Blondin est à Montréal - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > Arrivée au pays > Blondin est à Montréal

Blondin est à Montréal

Blondin est à Montréal

Ecrit par: blondin31 4-10 à 18:57

Salut la gang, je viens juste d’obtenir mon acces internet, je peux donc donner mes premières impressions sur mon arrivé à Montréal. Le voyage était très correcte avec air Canada, et j’ai pu charger mes bagages a mort avant de partir. Une fois arrivé à l’aeroport j’ai réalisé toutes les demarches standards pour la carte de RP, et puis je me suis rendu à mon appartement sur le Blv rene lesvesques (pres de UQIAM).
Je pensais que j’allais en arrivant me fondre sans problème dans ce nouveau pays, et que la visite que j’avais réalisé un an auparavant me laisserai avec un gout d’henthousiasme. Et bien pas du tout !
En réalité les permieres 48h ont été très difficiles, je me pris la réalité en pleine figure et croyez moi ca fait un sacré choc Certes lors ce que l’on part en tant que touriste on apprecie tous les détails et les choses differentes que l’on trouve ici, mais une fois débarqué comme RP, en sachant que l’on en tout et pour tout 4 valises et un peu de sous pour tenir quelques mois , c’est une autre pair de manche. Et pourtant ce n’est pas faute d’avoir été prevenu ni conseillé , mais le constat est sans appel le premier sentiment c’est d’être un étranger dans un pays étranger. Au point que j’ai hésité a reprendre imméditement l’avant pour repartir en france, tellement ce sentiment vous prend aux tripes.
un conseil : ne faites pas comme moi, asseyez de faire en sorte de vous faire encadrer les quelques premiers jours par des amis, ou des connaissances. Et de vous faire acceuillir à l’aéroport, car même pour un célibatire endurcis comme moi, c’est très difficile à encaisser de se retrouver seul sans personne et loin de ses racines.
Dans mon “malheur” j’ai eu de la chance , mon sous locataire est venu me dire un petit bonjour, et m’a beaucoup aidé dans mes premieres demmarches et achats (ikea, futureshop). Il m’a rassuré sur les craintes que j’avais sur les job ou jobines (et il y en à la pelle), et les ressources reelles qu’ils faut pour debuter sa vie ici. En fait c’est un immigrant comme moi mais depuis 4 ans, et n’a plus du tout l’intention de repartir dans sa belgique natale. Il connais tous les trucs pour faire de bonnes affaires, et son char me depanne bien pour rammener les armoires et TV dans mon 3 et demi (un truck GMC enorme qui suce du 18L au 100 ) .
En fait, je commence a me sentir vraiment chez moi, et je suis tous les jours un peut + confiant d’avoir fait le bon choix, même si c’est une déchirure de partir.
La gentillesse des gens ici n’est PAS UNE legende ! Pour preuve chez IKEA, une dame qui fait la queue comme moi, me donne gracieusement ses bons de reduction de $20. JAMaIS en France tu ne verrai cà !
Et puis tout est tellement simple : pour payer le loyer on peut s’arragner , il y à tj une solution.
Activer mon compte à la RBC , un jeu d’enfant ! ET tout cela sans FRAIS !!!! On dis que les frais banquaires au CANADA sont chère, je trouve que c’est faux ! MA visa Francaise me coute 3X plus chère que les frais standrad de gestion de compte. Et les gens sont ouvert et disponibles et j’ai 10X plus de services ne serrais ce que par internet on l’on peut tout faire ! !!!!
Bref, en 4 jours le bilan est vraiment positif, et j’ai qualité de vie que ne trouvrai jamais en France avec les $45000 d’economie que j’ai ici.

Vive le Quebec, Vive le CANADA

—————- Dèjà 15 jours, permier bilan

Ecrit par: blondin31 16-10 à 21:50

Cela va faire déjà 15 jours que je me suis installé à Montreal et j’ai décidé de faire un premier bilan. Globalement les choses se déroulent plutôt bien si ce n’est que la recherche d’un travail (un vrai) est beaucoup , beaucoup plus compliqué et longue de prévu …

En ce qui concerne l’installation et les demmarches, cela c’est plutot très bien passé. Je n’ai pas rencontré de difficultés majeurs, mais je n’ai tj pas reçu ma NAS, par contre j’ai me belle carte soleil (beaucoup mieux fichu que la carte vitale française , et certainement moins facile à frauder ). Un seul bemol je suis allé aux reunions du MICC, certes elles ont le merite d’exister, mais l’ambiance et l’accueil est comment dire … une peu froid . J’avais l’impression d’avoir rendez vous avec un agent du fisc français, qui ne m’a dailleur pas appris vraiment + que ce que l’on peut savoir grâce aux bons conseils d’immigrer.com. Mais je m’arrete là, on va penser que c’est un peut gonflé en tant qu’immigrant de critiquer son pays d’acceuil …

La recherche d’un travail … Aie, je crois que vais être severe, et bien que cela ne fasse que 15 jours que je me suis installé, je commence à me poser des questions:
Je me suis inscrit sur quasiement tous les sites de recherches de jobs, j’ai modifié mon CV et adapté (je pense correctement) à la québécoise la presentation (mais j’irais tout de même demander confirmation aupres de l’union Française) dans les 2 langues officielles. J’ai du envoyer une 50aine de CV en tout à des annonces qui correspondent plutôt à mon profile ou à des offres pour “debutant” pour lesquels je suis sur de moi techniquement.
Je n’ai eu à ce jour qu’un seul retour et je n’ai jamais été contacté pour le rendez vous … Bref c’est tres tres maigre. Et pourtant je n’hesite pas à postuler à des jobs “dégradé” de type permière expérience (j’en ai 7, ne me dites pas qu’a ce stade ça ne compte pas ), ou des postes pour du support telephonique type help desk . Silence radio …. pas de reponse. Je prends bien soins à chaque fois d’ajuster le CV, la presentation, et au besoins de volontairement minimiser mon expereince pour ne pas donner l’impression d’être “surdimensionné” pour le poste, car souvent je postule pour des emplois junior afin d’avoir le maximum de chance.
Les maigres contacts que j’ai eu m’on permit de prouver que je maitrise , bien le français et l’ANGLAIS, et je suis près à beaucoups de sacrifice sur le plan salaire ou nature de de l’emploi pour acquerir ici une première experience, je ne parle même pas de la motivation.

Alors question : est ce que les annonces sur les sites d’emplois ne sont pas une vaste farce. Je veux dire par là que sont des jobs déjà octroyé par avance par réseautage, methode ou le jeune immigrant n’a aucune chance au debut de reussir. En tout cas c’est l’impression que ca me donne.
Bref je trouve que cette realite, le fait que le marcher reel de l’emploi n’est accessible que par du relationel ne donne pas grande chance aux nouveaux arrivants et pourrait même s’apparenter à une forme discrimmation puisque qu’il ne reste pour nous que les job à $8/h dans un premier temps …

Mais il est vrai qu’en France on fait encore + fort, puisque si votre nom est a consonance musulman vous aurez malheureusement beaucoups de mal egalement à trouver, ce qui à mes yeux est encore bien pire …

Quoi qu’il en soit je lacherai pas l’affaire et je compte bien m’acharner (en France j’avais l’habitude de “défoncer” les portes) jusqu’a obtenir des rendez vous qui peuvent déboucher sur quelque chose.

Ca me ferrai vraiment de la peine d’être obliger de repartir faute de trouver un travail “correct” dans le 6 mois. J’aime trops l’ambiance qui regne ici , les chars avec leurs gros V6, acheter le diet coke par bouteilles de 2 litres.

Keep it up

——————————–

Ecrit par: pol_zak 17-10 à 7:59

Salut blondin31,

Dans un premier temps je te souhaite la bienvenu à Montréal. Pour ma petit présentation : moi je suis un “nouveau” aussi ici à Montréal, j’y suis depuis le mois de juillet (pour plus de détails je connaissais déja Montréal ayant effectué un stage de 4 mois en 2000).

Tu as surement raison au sujet des annonces sur l’internet, il doit avoir beaucoup d’offres déja comblées par le réseautage.
Pour ma part j’ai aussi envoyer beaucoup de courriels et je n’ai reçu qu’une seule réponse et en plus négative…… Mais il ne faut pas se décourager !!
Je suis allé à différents salon de l’emploi et là, j’ai peut être eu de la chance mais je suis tombé au bon moment et surtout devant la bonne personne (c’était au salon de la ville St laurent, merci pour le tuyeau du salon au passage laurence ), car j’ai réussi à décrocher une premiere entrevue et une deuxième par la suite et là je suis convoqué à une visite médicale de pré-embauche.
Juste pour te dire de ne pas démoraliser car ca peut aller très vite, et cela tombe toujours en moment où tu t’en attends le moins.

Et ne t’inquiete pas je ne pense pas que tu devras partir après 6 mois car tu trouveras surement du travail avant cette période, tu pourras toujours d’acheter le diet coke en 2L .

PS : As tu essayé de t’inscrire à des organismes pour immigrant ? genre SANQUI (Service d’Aide au Néo-Québéquois et Immigrant) qui peuvent d’aider dans l’intégration professionelle et en plus c’est gratuit alors pourquoi se priver

——————————–

Ecrit par: Lizzie 17-10 à 8:28

Salut,

moi aussi, je suis allée aux réunions du MICC et ils ont beaucoup insisté sur les méthodes de recherche d’emploi. Envoyer des emails est apparemment l’une des moins bonnes, la meilleure étant de se déplacer directement (même pour une réponse à une annonce), de cibler les sociétés et d’essayer de rencontrer une personne responsable dans ton domaine. J’ai fait comme toi pendant les dernières semaines et pour moi non plus ca n’a pas marché. Et surtout, il faut faire un suivi. En fait, c’est à nous à nous adapter au marché, c’est vraiment pas l’Europe ici. Alors à partir de demain, je m’adapte à mon nouvel environnement (j’ai eu mes réunions la semaine dernière).

Concernant les réunions au MICC, jai trouvé hallucinant de n’être que 2 français dans le groupe de 20-25 personnes sachant que les français représentent une grande partie des visas accordés aux francophones (ces réunions de groupe ne sont que pour les francophones). A croire que les français se prennent pour des gens qui savent tout et n’en ont pas besoin…… A méditer!!!!!

Durant ces réunions, on nous a bassiné avec le fait que l’info est un marché en crise en ce moment alors moi, je commence à essayer de cibler d’autres métiers en même temps. On verra bien, j’ai qq idées sur ce qui pourrait m’intéresser…

Bonne chance dans ta recherche, faut pas se décourager, c’est le début le plus difficile…

——————————–

Ecrit par: cedaso 17-10 à 8:35

Salut,

es tu allé a l’ www.omi.social.fr/?
ils vont t’aider a refaire ton cv, et te donner des contacts…
et puis il y a les agences de placement.

Pourquoi parler de discrimination, ils ne savent pas forcement que tu es un immigrant depuis 2 semaines.

une derniere chose, n’oublie pas que les sites d’emploi sont diffusés a des milliers de personnes.
Pour un poste il y a peut etre 600 réponses ou +

Tu peux chercher des adresses d’entreprise a contacter pour envoyer des mails sur le site : www.icriq.com/fr/.

Quand nous sommes arrivé en janvier, j’ai trouvé en 3 semaines, et Cedric en 1 mois, mais pour cela je pense que l’on a envoyé 600 CV chacun par mail.

Bonne chance

——————————–

Ecrit par: Joey 17-10 à 9:44

Salut Blondin,

Comme le dit Pierrealinéa, cela ne fait deux semaines que tu es installé!!! Tu es loin encore des six mois que tu t’es fixé. Apparemment tu as quitté ton boulot en France. Comme l’informatique est un secteur où l’offre est inférieure à la demande, je ne pense pas que cela soit plus difficile au Québec qu’en France. J’en connais des informaticiens qui sont au chômage depuis bien plus de six mois en France!!!

QUOTE
Alors question : est ce que les annonces sur les sites d’emplois ne sont pas une vaste farce. Je veux dire par là que sont des jobs déjà octroyé par avance par réseautage, methode ou le jeune immigrant n’a aucune chance au debut de reussir. En tout cas c’est l’impression que ca me donne.
Bref je trouve que cette realite, le fait que le marcher reel de l’emploi n’est accessible que par du relationel ne donne pas grande chance aux nouveaux arrivants et pourrait même s’apparenter à une forme discrimmation puisque qu’il ne reste pour nous que les job à $8/h dans un premier temps …

Mais il est vrai qu’en France on fait encore + fort, puisque si votre nom est a consonance musulman vous aurez malheureusement beaucoups de mal egalement à trouver, ce qui à mes yeux est encore bien pire …

Comme tu les soulignes, la discrimination existe également en France mais pas seulement la discrimination raciale. Ici dans ce maudit pays, on continue à discriminer selon l’âge, la situation familiale, la nationalité, ton apparence physique (photo parfois demandée), ton écriture. Quant au réseau c’est carrément du copinage et de la franc-maçonnerie pour les postes haut placés en France. Je ne pense pas que ca peut être pire qu’en France donc.

Comme tu le dis: keep it up!!! Il n’y a priori aucune raison que tu réussisses plus mal au Québec qu’en France.

——————————–

Ecrit par: cam&leon 17-10 à 10:50

Salut Blondin,

J’avoue être un peu étonné par ta manière de voir les choses sur la recherche d’emploi. Pensais-tu sérieusement qu’en 15 jours tu allais trouver un job ???
Je crois qu’il faut vraiment se dire que personne n’attend après nous ici !!!

Pour ce qui est de la méthode, comme disait Lizzie, la réponse aux annonces n’est pas la meilleure formule. Il vaut mieux que tu repères les entreprises intéressantes pour toi, tu les contactes (évite les RH mais plutôt qq’un qui serait susceptible d’être ton chef) et après seulement t’envoie ton cv. Quatre cinq jour après tu rappelles. N’attends surtout pas qu’on te recontacte, ici c le candidat qui fait cette démarche.

Pour ton “moral” je pense qu’il vaut mieux éviter de faire des bilans sur des périodes aussi courtes, même 6 mois, c juste…

Allez, bonne chance et surtout, prend ton temps ;o)

——————————–

Ecrit par: kabi 18-10 à 2:04

Salut BLONDIN..

Oui comme tu le dis , ce n’est pas du tout facile de se procurer un boulot dans cette belle province.

D’ailleur il est vrai que nous ne croyons pas que ça sera facile, mais pas à ce point ou la situation on est.

POL-ZAk : affirme que c’est par coup de chance.. je suis d’accord , des fois il suffit de tomber sur le bon gars ou le bon moment, et tout les autres évènement se succèdent ..

LIZIE : privilégie le fait de “cibler d’autre métiers”, ça aussi c’est une bonne idée, puisque on est dans un nouveau monde pourquoi pas un nouveau truc pour ta carrière… il y avait 3 mois auparavant un sujet sur le forum parlant de la “réorientation” , tu peux chercher et tu verras c’est vraiment très très intéressant.

CEDASO : parle de faire affaire avec les “Agence d’emploi”.. personnellement je n’en était pas satisfait , ils m’ont donnait l’impression que ce sont des machines à collectionner des CV et allourdir leur bases de données… au fait j’ai pu savoir qu’elles ont une clientèle spéciale à eux qui font tourner à tour de role lorsqu’il y a des offres intéressantes , et le reste est réservé aux reste de la population de la base de donnée..
Mais attention ce n’est pas parceque moi j’en suis insatisfait qu’il faut pas essayer de ta part… vas y quand même , mais privilégie les petites agence d’emploi pas les grandes .

JOEY : parle de “Discrimination”, je ne sais pas si je devrait appeller çeci ainsi, mais saches une chose : tu ne seras pas aussi victime de discrimination que les MV (Minorité Visible) .. je vais m’étaler sur ce sujet lors de mes prochaines chroniques. Je tiens absolument qu’on ne lise pas mes messages “à l’envers”.. alors je m’arrête là.

CAM&LÉON
Je suis par contre d’accord cette fois ci dans ce que tu dis là “je pense qu’il vaut mieux éviter de faire des bilans sur des périodes aussi courtes, même 6 mois, c juste…”

Je me permet en fin de te suggérer cher BLONDIN ces quelques choses que j’ai du faire pour augmenter les chances de trouver un travail (un bon comme tu dis).. bon même si ça n’a pas marché pour moi, peut etre que ça pourra marcher pour toi.

* Fais du bénévolat : tu contact du monde, tu te rends utile, et qui sait c’est par là que tu peux te créer un réseaux tu sais bien que le réseaux marche bien ici.

* Ne compte pas uniquement sur les annonces d’emplois affichés, elles ne représentent que 20%.. les sociétés évitent parfois de les afficher car elles préfèrent éviter les couts de pub et d’affichage et de entretenir le procésus d’embauche alors elles demandent qu’on leur réfère des gens, on appelle ça le marché caché..
tu verras que quelques boites affichent des postes que pour la pub interne, comme quoi elles sont des boites qui contribuent à résorber le chomage (parole de certains agents d’emplois dans certains organismes)

* Au niveau des agences d’emplois, malmène les , mais intelligement , fais leur bouger un peu les f….., mais avec tact et délicatesse .. fais savoir que tu n’es pas le genre de gars à déposer son CV et disparaitre dans la nature mais ne les emmerdes pas trop quand même au risque de devenir un casse pied… le juste milieu suffit (prie Dieu pour que tu tombes sur des gens professionnelles mon ami, tu verras tu seras choqué par certains) tu devras donner l’impression aux agents de ces agences genre de personnes qui se disent et bien celui là au moins il se démarque par rapport aux autres en venant toujours demander des nouvelles du suivi de son dossier pas comme les autres…..

* Contact les organisme d’aides aux immigrants , CEDASO t’as suggérer l’OMI.. là aussi mène une action de suivi et reporting.

* Demandent à faire des entrevues d’infos, ça peut s’avèrer important pour te faire une idéée sur les possibilités de carrière dans ton domaine

Bon je suis sure que ceci apportera ces fruits mon cher… alors s’il te plait il n’est pas question de se fixer 6 mois de délais pour penser à retourner… y a pas de retour au pays ..y a du boulot qui t’attend mon ami alors pour l’amour de Dieu fonce et que Dieu puisse te faciliter ton chemin..

——————————–

Ecrit par: blondin31 19-10 à 2:12

Merci pour vos conseils et vos réponses. Je tiens tout de même à préciser certaines choses : contrairement à ce que certains peuvent penser je me contente pas d’envoyer uniquement des CV sur internet (bien que jusqu’a present il est vrai que c’était une de mes pricipales sources de recherche), j’ai aussi fait enregister mon Cv dans les banques de CV des gosses boites ICI : HyrdoQuebec, Bell, CGI, BNC, MircoCell, videotron er j’en passe.
1 – Me deplacer en personne dans ces grosse structure et donner mon CV à l’acceuil changerai t-il vraiment quelque chose ? Car malheureusement je ne connais pas d’interlocuteur a qui m’adresser pour faire valoir mes compétances
2 – comme je l’ai dèjà dis je ne connais personne au sein des compagnies qui peuvent potentiellment être interessé par mon profile, donc pour décrocher un rendez vous c’est preque peine perdu .. (mais peux être que j’ai tout faux)
3 – A la reunion du MICC, lorsque quej’ai demandé de l’aide sur la recherhce d’emplois on m’a redirigé vers l’union Francaise (association bien corporatiste, mais j’avoue qu’ils sont éfficaces, je suis allé les voir) j’ai trouvé que c’était tout même un peu gonflé.
3 – Lorsque j’aurai une jobbine c’est a dire j’espere trs bientôt, je n’aurai plus de days off pour arpenter avec mes CV les bôites de montreal qui m’interessent. Dailleur comment font tout ceux qui bossent dejà ?
4 – je trouve ça tout même un peut fort que pour décrocher une job dans les IT, il faille bypasser internet et utiiser la bonne veille methode du piquet à l’acceuil , mais si ca marche encore une fois pourquoi pas …
5 – Quand a changer de travail, si je n’arrive pas à décocher un job la ou j’ai dèjà de l’experience (pour peu qu’elle soit reconnue), je me vois mal être ambauché pour un ou j’en ai aucune (sauf des metier a faible qualification, ça n’a rien de péjoratif)
6 – j’ai immigé par ce que j’aime l’Amérique en générale, je suis pret à beaucoups de sacrifices, mais il est bien évident qui je ne suis pas venu pour avoir une existance ou je devrai compter chaque sous chaque jour qui passe. Car une de mes motivation c’est tout même d’avoir une meilleur qualité de vie et ca passe helas aussi par une bonne job , correctement payé (je ne demande pas la lune)

——————————–

Ecrit par: Lizzie 19-10 à 8:02

tu crois vraiment que le Québec n’attend que toi?

1. tu n’as pas essayé les PME? Tu peux y rencontrer les personnes plus facilement. Tu téléphones et demandes la personne responsable et après tu passes ou tu envoies ton CV (mais c’est la moins bonne attitude). Elles représentent environ 90% du marché du travail

2. reprend point N°1

3. tu fais comme moi, tu postules pour des jobs avec des horaires le soir, le week end et ca te laisse du temps pour des RV la semaine. C’est dur mais faut savoir ce qu’on veut

4. c’est toi qui te plie aux méthodes du pays qui t’accueille et pas l’inverse

5. rien de péjoratif? on ne le dirait pas. T’as essayé au moins de voir ce que ca peut t’apporter (autre que les sous), une autre expérience de travail par exemple, une 1ERE EXPERIENCE?

6. Descends de ton nuage, des informaticiens, y’en a à la pelle et même trop (je me permets de dire ca car j’en suis une) et ils ne t’ettendent pas pour faire tourner le pays. Et faire une jobine, c’est pas pour la vie et c’est mieux que rien.

C’est ce que je pense après un peu plus d’un mois ici. Je n’ai pas encore de boulot, tout simplement parce que je n’ai pas vraiment cherché au début. La seule chose que je peux te dire, c’est de suivre ce que la nana du MICC t’a dit, ce n’était pas des mauvais conseils.

Bonne chance dans ta recherche

——————————–

Ecrit par: parati 19-10 à 8:37

1 – Me deplacer en personne dans ces grosse structure et donner mon CV à l’acceuil changerai t-il vraiment quelque chose ? Car malheureusement je ne connais pas d’interlocuteur a qui m’adresser pour faire valoir mes compétances
2 – comme je l’ai dèjà dis je ne connais personne au sein des compagnies qui peuvent potentiellment être interessé par mon profile, donc pour décrocher un rendez vous c’est preque peine perdu .. (mais peux être que j’ai tout faux)

Pour trouver l’interlocuteur qui t’intéresse tu as les sites d’icriq et de strategis. Si la personne n’apparait pas dans la liste tu appelles à l’accueil et tu demandes le nom du responsable et tu rappelles le lendemain en demandant la personne. Et si c’est le répondeur tu rappelles un peu plus tard.

3 – A la reunion du MICC, lorsque quej’ai demandé de l’aide sur la recherhce d’emplois on m’a redirigé vers l’union Francaise (association bien corporatiste, mais j’avoue qu’ils sont éfficaces, je suis allé les voir) j’ai trouvé que c’était tout même un peu gonflé.

Il faut aussi aller à l’OMI et/ou AMPE.(on en a assez parlé sur le forum). On y refera ton CV, te donneront tes conseils et des annonces reçues des entreprises en recherche de personnel. Si tu as des entreprises dans lesquelles tu veux travailler ils peuvent te donner des noms de contacter. (souvent des RH mais qui ne tente rien n’a rien)

3 – Lorsque j’aurai une jobbine c’est a dire j’espere trs bientôt, je n’aurai plus de
days off pour arpenter avec mes CV les bôites de montreal qui m’interessent. Dailleur comment font tout ceux qui bossent dejà ?
4 – je trouve ça tout même un peut fort que pour décrocher une job dans les IT, il faille bypasser internet et utiiser la bonne veille methode du piquet à l’acceuil , mais si ca marche encore une fois pourquoi pas …
5 – Quand a changer de travail, si je n’arrive pas à décocher un job la ou j’ai dèjà de l’experience (pour peu qu’elle soit reconnue), je me vois mal être ambauché pour un ou j’en ai aucune (sauf des metier a faible qualification, ça n’a rien de péjoratif)

Cela te permettra d’avoir une référence québécoise, ce qui semble un élément important pour décrocher la job de tes rêves.
Moi pour le moment je fais une journée de bénévolat par semaine (dans un secteur qui me plait mais qui ne correspond pas à mon monde professionnel) et je rencontre ainsi du monde et j’apprends à les connaitre ainsi la société québécoise en les écoutant. Je vais aussi 3 fois par semaine (le soir et le samedi) à la piscine et je parle avec les personnes de mon groupe. En général on me demande si je travaille je réponds que non et je complète en disant dans quel secteur je cherche. Plus de gens sauront que tu cherches du travail plus tu auras la possibilité de profiter du fameux résautage.

6 – j’ai immigé par ce que j’aime l’Amérique en générale, je suis pret à beaucoups de sacrifices, mais il est bien évident qui je ne suis pas venu pour avoir une existance ou je devrai compter chaque sous chaque jour qui passe. Car une de mes motivation c’est tout même d’avoir une meilleur qualité de vie et ca passe helas aussi par une bonne job , correctement payé (je ne demande pas la lune)
[right][snapback]176749[/snapback][/right]
[/quote]
Ici on ne t’attend pas les bras ouverts, il y a déjà du monde aussi qualifié que toi. Et parfois il faut faire des sacrifices pour atteindre ce que l’on veut. Ce n’est qu’un mauvais moment à passer, le meilleur arrive toujours pour qui sait attendre. Il est vrai que je ne suis que PVTiste (et qui commence juste à chercher du travail), mais je suis venue avec ce visa voir si le pays me plaisait avant de retenter une immigration hors de France. (la 1° s’est arrêtée principalement pour cause de faillite de la maison mère en France + super crise économique du pays d’accueil).
Et lors de ma 1° immigration j’ai pas mal galéré la 1° année, j’ai du faire de gros sacrifices (pas mal de jobines) mais cela a porté ses fruits et la 2° année j’ai eu la job de mes rêves avec un super salaire.
Un conseil profites aussi des belles journées pour visiter la ville, cela te changera les idées car quand tu travailleras tu ne pourras pas le faire de la même façon.

Parati

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada