Le français du Québec

Le français du Québec

Ecrit par: cheguevarra 6-10 à 7:23

Salut mes amis!

J’ai compris que le Francais parle au Quebec est impossible, c’est une sorte de Francais parle par les premieres Francais arrives dans la Belle Province…C’est vrai?

J’aime le Francais, j’ai passe deja l’entrevue et je crois que je me debrouille…mais Je parle au travail (ici, en Roumanie) toujours avec partenaires en Francais/Anglais…une fois j’ai vu un reportage fait dans une region de campagne au Quebec et c’etait un veillard qui parle une langue etrangere… tres etrangere pour moi…apres quelques instants j’ai commence soupconer qu’il parle Francais…

Donc, pour vous c’est coment le Francais en Quebec? Ca depend de la region, urbaine ou de campagne?

La premiere fois que j’ai ecoute le Quebecois je croayais que c’est Hollandais

————————————

Ecrit par: petiboudange 6-10 à 8:44

La réponse est dans ta question: ça dépendra de la région…comme en France. Car bien que tu n’es peut-être jamais traiter avec un agriculteur berrichon, tu l’aurais aussi pris pour un Hollandais.

En fait il va peut-être te falloir un peu d’adaptation mais si tu as déja l,habitude de cette exercice tu y arriveras je pense. Pis si tu n’as pas compris dis-le, et tant pis si tu tombes sur un susceptible qui s’énerver ou croit que tu te moques de lui. C’est pas ta langue maternelle, et tu la parles bien, alors qu’il essaye lui de parler aussi bien la tienne que toi la sienne et ensuite il pourra râler!

Courage et bonne route jusqu’au Québec.

PS: dernière chose, si tu trouves que c’est réellement trop difficile pour toi de les comprendre, vas tenter ta chance dans le coin anglophone…

————————————

Ecrit par: Ericsson 6-10 à 9:19

Salut Che,

On s’y habitue. Pour moi, le flamand (hé oui, je suis belge) est ma deuxième langue, et j’ai eu le bonheur de travailler pour des hollandais. Au départ je ne comprenais rien, au bout de 3 semaines, je comprenais quelques personnes. Pourtant les Hollandais sont très difficiles à comprendre.

————————————

Ecrit par: jucube 6-10 à 9:27

Salut Che, dans mon expérience il y a effectivment une grande différence entre les jeunes et les vieux et la ville et la campagne, les jeunes de la ville étant les plus faciles à comprendre ! Ça prend peut-être un mois avant de parfaitement comprendre ce qu’ils racontent !

Bon courage, ça fait tellement plaisir quand on y arrive !

————————————

Ecrit par: sarmisegetuza 6-10 à 9:38

Si moi j’arrive à les comprendre, tu y arrivera aussi

————————————

Ecrit par: marionnette1979 6-10 à 10:50

C’est sur que pour quelqu’un dont le Francais n’est pas la langue maternelle, ca doit demander plus de temps d’adaptation au Français du Quebec … quoi si tu as toujours eu des professeurs dont le Francais n’est pas la langue maternelle non plus, si tu viens en France ca te paraitra tout aussi bizarre comme langue … et pas seulement dans le Berry (TRES belle région de mes ancetres ) mais partout ! Tu vois moi par exemple je comprends mieux l’anglais des USA que le « British English » parce que j’ai essentiellement eu des professeurs americains au lycée et a la fac

Mais ca viendra et tu te rendras vite compte que ca n’a rien a voir avec le Neerlandais

————————————

Ecrit par: KAOUMEZ 6-10 à 11:17

Il ne faut trop s’alarmer question langue : après quelques semaines on finit par (presque) tout comprendre. Le français québecois n’est pas très académique et on y trouve souvent des traductions littérales d’expressions anglaises, style bienvenue etc… Mais c’est comme toute langue, à force baigner dedans ont finit par s’en sortir

————————————

Ecrit par: ulysse 6-10 à 12:18

ne t’inquiète pas trop. D’abord les Québécois comprennent le français « international » donc tu n’aura pas de problème pour te faire comprendre. ensuite, ce que tu peux faire, c’est lire un petit livre sur le vocabulaire québécois. il y en a plein… comme ça il te restera plus qu’a comprendre l’accent et les quelques formes grammaticales qui sont particulière ici.
Dernier conseil, ecoute des radios québecoises, tu en as sur internet par exemple www.985fm.ca/ qui est une radio qui ne fait que parler. comme ça tu t’habituera à l’accent. Mais si tu parle bien francais, a part si tu vas dans des coins perdus du Québec, dans les villes tu n’aura pas trop de soucis !

————————————

Ecrit par: tarlisrin 6-10 à 12:54

Grande question que la compréhension de la langue. Pour avoir pas mal voyagé je peux t’assurer que l’on se fait à toute les situations avec le temps.

Personnellement j’ai appris un anglais scolaire très British propre, claire et bien articulé. Je pensais avoir un bon niveau d’anglais et bien je peux te dire que après quelques semaines en Australie je me suis sérieusement remis en question. Dans les grandes villes (est elle ne sont pas légions en Australie je n’ai pas eu trop de problèmes).

Mais j’ai passé une semaine avec des rangers au fin fond du bush et bien je me suis senti bien seul, impossible de décrypter l’ensemble des discussions idem avec la famille de ma compagne (famille française immigré du côté de sa tante et Australien de souche pour son oncle) quand ils parlaient entre eux j’avais bien du mal.

Pour la France c’est la même problématique il y a des endroit ou le choc du langage et bien présent, ma mère est originaire de la Haute Loire et mis à part le patois il y a des trucs que j’ai du mal à suivre parfois.

Pour ma part je suis tombé en amour pour la Corse, là il est claire que je comprend rien quand on me parle en langue Corse, mais bon il reste le charme.

Pour le Québec je pense que c’est pareil tout est une question de situation et je pense même que tu t’en sortira peut être mieux que nous, tu as déjà un Français excellent qui devrait faire pâlir de honte un grand nombre d’étudiant Français. Mais tu seras toujours en phase d’apprentissage avec cette langue et tu seras sûrement bien plus réceptif qu’un Français d’origine qui crois que le Français au Québec doit être le même qu’en France sinon cela n’est pas du Français (syndrome bien connu du maudit Français imbus et chauvin)

Mes parents on passé des vacances au Québec et j’avoue que j’ai bien apprécié les vidéos cela va des gens en ville avec juste ce qu’il faut d’accent Québécois en passant par un garçon de 22 ans qui bosse avec ses parent dans leurs ferme ou il s’occupe de la récolte du sirop d’érable et lui je n’ai absolument rien compris de son explication sur les méthodes de travail et de récolte du sirop d’érable.

Voilà cela présage plein de futur anecdotes pour les immigrant que nous sommes, mais c’est cela aussi l’aventure.

En tous cas bon courage à toi et bonne continuation.

————————————

Ecrit par: Laulau 6-10 à 15:56

Je suis à la campagne au quebec depuis 2 mois et ils parlent très bien le français. je n’ai aucun soucis à comprendre, seul quelques mots changent, il suffit de demander.
Par exemple à l’école la maitresse a demandé aux enfants de sortir leur « cartable » et mon fils a vu les autres élèves sortir un « classeur », alors il a fait comme eux. en fait le cartable devient sac d’école et le classeur cartable.
Parfois la prononciation est différente, à cause du côté anglophone je suppose, mon garçon a écrit « maille » alors qu’il fallait écrire « mêle ».
Ma voisine m’a demandé si mes chiens n’étaient pas « malin », je suppose que ça veut dire méchant.
En tout cas on trouve toujours moyen de comprendre selon la situation.

————————————

Ecrit par: luciole22 6-10 à 15:57

Bonjour cheque

Ben je suis du Québec et je vais te dire…Les gens sont (en général) très gentils et compréhensifs.Ça va même jusqu’à la taquinerie si tu ne comprends pas notre language. Mon amour me taquine avec mon accent qu’il adore d,ailleurs.
Comme disait freeman, c’est surtout la prononciation ex. toué, moué au lieu de toi, moi. chu parti au lieu de je suis parti, po au lieu de pas, oué au lieu de oui, j’enwaie au lieu de j’envoie, mon char au lieu de mon automobile, la trac au lieu des railles (chemin de fer)
Comme disait ulysse écoute des émissions de radio ou de télé, ça va t’aider beaucoup. Malgré que c’est mieux parlé que le québécois au quotidien
Ne t’inquiète pas trop, il y a beaucoup de bons mondes au Québec et tu vas vite t’acoutumer (t’habituer)
Bonne chance et prends ça en riant et tout va bien aller. De toute façon toi avec ton accent, tout de suite les gens vont savoir que tu n’es pas du pays et on va t’accepter avec un sourire.

————————————

Ecrit par: Tabarnouch 6-10 à 18:00

Salut Che,

je te rassure tout de suite, moi aussi j’ai vu un reportage à la TV québecoise, à un moment ils interviewaient un petit vieux à la campagne je sais plus où… Wow, j’ai pas compris un seul mot de ce qu’il disait Et faut croire que c’était du français, y avait pas de sous-titres Mais ne t’inquiète pas, même dans les villages en France, les anciens, pour les comprendre, faut s’accrocher

Sinon le québecois on s’y fait très vite, quelques mots changent (des mots d’ancien françois avec un peu d’anglois), quant à l’accent, au bout d’un moment tu l’entendras même plus. Comme l’américain et l’anglais j’imagine…

Bref, t’inquiètes pas, ça va se passer tout seul…

————————————

Ecrit par: Bobinette 6-10 à 19:36

Le Québecois est différent oui, mais de là à dire que ça fait peur

Tiens… Une petite anecdocte au Québec :

_ Veux-tu t’assir (t’asseoir) ?

Et moi de répondre : Quelle cire ?

————————————

Ecrit par: anitag 6-10 à 21:04

C’est vrai, tu verras c’est marrant mais les québécois si tu leur dis que tu n’as pas compris avec le sourire, te répondront sans problème et vont t’aider.

Je me suis inscrite à des cours de cuisine dans une association et je t’avoue que quelques fois, on rigole bien
Je ne savais pas ce qu’était une vidange et bien c’est une poubelle
La cocotte, c’est un plat allant au four ou un récipient alors qu’en France c’est une cocotte minute
Les ‘pumas’ en fait des piments mais nous disons des poivrons.
Bon, je passe car il y en a d’autres.
Tout ca pour te dire de ne pas t’inquiéter, ils sont très ouverts et toi aussi tu as l’air de t’adapter vu ton français, donc pas de probleme.

————————————

Ecrit par: Kouka 7-10 à 22:26

Si ça peut te rassurer, je suis québécoise née au Québec et qui a grandi au Québec et il arrive que je ne pige rien à ce qu’on me dit. L’accent de la Gaspésie ou du Nouveau-Brunswick il n’est pas facile à comprendre. Chaque région à ses expressions particulières Par exemple: au Saguenay ils disent « Trôlé » ici a Montréal, en Mauricie ou a Québec par exemple on dirait « cruisé » ce qui veut dire « dragué »

Alors ne t’inquiette pas trop avec ça

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/
Haut
>
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2022 immigrer.com