Entre idyllisme et réalisme... - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > Entre idyllisme et réalisme…

Entre idyllisme et réalisme…

Depuis que je fréquente ce forum, j’ai pu voir que des petits débats (souvent constructifs) s’instauraient sur la vie quotidienne au Canada et plus particulièrement au Québec.

Ainsi, on parle emplois, logements, murs, habitudes alimentaires… Normal me direz-vous puisque ce site a justement pour but de renseigner les futurs immigrants dans leurs démarches, mais, aussi, de les informer sur leur futur pays d’accueil.

Bien sûr, le Québec n’est pas l’Eldorado (ni l’Amérique d’ailleurs). Il ne coule pas encore d’or et des billets de banque sous le pont Jacques-Cartier et l’emploi, comme ailleurs, reste très sensible aux conjonctures économiques (niveau de la consommation principalement). Il ne faut pas commencer des démarches pour émigrer au Québec en se disant que votre vie va être fantastique, que vous allez rouler sur l’or… Je vous le souhaite, mais vaudrait mieux être lucide !

D’un autre côté, pour rebondir sur certains commentaires, je ne connais pas beaucoup de monde qui souhaitent émigrer pour trouver une situation moins bonne qu’ils connnaissent déjà dans leur pays d’origine.

Une démarche d’immigration est un choix, mais c’est un choix grave. Grave parce que c’est un engagement à long terme, parce qu’il modifie à jamais notre vie. Il faut bien prendre conscience que c’est une grande épreuve. Même si au Québec la langue nous rapproche de nos consins, c’est sûrement la seule chose que nous partageons aujourd’hui avec eux. La société québécoise est une société nord-américaine, avec les bons et les mauvais côtés.

C’est pour cela qu’il est, à mon avis, primordial de séjourner quelques temps au Québec pour se rendre compte plus facilement des obstacles et des différences auxquels nous serons confrontés en arrivant pour de bon.

Inutile de ce dire que vous allez arriver au Québec en gardant toutes vos habitudes et votre mentalité. Ca risquerait, pour certaines choses, de vous causer pas mal de soucis. Comme cela a été dit, la société Québécoise est une société calme et sereine où chacun essaye d’éviter les confrontations. C’est aussi un esprit de responsabilté (rien à voir avec l’assistanat à la française) où, comme l’a dit Laurence, l’individu pense avant tout au bien commun.

Bref, ce n’est pas le pays d’accueil qui doit s’adapter à vous, mais plutôt l’inverse.

S’installer au Canada est pour nous tous un rêve, bien sûr. Dans chaque rêve il y a un peu d’idyllisme, c’est bien normal… Comme il peut aussi avoir des doutes, c’est aussi bien naturel. Mais ne perdez pas le sens des réalités pour autant, l’enjeu est tout de même important, vous ne trouvez pas ?

Si vous avez bien conscience de tout cela, si vous êtes vraiment déterminé à y arriver, je pense que c’est déjà 50% de votre intégration qui est réussie. Il faut faire preuve de flexibilité et d’adaptation ce qui ne veux tout de même pas dire qu’il faille renier ses origines. Nos différences doivent justement servir à enrichir cette société que nous avons choisi d’adopter.

Bonne chance à tous !

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada