Gaspésie…….Bilans de 11 mois et 2 ans - Immigrer.com
mercredi , 22 mai 2024
Accueil FAQ Gaspésie…….Bilans de 11 mois et 2 ans
FAQTranche de vie, l'intégration

Gaspésie…….Bilans de 11 mois et 2 ans

0
0
(0)

Bonjour à tous !

En lisant le message de Titou et Kikine je me revoyais l’année dernière dans le même état d’esprit et je me suis dit… oh la la ! déja tant de temps a passé… et si je faisais un bilan (promis je vais faire court)… Allez hop ! Je me lance :

Tout d’abord, pour ceux qui hésitent à emmener des appareils électriques, je souhaiterais dire que si j’avais su eh bien j’en aurais emmené beaucoup plus que ça avec moi. Nous avions acheté des adaptateurs et ils marchent très très bien sur notre ampli et notre lecteur dvd, de même que les outils de mon mari (en tant que pâtissier il était HORS de question pour lui de s’en séparer et les gâteaux sont toujours aussi bons… même au 110 volt !), il regrette déja ses outils de bricolage et n’arrête pas de me répéter aaaaahhh si on avait su !!! car il commence à nous coûter cher à tout racheter !! ;)))

Les banques : j’avais lu à maintes reprises sur le forum qu’il était super dur d’avoir des cartes Visa et à l’heure actuelle j’en ai 3 à mon actif et je ne compte pas toutes celles que j’ai refusées !!! Et la première m’a été octroyée 3 mois après mon arrivée par Desjardins et je vous rassure je ne suis pas cresus et mon compte est tout ce qu’il y a de correct. C’est sur que le plus dur est l’historique de crédit à obtenir et qu’acheter la voiture comptant fait très mal au compte mais l’immigration n’a pas non plus que des bon côtés !

L’adaptation : ayant des enfants, nous appréhendions beaucoup le changement d’école, d’environnement…eh bien balayés les aprioris… c’est nous qui avons eu le plus de mal en fin de compte… mes garçons sont bien intégrés et ont une tonne de copains (je vous raconte pas le nombre d’invitations pour les anniversaires… ça ça vous plombe !!!). Le grand (7 ans) commence même à avoir un petit accent québécois assez rigolo et le petit (4 ans) commence à baragouiner anglais (il est en pré maternelle bilingue). Quant à nous, passés les quiproquos de langages, pas de problèmes majeurs !

L’HIVER : au mois de juillet tout le monde nous disait : AAAHHH C’est votre premier hiver ! Accrochez vous ! Moi qui suis plutôt une fille du sud j’ai adoré ce temps froid et sec (qui parait il était très rude cette année), les enfants ne se sont jamais plaints (il faut dire qu’habillés en bonhomme de neige ils ne risquaient rien) et nous avons goûté aux joies des jeux de neige… c’est sur que de la neige un 25 avril ça perturbe mais bon…on est au Québec ici !!!…

La nourriture : aaaah ! vaste sujet…! Bon c’est vrai que je commence à être en manque de desserts… ici même au restaurant ils ne sont pas très riches en dessert… et avec mon bec sucré je suis fort malheureuse… alors j’ai décidé d’épouser un pâtissier et hop tout à domicile 😉

Sinon, au niveau fromages, on arrive à trouver de tout mais c’est sur qu’il faut y mettre le prix mais je ne suis pas trop nostalgique (du moins pas encore héhé).

LA FAMILLE : eh bien nous avons résolu le problème de la famille en nous équipant de webcam et surtout en équipant toute la famille de même. Du coup mes beaux parents agés de 70 ans surfent comme des rois et toutes les fins de semaines nous avons nos rdv avec toutes la famille (ça nous prend tout le week end mais on y trouve notre compte). Du coup pas trop d’usage du téléphone, on voit les personnes et je suis même en contact avec de la famille que l’on ne voyait pas bcp en France. Sinon, une partie est déja venue nous rendre visite et nous avons des réservations jusqu’en 2005! Et pourtant je suis très famille et cette séparation me faisait très peur mais pour l’instant pas un instant de blues !

BOULOT : Bon sur ce point j’étais chanceuse car j,avais un boulot avant d’arriver. Donc rien à dire au niveau de la recherche d’emploi. Pour mon mari, son métier étant pas mal recherché, il a trouvé tout de suite et il n’avait que l’embarras du choix. Par contre, les salaires sont beaucoup plus bas qu’en France mais c’est comme si on repartait de zéro et puis il est vrai que la vie pour certaines choses est moins chere qu’en France.

LES IMPOTS : AAAAAAAAAAAHHHH que je regrette ma déclaration d’impots française ! Cette année on a pris comme tout le monde un comptable pour récupérer le plus d’argent possible car impossible à remplir seuls… j’aimerais bien connaitre la personne qui l’a mise au point car vraiment c’est d’un compliqué…

Bon je m,arrête la mais en tout cas je peux vous dire que pour l’instant tout va pour le mieux et que nous ne regrettons rien… rien de rieng

a très bientot

——————————

Écrit par vh.ds le 04-07-2003

Copie d’un message envoyé à mes amis et dont je veux faire profiter le monde ici
:
Comme vous vous en souvenez peut-être, cela fait ce jeudi un an que je suis arrivé à Montréal. L’occasion donc idéale pou dresser un petit bilan, dans des domaines plus ou moins sérieux (et par ordre alphabétique) :

Accent et vocabulaire : Bon, là je voulais vous faire un paragraphe incompréhensible mais j’ai passé cette nuit trois heures à écrire un texte avec la parlure d’icitte (voir la dernière review sur mon site de foot). Donc, je vais résumer en disant que je comprends presque tout le monde, sauf ceux qui ont l’équivalent québécois de l’accent des marolles. Et je n’ai pas été dans certaines régions où ils sont vraiment incompréhensibles. Il y a aussi encore des mots et expressions que je ne comprends pas. Mais ça m’arrive souvent de ne pas entendre l’accent et de me demander si c’est un québécois ou un européen.

Amitiés : Des vraies, il n’y en a pas encore. Ce qui est logique puisque généralement, elles mettent plusieurs mois à se construire et se développer avec quelqu’un qu’on voit tous les jours ou presque à l’école ou au travail. Mais s’il n’y a pas encore de gens à qui je confierais tous les détails de ma vie, il y a pas mal de monde avec qui je m’entends super bien et avec qui j’ai des contacts réguliers. Donc, tout va bien.

Belgique : Mis à part certaines personnes et des choses bien précises, elle ne me manque pas du tout. Malgré deux cultures très proches, les manières de vivre sont assez différentes et “l’aspect général” de la vie me convient beaucoup mieux ici. Et c’est très important. Cependant, grâce aux sites de lalibre et surtout dhnet (pour le sport) et de temps en temps à TV5, je reste quand même un peu informé de ce qu’il s’y passe.

…………

What ? : Ici, on est au Québec, pas au Canada. Sauf pour les évènements nationaux (genre organisation des Jeux Olympiques ou non-participation à la guerre d’Irak), on voit que ce sont vraiment deux pays différents. Comme la Belgique et la France, sauf qu’on parle pas la même langue. Et à part les vedettes internationales (Céline Dion, Shania Twain,…), les stars d’ici ne sont pas connues à Vancouver et inversément. Par contre, on apprend que certaines sont canadiennes (oui, je suis aussi assez ignorant dans ce domaine), comme Bryan Adams ou Jim Carrey. On ressent aussi fortement l’influence des idiots du sud (ça ne change pas de la Belgique ça) dans beaucoup de domaines. Enfin, si je me suis bien amélioré en anglais depuis mon arrivée, je ne suis pas encore assez bilingue.

Bilan global : Pour le moment, tout va bien et je ne regrette pas mon départ. En fait, il ne me manque que deux choses : une blonde et du travail. Et je suis sûr qu’avec ça, beaucoup d’autres vont encore s’améliorer.

——————————————

2 ans après……

Ecrit par: gaspésie 3-06 à 21:32

Bonjour à tous !

Je sais je sais cela fait une éternité que je n’ai pas écrit quoi que ce soit sur le forum que je consulte tous les jours et je suis certaine que certains vont dire “mais elle sort d’où celle la ?” mais bon, le 4 juin arrivant à grands pas je me suis dit “allez! va faire un petit bilan pour tes 2 ans de Québec”. Eh oui, demain cela fera deux ans que je suis arrivée à Montréal. D’abord seule puis le mari, les deux enfants et le chat ont suivi 1 moi et demi après.

Je commence donc et je vais essayer de faire court (mais ça va être dur ) :

1. HABITATION : lors de notre arrivée nous avions trouvé un logement en location sur la rive sud de Montréal à St Lambert. Cette location, je l’avais trouvée lors d’un voyage de préparation en mars et j’étais tombée sur un propriétaire ancien immigrant italien qui ne nous a pas posé de problèmes pour louer. En novembre, nous nous sommes mis à la recherche d’une maison à acheter afin de nous rapprocher de nos lieux de travail et nous avons trouvé notre bonheur à Pointe Claire dans le West Island, endroit très anglophone mais également très sympatique. Nous avons été chanceux car en un an les prix ont grimpé de plus de 30% dans le coin et dans notre rue les maisons se vendent en une semaine !

Du coup, on s’est mis au sport national nro 1 au printemps : le jardinage. Tiens ! Il faudra que j’en fasse un message à part tellement il y a à dire la-dessus. Le week-end dernier, j’étais assez fiere de recevoir les compliments de ma voisine sur nos plantations… surtout que je ne suis pas jardinière pour un sous.

2. BOULOTS

Je faisais partie des rares chanceux à avoir une job en arrivant, et depuis 2 ans je suis toujours à la même place. C’est sur que le salaire de départ n’avait rien à voir avec celui de la France (et encore je ne me plaignais pas) mais en deux ans on peut dire que je suis presque revenue au niveau de la France lors de mon départ. Quant aux responsabilités j’en ai 100 fois plus mais par contre, je fais BEAUCOUP d’heures (entre 60 et 70 heures au début) et maintenant j’ai réduit à 50 heures car bien évidemment c’était au détriment de ma vie de famille donc un peu difficile à gérer. Mais le travail est très intéressant et constructif.

Quant à mon mari, pâtissier, avant même d’avoir posé les pieds sur le sol canadien, il a avait déja 3 propositions de poste. Du coup, il a choisi celui qui lui convenait le mieux mais pas forcément le mieux payé : il ne travaillait pas les fins de semaine contrairement à la France. Et depuis le 1er juin 2004 il est désormais représentant technique dans une société de fourniture de produits de boulangeries patisseries avec pleins d’avantages : une proposition inespérée pour lui qui lui est tombée dessus par hasard en parlant avec une connaissance qui connaissait quelqu’un qui connaissait quelqu’un…

Bref, rien à dire.

3. LES ENFANTS

Vaste sujet ! Mon petit de 5 ans est dans une pré-maternelle Montessori qui nous coûte un bras à tous les mois mais rien à redire sur la qualité de l’enseignement : il sait lire et écrire, compter et faire des additions et soustractions et sans forcer, bien au contraire. En plus, l’école est à 99.9 % anglophone et du coup il est devenu bilingue. Au mois de septembre il va intégrer la maternelle en école publique québécoise et cette année la directrice a convoqué tous les parents des enfants pour expliquer qu’un fait rarissime arrivait dans son école en maternelle : il n’y a “que” 30% de francophones et environ 50% d’allophones et elle était embêtée car la loi québécoise oblige les écoles à avoir un minimum de 50% de francophones… du coup elle doit demander une dérogation car elle ne peut pas respecter cette directive. Seul hic et c’est elle qui nous l’a dit : les francophones risquent de s’embêter car elle doit déja apprendre le français aux élèves allophones et anglophones et son but est qu’ils sachent parler français, compter jusqu’à 10 et apprendre l’alphabet… et elle n’a pas le droit de faire des groupes séparés… un peu compliqué mais cela m’inquiète quand même un peu mais on verra en septembre…

