De retour en France mais je veux revenir au Québec

De tchi13

Bonjour a toutes et a tous,

 

Je m’appelle éric, j’ai 36 ans et voici un résumé de mon experience personnelle …

 

J’ai travaillé quelques années au Quebec en commencant par un PVT , je suis resté 6 mois, j’ai pris ce permis par facilité et rapidité ayant deja un employeur sur place, puis y suis retourné l’année suivante avec un permis de perfectionnement avec le meme employeur puis la derniere fois que je m’y suis rendu, c’était avec un permis de travail temporaire (toujours pour le meme employeur) de 3 ans, il faut vous dire que je suis un dingue du quebec, je suis un ancien joueur de hockey en france et le quebec etait un reve de gosse (oups gamin 😉 hahaha), j’ai mis du temps a négocier avec ma femme pour y résider puis apres moultes tentatives elle a enfin accepté, nous sommes donc arrivés en famille avec nos 2 enfants et toutes nos affaires par fret en ayant tout laissé derriere nous, véhicules, maison, famille, ami(e)s…Arrivés au quebec, j’avais deja tout prevu pour ma famille, j’avais deja acheté une maison, la banque m’avait suivi car j’avais un contrat de 3 ans et une promesse d’embauche apres avoir obtenu une residence permanente, mais voila les soucis ont commencés… LES soucis????? En fait un seul soucis, le permis de travail temporaire a un inconvénient de taille, il ne permet pas de travailler ailleurs pour un autre employeur, quelques mois apres notre installation je me suis retrouvé sans travail ou tres peu (au compte goutte) car nous sommes arrivés en pleine crise économique et les chantiers ne sortaient pas et étaient tous en attente, du coup pas de travail, pas de rentrée d’argent, et le seul travail de ma femme sur place ne suffisait plus a combler les besoins, il aurait fallu passer la residence permanente mais plus assez d’argent pour ce la payer…Hmmm comment faire ??? Trouver du travail payé sous la table a été une decision dure a prendre car j’avais la crainte que l on me refuse la residence si je me faisais prendre, mais j’ai tenté le coup, et bammmm voila premier chantier premiere journée……… un inspecteur passe sur denonciation 🙁 …

Cela a été ma seule tentative l’inspecteur avait été tres cool car il avait bien compris ma position et de plus je prenais 10 dollars de l’heure hahaha…

Bref, nous avons donc du vendre la maison au quebec car apres 8 mois sans travail j’ai peté un plomb, je ne supporte pas de rester sans rien faire, et de prendre la decision de rentrer, a mon immense regrêt…

Cela fait maintenant 3 ans que je suis rentré en France et il y a un manque évident dans ma vie…

Seul hic (de taille…), ma femme ne souhaite pas repartir, même si elle se plaisait la bas et qu’elle aimait sa vie quebecoise, elle ne veut pas tout recommencer encore une fois (revendre notre nouvelle maison, nos voitures,…), je l’ai beaucoup fait voyager entre le hockey et le travail au canada (elle qui est tres casaniere), nous attendons notre 3e enfant actuellement et j’ai peur que cela n’arrange pas les choses…

J’espere y arriver, mais je pense que ca ne devrait pas se faire avant 4 ou 5 ans et j’ai peur d’etre trop vieux par la suite pour etre eligible…

Voila un peu de notre histoire en esperant un jour vous rejoindre la bas…

P.S: petit message perso GO HABS GO 🙂

———

De Nada92

Hé bien, que de péripéties !!! 
On peut dire que vous avez le Quebec dans la peau 😉

———

De Cherrybee

… Et vous espérez encore convaincre votre épouse après cette expérience difficile et 3 enfants ??? Je vous souhaite sincèrement bonne chance.

———

De tchi13

Oh que oui, je ne lacherai pas le morceaux 😉

———

De lapuce

À haut risque le hockey…

http://tvasports.ca/hockey/lnh/crosby-mise-jour-31032013

Crosby : fracture de la mâchoire

Le 31 mars 2013 à 14h06 | TVA Sprts

Opéré samedi à cause d’une fracture de la mâchoire, l’attaquant des Penguins de Pittsburgh Sidney Crosby sera à l’écart du jeu pour une période indéterminée.

La nouvelle a été annoncée par l’équipe dimanche.

Crosby a reçu un tir frappé de son coéquipier Brooks Orpik au visage dans une victoire de 2-0 des Penguins aux dépens des Islanders de New York, le même match dans lequel Jarome Iginla a fait ses débuts pour la formation de la Pennsylvanie.

Crosby est le meilleur marqueur de la LNH jusqu’à présent, avec 15 buts et 41 aides pour un total de 56 points en 36 rencontres depuis le début de la saison, 10 points devant Steven Stamkos du Lightning de Tampa Bay.

La vedette des Penguins a raté la majeure partie de la dernière saison à cause des symptômes de commotion cérébrale.

Par ailleurs, les Penguins ont confirmé que Paul Martin avait été opéré à la main.

On savait déjà que le défenseur devait passer sous le bistouri, mais la nature de sa blessure n’était pas connue. Il devrait rater de quatre à six semaines.

———

De Hei

Oh que oui, je ne lacherai pas le morceaux 😉

L’important est que vous avez su rebondir, la prochaine fois faudra partir avec toutes les cartes en mains et de bonnes garanties.

———

De chaka76

courage mon frèro,la meilleure chose que l’on obtient est celle que l’on a après une haute lutte :bye: .

———

De tchi13

@ hei, nous avions les cartes en mains mais j ai pris trop de temps pour faire notre residence permanente et apres il etait trop tard et je le regrette amerement maintenant…

@ chaka 76 c certain mais parfois on aimerai que la roue tourne et que ce soit un peu plus facile…

———

De Hei

Oui c’est bien dommage que la crise soit passée par là en tout cas tu ne te démontes pas alors je te souhaite de revenir parmi nous au plus vite. Les rêves sont faits pour être réaliser sans regret.

Pour ta femme, je comprends qu’elle veuille une certaine sécurité surtout avec trois enfants mais avec la RP en poche vous n’aurez plus le même pb et le Quebec est idéal pour élever une famille.

———

De tohonu

Belle experience qui a du etre un peu difficile a vivre.

 

Avec le 3eme enfant qui arrive, cela va etre dur de faire bouger la famille. Pas impossible mais difficile, surtout en ce moment ou ta femme dit non (et il ne faut pas croire que le non est un oui, je crois que c’est un non 🙂 )

 

Tu pourrais eventuellement monter ton dossier pour la demande de RP et cela va te couter un peu d’argent. Cela va prendre entre 12 et 18 mois pour avoir une acceptation finale et une quinzaine de jours de vacances ici pour valider les RP.

 

Tu sais que ta RP est valide 5 ans et que pour le renouvellement, il te faut au minimum 2 ans au Canada. Donc si je ne me trompe pas cela te laisse, après depot du dossier, entre 36 et 45 mois pour t’installer avec toute la famille. Cela laisse du temps de tout laisser reposer, de ne pas faire dans la precipitation.

 

Ensuite cote moins marrant mais tout a fait faisable. Une fois la RP obtenue, tu peux t’arranger a venir comme assistant-coach de hockey pour quelques mois. Cela signifie que tu passeras une partie de ta vie professionnelle ici et une partie en France. Est-ce faisable ? je ne sais pas. Je ne parle ici que du professionnel pas du personnel. Et cote impots, cela ne sera pas de la tarte (tu seras oblige de declarer en France comme revenue mondial, un truc dans le genre).

 

A toi, a vous de voir (he oui, tu n’es pas seul a prendre la decision) si cela vaut le coup ce coup de poker: faire le dossier RP au complet malgre les couts en se disant « 3 ans de reflexions ».

———

De tchi13

Hmmmmm…………

Merci pour ce rendu 😉

A dire vrai,ce n’est pas le 3e enfant qui fait pencher ma femme d’un coté ou de l’autre mais bien le fait de tout recommencer, j’y crois enormement car la conjoncture actuelle de la France ne laisse présager rien de bon pour l’avenir et le futur de nos enfants et je ne parle pas de notre retraitre (attention je ne dis pas que l herbe est plus verte chez vous, mais pour X raisons nous y étions mieux), le fait de travailler au quebec et de revenir en france le reste de l’année??? Non merci, a mes debuts au quebec je faisais cela 3 mois ici, revenais 6 mois en france, et ainsi de suite, pendant 8 ans, et CA je sais qu’elle ne l’accepterait plus c’est certain et d’ailleurs moi non plus car il est difficile de rentrer chez soi apres 3 ou 4 mois d’absence et de voir que son enfant se cache derriere les jambes de sa mere car elle ne nous reconnait plus (enfant en bas age), c’etait la raison de notre venue en tant que travailleur temporaire (TT car mon employeur avait vite besoin de moi et on nous avait conseillé de venir avec puis faire notre demande de RP sur place sinon je ne pouvais venir travailler au quebec avec une demande de RP en cours)…Pour les couts, je suis bien au courant de ce que ca va nous couter, j’espere juste que mon age ne sera pas un frein pour le gouvernement canadien…Quant au probleme du travail, je pense que SI nous revenions 🙂 nous reviendrons sans travail mais ja i confiance pour que nous en truvions rapidement ma femme etait bien vu de son employeur la bas et au pire nous sommes ouvert pour recommencer a zero dans quelque domaine que ce soit…;)

———

De Phiphi lili

Woo quelle tranche de vie!! En tout cas je vous souhaite de réussir et d’aller jusqu’au bout de vos rêves!

———

De marionnette1979

Ouais… je la comprends quelque part ! Se réinstaller plusieurs fois, les enfants, l’âge qui avance… si elle a 0 motivation ça va être dur ! Va falloir être persuasif 😛

———

De galaxy

Hmmmmm…………

Merci pour ce rendu 😉

A dire vrai,ce n’est pas le 3e enfant qui fait pencher ma femme d’un coté ou de l’autre mais bien le fait de tout recommencer, j’y crois enormement car la conjoncture actuelle de la France ne laisse présager rien de bon pour l’avenir et le futur de nos enfants et je ne parle pas de notre retraitre (attention je ne dis pas que l herbe est plus verte chez vous, mais pour X raisons nous y étions mieux), le fait de travailler au quebec et de revenir en france le reste de l’année??? Non merci, a mes debuts au quebec je faisais cela 3 mois ici, revenais 6 mois en france, et ainsi de suite, pendant 8 ans, et CA je sais qu’elle ne l’accepterait plus c’est certain et d’ailleurs moi non plus car il est difficile de rentrer chez soi apres 3 ou 4 mois d’absence et de voir que son enfant se cache derriere les jambes de sa mere car elle ne nous reconnait plus (enfant en bas age), c’etait la raison de notre venue en tant que travailleur temporaire (TT car mon employeur avait vite besoin de moi et on nous avait conseillé de venir avec puis faire notre demande de RP sur place sinon je ne pouvais venir travailler au quebec avec une demande de RP en cours)…Pour les couts, je suis bien au courant de ce que ca va nous couter, j’espere juste que mon age ne sera pas un frein pour le gouvernement canadien…Quant au probleme du travail, je pense que SI nous revenions 🙂 nous reviendrons sans travail mais ja i confiance pour que nous en truvions rapidement ma femme etait bien vu de son employeur la bas et au pire nous sommes ouvert pour recommencer a zero dans quelque domaine que ce soit… 😉

Bonjour Eric, je pense qu’il ne doit y avoir aucun probléme pour que vous auriez l’accéptation du gouvernement Canadien, si vous n’aviez pas de souçi avec l’administration locale, vous avez beaucoup d’atouts, dans la mesure ou c’est un systéme de points, ta femme avait un bon parcours, si  son employeur peut la recommander ou lui refaire une promésse d’embauche sera un trés bon avantage pour votre dossier, vos trois enfants seront le meilleure bonus. Car, le vieillissement augmentera beaucoup les années à venir dans le pays, donc le Canada adopte  une politique de renouvellement de génération,  à mon avis le seule probléme sera de convaincre ta femme pour repartir, mais si elle avait aimé votre premier séjour ça sera pas aussi difficile de franchir le pas, il faut juste donner beaucoup d’amour à ta famille et de faire sentir à ta femme que tu respécte sa décision et j’en suis sur qu’elle accéptera.

A cette occasion, je voulais te demander Eric sur les opportunité de travail Au Quebec du coté de Montréal dans le domaine du sport, moi je suis plutot dans le Hand ball, Foot ball( Soccer ) et je peux méme faire de l’arbitrage, est ce que tu peux me dire comment ça se passe, les sport d’hiver c’est pas trop mon truc donc. et comment ça se passe pour le travail en géneral( les secteurs qui recrutent, qui payent bien )  QB stp ? Salutations

———

De tchi13

@galaxy, je ne peux pas vraiment te renseigner sur tout ca, j’ai travaillé au Quebec uniquement pour un seul et meme employeur tout au long de mes sejours qui etait en plus un de mes amis proche du hockey en France donc je n’ai pas vraiment eu affaire a la recherche d’un emploi, quant a ma femme elle a posé des cv un peu partout et l’opportunité est arrivée tres vite… Qui plus est, je suis coach de hockey en France et ne l’étais pas au Quebec, le monde du sport (a part le canadien de Montreal) au canada m’est tres inconnu…Désolé de ne pouvoir t’aider

———

De galaxy

@galaxy, je ne peux pas vraiment te renseigner sur tout ca, j’ai travaillé au Quebec uniquement pour un seul et meme employeur tout au long de mes sejours qui etait en plus un de mes amis proche du hockey en France donc je n’ai pas vraiment eu affaire a la recherche d’un emploi, quant a ma femme elle a posé des cv un peu partout et l’opportunité est arrivée tres vite… Qui plus est, je suis coach de hockey en France et ne l’étais pas au Quebec, le monde du sport (a part le canadien de Montreal) au canada m’est tres inconnu…Désolé de ne pouvoir t’aider

merci Eric, je vais voir tous ça  

———

De Tipika

Si ca peut te rassurer sur tes craintes d’être trop « vieux » dans 3 ou 4 ans pour l’immigration, nous avons 38 et 40 ans et notre demande de RP vient d’être acceptée, et nous n’avons pas de profession très recherchée/prioritaire.

Je comprends tout à fait vos craintes à chacun, je n’ai pas vraiment de conseil car c’est très personnel. Je pense juste qu’il faut que chacun ait la même motivation pour y retourner, pas forcément pour la même chose mais si un des deux n’est pas totalement convaincu et prêt à affronter le changement ca risque d’être compliqué.

On reste « jeune » de plus en plus longtemps, prenez le temps qu’il faut pour murir le sujet, dans quelques années ce sera peut-être différent mais jamais trop tard.

———

De verozen

quel chemin de vie! je vous souhaite de tout coeur de pouvoir réaliser votre rêve de retour au Québec.

L’âge n’a pas vraiment d’importance et vous avez déjà une sacrée expérience Québécoise qui pourrait vous apporter un plus!

J’aurai 48 ans cette année et je repars pour la 2eme fois au Québec! C’est difficile côté énergie mais j’y crois tellement fort que ce ne sera qu’une étape fatigante passagère! Le temps me fera oublier tus ces crevants efforts !!

bon courage en espérant que vous trouviez THE solution pour vous tous.

———

De simo00003

Interessant 🙂

———

De Niklasky

Tchi, le fait de t’être fait gauler travaillant illégalement, ça ne risque pas d’entacher ta demande de RP ?

———

De tchi13

Non, l’inspecteur n’a pas donné suite a cette histoire, il a été particulierement cool

———

De Cherrybee

quel chemin de vie! je vous souhaite de tout coeur de pouvoir réaliser votre rêve de retour au Québec.

L’âge n’a pas vraiment d’importance et vous avez déjà une sacrée expérience Québécoise qui pourrait vous apporter un plus!

J’aurai 48 ans cette année et je repars pour la 2eme fois au Québec! C’est difficile côté énergie mais j’y crois tellement fort que ce ne sera qu’une étape fatigante passagère! Le temps me fera oublier tus ces crevants efforts !!

bon courage en espérant que vous trouviez THE solution pour vous tous.

 

D’un autre côté, quel que soit notre âge, c’est quand même plus facile pour nous, les parrainées.

———

De Lilyne

Merci pour ton témoignage! J’espère que tu pourras retourner au Québec, ça a l’air d’être ta place…

———

De clairette646

Ton histoire est très touchante et j’espère sincèrement que tu pourras retourner au Québec.

Bien que nos situations soient différentes (pas de mari, pas d’enfant), je me retrouve un peu dans ton histoire. J’ai vécu 5 ans au Québec en tant qu’étudiante. J’ai  bien tripé là-bas. Mais j’ai eu aussi une belle frayeur quand mon renouvellement de permis d’étude et de travail s’est perdu et que je me suis retrouvé du jour au lendemain sans plus pouvoir travailler ni étudier. Heureusement, j’ai eu de l’aide donc ma situation s’est résolu au bout d’un mois (mais quel mois de stress !!!). Donc au final rien de dramatique mais cela m’a fait prendre conscience de la fragilité de nos statuts avec des permis d’étude et de travail.

Après, je n’ai pas pu faire la résidence permanente pour plusieurs raisons et j’ai du rentré en France quand mon nouveau permis d’étude a expiré. Cela fait 4 ans que je suis en France où j’ai du tout recommencé. Ma vie ici n’est pas si mal mais je ressens un manque dans ma vie. J’ai essayé de me convaincre que cela allait passer mais ca ne le veut pas. Mes pensées restent tourner vers le Québec.

 

Du coup, j’ai décidé d’y retourner … histoire de voir si ma place est vraiment là-bas ! Il faut dire que c’est plus facile à 30 ans et sans attache ! Je suis donc en processus d’immigration. Mais, comme ta femme, je suis assez casanière et l’idée de devoir tout recommencer encore une fois m’effraie énormément. Mais l’envie du Québec est plus forte et j’espère qu’elle le sera pour ta famille. Il faut juste prendre le temps de bien faire les choses afin d’y aller avec un sentiment de sécurité !

 

Désolé pour le roman… Je te souhaite à toi et ta famille de belles choses pour la suite  🙂 
 

———

De dounet

Clairette,

 

tu as pris la bonne décision. Sinon, tu ne pourras jamais te sortir de la tête que ta place était peut-être ici, mais que tu n’as pas essayé.

 

A mon tour, je te souhaite bonne chance.

———

De tchi13

Oh que oui Clairette et merci pour ton « roman », il est fort apprécié 😉

———

De tchi13

Bien, pour ceux qui suivent le post, je vous amene quelques news, ma femme n’a toujours pas dit oui a un futur retour parmis les caribous, mais les raisons changent en fonction de l’avancée de nos vies et les siennes avec, il n’est plus question de  craintes de tout recommencer ni meme de nos 3 enfants, elle a adorée son sejour au Quebec et ne dirait pas non a un retour mais l’age avancé de ses parents est l’element le plus inquietant pour elle et je ne peux malheureusement pas la contraindre a changer sa pensée la dessus meme si mon avis differe du sien a ce sujet la car il est dur aussi pour moi de laisser mes parents, ma famille (elle et nos enfants) et notre qualité de vie sont prioritaires aujourd’hui, voila donc les nouvelles de notre parcours, a suivre…

———

De SarahJade

Moi si j’étais à la place de ta femme ce serait un non catégorique. Surtout si elle est bien installée dans sa nouvelle maison avec un troisième bébé en chemin… je préférerais ma petite routine tranquille et la sécurité plutôt que de tout recommencer. 

———

De Gaous

Votre parcours est vraiment impressionnant. J’adore l’énergie  et l’optimisme qui se dégage de votre récit.  

Les raisons évoquées par votre femme pour ne pas retenter l’aventure sont légitimes. La famille qui vieillit est le talon d’Achille de beaucoup d’entre nous. Je ne sais pas si on si habitue un jour. Je vis loin de ma famille depuis 15 ans maintenant et plus le temps passe et moins je m`y fait parce que mes parents vieillissent.

Nous avons immigré récemment au Canada  en famille et nous nous étions préparé du mieux possible. En revanche il y a une chose que nous n’avions  vraiment pas anticipé c’est l’adaptation de chaque  membre de la famille. Chacun est différent et ne va pas gérer les difficultés de la même façon. Il faut un conjoint solide  pour vous pousser et vous tirer vers le haut lorsque l’aventure se fait dure et vice versa. La réussite professionnelle ne se fera pas non plus de la même façon, ni à la même vitesse  pour les deux membres du couple. Si une personne du couple n’est pas épanouie dans son emploi , c’est une difficulté  qui se rajoute à l’éloignement familial et qu’il faut gérer. Nous ne sommes pas là depuis longtemps mais nous avons mon époux et moi eu à tour de rôle de grosses baisses de moral. Je n’imagine pas le drame que cela aurait pu être pendant ces périodes de déprime si l’un d’entre nous était venu ici à contre cœur …

Je vois aussi  cette difficulté auprès d’amis immigrants; le mari ne souhaitait pas vraiment venir mais qui a cédé face a l’enthousiasme et l’insistance de son épouse.   Elle  est heureuse d’avoir réalisé son rêve et a un emploi satisfaisant ce qui n’est pas le cas de son mari  qui enchaine jobs inintéressants et périodes de chômage. Il est déprimé et m’a avoué récemment qu’il regrette de l’avoir suivie.  Sa femme quant elle culpabilise de l’avoir entrainé dans l’aventure. Ils sont là depuis 3 ans ..

On ne pense pas spécialement à ce coté de l’immigration en famille quand on est dans la dynamique du départ avec toute l’euphorie qu’elle entraine dans son sillage. 

 

 À vous de peser le pour et le contre et de prendre la décision qui sera la meilleure pour votre famille car chaque expérience est unique. Je vous souhaite de convaincre votre épouse et de construire votre projet d’immigration à deux.

———

De negociateur

Votre parcours est vraiment impressionnant. J’adore l’énergie  et l’optimisme qui se dégage de votre récit.  

Les raisons évoquées par votre femme pour ne pas retenter l’aventure sont légitimes. La famille qui vieillit est le talon d’Achille de beaucoup d’entre nous. Je ne sais pas si on si habitue un jour. Je vis loin de ma famille depuis 15 ans maintenant et plus le temps passe et moins je m`y fait parce que mes parents vieillissent.

Nous avons immigré récemment au Canada  en famille et nous nous étions préparé du mieux possible. En revanche il y a une chose que nous n’avions  vraiment pas anticipé c’est l’adaptation de chaque  membre de la famille. Chacun est différent et ne va pas gérer les difficultés de la même façon. Il faut un conjoint solide  pour vous pousser et vous tirer vers le haut lorsque l’aventure se fait dure et vice versa. La réussite professionnelle ne se fera pas non plus de la même façon, ni à la même vitesse  pour les deux membres du couple. Si une personne du couple n’est pas épanouie dans son emploi , c’est une difficulté  qui se rajoute à l’éloignement familial et qu’il faut gérer. Nous ne sommes pas là depuis longtemps mais nous avons mon époux et moi eu à tour de rôle de grosses baisses de moral. Je n’imagine pas le drame que cela aurait pu être pendant ces périodes de déprime si l’un d’entre nous était venu ici à contre cœur …

Je vois aussi  cette difficulté auprès d’amis immigrants; le mari ne souhaitait pas vraiment venir mais qui a cédé face a l’enthousiasme et l’insistance de son épouse.   Elle  est heureuse d’avoir réalisé son rêve et a un emploi satisfaisant ce qui n’est pas le cas de son mari  qui enchaine jobs inintéressants et périodes de chômage. Il est déprimé et m’a avoué récemment qu’il regrette de l’avoir suivie.  Sa femme quant elle culpabilise de l’avoir entrainé dans l’aventure. Ils sont là depuis 3 ans ..

On ne pense pas spécialement à ce coté de l’immigration en famille quand on est dans la dynamique du départ avec toute l’euphorie qu’elle entraine dans son sillage. 

 

 À vous de peser le pour et le contre et de prendre la décision qui sera la meilleure pour votre famille car chaque expérience est unique. Je vous souhaite de convaincre votre épouse et de construire votre projet d’immigration à deux.

waouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu quel beau discours

———

De Mcleod

Merci pour ton retour,il y a un membre Basseux qui est parti seul dans un premier temps.Pour tâter le terrain et s’installer il avait trouvé un job depuis la France.

 

Cela peut être une solution de plus je crois qu’il y a un accord avec le pole emploi.(à confirmer)Tu pourras peut être toucher ton chômage français?

 

Et essaie de rassurer au max ta femme.Comme ne pas vendre la maison en France.

 

Sinon tu bossais dans quel domaine dans le bâtiment?

 

 

Les 5 plus grands regrets des personnes en fin de vie

Bronnie Ware est une infirmière en soins palliatifs australienne qui a accompagné de nombreux mourants durant leurs derniers jours. Dans un livre intitulé «Les 5 plus grands regrets des personnes en fin de vie», elle raconte les souhaits non réalisés et les regrets de nombreuses personnes au crépuscule de leur existence. 

 

Je regrette de ne pas avoir eu le courage de vivre ma vraie vie et non pas celle que les autres voulaient pour moi. 
  
«C’était le regret le plus commun», explique l’auteure sur son blog«Quand les gens réalisent que leur vie touche à sa fin et qu’ils jettent un regard clair sur leur existence, il est aisé de constater combien de rêves n’ont pas été réalisés. La plupart des gens n’ont pas réalisé la moitié de leurs rêves et doivent mourir en ayant conscience que cela est dû aux choix qu’ils ont fait, où qu’ils n’ont pas fait.» 
  
«C’est très important d’essayer de répondre à vos aspirations durant votre existence. Dès que vous perdez la santé, il est déjà trop tard. La santé apporte une liberté dont peu de gens ont conscience, jusqu’à ce qu’ils la perdent.» 

 

http://www.marianne.net/gameover/Les-5-plus-grands-regrets-des-personnes-en-fin-de-vie_a22.html

———

De TheMan

Attend… en gros tu a fraudé l’état Canadien et Québécois… et tu souhaite revenir ?

Pourquoi ne pas simplement te trouver un emploi avant de partir ?

———

De immigrer.com

Merci pour le partage. Il est en page d’accueil.

 

Bonne suite à vos aventures!

———

De Kamouraskois

Non, l’inspecteur n’a pas donné suite a cette histoire, il a été particulierement cool

 

Généralement les gens sont très cool au Québec, il faut juste te montrer poli et sympas…même les policiers sur la route.

———

De Kamouraskois

Bien, pour ceux qui suivent le post, je vous amene quelques news, ma femme n’a toujours pas dit oui a un futur retour parmis les caribous, mais les raisons changent en fonction de l’avancée de nos vies et les siennes avec, il n’est plus question de  craintes de tout recommencer ni meme de nos 3 enfants, elle a adorée son sejour au Quebec et ne dirait pas non a un retour mais l’age avancé de ses parents est l’element le plus inquietant pour elle et je ne peux malheureusement pas la contraindre a changer sa pensée la dessus meme si mon avis differe du sien a ce sujet la car il est dur aussi pour moi de laisser mes parents, ma famille (elle et nos enfants) et notre qualité de vie sont prioritaires aujourd’hui, voila donc les nouvelles de notre parcours, a suivre…

 

En attendant vous pouvez commencer la procédure pendant que les règles vous le permettent encore, elle mettra suffisament de temps qu’il en faut pour retourner la question au sein du couple (environ 2 ou 3 ans).

 

Vous courez le risque de trouver un accord, après une longue période de reflexion et de tractation, à un moment ou vous ne serez plus éligible comme tu l’as d’ailleurs relevé dans ton récit.

 

Et là, c’est une frustration collective qu’il faudra gérer derrière.

———

De djessie22

Et oui ! L’image rêve et carte postale est une chose. La réalité en est une autre. Le rêve nord-américain n’est pas qu’un rêve. Il est réalisable à celui qui le veut vraiment avec tout ce que cela comporte comme énergie, ténacité, patience, détermination. Pour moi, c’est un état d’esprit.

 

Je te souhaite de trouver ton bonheur là où il se trouve. Peut-être au Canada ?

———

De lanou83

bonjour, 

 

Tout d’abord que d’aventure !!!!

J’ai pas lu les 4 pages de commentaires donc je ne sais pas si la réponse s’y trouve, mais pourquoi dites vous limite d’age ? Vous avez 36 ans donc dans 4 ans vous aurez 40 ans 🙂

Trop vieux pour aller s’y installer ??

———

Avatar
FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut