre des impairs.

Répétez deux fois la même situation mais avec des gens différents… dans un cas il y aura tutoiement, dans l’autre il n’y en aura pas. Le tutoiement au Québec sert à plusieurs choses:
– un mode de communication poli et prudent lors d’un premier contact formel
– conserver une distance sociale avec quelqu’un (pour des raisons parfois négatives)
– montrer le respect quand c’est important
– service du client (dans un cadre professionnel)… même si des fois, on aurait envie de sacrer une taloche à certains employés parce qu’ils ont le « tu » trop facile!!!

Souvent on passe du vouvoiement au tutoiement assez rapidement, dans une même conversation. Entre québécois ça se fait « de manière informelle et automatique ». Par exemple, au milieu d’une entrevue d’emploi, mon futur patron s’est mis à me tutoyer et j’ai su que j’allais être embauché La distance venait d’être réduite.

Un autre détail intéressant. En Acadie, souvent, les gens vouvoient tout le monde. C’est un calque sur le « YOU » Anglais. Comme il n’y a pas de nuance « tu/vous » en Anglais, et que les Acadiens sont en minorité chez eux (sniff), ils ont adopté le « vous=you ».

——————————

Ecrit par: Miss Danette 16-04 à 11:55

Bon allez je me lance . Je suis allée en 1999 à Québèc et à Montréal et c’est vrai que le tutoiement, au début, m’a un peu gènée. Comme tu le dis si bien nicoco, question d’éducation. J’ai beaucoup de mal à tutoyer quelqu’un que je ne connais pas. Et à l’inverse, ça me gène qu’une personne que je rencontre pour la première fois me tutoie, même si c’est vrai que j’en viens rapidement à dire : »Ca ne te dérange pas que l’on se tutoies ? ». Euh tu, vous me suivez toujours ? Je vouvoie toujours les jeunes, pour moi ce serait un manque de respect de ne pas le faire (comment peut-on leur demander d’être respecteux envers nous si nous ne le sommes pas envers eux…) mais c’est vrai ,par contre, que je met vraiment beaucoup de temps à tutoyer une personne plus agée que moi , même si elle me le demande. Pour conclure, je pense qu’il faut s’adapter au cas par cas, aux situations….

——————————

Ecrit par: sandrine1 16-04 à 12:04

Je suis assez d’accord avec miss danette.
J’ai beaucoup de mal à tutoyer, même les gens qui me le demande. Par exemple je tutoie encore ma belle maman, alors que nous somes assez proche.
Je trouve que c’est une manière simple de montrer à une personne qu’on la respecte, et une façon aussi simple de dire à une personne qu’on est pas forcément copain parceque on se parle.

Par exemple au travail, cela ne me viendrait pas à l’idée de tutoyer le patron. Mon chef directe, oui, s’il le demande, mais pas au delà.

——————————

Ecrit par: maxtaz 16-04 à 12:50

Autre lieux, autres moeurs

Dans le monde de la moto, le tutoiement est quasiment de mise.
Je vouvoie le client qui rentre et dans la deuxième phrase c’est « tu »
Nous nous reconnaissons comme étant motards pardon ! motocyclistes (faut prendre les bonnes habitudes)

Au Québec, ce ne sera pas forcément génant, tout au plus cela demandera un temps d’adaptation.
Et puis, pour ceux qui ont du mal, il existe les tournures impresonnelles
Si si, un peu d’entrainement, ça vient tout seul

——————————

Ecrit par: Dariane 16-04 à 13:00

Enfin! Quelqu’un qui sait que le fameux YOU est en réalité un VOUS (le TU-TE-TOI étant l’ancien THEE). Et dire que beaucoup de gens pensent que nous disons TU facilement parce qu’on a fait un calque sur l’anglais

J’ai aussi vu l’émission d’hier soir (enfin je l’ai prise en cours). C’était intéressant.

Euh disons que j’ai une certaine culture française en ce qui concerne le VOUS. Dans les boutiques par exemple je préfère vouvoyer et me faire vouvoyer. Par contre dans le travail le TU ne me gêne pas outre mesure.

D’ailleurs je viens de me dégoter un boulot d’assitante de directrice de production au cirque du soleil et si j’ai commencé à vouvoyer ma directrice, elle m’a de suite demandé si on pouvais se tutuoyer. Ca m’a fait bizarre les 10 premières minutes mais après cela j’ai trouvé cela cool! Elle a peut-être un poste « élevé » mais elle me traite néanmoins comme une égale. D’ailleurs j’adore l’ambiance là-bas! C’est relax, les gens ne se prennent pas la tête.

Je pense que le TU vs VOUS est en réalité un faux débat. On peut toujours témoigner du respect avec le TU et du mépris avec le VOUS. Le tout est dans l’attitude (d’ailleurs Lucien Francoeur en a fait part dans l’émission d’hier soir).

Mais je pense que le Québec moderne s’est un peu fondé sur un principe d’égalité. Ainsi, si le VOUS est vu comme du respect en France, ici il est vu comme un rapport d’inégalité. Deux visions différentes donc d’un même fait de langue!

Ceci dit je suis entièrement d’accord pour inculquer le VOUS aux futures générations! C’est une caractéristique et une subtilité de notre langue (et elle n’est pas la seule d’ailleurs) qui se doit d’être gardée malgré tout.

Cependant je sais que ce n’est pas évident de toiser les situations pour un nouvel immigrant et de décoder les relation sociales. Déjà étant d’origine Québécoise je m’emmêle parfois les pinceaux (et que dire lorsque j’étais en France )… Mais c’est cela la beauté de découvrir une autre culture! A mon humble avis…

——————————

Ecrit par: isseo17 16-04 à 14:54

Hello!

Le tutoiement me géne quand il m’est adressé par un enfants ou un jeune, que je ne connais pas.Il m’arrive encore parfois, après 6 mois ici, de penser après l’interpellation de certains jeunes:  » On, n’a pas gardé les cochons ensemble ! » Rassurez-vous, la maudite française que je suis ne fais que le penser :pour rien au monde je le dirais.

Il me géne beaucoup moins quand il vient de personne de mon âge ou plus agée.

Par contre, j’ai encore du mal à tutoyer directement les gens que je rencontre :vendeurs, vendeuses…Même lorsqu’ils me tutoient d’emblais. Oui, l’éducation a la vie dure!

Mais après un premier contact sympa, si je dois revoir la personne: pas de problème, j’embaye sur le « tu ».

Je m’aperçois que souvent, les personnes plus agées me vouvoient au premier contact. Le tutoiement ne vient aussi qu’après.

——————————

Ecrit par: Zogu 16-04 à 14:58

En effet Dariane. Ce n’était pas tout à fait clair dans mon message, mais les pronoms anglophones ont une origine indo-européenne commune avec le français. Par contre, je n’ai pas retrouvé mes références ; je ne sais plus si l’influence s’est faite dans la langue commune (originale), dans le monde latin ou après la conquête franco-normand.

De mémoire:
You=Vous (politesse, variable selon l’époque, marquait le pluriel à l’origine)
Thee=Vous (politesse)
Ye=Vous (pluriel)
Thou=Tu (familier) (mais l’usage n’est plus de mise sauf dans la Bible!)

(Il me semble qu’on trouve ces explications dans le traité de linguistique de Brown et Gilman mais je ne le trouve plus, je l’ai peut-être prêté à quelqu’un!!!!)

Et là je ne parlerai pas en profondeur des origines de pronoms hispanophones ou lusophones. C’est plutôt compliqué. N’y a qu’à penser à l’origine très très formelle et impériale des pronoms « vós », « você senhor », « vocês senhores » et tutti quanti.

——————————

Ecrit par: Dariane 16-04 à 15:30

Ah oui j’ai oublié le fameux Thou aussi qui est vraiment le TU… Mais le Thee est aussi traduit par certains dictionnaires comme un TU il me semble… Peut-être était-ce un TU de politesse?

Mais en tous les cas le YOU est vraiment un vouvoiement et non un tutoiement.

Merci Zogu pour ces infos!

——————————

Ecrit par: mr_banni 16-04 à 18:45

wahou
ça veut dire que je suis mal éduqué ?
moi j’aime tutoyer les gens je trouve que c’est plus simple, ça met tout le monde au même niveau
c’est vrai quand la personne est agée je vais la vouvoyer , mais si elle est jeune je vais tutoyer
actuellement je travaille dans une très grosse société US , tout le monde se tutoie ( sauf le DG qui a un certain age, mais le PDG qui est plus jeune on le tutoie ) je trouve ça super sympa

——————————

Ecrit par: nana 16-04 à 20:06

Moi je travaille dans le secteur audiovisuel en France alors le tutoiement au travail je connaissais déjà avant de partir. Ceci ne m’a pas empêché de rapidement me rendre compte que les québécois avaient le tutoiement facile.

Cependant, ce qui m’a étonné c’est que si ceux-ci se montrent plus proche à l’oral, ils le sont beaucoup moins physiquement. Je m’explique. En effet les québécois passent rapidement au tutoiement lorsqu’ils rencontrent quelqu’un. Par contre des français qui se rencontrent pour la première fois par des conaissances communes vont se faire la bise pour se saluer, chose plutot rare au Québec. Et ceci a plus était un choc culturel pour moi.

Mon jeune âge et le fait que j’ai déjà un métier où le tutoiement est de mise m’ont permis de rapidement intégrer ce concept. Par contre, dans les premiers jours lorsqu’une amie québécoise m’a présentée ses parents j’étais prête à leur faire la bise et je me suis rendu compte que ça ne faisait pas forcément partie de la culture locale. Les parents ont biens pris la chose en rigolant et en m’expliquant que ça se faisait moins ici mais j’ai découvert ce jour-là un aspect de la culture que je ne soupçonnait pas. Comme le vouvoiement pour les français la bise s’échange entre amis au Québec.

Je trouve d’ailleurs amusant que tous les français parlent du tutoiement alors qu’ils ne s’étonnent pas de la « distance physiques ». Finalement je me demande ce qui met le plus les gens sur le même pied d’égalité : le tutoiement ou le contact physique ? Je crois que tout est une question de culture.

——————————

Ecrit par: bob 16-04 à 21:38

Je dois avouer que au debut ça me faisait « bizarre » de me faire tutoyer, par les plus ou moins jeunes.
Malgré plusieurs années de travaille pour Disneyland à Paris où tu le monde se tutoyait (merci les « name tags »), j’admet que à l’exterieur du travail j’ai toujours vouvoyé tout le monde…sauf le gens plus jeunes que moi.
Ma femme, qui est montrealaise, apres 4 ans en France, a pris l’habitude de vouvoyer les gens; alors si pour elle au debut ça été dur de se remttre au tutoyement ici au Quebéc….figurez vous comme c’est dur pour moi.
Je suis italien et en Italie comme en France on vouvoie par réspect/politesse…c’est tout. Souvent j’ai du mal à tutoyer mes beaux parents, aprés 5 ans qu’on se connait!!!! une chance que ma belle mère ne parle pas français du tout, alors le fameux « you » ne fait des torts à personne….
En t k j’essaie de me tenir à jour avec les moeurs du Quebéc avec plus ou moins du succès; je trouve que la façon la meilleure de reussir une immigration (au Quebéc ou ailleur) est celle de s’impregner de la culture du pays qui nous acceuil. En tout cas je n’ai jamais remarqué personne qui avait l’air à ne pas apprecier mes vouvoiements.
En passant, le français n’est pas ma langue maternelle et s’il y a des mots avec les quelles j’ai du mal en première place on trouve tutoier et en 2ème vouvoier, donc je vous prie de me pardonner si j’ai mal écrit ces 2 mots (que ce soit les verbes ou autre).

——————————

Ecrit par: La Cible 16-04 à 21:52

En tout cas, moi je trouve ça vraiment cool le tutoiement des gens. si les autres pays pouvaient en prendre l’exemple, en commençant par le miens le Cameroun, ça serait vraiment super!!!

——————————

Ecrit par: Benito 16-04 à 22:13

Bonjour à toutes et à tous,

Je dois dire que je vouvoie souvent au premier abords, même je suis pas à l’aise, surtout quand j’interpelle mon interlocuteur par son prénom !
Ca vous paraît peut-être bizarre, mais dans mon esprit :
Monsieur, madame rhyme avec « vous »
Nicolas, Jacques,…. rhyme avec « tu ».
J’ai du mal à vouvoyer quelqu’un que j’appelle par son prénom !

En générale, je tutoie mes collègues, de même niveau hiérarchique, dés les premiers contact, par contre envers mes supérieurs, j’attends qu’ils me le demandent. Et si ils me le demandent pas, j’attends que l’on est plus des rapports amicaux.
Exemple, dans la compagnie d’inventaire où je travaille actuellement, j’ai attendu de vouvoyer ma boss, au bout de deux mois, après que l’on est beaucoup discuter de choses dautres, que l’on est appris à ce connaître, que l’on est « rigolé » ensemble…
Pis lorsque dans une job, ta boss t’appelle régulièrement chez vous pour le travail, à n’importe quel moment de la semaine, ben c’est comme si en t’appellant chez vous elle sortait du « cadre professionnel », et s’initie dans ta vie hors du travail, ainsi cele coupe les « frontières ».
Vous me suivez ?

Pis, je crois qu’il y a qu’en France, que l’on a besoin du vouvoiement, pour établir les rapports hiérarchiques ! Ici pas besoin, tout le monde connait les limites à respecter. Avec le tutoiement s’il vous plait !
Hors le vouvoiement est souvent un obstacle inutile qui ne sert qu’à édifier des barrières anti-jovialité entre les personnes…

Une autre chose, l’âge de son interlocuteur rentre en jeu, quelqu’un qui à mon âge je le tutoie très, très facilement, si il est plus vieux c’est plus difficile….

——————————

Ecrit par: Lapin 16-04 à 22:23

Et bien sur, je vous conseille de lire la chronique tutoiement de Curve, dans les archives

——————————

Ecrit par: chouchou22 17-04 à 5:28

QUOTE
Par exemple au travail, cela ne me viendrait pas à l’idée de tutoyer le patron. Mon chef directe, oui, s’il le demande, mais pas au delà.

Mon patron m’a demandé de le tutoyer et franchement je n’ai jamais pu, je préfère garder une distance… maintenant je crois que je suis la seule à le vouvoyer dans toute l’équipe

Je pense que les débuts au Québec vont être difficile pour moi

——————————

Ecrit par: GiMat 17-04 à 7:54

Bonjour,

Je suis Québécoise de souche, je travaille avec le public et je vouvois tout le monde, sauf vers l’âge de 12 ans et moins dans ce cas je tutois. Souvent les mêmes clients me reviennent avec le temps et me tutois, moi je ne peux pas et j’aime garder cette distance, ce respect face à un client.

Parcontre mon mari est Africain et dès le départ il a tutoyer mes parents !!!! oupssssssss pour moi ça fait vraiment bizarre et je lui ai dit qu’ici les beaux-parents et bien nous les vouvoyons, il était gêné, mal à l’aise, mais je l’ai rassurer que mes parents ont bien pris la chose et ont bien compris sa façon de parler, maintenant il les vouvoient et c’est bien comme ça. Comme moi, il est hors de question que je tutois mes beaux-parents. Question de respect.

——————————

Ecrit par: cariboudesbois 17-04 à 8:42

Le tutoiement au Québec n’a pas du tout la même signification qu’en France.

Déjà,les français sont des gens qui font beaucoup de manières, et qui n’aiment pas les familiarités avec les gens qu’ils ne connaissent pas.

Le français va tutoyer un membre de sa famille, un copain, un collégue de travail, un enfant, ou du moins plus jeune que lui.

Mais il sait aussi tutoyer pour mépriser une personne ou pour l’ insulter.

Les flics tutoient facilement les gens qu’ils interpellent et qu’ils arretent.

Mais en France, j’ai connu des gens qui travaillaient avec moi et qui me vouvoyaient et que je ne pouvais pas du tout tutoyer, car ils n’auraient pas accepté.Et des gens du même age que moi, je trouvais ca terrible.et en plus il fallait les appeler Monsieur.

Dans d’autres entreprises, entre collegues, on se tutoyait et on s’appelait pas notre prénom.

Au Québec, c’est plus simple.le contact est plus spontané, on sait tout se suit comment on s’appelle.

Mais attention au Québec, le fait de se tutoyer facilement et de s’appeler par son prénom, c’est trompeur.Au début les français trouvent cela super sympa et chaleureux.

Ca veut pas dire qu’on se fait des amis aussi facilement.et au travail, vous pouvez être viré du jour au lendemain.

Mis à par le tutoiement au Québec, les québecois ne se serrent pas la main autant que les français.

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/
Haut
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2022 immigrer.com
Advertisement Advertisement
>