Pour le grand de 7 ans qui est déja dans cette école, il est épanoui et toujours la coqueluche des filles car même après deux ans il continue d’avoir un accent français (mais en fait il a également un accent québécois) et je pense que le mélange fait craquer tout le monde. Au niveau des cours : c’est très varié et il fait beaucoup d’art (musique, art dramatique – il adore -) et régulièrement nous sommes conviés à des spectacles. Et il y a le sport : soccer, hockey etc…

4. L’HIVER

Dire qu’il ne fait pas froid me ferait vraiment passer pour une menteuse mais bon… c’est supportable… faut pas sortir à -40 c’est tout. et le printemps est toujours le bienvenu.

5. LA TELEVISION

Désolée mais sur ce point de vue, je ne m’y fais pas. Regarder des pubs entrecoupées de films, j’y arrive pas. Du coup je me suis réfugiées sur des chaînes cablées sans pub et puis sur TV5. Je reste très attachées à cette chaîne.

6. LA FAMILLE EN FRANCE

Eh bien, aucun problème de ce côté la ! Nous avons branché toute la famille sur MSN avec la visio et tous les week-ends nous avons RDV avec les parents les grands parents, les oncles et tantes (grande famille) et les amis. Du coup les fins de semaine sont très très courtes Le fait de les voir par caméra interposée ne me fait pas ressentir de manque. Je suis même plus au courant d’infos familiales que mes frères qui habitent à côté.

C’est sur que l’on n’a pas beaucoup de visites mais on en a quand même et c’est toujours un plaisir de revoir la famille en chair et en os.

7. LES AMIS AU QUEBEC

Petit paragraphe pour dire que nous avons connu de très bons amis grace entre autre à Immigrer.com et c’est toujours un plaisir de se revoir et de se donner des nouvelles même si on ne se voit pas tous les jours. En tout cas c’est très agréable de pouvoir de temps en temps passer de bons moments ensemble. Ils se reconnaitront

8. LA SANTE

RIEN A DIRE. Oui oui vous lisez bien : nous avons eu la chance de trouver une clinique pédiatrique à 10 min de la maison qui reçoit 7j/7 et on peut avoir un RDV dans la journée en cas d’urgence. C’est sur que la consultation est très rapide mais mes enfants ont toujours été bien soignés. Quant à nous, grace à un très bon ami qui se reconnaitra, nous avons trouvé notre médecin de famille. J’ai même eu droit aux urgences pour moi après un accident de voiture et je suis restée… 1 heure (consultation, radio et bilan compris). Et je vous jure que l’on habite sur l’île de Montréal.

9. POUR CONCLURE

TOUT VA BIEN ! C’est sur que de temps en temps, on peste sur l’état des routes ou sur le voisin qui tond sa pelouse tous les dimanches matins à 7h30 au printemps mais bon… that’s life !

MAIS ATTENTION, et la c’est juste un conseil que je donne : il faut tout de même arriver au Québec avec des économies, surtout pour une famille car des frais il y en a et avec des enfants je ne vous raconte pas ! Si vous comptez les sorties scolaires, les journées pédagogiques, les camps de vacances, etc… ben en une année cela fait un beau petit pécule.

Lors de notre arrivée nous avions un bon petit pécule car nous avions vendu nos deux voitures et notre appartement en France. De ce fait, en arrivant, n’ayant pas d’historique de crédit nous avons dû acheter deux voitures cash (ouille… rien qu’à y repenser ça fait mal… ) car nous habitions sur la rive sud et nos travails étaient assez loin et comme il fallait emmener le petit chez la gardienne à 20 minutes de la c’était quasiment impossible à faire en transport en commun. Par contre, j’était arrivée avec près de 20 000 dollars dès le départ (surtout pour les dépenses de première minute comme les électros à acheter etc… et lorsque mon mari est arrivé 1 mois et 1/2 après il est arrivé avec pratiquement la même somme en traveller chèques. Par contre… nous n’avons rien dit à la douane… Cela nous a permis d’acheter nos voitures.

Par contre, nous avons fait venir nos meubles par container car les enfants avaient leurs jouets, leurs lits etc… et après plusieurs prospections, cela nous serait revenu aussi cher de tout racheter.

Ensuite, si vos enfants n’ont pas 5 ans, ils ne peuvent pas encore aller à l’école donc recherche de gardienne ou de garderie. Oubliez les garderies à 7$ car il y a rarement de la place, mais vous pouvez tout de même les inscrire sur liste d’attente. C’est ce que j’avais fait et 8 mois plus tard j’étais contactée par un CPE pour une place chez une gardienne subventionnée mais nous avions déja déménagé… tant pis. Une gardienne vous demande environ 100/120 dollars par semaine pour garder votre enfant. Cela revient donc à 400/500 dollars par mois déductibles des impôts. Nous nous avons eu une mauvaise expérience avec la première gardienne et du coup nous avons pris la décision de mettre le petit en pré maternelle privée qui revient à 745 dollars par mois. C’est cher mais cela est également déductible des impôts. On a budgété sur 1 ans 1/2 et ce mois ci c’était le dernier mois de paie. ouf ! Car c’est génial ils font plein de choses mais payantes : cours de patins : 80 $ pour 10 cours, piscine également, sortie au théatre, à la cabane à sucre, visite du zoo de granby… bref c’est génial mais à chaque fois c’est entre 15 et 40 dollars de plus par enfant et par mois. Moi, je ne lui faisais pas tout faire mais j’avais un peu un sentiment de culpabilité.. mais bon c’est mon opinion.

Pour le grand, c’est sur, c’est moins cher : le service de garde de l’école coute environ 100 dollars par mois + les journées pédagogiques (jour sans école) où son service de garde (la je parle juste de celui la car je sais que dans d’autres c’est différent) organise systématiquement une sortie qui coûte entre 10 et 15 dollars de plus. En plus la sortie est obligatoire sinon vous ne pouvez pas mettre votre enfants.

Après, il y a les vêtements d’hiver, les tenues de ski, les bottes, les chaussures d’intérieur pour l’école, mais bon la routine quoi

Enfin, bien évidemment il y a les sorties “familiales” que l’on essaie de faire le week-end.

Mais attention : je ne me plains pas. C’est juste à titre informatif.

Pour la maison, nous n’avons pas eu à mettre trop d’apport : à peine 10% et un crédit sur 25 ans. cela nous revient à environ 1200 dollars par mois et nous avons inclus les taxes scolaires et les “impots locaux”. Bien pratique. Par contre il a fallu justifier que nous avions de l’argent de côté et prouver que nous avions travaillé également en France. Nous étions passés par un courtier en prêt hypothécaires qui a magasiné pour nous les différentes banques. Bien pratique quand on n’a pas le temps de le faire

Voila, n’hésitez pas si vous avez d’autres questions, cela me fera bien plaisir de pouvoir y répondre

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 0 / 5. nombres de votes: 0

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

Écrit par
FAQ

La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!

Leave a comment

Centre Éducatif

Publicité

Les plus lus récemment

Publicité

Abonnez-vous à notre Newsletter

S’abonner

Publicité

Les plus commentés récemment

Derniers commentaires

Discussions en cours

Articles similaires

Document officiel : Équivalence des diplômes France Québec

4.9 (3207) Tableau comparatif études France – Québec Équivalence des diplômes entre...

Devenir policier au Canada, comment faire ?

4.7 (23) Bonjour, Actuellement je suis en France et je suis gendarme...

Amener ses lapins nains au Canada

5 (2) Voici un guide simplifié pour emmener des lapins au Canada...

Mes impressions après 23 ans au Québec

0 (0) Depuis 23 ans que je suis au Québec, j’ai vu...

>
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com