Culture boulot - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > Culture boulot

Culture boulot

Culture boulot

Ecrit par: viggo 19-02 à 18:25

Chers ami(e)s

Petit recapitulatif / bio :
..A 16 ans j’ai de grands envis de cinéma…j’engage la voie…job…travail…quitte l’irlande en plein dépression des années ’80…je débarque en France… j’ai adoré…fantastique…études, francophone/phile…liberté, vainité, maternité;.. amour, mariage, enfant, citoyennté, engagement socio-politique..ensuite les premiers “grands” decéptions…la léthargie en France, la stagnation des institutions, les esprits rancuniers, une culture d’acquis, une culture élitistes shooté sur les gloires du passé…coup de massu en plein gueule : les éléections Jospin/Chirca/Lepen….. premiers rencontres Montréalais en 1998…depuis visite, amies, bonheur, premier cheveux gris… (ha ha) …cut a long story short;.. nous avons notre visa depuis 15 jours… maintenant les préparatifs..les intérrogations, les recherches et l’adrénaline de nouveau dans le sang…

Lors de mes séjours à Montréal j’étais frappé par le dynamisme des gens dans les milieux “culturels” – thêatre, musique, ciné, festival … vraisemblablement une moyenne grande ville, avec une population avec un appétit vorace pour les evenements culturels… mais heureusement sans la frime et “m’as tu vu” de Paris… moins de prétention…plus d’actions… peut-être moins de moyens financier toutefois…

J’étais enchanté… je le suis tjrs … suis-je en train de revé? Que pensez-vous, vous qui vivez à Montréal depuis quelques années? Qu’en est il de la culture à Montréal?

Aussi, et a titre totalement interessé et égoiste….si vous avez des pistes, des idées des plans travail dans le milieux ciné/theatre/édition… je suis preneur…

J’espère retrouver à Montréal, l’enthousiasme artistique qui manque de plus en plus en Europe…

Who knows!

“Le bonheur n’est pas chose facile. il est difficile à trouver en soi, et impossible a trouver ailleurs” !

———————————-

Ecrit par: heleyn 19-02 à 19:58

salut viggo !

personnellement je suis aussi un peu fatiguée de la vie culturelle en france, j’y ai beaucoup travaillé, comme spectatrice aussi, mais je garde encore qq bons souvenirs et il reste une force vive qui s’exprime souvent en dehors du petit cercle parigot-parisien. Faut pas désespérer que ça se réveille un jour

quant à moi, lâche que je suis j’ai décidé de lacher le radeau, et j’espère comme toi trouver plus de vie et d’enthousiasme de l’autre côté et en apporter évidemment.

tout ce que j’entend va dans ce sens, alors je crois aux rumeurs joyeuses !

j’espère qu’on pourra s’y croiser et partager nos réseaux futurs et qui sait faire des projets ensemble ! tu écris à ce que je comprend, je fais de l’image… ça m’intéresse !

alors au plaisir et bonne chance, tu nous raconteras….

———————————-

Ecrit par: cherry 20-02 à 21:04

Tu n’as pas rêvé: Montréal est une ville dynamique au niveau culturel, sans le snobisme de Paris.

Au niveau musical surtout, les Québécois sont assez affamés. Il faut comprendre que ça a toujours été pour nous une façon d’affirmer haut et fort que nous existions. Résultat: le Québec est une pépinière de musiciens et de chanteurs de talents et le public est derrière eux. Seul petit bémol: la relève qui détonne face au format commercial a de la difficulté à faire sa place dans la programmation radiophonique. Mais grâce au bouche-à-oreille, elle réussit tout de même à sortir son épingle du jeu.

Au niveau cinéma, je sens une renaissance depuis quelques années, de jeunes cinéastes prenant enfin leur place. Leur approche plus ouverte sur le monde, leur langage cinématographique éclaté et le succès des films hors-Québec a eu comme effet que les cinéphiles québécois se sont réconciliés avec leur cinéma. Mais comme on est peu nombreux et que le cinéma est subventionné, peu de films se réalisent par année. Sinon, beaucoup de films américains viennent se tourner chez nous, Montréal pouvant passer pour n’importe quelle ville américaine et les coûts de production étant moins élevés. Mais il s’en tourne moins depuis que ce cher Arnold a été élu gouverneur en Californie.

Au niveau des festivals, on est choyé à Montréal: jazz, humour, chanson française, feux d’artifices… L’été surtout, il y a beaucoup de spectacles gratuits en plein air. L’énergie de la ville est alors très sympathique et dynamisante et les badauds sont d’excellente humeur.

Au niveau théâtre, beaucoup de pièces sont montées et présentées mais malheureusement le public est assez restreint et les spectacles ont une durée de vie très courte. Cela s’explique par un manque d’intérêt et/ou au coût élevé des billets. La danse moderne est aussi présente et les troupes ont bonne réputation à travers le monde. Aussi, Montréal est une plaque tournante du multimédia. Les nouvelles technologies inspirent de plus en plus d’artistes qui aiment expérimenter et des spectacles exploitant ce créneau sont présentés.

Certains écrivains gagnent très bien leur vie mais la grande majorité a de la difficulté à joindre les deux bouts, les droits qu’on leur verse étant ridicules. Ils ont donc pour la plupart un autre emploi en plus.

Bref, Montréal est la capitale culturelle du Québec -les autres régions ne sont pas en reste mais c’est beaucoup plus limité- et il y a toujours qqch à voir et à entendre. Les artistes sont accessibles et chaleureux, ils font partie de la grande famille québécoise et ne sont pas élitistes comme à Paris. Ils n’ont pas le choix: la prétention ici n’a vraiment pas la cote…

Quant à Paris, la ville m’a frappée par son amour de l’art avec un grand A mais elle a oublié que l’art avec un petit a est tout aussi intéressant. Être artiste ne se résume pas à siroter du champagne en se toisant lors des lancements. Il y a là tout de même des peintres qui exposent sur la place publique et des musiciens de rue qui m’ont enchantés lors de ma visite de cette magnifique ville.

———————————-

Ecrit par: laurence 21-02 à 12:40

Bonjour,

J’irais plus loin que Cherry, Montréal est selon moi la capitale culturelle du Canada. Elle rivalise avec Toronto mais disons que Montréal a un bassin de population assez éclaté, souvent à l’écoute des nouvelles tendances dans toutes sortes de domaines.

Le marché est plus petit que celui de Paris ou NY c’est évident. Mais malgré tout, selon son marché et sa dimension, c’est assez surprenant tout ce qui se fait dans la métropole québécoise. Pensez juste aux chanteurs québécois en France, il faut rappeler que le Québec ne représente que quelques millions d’individus seulement. Je pense que la situation particulière du Québec inspire beaucoup les artistes.

Récemment le prestigieux journal américian le New York Times a baptisé Montréal la nouvelle Mecque du rodk alternatif au mois de férvrier.

Vous connaissez le groupe Simple plan ? Un band du Québec qui a vendu des millions d’albums aux États-Unis.
www.simpleplan.com/

———————————-

Ecrit par: viggo 21-02 à 18:40

Wow – merci a vous tous…. c’est ce que je croyais, volonté, énergie, creativité, …. all that i’m looking for….

J’espère également y participer, pleinement.

Merci heleyn…j’ai également travaillé dans l’image…montage, un peu de photo (mais assez pauvre..), je n’ai jamais pu dépasser la culpabilité que je ressentais en faisant des réportages photos… j’avais l’impression de voler l’image des autres, pour faire mon commerce… mais je ne juge plus… c’est un sentiment tout a fait perso…. j’aimerais avoir la vision et le courage de continuer… mais je n’y arrive pas. Par contre, les mots, l’écrit, le jeu, le travail du corps me permets aujourd’hui de mieux m’exprimer….enfin si on veux. Ce qui me plait/plaira à Montréal c’est la possibilité de rencontrer des “artistes” et de mélanger cette énergie formidable qu’on trovue dans cette ville. Je te tiens au courant de mes désambulations !

Le déclic, la décision d’immigrer, ce certitude dans le coeur d’être chez moi à Montréal, c’était lors de mon retour à Paris, il me restait 25 dollars CAN , car je croyais qu’il fallait tjrs payé la fameuse taxe d’aéroport à Dorval… mais heureusement ca ne se faisait plus…c’est alors que je suis allé acheter des petits babioles pour mes enfants et je suis tombé sur un drapeau / aimant de la ville de Montréal…Fleur de Lys, Rose, Thistle et Shamrock…les 4 drapeaux qui rappelle les origines diverses de cette ville (… oui ils en ont oublié bcp de communautés, mais l’idée est belle ) c’était un éveil, une baffe symbolique pour moi. Enfin une ville qui embrasse sa diversité culturelle et revendique ses origines mélangés et qui en est fière…je n’ai jamais entendu parler de Québecois de “souche” comme j’entends français de “souche” … (Laurence, je sais ca doit exister mais laissse moi mes fantasmes pour l’instant !!)

Ca c’est de la culture… en tout cas pour moi ca l’est. Alors Heleyn bienentendu nous nous croiserons …c’est inévitable…

Merci également à Cherry… qui pratique le métier de mon coeur…monteuse… ah les longues nuits passer devant le table de montage, les rushes, les cigarettes, les coup de gueule, les blocages, le rush et la joie d’une séquence réussi, le mauvais café …froid!! ..le mal de dos…mais a la fin, monteur ca ne payait plus mon loyer exorbitant à Paris…tant pis…couper, coller, mélanger…. tous ce que j’aime;.. même si en Avid je n’avais plus les mêmes sensations…. mais si je trouvais du travail dans un petit chambre obsur, j’y retrournerais volontiers..Avis aux amateurs (enfin non, avis aux professionels!!)

Après de très bonnes années passés à Paris, je vais essayer de retrouver mes sources d’inspirations et de nouveaux plaisirs à Montréal… je dois donc me re-mettre en question et peut-être recommencer à zéro pour enfin faire un métier qui fera vibrer une corde de vie en moi….

…et comme dit Laurence si justement…. Montréal est la ville de rock …alors espèrons y retrouver bcp de bons “vibes” et bcp bcp de rock n’ roll attitude

Merci a vous tous cela m’a fait très plaisir de converser avec vous.. desolé que cela soit si longue et nombriliste… c’est ma culture Parisienne!!!

A titre d’info, j’espère arrivée à Montréal entre avril et juillet…le temps de régler et “solder ” ma vie à Pairs – (quelle belle et magnifique ville!!) – et poser les premiers pierres d’une nlle vie avec ma famille à Montréal… !

Wind in my sails and courage in my veins !!

Comme dit Bashung…il est urgent d’être imprudent..

———————————-

Ecrit par: Dariane 22-02 à 8:37

Je ne faisais que passer…

Mais je me suis retrouvé dans ce que disais Viggo… Je suis venue en France il y a quelques années et même si cela fait moins longtemps que toi que j’y suis, il me semble avoir constaté une certaine morosité ambiante depuis les dernières années…

Ce qui m’énerve c’est surtout cette certaine culture élitiste, cette quasi-volonté de ne pas se mélanger et de rester confiné dans un milieu socio-culturel et devrais-je même ajouter économique. Cela fait que les gens se retrouvent en “catégories” et me semblent tous “pareils”, fades, pratiquement formatés et dont les opinions et façons de penser sont attendues et prévisibles…

Et un peu comme toi j’ai eu une révélation sur Montréal l’été dernier lorsque j’y ai séjourné deux mois. Une véritable redécouverte de mon pays, ma ville que j’avais pourtant fuit sans regrets il y a 6 ans…

J’ai aussi trouvé qu’il y avait un certain dynamisme, un essor culturel (mais peut-être est-ce aussi dû au fait que j’aie rencontré pas mal de gens dans ce milieu…) et surtout, surtout cette facilité de contacts avec les gens. J’ai aimé le mélange entre les gens d’origines ethniques, culturelles, socio-économiques différentes. Par contre je sais que les contacts, quoique faciles peuvent être plus éphémères je trouve…

Cherry a très bien décrit la situation culturelle du Québec… je n’ai rien de plus à ajouter si ce n’est beau boulot!

Mes cousins sont en train de monter ce qu’ils appellent “Le Local” dans la petite ville où je suis née (ville pas très riche s’il en est, ville ouvrière avec un taux de chômage élevé et bcp d’assistés sociaux). C’est un endroit dédié aux jeunes et à l’art. Il y a un atelier pour venir faire des toiles, une chambre noire, un petit studio d’enregistrement, une petite salle de spectacles. Des soirées ciné ou poésie sont organisées. Les jeunes paient une cotisation et peuvent utiliser les facilités mises à leur disposition, ils peuvent laisser leurs travaux sur place et même les vendre si quelqu’un est intéressé…

Bref un endroit pour venir relaxer (ça fait aussi café), se retrouver, discuter, échanger et surtout avoir la chance de toucher l’art d’un peu plus près (bah oui c’est pas tout le monde qui a la chance d’avoir des parents qui les initient à l’art et aux activités culturelles ou qui ont la chance de parcourir les plus belles villes de ce monde pour découvrir les musées) et surtout de se rendre compte que l’art bah! c’est pas juste la peinture italienne de la Renaissance exposée au Louvres! Que ça peut être accessible à tous et non pas la chasse-gardée d’une élite.

Je suis si fière d’eux! Et en plus leur projet marche très bien! Il y a une demande et ça me rend tellement fière! Peut-être que s’il y avait eu une telle association lorsque j’étais ado, il y a des conneries que je n’aurais pas faites et j’aurais pu m’initier plus tôt à l’art et à la culture. Bon depuis j’ai essayé de rattraper mon retard, mais il me reste encore beaucoup de chemin à parcourir…

Au fait si tu es monteur, j’ai des amis qui se sont ouvert une petite boîte de production. C’est encore petit, mais ils ont pas mal de potentiel! C’est ça aussi le dynamisme, croire que c’est possible!

———————————-

Ecrit par: cherry 22-02 à 13:45

Merci chère compatriote…

Et c’est vrai que la présence de différentes communautés ethniques (30% des Montréalais sont immigrants) crée un melting pot très intéressant qui alimente le milieu culturel, l’enrichit. La collaboration entre artistes est aussi quelque chose d’assez répandue, histoire de grandir ensemble tout en survivant. Les différentes sphères du milieu culturel sont inter-reliées et on peut se promener d’une sphère à l’autre sans problème. C’est même un plus d’avoir plusieurs cordes à son arc. Par exemple, quelqu’un qui travaille pour la TV peut aussi bien travailler pour le cinéma, la pub, la radio, le théâtre, etc.

Pour ce qui est du métier de monteur, je travaille pour ma part pour une grosse boîte et j’y gagne très bien ma vie. Or, je suis avide -pour ne pas dire AVID, le logiciel de montage sur lequel je travaille… – de nouveaux défis et je me sens limitée par les productions de la dite boîte. Résultat: je viens tout juste de m’acheter un super-ordi et vais bientôt m’équiper d’un logiciel de montage et d’une caméra, histoire de faire mes projets perso et de faire des contrats chez moi. Quand on est débrouillard et volontaire, on peut aller très loin. Tout est possible du moment où on provoque les événements et le mythique rêve américain devient alors réalité…

Je ne sais pas si vous avez déjà entendu parler du mouvement Kino, mais ce sont d’anciens camarades de classe à moi qui l’ont fondé. En gros, le but est de faire le plus de films possibles avec les moyens du bord et de les présenter au public une fois par mois, plutôt que d’attendre sagement les subventions et la reconnaissance du milieu. Tous peuvent y adhérer et partager leur vision, quelle que soit leur vision. Ça permet aussi de rencontrer d’autres personnes qui ont la même passion que nous. Et c’est un beau pied-de-nez à ceux pour qui le cinéma est un art élitiste d’initiés. L’idée a fait son chemin et depuis, des dizaines de collectifs Kino ont été fondés à travers le monde. Voici un lien qui mène au site officiel:

www.kino00.com

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada